Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Retraites : ce que personne n’ose vraiment dire aux Français

Le système français de retraites est à bout de souffle. Les polémiques qui surviennent sur l’ampleur des dégâts causés par la hausse de la CSG devraient être nourries par les prochains versements en début de mois de février.

Secret

Publié le
Retraites : ce que personne n’ose vraiment dire aux Français

Le système français de retraites est à bout de souffle. Les polémiques qui surviennent sur l’ampleur des dégâts causés par la hausse de la CSG devraient être nourries par les prochains versements en début de mois de février. Elles illustrent la difficulté de réformer un système insoutenable, et incompris par ses bénéficiaires. Les travaux du Conseil d’Orientation des Retraites de ce mercredi sur la mise en place d’un système par points s’ouvrent donc sous de sombres auspices. 

Comme le montrent les chiffres de l’OCDE ci-dessus, l’espérance de vie à 65 ans n’a cessé d’augmenter depuis 1970.

Cette année-là, un retraité français pouvait espérer vivre près de 17 ans (soit un peu moins qu’aux États-Unis et au Canada). En près de cinquante ans, l’espérance de vie à 65 ans en France a gagné pratiquement 7 ans, plaçant la France derrière le Japon, mais très loin devant les États-Unis.

On mesure immédiatement l’impact de ce progrès pour le système de retraites: avec une dépense mensuelle moyenne de près de 1.400 euros, le retraité français perçoit une rente majorée de près de 120.000 euros par rapport à 1970. Compte non tenu de la baisse démographique, cette évolution constitue donc un défi majeur pour le financement des retraites. 

L’évolution du système français de retraites n’a pas été expliquée aux Français

Combien de retraités sont conscients de l’impact financier produit par l’augmentation de l’espérance de vie à 65 ans, obtenue souvent au prix d’une médicalisation forte et coûteuse? Beaucoup de Français sont convaincus que les cotisations qu’ils ont versées durant leur carrière professionnelle ont servi à financer leur retraite d’aujourd’hui.

L’opacité du système de sécurité sociale contribue largement à brouiller les pistes et à nourrir l’illusion que les cotisations d’antan financent la rente d’aujourd’hui. Bien évidemment, cette amnésie est commode, si l’on se souvient que, pour le seul régime général, les cotisations ont doublé depuis 1970. 

Ce rappel n’inclut pas la création de la CSG, de la CRDS, la fiscalisation du FSV. Toutes ces contributions nouvelles, en hausse constante ces dernières années, renchérissent fortement le coût des retraites actuelles. Hors, ceux qui bénéficient de ces retraites coûteuses ont moins cotisé à leur époque…

D’où l’idée fausse selon laquelle la hausse de la CSG contrarierait la solidarité intergénérationnelle. En réalité, elle compense une redistribution inégalitaire des richesses aujourd’hui. Mais la légende est tenace, et suscite d’importantes haines dans la population… des retraités.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par newworld666 - 14/02/2018 - 07:58 - Signaler un abus On le sait depuis 1981 qu'on va dans le mur

    On est le seul pays au monde à ne pas bosser jusqu'à 70 ans en voulant vivre mieux que ses enfants !!! Le japon vient d'autoriser les fonctionnaires à bosser jusqu'à 80 ans !!! et ils vivent plus vieux que les français. Pour les jeunes, il va falloir qu'ils disent "BASTA on cotise autant que nous parents ont contisé et ils se partagent entre vieux la masse financière que ça donne.. et donc baisse continue des pensions à prévoir sur les 30 prochaines années et cotisations des travailleurs ramenées au niveau de 1981 !!! point barre.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 14/02/2018 - 08:26 - Signaler un abus Une minorité chez les 40 ans

    Une minorité chez les 40 ans a compris qu'il fallait faire une croix sur une éventuelle retraite par répartition et s'occupe déjà de leur capitalisation, pour les autres, si un gouvernement prend le risque de les alerter, il est foutu et se retrouve avec tous les syndicats dans la rue !!! Le poison doit donc être instiller discrètement.......

  • Par tubixray - 14/02/2018 - 09:04 - Signaler un abus A la Churchill

    Tant que le gouvernement n'osera dire qu'il nous promet sueur, sang et larmes on ne fera rien ....

  • Par Lapalatine - 14/02/2018 - 09:23 - Signaler un abus A newworld666

    C'était prévu bien avant: cours de cadres sécu 1972...J'y apprends qu'il y aurait des problèmes de retraite en l'an 2000car 1.Les jeunes travaillent de plus en plus tard.2. Les gens meurent de plus en plus tard.3.Le chômage augmente. Pendant toutes ces années je me suis demandée pourquoi les gouvernements n'en parlaient pas.C'est une honte: j'ai bien dit qu'ils savaient en 1972!!!

  • Par Lapalatine - 14/02/2018 - 09:29 - Signaler un abus Suite

    Plus de 40 ans de dissimulations alors qu'en faisant des réformes petit à petit, on n'en serait pas là. Leur trouille de la CGT, leur petit (grand) confort , tout çà est passé avant le commun des français qui, pour une certaine catégorie ne cherche pas vraiment la vérité!!!! Le rêve....Les "zakis", ça a bien arrangé ces pleutres de gouvernants!

  • Par Lazydoc - 14/02/2018 - 09:49 - Signaler un abus Osera-t-il

    Toucher à la retraite de Brigitte et des copines de l’EN?

  • Par ISABLEUE - 14/02/2018 - 10:02 - Signaler un abus hé bien, capitalisez !!

    ce qui le peuvent, évidemment.. les autres irons grossier le camp des SDF après 42 ans de travail. Belle perspective. A moins que l'on décide de nous piquer à 65 ans.. Il faut plutôt créer du travail afin qu'il y ait des cotisations au lieu d'inventer des RSI RMI et j'en passe...

  • Par gilbert perrin - 14/02/2018 - 10:38 - Signaler un abus TOUS le PENSENT, mais peu le DISENT ....

    il est une certitude que les plans d'Emmanuel Macron, ne comprennent absolument pas la REFORME TOTALE des RETRAITES, telle que le veut Laurent WAUQIEZ... Alignement de tous suivant une grille de qualification UNIQUE, et un taux d'INDICE unique pour tous des salaires , supprimer tous les régimes particuliers, et une retraite assurée au point par point ACQUIS... QUOI de PLUS JUSTE... Dans les 3 premières années, il aura fait toutes les réformes possibles afin de NOYER le POISSON et les 2 dernières serviront à partager la réalisation des réformes ... QUEL ENFUMAGE de la part de ZORRO le ROI des BONIMENTEURS ....Capitaliser QUOI, quand on sait l'attitude des banques (dont la POSTE en priorité) pour connaître tout de l'origine et de la destination des fonds dont vous êtes détenteurs ??? quand par nécessité, vous tapez dans vos économies pour faire face ... INQUISITION OUTRANCIERE .....d'un état au service de la haute finance ????? BRAVO !!!!

  • Par Alain Proviste - 14/02/2018 - 11:12 - Signaler un abus L'ARNAQUE

    Article clairvoyant j'en ai peur. A noter que sous Rocard en 88-89 un rapport était sorti à ce sujet. 30 ans déjà. Il faut une bonne dose de cécité volontaire pour ne pas comprendre que l'allongement de la durée de la vie pose un problème existentiel à notre système de retraite. Il s'agit plutôt d'égoïsme, qui n'a pas entendu lors d'un repas de famille un fringant sexagénaire, et encore, s'autocongratuler pour sa retraite "bien méritée" dont il compte "bien profiter" sans l'ombre d'un scrupule ?

  • Par edac44 - 14/02/2018 - 12:45 - Signaler un abus Au choix, une 3ème guerre mondiale ou l'euthanasie sélective ?

    A ceux qui préconisent l'allongement du temps de travail à 70 ans, voire 80 et pourquoi pas 90 ans et même jusqu'à ce que mort s'en suive (la meilleure option, n'est-il pas ???), accepteriez-vous de vous faire opérer du cœur par un vieillard tremblant ??? accepteriez vous de prendre l'avion avec ses deux pilotes en fauteuil roulants ??? quid d'un bataillon de CRS sorti d'un EHPAD pour sécuriser la sécurité devenue éphémère d'un président ??? La retraite par répartition pouvait se concevoir à la sortie de la guerre quand on avait moins d'un retraité pour dix actifs. Ça va finir par être l'inverse aujourd'hui et cerise sur le gâteau, on produit de plus en plus avec de moins en moins de monde !... Ce qui veut dire que bientôt, un individu sur deux ne trouvera plus jamais de travail sa vie durant !... Alors, assistance solidaire ou euthanasie ???

  • Par ajm - 14/02/2018 - 12:53 - Signaler un abus Relever l'âge minimum de départ à la retraite

    La gauche depuis des décennies a tout fait pour abaisser l'âge de la retraite, protéger et même parfois consolider les régimes spéciaux, alors que la tendance démographique indiquait clairement qu'il fallait faire le contraire Balladur et Sarkozy ont fait quelques réformes sous les huées des partis de gauche et des syndicats. Beaucoup d'entreprises poussaient à la roue aussi pour se débarrasser des "seniors" avec des plans de préretraite. Macron tente d'éviter le sujet mais la vérité est qu'il est nécessaire de relever l'âge minimum de départ à la retraite. Il faut aussi remettre en cause les regimes speciaux payés par les impôts et les taxes parafiscales ( Électricité ).Evidemment, ce n'est pas populaire mais on ne peut pas imaginer d'avoir des millions de français passant plus d"années en retraite qu'en activité ( c'est déjà le cas pour beaucoup de bénéficiaires de regimes spéciaux ).

  • Par assougoudrel - 14/02/2018 - 13:06 - Signaler un abus Ceux qui ont flairé le problème

    depuis longtemps et qui ont investi dans la pierre pour compenser le manque à gagner, se font massacrer par ceux qui nous gouvernent en oubliant que "gouverner c'est prévoir", ces mêmes malpropres qui chouchoutent certains qui n'ont jamais cotisé. j'ai eu la retraite à 45 ans et je n'ai pas à me plaindre. J'ai tout fait chez moi comme gros travaux et, à présent, au bout de 18 ans, je suis fatigué et lassé...à ne rien faire (j'ai honte). En habitant à l'étranger il faudra que je bouge et que je recommence à voyager.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 14/02/2018 - 13:38 - Signaler un abus @edac44

    Euthanasie, pas forcément, .... juste un petit conflit, pour lequel au lieu d'envoyer des jeunes, on enverrait les vieux ....... Double avantage, je suis sûr que les vieux seraient d'accord, et les caisses de retraites deviendraient excédentaires !!!!!

  • Par zelectron - 14/02/2018 - 14:28 - Signaler un abus entre le génie des Carpathes et le génie de Solutré

    la cruauté du bourreau mise à part, Mitterrand était un dictateur sournois, il a jeté bon nombre de personnes actives à la poubelle à 60 ans voire 58 et même dans certains cas à 56 ans...

  • Par bern4243 - 14/02/2018 - 14:39 - Signaler un abus oui mais nous ?

    ingenieur grande ecole à 21 ans; pendant plus de quarante ans (quarante tris exactement) j'ai cotisé (moi et mon employeur) plein pot ; je trouvais que c'était normal, ce qu je donnais pour la retraite des retraités je ne le gardais pas pour moi. maintenant on me montre du doigt , payez et payez encore . ce qui est sur c'est que miterrand en ayant brutalement abaissé la retraite à 60 ans pour tous a empéché les caisses arrco et les caisses de cadre de faire des reserves, et qu'ila créé un trou pour financer la retraite des fonctionnaires ; oui mais il parait que c'est un gand président !!!

  • Par lexxis - 14/02/2018 - 16:01 - Signaler un abus CE QUE PERSONNE N'OSE DIRE AUX FRANÇAIS

    Le coût total d'un retraite ne se mesure pas au niveau de la pension attribuée, mais en multipliant le montant mensuel, trimestriel ou annuel) de la pension par le nombre de périodes(mois, trimestre ou année) pendant lesquelles la pension n'est versée. Si on s'était astreint à ce raisonnement des plus évidents, on aurait tout de suite vu que l'espérance de vie à la retraite est une donnée capitale et qu'elle n'est nullement égale entre les retraités et qu'elle varie énormément selon leur parcours professionnel. Et l'on se serait immédiatement posé la question de savoir s'il est bien juste qu'un ouvrier du bâtiment ne perçoive sa retraite que pendant une dizaine d'années, alors qu'un enseignant la perçoit pendant une durée au moins double, tout comme beaucoup de cadres dirigeants d'ailleurs. Et qu'est-ce précisément qui justifie cette profonde injustice sur laquelle tout le monde et tout spécialement les spécialistes de la question tirent le manteau de Noé.Et ce n'est pas en baillant chichement dans le privé deux ans de bonus pénibilité qu'on arrivera à corriger cette indignité, alors que dans le public les professions les plus pénibles bénéficient de bonus très supérieurs.

  • Par poil à gratter - 14/02/2018 - 16:23 - Signaler un abus Et pendant ce temps là....

    Et pendant ce temps là on donne des milliards à l'Afrique et la Palestine... cherchez l'erreur!

  • Par Stargate53 - 14/02/2018 - 17:14 - Signaler un abus Après avoir cotisé toute une vie, on coute trop cher !

    Il y a une certaine indécence à dire à ceux qui touchent une retraite aujourd'hui et surtout qui ont cotisé toute leur carrière professionnelle avec des montants, rognés "réformette après réformette" que le problème, c'est qu'ils bénéficient d'une retraite en proportion de ce qu'ils ont versé ! Il ne faut pas pousser quand même et ceux qui les traitent de "privilégies" sont souvent situés dans le haut de l'échelle des rémunérations et n'ont aucun problème de revenu présent et futur. Alors, que tout ce beau monde balaie devant sa porte et arrête sa démagogie ! Maintenant personne de sensé ne peut nier qu'il faut réformer le système pour le rendre plus juste, équitable et prévisible pour chacun. Alors plutôt que de jeter le bébé avec l'eau du bain, il faut des solutions pérennes qui assurent un revenu décent à la grande majorité des français et françaises quand ils quittent la vie active. Tout le reste n'est que fantaisie ! Certains pays européens ont su faire les changements nécessaires car ils l'ont fait dans le temps et en toute clarté. Avoir 37 régimes de retraites différents est une anomalie d'équité alors unifions tout cela et cessons de nous faire peur !

  • Par KOUTOUBIA56 - 14/02/2018 - 17:34 - Signaler un abus la gauche a été la plus

    la gauche a été la plus grosse entrave a nier la necessité de reculer l'âge de la retraite et a faire son fromage électoral des affiliés des régimes spéciaux. la 2° chose qu'il faut dire : créer l'impôt sur la fortune donner trois ans de chomage plein pot (chirac 1976) a incité les francais a la fainéantise et à la destruction de notre industries qui fait que tout compris nous avons a ce jour 8 millions de gens sur la paille un simple calcul; si on mettait au travail 2,5 millions de gens au travail avec un salaire annuel brut de 23.000 euros but il rentrerait : (cotisations ss patron et salarie: 27,20%) soit : 23000 x 27,20% =6256 euros x 2.5OO.OOO= 15,64 milliards. une bonne partie de u probleme serait réglé. et on en revient donc a la baisse des dépenses publiques et d'arreter d'emmerder les entreprises qui sont les seules a pouvoir rrégler le probleme.

  • Par lasenorita - 15/02/2018 - 10:40 - Signaler un abus RAS-LE-BOL des islamos-collabos..

    ..qui nous gouvernent! Hollande a augmenté mes impôts de 40% et Macron a diminué ma retraite! Hollande et Macron donnent mes sous aux terroristes musulmans qui nous envahissent et qui m'ont chassée de mon pays natal et, en plus, Hollande et Macron font ''la repentance de la France'' envers les égorgeurs du F.L.N...ce F.L.N. qui a tué davantage de musulmans que l'armée française, qui a ''nationalisé'' les biens des non-musulmans ''nés en Algérie'' et qui achète des propriétés en France avec de ''l'argent sale''.. Puisque les musulmans sont si bien dans ''leur'' pays depuis qu'ils en ont chassé TOUS les non-musulmans: qu'ils y RESTENT ...mais les musulmans n'ont pas honte à venir mendier, en France, les allocs auprès des non-musulmans à qui ils ont dit, en 1962:''La valise ou le cercueil''..

  • Par lasenorita - 15/02/2018 - 10:51 - Signaler un abus Les islamos-collabos (suite)

    Tous les attentats commis en France le sont par des musulmans! Depuis ''l'indépendance'' des colonies: l'insécurité et les impôts des ''vrais'' Français ont augmenté... mais les islamos-collabos,qui nous gouvernent,CONTINUENT à faire entrer des musulmans dans notre pays! Nos prisons et nos hôpitaux sont surchargés à cause des musulmans! Les musulmans viennent se faire soigner chez nous ''aux frais des contribuables français'', certains de ces ''malades'' (ou patients)musulmans ne sont même pas ''Français'' et n'ont jamais travaillé dans notre pays: un cousin ou une ''connaissance'' leur ont passé leur carte vitale: ceci je L'AI VU (de mes yeux) à l'hôpital de Nîmes..et pendant ce temps-là nos ''vieux'' qui ont travaillé 48 heures par semaine, en France, sont dans des ''mouroirs'' où il n'y a pas assez de personnel pour s'occuper d'eux... parce que tous les sous que nous vole Macron sont donnés aux terroristes musulmans ''étrangers'' qui nous envahissent et qu'il fait venir dans notre pays!...

  • Par Mamounette - 15/02/2018 - 19:45 - Signaler un abus Loi de 1975

    Ce que beaucoup ignore, pour remédier à une situation où les gens avaient commencé à travailler à 14 ans et que souvent ils mouraient sans avoir beaucoup profité de leur retraite, "une loi de 1975 avait justement permis aux salariés ayant exercé des travaux pénibles de prendre une retraite anticipée dès 60 ans,avec les mêmes droits que s'ils en avaient eu 65, c'était la bonne direction. Au contraire, le système Questiaux (de 1982) consiste à aligner les droits de tous les salariés sur ceux ainsi reconnus aux plus favorisés, qui cessent de constituer une catégorie spécifique : la même option pour tous dès 60 ans ! L’égalité des droits ainsi rétablie et plaquée sue les inégalités de fait ne peut manquer de réaggraver les conséquences de ces dernières : les plus défavorisés risquent fort d'être contraint de contribuer beaucoup qu'avant au financement des pensions servies aux plus favorisés !.... Source : Le Monde Magazine du 25 septembre 2010, La retraite à 60 ans, Quelle victoire ? Jean –Jacques Dupeyroux , Le Monde du 12 février 1983.

  • Par Stargate53 - 16/02/2018 - 18:22 - Signaler un abus Qui paie quoi ?

    Avant de crier haro sur les retraites, il serait utile de faire le point régime par régime et sans les compensations démographiques ou les transferts de charges entre ceux-ci. Il faudrait établir le bilan du régime du privé sans tous les artifices comptables imputant des sommes indues à ce régime de base. Cela devrait être parlant la vérité des comptes régime par régime !

  • Par zelectron - 04/03/2018 - 22:04 - Signaler un abus Les 1ers coupables sont Mitterrand et Maurois . . .

    . . . pour avoir jeté toute une génération dans la fosse à oubli social avec une inflexion notable de sa mortalité qu'avait noté l'INSEE. Les savoirs de ces ouvriers, cadres et directeurs ont été oubliés, que dis-je méprisés, sans compter l'énorme coût financier de cette c... monumentale.qui perdure encore aujourd'hui.

  • Par winnie - 05/03/2018 - 17:41 - Signaler un abus Le probleme est connu,

    depuis le debut des annees 80, le choix qu il y avait etait entre retraite par capitalisation ou garder le systeme par repartition, or les gouvernements de gauche et les suivants n ont pas voulu se mettre a dos la CGT et autres. Resultat des courses, par la lachete de nos dirigeants, on a preferer garder la repartition en sachant tres bien qu il n y aurait du fait du chomage,plus assez de cotisants pour plus de beneficiaires. Une des solution eu ete de developper l industrie,mais il en a ete decider autrement au sein de l UE. Donc on allonge la duree du travail et le taux de cotisation en sachant tres bien que ce ne sera pas suffisant. Alors qu il aurait pu y avoir une solution plus pragmatique : un minima pour tout le monde garanti par l etat avec un minima de cotisation et le reste a l appreciation du cotisant, ce qui aurait eut pour effet de baisser les cotisations patronnales et salariales donc augmenter le salaire direct. Mais cette mesure etait trop " liberale " . Car de toute facon le cadre superieur se fera un petit complement de retraite avec de l immobilier ou autre et l,ouvrier, lui ne pourra compter que sur sa petite retraite

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€