À Propos

Michel Maffesoli, sociologue, membre de l'Institut universitaire de France, est professeur à la Sorbonne.

Après avoir publié Homo Eroticus aux éditions du CNRS, il a écrit les Nouveaus Bien-pensants, aux éditions du Moment (janvier 2014).

Michel Maffesoli a publié au mois d'octobre 2014 L'Ordre des choses (CNRS éditions), puis Le Trésor caché. Lettre ouverte aux francs-maçons et à quelques autres (ed Leo Scheer), La France Étroite (Moment 2015) et La Parole du silence (Cerf 2016).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Approche genrée

Jouets non genrés : pourquoi la ministre fait fausse route dans sa recherche de main d'œuvre féminine

La secrétaire d'Etat à l'Économie Agnès Pannier-Runacher déclarait ce lundi vouloir faire évoluer les jouets et leur contenu pour favoriser la mixité, notamment chez les ingénieurs où le déficit de femmes serait anormal. En cause, selon elle, les représentations des jouets ne rendent pas attractifs certains métiers, notamment scientifiques, pour les femmes, expliquant en partie leur manque d'attrait pour la profession et leur faible présence.
26/06/2019 - 09h57
22
Temps de la réflexion

Un lien, de plus en plus, émotionnel ou l'éthique de l'esthétique

Cesser de haïr le présent. Voilà quelque chose de difficile pour nous qui sommes toujours à l’affût de ces divers « arrières mondes » faisant les délices des constructions intellectuelles.
24/06/2019 - 07h07
00
Transcendance immanente

Notre Dame : la silencieuse résurrection du peuple français

L'incendie a permis à la cathédrale de retrouver sa destination d'origine : incarner le sacré. Et la piété collective qui s'est exprimé est la présence immanente du lien transcendant qui fait toute société.
18/04/2019 - 09h53
85
Rupture des élites

Trou noir sociétal : cette culture populaire qui échappe aux élites

Michel Maffesoli nous convie à une réflexion sur les trous noirs du social, c’est-à-dire sur les champs de la société française que les élites ne parviennent ni à percevoir, ni à décrypter, ni à comprendre. Au fond, les élites sont coupées de leur réalité ambiante, faute d’une intelligence capable de percevoir la culture populaire.
16/04/2019 - 08h12
40
Bandits de grand chemin

L’ère médiatique de la canaille mondaine

Une intelligentsia déphasée se partage les débats médiatiques en croyant que le réel se pliera à ses a-priori théoriques que telles des incantations d’un autre âge elle serine ad nauseam : valeurs républicaines, démocratie, citoyenneté, laïcité et autres fariboles du même acabit, n’intéressant plus personne, sinon les divers privilégiés se partageant les pouvoirs.
25/03/2019 - 09h41
489
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours