À Propos

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses publications
Atlantico éditions
Benoît Rayski dresse un portrait décapant de cette spécialité française que le monde .... ne nous envie pas : "le gauchiste"
Peut mieux faire

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

Oh oui camarades ! Nous allons vous soutenir dans votre courageux combat.
10/04/2020 - 10h47
7 6
Problème de langage

Pourquoi les libéraux parlent-ils si mal du libéralisme ? Parce qu’ils utilisent les mots de ses adversaires !

Lisons Tocqueville et Hayek. Contre les idées reçues c’est un salutaire antidote.
09/04/2020 - 10h36
6 5
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

Quoi de commun entre ces trois villes ? L’ignorance crasse, la superstition et la haine.
08/04/2020 - 11h23
33 14
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

Ils se sont mis à soixante pour écrire le scénario. Compte tenu de sa pauvreté consensuelle, il faut espérer que ça n’ira pas jusqu’à la pellicule.
08/04/2020 - 10h58
13 1
Allah n’y est pour rien.

Coronavirus : quand Libération fait le tri entre les religions…

Il y en a certaines qui, bien plus qu’une autre, sont accueillantes avec le virus.
06/04/2020 - 10h59
10 8
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours