À Propos

Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.

Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981-1982), il devient successivement PDG de Rhône-Poulenc (1982-1986), de Elf Aquitaine (1989-1993), de Gaz de France (1993-1996), puis de la SNCF avant de se reconvertir en consultant international spécialisé dans les questions d'énergie (1997-2003).

Dernière publication : Il ne faut pas se tromper, aux Editions Elytel.

Son nom est apparu dans l'affaire Elf en 2003. Il est l'auteur de La bataille de l'industrie aux éditions Jacques-Marie Laffont.

En 2017, il a publié Carnets de route d'un africain.

 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

Lorsque les Ministres de la Transition écologique et de la Justice se réunissent pour clamer leur détermination à lutter contre les « infractions intentionnelles entrainant des dommages irréversibles à l’environnement » en créant un nouveau délit : « l’écocide » , difficile de ne pas souscrire.
26/11/2020 - 11h32
16 1
Atlantico Green
Convention citoyenne sur le climat : le gouvernement face à un dangereux retour de boomerang
Du fait de la crise sanitaire et économique, les résultats de la Convention citoyenne pour le climat semblent être passés à la trappe. Cette expérience de démocratie participative était-elle judicieuse ?
15/11/2020 - 09h58
Le Dimanche 15 novembre 2020
7 2
Envrionnement

Les éoliennes en mer rentables ? Pour qui ?

L'installation d'un parc d’éoliennes en mer dans la baie de Saint-Brieuc est l'un des sept projets offshore programmés au large des côtes françaises entre 2022 et 2027. Il suscite de nombreuses interrogations. A qui profite les éoliennes en mer ?
10/11/2020 - 08h34
20 5
Décroissance

L’autre test Covid : la pandémie 2020 ou l’expérience grandeur nature de ce que nous coûteraient réductions des émissions de carbone et protectionnisme

Le ralentissement de l'économie engendré par le coronavirus aurait dû nous permettre de nous approcher des objectifs de réduction des gaz à effet de serre prévus par l'accord de Paris sur le climat. Mais le prix social à payer est extrêmement lourd.
09/11/2020 - 08h13
15 1
Poids de la bureaucratie

Rigueur sanitaire oui, absurdité économique non

Les commerces déclarés "non essentiels" doivent rester fermés. Ils dénoncent une "concurrence déloyale" face aux grandes surfaces en périphérie des villes et certaines enseignes sur Internet comme Amazon. Jean Castex a annoncé que la vente des produits concernés par la fermeture des commerces de proximité sera interdite dans les grandes surfaces à partir de mardi.
02/11/2020 - 11h04
11 10
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours