Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pas d’envolée des prix depuis l’arrivée de l’euro contrairement à ce qu’affirme Marine Le Pen : une histoire de l’inflation depuis 1985

Invitée de Des paroles et des actes sur France 2, la présidente du Front National a affirmé que l'Insee "mentait" en minimisant la hausse des prix, provoquée selon elle par l'euro. Pourtant, force est de constater que l'indice des prix a poursuivi sa progression annuelle de 2%, la même depuis 1985...

Des contre-vérités et des actes

Publié le
Pas d’envolée des prix depuis l’arrivée de l’euro contrairement à ce qu’affirme Marine Le Pen : une histoire de l’inflation depuis 1985

Le jeudi 10 avril, Marine Le Pen était l’invitée de l’émission « Des paroles et des actes » de France 2. Au cœur de l’émission, la présidente du Front National est opposée à Jean Claude Volot, conseiller de Pierre Gattaz auprès du Medef. L’échange est saisissant :

- Jean Claude Volot :

« Vous voyez bien que les salaires ont profité de la croissance du Produit national, chiffres Insee (en brandissant un graphique montrant que les salaires ont augmenté plus vite que l'indice es prix) !!  Alors sauf à dire que l’INSEE ne fait pas de choses sérieuses… »

- Marine Le Pen :

« Eh bien l’INSEE ne fait pas les choses sérieusement cher Monsieur. »

- Jean Claude Volot :

« Mais alors qui fait les choses sérieusement ?

C’est le Front National ? »

- Marine Le Pen :

« Mais écoutez…vous monsieur vous êtes dans la vraie vie, et je le sais. Alors vous savez pertinemment que depuis que l’euro est arrivé, les prix ont considérablement augmenté. Or, L’INSEE nous dit « ah non ça n’a pas augmenté »…donc c’est l’INSEE qui ment quand même. »

L’échange ne semble pas perturber le contradicteur plus que cela. L’INSEE nous ment, par contre pour le « bon sens près de chez vous », qui a bien compris que le mensonge était de rigueur, les prix ont « considérablement augmenté ». Tout ceci est véritablement impeccable, le principal organisme de statistiques en France ment à sa population, mais Marine Le Pen est là pour rétablir la vérité. Une vérité basée sur le bon sens commun. Marine Le Pen prend-elle exemple sur un Georges Marchais au meilleur de sa forme ? « C’est l’INSEE qui ment quand même ! ». L’argument est irréfutable. Et dans ces conditions, le débat n’a plus lieu d’être.

Bien évidemment, les chiffres de l’INSEE, ou encore ceux publiés par Eurostat sont sans appel. Malgré le fantasme, les prix ont certes augmenté, mais à raison de 2% en rythme annuels, c’est-à-dire sur la même base que lors de la période comprise entre 1985 et l’arrivée de l’euro. Ci-dessous, les chiffres depuis 1990 comparés à un indice de progression de 2% :

Évolution des prix (rouge) Indice HICP France 1990-2014- Indice de progression à 2% annuels en noir.

 

Marine Le Pen pourrait toujours argumenter sur l’envolée du prix du pain par exemple, pour continuer dans une logique « près de chez vous » mais l’évolution du prix du blé trouve ses causes au sein d’un contexte mondial. Un Américain ou un Japonais paye également son blé plus cher, ce qui semble écarter assez largement l’hypothèse de la responsabilité de l’euro dans cette affaire.

Le plus curieux dans la déclaration de Marine Le Pen est que son affirmation sur l’envolée des prix au sein de la zone euro est en totale contradiction avec le reste de son message. « Il faut dévaluer l’euro de 20% ». Soit, mais une « dévaluation » a pour objectif d’accroitre la demande, c’est à dire la croissance et l’inflation. Une telle proposition ne peut ainsi découler que d’un diagnostic de trop faible croissance et de trop faible inflation. Une telle « dévaluation » peut effectivement être une nécessité en cas d’inflation inexistante, ce qui n’est rien d’autre que le symptôme d’une monnaie trop « stricte ». Et bien non, Marine Le Pen se permet d’accuser la hausse des prix mais aussi la rigidité de la monnaie européenne. Une chose et son inverse, inflation et déflation. La Présidente du Front National commet l’exploit d’accuser la BCE, fille de la Bundesbank de « faire » de l’inflation.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par troiscentsalheure - 14/04/2014 - 07:16 - Signaler un abus Les prix ont augmenté de manière spectaculaire

    depuis le passage à l'euro: www.ladepeche.fr/article/2013/09/06/1703247-pouvoir-achat-diminue-depuis-2000-testez.html

  • Par pierre325 - 14/04/2014 - 07:53 - Signaler un abus c'est clair

    Visiblement monsieur Nicolas ne fait pas les course souvent. A l'arrivé même de l'euro, certain produit on vue leur prix traduit en euros. De 2 francs tu le trou vais apres a 2 euros soit le prix de base *6. Alors venir dire que les prix se sont pas envolé faut être gonflé. Donc oui marine a raison et oui l'Insee nous ment.

  • Par thfnews - 14/04/2014 - 08:20 - Signaler un abus Paupérisation des classes moyennes

    La courbe des salaires à suivi celle des prix parce que le salaire des classes moyennes aisées, celles qui gagnent plus de 3000 euros a baissé. Comme le smic est réajusté sur l'inflation, et que de plus en plus de salariés gagnent le smic, il est normal que les 2 courbes s'ajustent. C'est une hypothèse, mais probablement proche de la vérité. On a déjà connu cela en 83, lorsque le smic avait été augmenté au point de dépasser le salaire des emplois plus qualifiés.

  • Par ZOEDUBATO - 14/04/2014 - 08:25 - Signaler un abus Le clientélisme idéologique du FN a encore frappé

    Ce parti, ses dirigeant et militants sont spécialiste des affirmations politiciennes assénées sans données, chiffres ou éléments factuelles mais basé sur des amalgames et généralisation abusive ou sur une croyance idéologique sans lien avec la vérité et la réalité C'est pour cette raison qu'il sont et reste un parti d'opposition et de contestation débitant des enfumades de YAKAFOKON non crédibles

  • Par thfnews - 14/04/2014 - 08:26 - Signaler un abus Prix des loyers

    L'autre problème est que l'INSEE ne prend en compte que les loyers dans son indice, mais comme le nombre des accédants à la propriété a augmenté et que l'impact de l'inflation de l'immobilier n'est pas pris en compte, le budget du logement est sous estimé. Voilà pourquoi l'indice ne reflète pas la réalité et contribue à décrédibiliser le travail de l'INSEE.

  • Par Ramos - 14/04/2014 - 08:28 - Signaler un abus Monsieur Nicolas Goetzmann

    Vous vous demandez pourquoi MLP veut que la France retrouve son autonomie monétaire. - Par exemple pour que la France ne doive plus passer par les banques pour emprunter mais puisse le faire au travers de la Banque de France comme cela se faisait du temps de de Gaulle à 0%. Aujourd'hui la France paie 50 milliards d'€/an d'intérêts pour financer sa dette publique de 2000 milliards d'€. Si le taux d'intérêt passait à 5 % la charge des intérêts se monterait à 100 milliards par an ! - Sans une dévaluation importante ( comme l'explique Jacques Sapir ) il n'y a aucune chance de réindustrialiser la France sauf si comme le préconise le mondialisme on se rapproche des coûts de production de la Chine ou des pays d'Asie.

  • Par Gamelledebouse - 14/04/2014 - 08:30 - Signaler un abus Mauvaise foi

    Grotesque désinformation , encore une façon d'attaquer MLP , tout est bon . Il faut vraiment être de mauvaise foi pour oser dire que les prix de la consommation COURANTE n'ont pas augmenté bien plus que les 2% d'inflation officielle depuis l'Euro . Peut-être pas les balles de golf et le caviar .

  • Par Jean-Pierre - 14/04/2014 - 08:31 - Signaler un abus La grosse truffe a encore frappé !

    . - "Vous mentez, Môôôôôssieur...." . Elle n'en est plus à un bobard près, heiiiinnn ma grosse ! .

  • Par Mandos - 14/04/2014 - 08:33 - Signaler un abus Hahaha

    Bon si Marine Le Pen le dit c'est que ça doit être faux, ne jamais croire ce que raconte le Front National. T'es trop chou Nicolas. Cette façon de venir brandir avec le plus grand sérieux la stat officielle de l'INSEE comme si ça devait mettre fin à tout débat sur le sujet... Allez hop, 2% depuis 30 ans, je vous le mets en pack? On en a connu d'autres des régimes qui prétendaient détenir la maîtrise centralisée des prix en assurant que tout allait bien et était sous contrôle. Ca s'est pas bien terminé. Va donc expliquer aux gens qui vivent en-dehors des beaux quartiers de Paris (et même à pas mal de ceux qui vivent dedans) que leur expérience de l'inflation est une vue de l'esprit. Que les économies d'échelle réalisées sur quelques secteurs (sans que la planification des prix y soit pour rien d'ailleurs) compensent l'envolée de la quasi-totalité de leurs factures de consommation courantes. C'est à peine croyable d'avoir des articles économiques de ce niveau sur un média qui devrait incarner l'opposition, faut se pincer. Le jour où t'arrêteras de vouloir faire de l'euro une monnaie de singe, on reparlera de ta crédibilité à le défendre contre un franc dévalué, Nicolas.

  • Par pierre325 - 14/04/2014 - 08:46 - Signaler un abus De toute manière on va avoir de cette soupe

    Jusqu'au européenne. Ne surtout pas dire que l'europe peut poser problème, ne surtout pas la critiquer. 1600 milliards d'argent sale dans les banque européenne, refus du droit d'asile a swoden, accord commerciaux signé qui tombe sans qu'on soit mie au courant, loi qui on barre sur celle des pays dont le principe de précaution,... et l'ump et le ps qui s'en félicite comme des ânes? C'est sur avec tout ça, c'est marine la méchante.

  • Par baaaaah - 14/04/2014 - 09:19 - Signaler un abus plaisanterie ?

    c'est une plaisanterie ? ou une provocation ? voir par exemple le prix de l'immobilier , en 2000 une propriété agricole que je connais bien , vendue difficilement 1 million de franc , elle vaut maintenant 1,5 million d'euros ; soit 10 millions de franc

  • Par Mani - 14/04/2014 - 09:50 - Signaler un abus Dans l'ensemble,

    Dans l'ensemble, l'augmentation des prix depuis le passage à l'euro est un mythe. Certains prix ont monté, c'est vrai, mais d'autres ont largement baissé... C'est une sorte d'effet d'optique bizarre. Beaucoup de gens sont persuadés par exemple que le prix de la baguette de pain a explosé avec l'euro, ce qui est complètement faux. Avant le passage à l'euro, la baguette coutait environ 5 francs. Après le passage à l'euro, elle est passée à environ 80 centimes (d'euro). Je vous laisse faire le calcul... Certains Français confondent les prix des années 70 avec les prix de la fin des années 90 ! . Et dans tous les cas, l'impact sur le pouvoir d'achat est mineur, puisque le vrai problème est ailleurs : c'est la part du logement dans le budget des Français qui est exorbitante ! . Quand on est obligé de consacrer la moitié de son budget au logement là où on y consacrait un quart jadis, l'augmentation de quelques centimes de la baguette de pain est totalement dérisoire. . Bref, c'est un procès stupide qu'on fait à l'euro. Comme d'habitude. Il faut dire, on accuse à la fois l'euro d'être responsable d'une inflation (fictive) et de lutter trop sévèrement contre l'inflation...

  • Par Mani - 14/04/2014 - 09:55 - Signaler un abus @baaaaaah

    "voir par exemple le prix de l'immobilier , en 2000 une propriété agricole que je connais bien , vendue difficilement 1 million de franc , elle vaut maintenant 1,5 million d'euros ; soit 10 millions de franc" . Exemple typique fourni par quelqu'un qui n'a rien compris au schmilblick !! . 1- 50 % d'augmentation en 13 ans (2001-2014), ça fait 3,8 % d'augmentation annuelle... soit une "inflation" inférieure à ce qu'elle était avant l'euro... bien vu Max. . 2- Augmentation de prix n'est pas synonyme d'inflation ! L'inflation correspond à une augmentation de la quantité de monnaie en circulation... Mais l'augmentation des prix peut tout à fait provenir d'autres causes, comme la raréfaction d'un bien ou la spéculation. Oser balancer que les prix de l'immobilier augmentent à cause de l'euro, c'est quand même gonflé ! Renseignez-vous un peu sur le fonctionnement de l'immobilier, sérieusement.

  • Par Mani - 14/04/2014 - 09:57 - Signaler un abus @Baaaaah

    J'ai mal lu votre commentaire, donc la première partie de ma réponse n'est pas valable. Par contre, la deuxième l'est tout à fait. L'augmentation des prix de l'immobilier n'a rien à voir avec l'euro.

  • Par helios - 14/04/2014 - 10:09 - Signaler un abus et sur l'immobilier

    pas d'envolée des prix depuis la venue de l'euro ?

  • Par helios - 14/04/2014 - 10:11 - Signaler un abus @Mani

    ce qui a causé l'augmentation des prix de l'immobilier c'est la possibilité d'emprunter à taux très bas (l'acheteur moyen ne regarde que son remboursement mensuel). Ces taux très bas n'ont rien à voir avec l'€ et la politique qui a été menée pour l'instaurer ?

  • Par pierre325 - 14/04/2014 - 10:18 - Signaler un abus le lien de troiscentsalheure est assez parlant

    http://www.ladepeche.fr/article/2013/09/06/1703247-pouvoir-achat-diminue-depuis-2000-testez.html

  • Par Vinas Veritas - 14/04/2014 - 10:25 - Signaler un abus Augmentation des prix de détail

    Lorsque l’INSEE, se basant sur l’indice global des prix affirme qu’ils n’ont pas augmenté (relativement), il n’a pas tort dans l’absolu. Pourtant, tous les prix de détail de la vie courante pèsent de plus en plus lourd dans les budgets des foyers modestes. Quel est donc ce paradoxe ? Il faut se fier à un indice différent qui se base sur une autre valeur que le prix. Le meilleur outil de mesure reste le temps nécessaire de travail des classes modeste pour se procurer les biens de première nécessité. Avec cet indice, la comparaison des prix et des revenus réels nets donne une vision assez juste du poids des prix sur la capacité d’achat. En outre ce modèle permet une comparaison possible pour l’ensemble des modèles économiques qui diffèrent d’un pays à l’autre. Qu’on affirme que vivre avec 10 € (ou $) par jour fait l’un riche lorsque 1 $/jour suffit tandis qu’il en faut 20 ailleurs restera une relativité qui ne permettra jamais une comparaison fiable. Qu’on dise qu’il faut 4 heures pour acheter ceci ou cela dans un pays ou dans un autre alors que les revenus et prix sont si différents donne un meilleur aperçu de l’équivalence de richesse obtenue par le revenu net de son travail.

  • Par 2bout - 14/04/2014 - 10:56 - Signaler un abus Inflation (avec ou sans Euro)

    http://france-inflation.com/index.php

  • Par ohlala - 14/04/2014 - 10:57 - Signaler un abus 53% d'augmentation, si ce n'est pas l'euro c'est trop d'Europe

    ce qu'il faut calculer c'est le pouvoir d'achat, et voir l'augmentation des loyers!

  • Par XI - 14/04/2014 - 11:03 - Signaler un abus @ Nicolas Goetzmann

    Monsieur , votre europhilie ne devrait pas vous empêcher une certaine honnêteté , à moins que les ressentiments envers Mme Le Pen n'altère gravement votre jugement . Malheureusement , on est assez habitué à ce que l'INSEE traduise dans ses chiffres ce que le gouvernement veut entendre , il suffit de remonter aux années précédentes et regarder les chiffres publiés de l'inflation , afin d'éviter d'augmenter le SMIC ou les retraites alors indéxées sur l'inflation . Vous adressez ici un article à des lecteurs certes, mais également consommateurs , qui effectuent quotidiennement leurs achats . A moins d'être complétement abrutis , ceux ci témoignent bien que les prix ont été "adaptés" dès le passage à l'Euro , notamment avec l'astuce grossière mais efficace des 99 centimes . Vos convictions semblent l'emporter sur la réalité de la vie .

  • Par pemmore - 14/04/2014 - 11:15 - Signaler un abus Facile de voir de façon globale,

    les trucs inutiles baissent bien sur, smarphones, télés, électroménager, même voitures neuves bâteaux de plaisir,ceux que les classes aisées achètent en masse. Mais pour ceux qui voguent au smic? Ce qui coûtait un franc est passé à un euro, salades, pommes bananes. Et l'explosion du prix des mutuelles!, et des taxes en plus! des médicaments non remboursés, des impôts locaux du prix de l'eau, des poubelles! Chacun parle à sa chacune. L'insée aux cadres moyens et supérieurs. Madame Le Pen aux smicards et moins, pas de jaloux, sauf que petit à petit il y a moins de cadres que de pauvres qui votent. Alors faire sauter l'Euro, what else? Fallait pas nous prendre pour des noobs!

  • Par l'enclume - 14/04/2014 - 11:28 - Signaler un abus Vite, vite Marine pour qu'on rigole un peu

    M'enfin, il n'y a que les membres supplétifs "Bas du Front" pour croire les inepties vociférés par Marine Le Pen et son porte flingue Philippot.

  • Par wolfgangamadp - 14/04/2014 - 11:33 - Signaler un abus Avec l'uro les commerçants

    Avec l'uro les commerçants ont tout arrondi à la hausse. C'était prévisible. Et dans l'esprit des gens, peu à peu, 1 euro c'est devenu 1 franc. un euro ça leur semble pas cher à présent alors que si on disait que ça coute 6 francs, ils hurleraient... Le pb c'est que les salaires n'ont pas suivi de la même façon que le cout de la vie. Ce qui a baissé c'est les merdouilles achetées en Chine et ailleurs grâce au dollar bas : ordi, tv, hi fi etc. Mais les produits de la vie quotidienne sont très chers.

  • Par PBon - 14/04/2014 - 11:47 - Signaler un abus Juste 1 litre d'eau

    Point Relais gare de Montpellier St Roch il y a trois jours : Petite bouteille de 1 litre d'eau minérale Evian - Prix 2,80 € C'est vrai cela n'a pas augmenté cher Monsieur Goetzmann, on est passé aujourd'hui au foutage de gueule ! Jusqu'au jour où cela passera du foutage de gueule au cassage de gueule généralisé ! Pensez-vous qu'en 2002 vous auriez accepté de payer un litre d'eau minérale à 18,37 Francs en passant par la gare de Montpellier ! Et le pire c'est que dans bcp de domaines cette mentalité se généralise ... Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/pas-envolee-prix-depuis-arrivee-euro-contrairement-qu-affirme-marine-pen-histoire-inflation-depuis-1985-nicolas-goetzmann-1041635.html#DRTr7DmeVB8hBEdS.99

  • Par biturige - 14/04/2014 - 11:58 - Signaler un abus la queue dans la portière

    bonjour ,pris sur le fait ,la queue prise dans la portière ....et malgré tout innocents ! Tous ces gens en flagrant délit de dénégation de faits pourtant avérés devaient êtres passibles des tribunaux pour propagande mensongère portant atteinte à la dignité humaine ,pour offense au bon sens ! En fait nos chers ,(très chers -trop chers) commerçants ont réalisé l'impensable :La culbute Francs-Euros !! Ce avec la complicité des médias et irresponsables édiles !!

  • Par jemima - 14/04/2014 - 12:18 - Signaler un abus ma lecture s'arrête au titre ...

    précoce cette année, la gariguette du Périgord marché d'un quartier très populaire de Paris, hier ... barquette 250grs ... 4.80 euros soit 19.20 euros le kilo (non affiché bien sûr) près de 125 francs donc ... . j'avais bien sûr le choix sur d'autres étalages ... 1 euro et 1.5e les 500grs ...

  • Par pave777 - 14/04/2014 - 12:39 - Signaler un abus foutage de gueule !

    et chiffres tronqués ! la baguette à un euro, et le demi entre 3 et 3 euros et 80 cents, c'est juste cadeau ! le prix des loyers et de l'immobilier, qui ne correspondent plus aux salaires, c'est normal ! le prix du filet de bœuf à 42 euros le kg aussi. MLP a raison une fois de plus ! mais nous approchons des européennes, les eurocrates hallucinés, vont ressortir leur panoplie de mensonges. Un grand NON unanime les enverra se faire pendre ailleurs ! à Bruxelles, par exemple !

  • Par Freiheit - 14/04/2014 - 12:59 - Signaler un abus Foutage de gueule des européistes irresponsables.

    Il est vrai que l'on mélange les TV plasmas et la baguette de pain, aussi l'indice de l'INSEE fait rire tout le monde. Tout a augmenté, les petits salaires stagnent, les queues à la Banque Alimentaire et aux Restos du Coeur s'allongent, les loyers sont déments. Pour les pauvres c'est la cage à lapins des HLM où la rue ! Et une fois payés les frais incompressibles que vous reste-t'-il pour vous nourrir, pour gérer le quotidien, les aléas de l'existence, les mauvaises surprises des enfants ? Bien entendu, les loisirs, les sorties, les vacances ne sont plus que des souvenirs. Certes avant l'euro, les petits salaires n'étaient pas mirobolants, mais l'on n'était pas "pauvres" ! Ras le bol des trafiqueurs du réel, des courbes économiques. On gronde les pauvres en avançant qu'ils ont le "sentiment" d'être pauvres, qu'ils se trompent lorsqu'ils disent qu'ils ne peuvent plus rien acheter hors des pâtes, du riz et des pommes de terre. Les pauvres on dit adieu à la viande, au poisson. Ils ont dit un grand bonjour aux Discounters. Il s'agit certainement d'un choix, les pauvres ayant toujours privilégiés la qualité ! Les mangeurs de homards à la lanterne !

  • Par cannois06 - 14/04/2014 - 13:02 - Signaler un abus il et à jeun ?

    il et bien a jeun le journaliste? on doit pas vivre dans le même monde encore !!vite MLP

  • Par francoise - 14/04/2014 - 14:19 - Signaler un abus Un petit melon 2 € 30

    un petit légume, banal, prix élevé... Avant on pouvait en acheter pour 1 F 20 cts. Avec 1 franc on achetait une salade, maintenant il faut sortir 1 euro 20 cts...

  • Par francoise - 14/04/2014 - 14:22 - Signaler un abus Travailleur pauvre avec 1100 euros nets

    le travailleur, seul salaire, ne peut plus faire grand chose, il ne pas se loger normalement, il a beaucoup de mal pour l'achat d'une voiture etc... La nourriture est devenue cher un budget important. Pas de vacances ou peu de vacances, essence cher également, transport pareil..

  • Par fentreti - 14/04/2014 - 14:57 - Signaler un abus Cet article fait honte aux Français qui payent

    Comment peut-on nier que les prix aient exploser depuis l'euro !! Juste un petit exemple qui en dit long sur les mensonges de l'insee ce ramassis de menteurs . Le baby foot couter 2 francs , aujourd'hui il coute 50cts d' euros, soit 3.25 francs !! presque le double . Alors qu'avez vous à répondre à ça Messieurs les lèches bottes ? .

  • Par fentreti - 14/04/2014 - 15:04 - Signaler un abus Monsieur goetzmann vous devriez apprendre à compter

    Au lieu de faire de l'anti-Marine le Pen , je pense que cela vous serez plus utile . On a bien compris où vous vouliez en venir avec votre article mensonger .

  • Par Nana de la falaise - 14/04/2014 - 15:10 - Signaler un abus Trop gros pour être vu ?

    Les femmes maintenant n'imaginent pas ne pas travailler, question d'indépendance et d'existence sociale -pour beaucoup résumer- . Du coup on oublie que maintenant, pour élever une famille, deux salaires sont indispensables ce qui n'était pas le cas il y a vingt ans. La hausse de l'immobilier tient une grosse part dans le phénomène et aussi l'augmentation des taxes. Seulement ? Quant à l'INSEE qui ne ment pas.............................................

  • Par Benvoyons - 14/04/2014 - 15:12 - Signaler un abus En lisant les mémos :Enfin des Français qui sont contre

    les augmentations de salaire. Si les salaires augmentent, les produits Français augmentent et donc les Français sont contre les augmentations de salaire. 1998-2005 : le SMIC et les 35 heures Le principe des 35 heures payées 39 pour tous les salariés, y compris ceux payés au SMIC (sauf pour les PME de moins de vingt salariés) a conduit à une hausse de 11 % du montant du Smic, impossible à réaliser en une seule fois. Le gouvernement met en place un système qui crée un nouveau Smic chaque 1er juillet jusqu’en 2002. On a alors 5 Smic différents en plus du Smic officiel qui existait avant les lois Aubry et tous les salariés payés au Smic ne touchent donc pas le même salaire. En 2002, la loi Fillon met en place un retour progressif à un Smic unique. Le 1er juillet 2005 tous les Smic ont rejoint un montant commun à 8,03 euros/heure. MLP ne devait pas savoir lire à cette époque là.

  • Par 20dicte - 14/04/2014 - 15:20 - Signaler un abus Camarade journaliste à la

    Camarade journaliste à la Pravda, nous apprécions votre envolée lyrique comme vos lignes reconnaissent leur Maitre. Un sujet electrique en somme et à cet égard, E.D.F sachant s 'adapter, n a oublié personne execepté ceux qui ecrivent le contraire. l € nous démontre là bien un autre visage du progrès économique que vous semblez tant chérir. Au moins Orphée a su où il avait perdu la tête et nous aussi.

  • Par ignace - 14/04/2014 - 15:21 - Signaler un abus @fentreti - rassurez moi, votre histoire sur le babyfoot

    c'est de l'humour ? ou du vrai au 3eme degré ?

  • Par hgo04 - 14/04/2014 - 15:21 - Signaler un abus bon... mise au point!

    Ce n'est pas l'élection en masse du FN aux européennes qui vont tout chambouler.. C'est juste qu'il sera plus difficile de nous sortir des conneries. Ce ne sont pas des présidentielles, alors voter FN aux européennes, juste pour les emmerder! De toute façon, cela ne changera pas grand chose, sauf qu'ils vont devoir bosser au lieu de parler...

  • Par ignace - 14/04/2014 - 15:25 - Signaler un abus @ Freiheit - une "peinture" realiste de la situation

    .....

  • Par ABCD - 14/04/2014 - 15:30 - Signaler un abus Crédibilité

    Indépendamment de leurs conclusions sur l'inflation, l'INSEE et EUROSTAT NE sont PAS crédibles. S'ils trouvaient qu'il y a PLUS d'inflation encore que ce que MLP prétend, ils ne seraient toujours pas plus crédibles. En effet ces organismes sont intégralement peuplés de fonctionnaires et et qu'ils ne peuvent de plus rien sortir qui n'ait pas une implication politique. Il y a donc conflit d'intérêt évident. Seuls les chiffres de plusieurs organismes statistiques indépendants, concurrents, privés et transparents (sur leurs méthodes de calcul et tous leurs chiffres) peuvent être pris en considération.

  • Par nok - 14/04/2014 - 15:36 - Signaler un abus ENCORE UN ARTICLE POUR INFLUENCER L'OPINION !

    Non, depuis l'entrée de l'euro, les biens de consommation n'ont du tout augmenté ! Nous vivons beaucoup MIEUX depuis l'euro. L'insee est un organisme d'état fiable. Vous, les français, vous ne racontez que des inepties ! l'immobilier, non plus n'a pas du tout augmenté, les frais de notaires, les impôts.......Vraiment, les français ne sont jamais contents de leur sort, toujours prêts à râler ! NOS CHERS POLITICIENS SONT DES GENS QUI SE DECARCASSENT (COMME CHEZ DUCROS), VAILLANTS, TRAVAILLEURS ET INTEGRES ! HUMOUR, HUMOUR, IL VAUT MIEUX RIRE DE CES ARTICLES A ENFUMER L'OPINION !

  • Par Varennes - 14/04/2014 - 15:45 - Signaler un abus Sur 10 ans

    Elle a raison Marine. Prenons un exemple très simple.Ma retraite. En admettant que sur 10 ans les prix n'est augmenté que de 10 x2 =20%, ma retraite, elle n'a augmenté que de 8% Perte net de pouvoir d'achat = 12%. ? Rien que cela!!!! La vérité, maintenant. ; un certain nombre de produits comme les machines à laver, les aspirateurs, les télés, n'ont presque pas augmenté. Mais je ne mange pas une télé tous les mois. Prenons maintenant le prix des poires, des pommes, du beefteak : Ce n'est pas de 20% qu'ils ont augmenté. Mais de 300 à 600% Et de cela j'en mange tous les jours, monsieur Goetzmann. Autre exemple. Ce qui compte c'est le pouvoir d'achat. Or loyers, taxes diverses, eau, gaz , électricité, rajoutés à tout ce qui n'est pas indispensable, mais que tout le monde possède aujourd'hui :téléphone portable, ADSL, abonnement à la télésurveillance, tout cela greffe terriblement le pouvoir d'achat, qui est que le veuille ou non l'auteur, EN BERNE.

  • Par hgo04 - 14/04/2014 - 15:45 - Signaler un abus et puis....

    Non.. l'euro n'a rien changé.. La grèce, l'espagne l'italie, bientôt la france.. non l'euro n'a rien changé.. deremboursement des soins, augmentation des impôts, tra vailler plus pour gagner moins.. non rien n'a changé, ON VOUS LE DIT!!!

  • Par nankerphelge - 14/04/2014 - 15:59 - Signaler un abus Depuis 2002: les prix des

    Depuis 2002: les prix des produits manufacturés ont poursuivi une tendance de fonds baissière qui était antérieure à l'Euro; -Les prix de l'immobilier ont flambé et se sont stabilisés ensuite, mais je n'y vois aucune incidence de l'euro, -en revanche, pour les produits de consommation courante, c'est bien simple: ce qui valait 1 FRF vaut maintenant 1€ (à la réflexion, je ne vois d'ailleurs aucun produit de cette nature qui coûte moins de 1€). Pour autant, personne ne semble s'être enrichi...

  • Par ABCD - 14/04/2014 - 16:01 - Signaler un abus Effectifs pléthoriques donc disqualifiants

    Tout est très simple: Effectifs INSEE 5163 personnes en 2009 Effectifs EUROSTAT 845 personnes en 2009 Avec autant de monde pour sortir un chiffre de l’inflation, il est évident et obligé que rien ne peut être vérifiable ni fiable ni même crédible. Comment imaginer, qu’impunément pour les personnels statisticiens, sorte un chiffre qui démontre la catastrophe qu’est l’Euro, seul verrou qui tienne ensemble l’édifice européen, et projet le plus irrationnellement intangible des politiciens et fonctionnaires vivant de l’Europe.

  • Par YodaStyle - 14/04/2014 - 16:51 - Signaler un abus "Vu à la TV" et en plus c'est L'insee, c’est donc vrai !!

    Je ne suis pas journaliste économique sorti de grandes écoles… mais quel que soit les graphismes que vous pouvez me mettre sous le nez, je peux affirmer haut et fort que les prix ont augmentés d’une manière démesuré et particulièrement dans les 3 ans qui ont suivi le passage à l’euro !! Toute personne qui remplit son caddy depuis 20 ans sait que les prix ont explosés. Et je m’en tape complètement de savoir s’il est ridicule ou non de dire que l’INSEE a menti… Cet augmentation est un Fait qu’une très grande majorité de Français ont pu constater… sauf quelques-uns. . Mr Nicolas Goetzmann ou Mr Lenglet … Vous n’avez visiblement pas beaucoup trainé dans les supermarchés, ou avez-vous peut-être un salaire qui a rendu transparente cette. Et le pire, c’est que vous avez l’air absolument convaincu de ce que vous affirmez (Mr Lenglet avait l’aire vraiment sincère lorsqu’il a sorti sa belle courbe)… Nous ne vivons visiblement pas dans le même monde. Et c’est LE problème de notre société. L’Elite politico médiatique absolument convaincu que c’est eux qui détiennent la vérité…. Et le reste des Français qui subit au quotidien cette idéologie mégalo…

  • Par ZOEDUBATO - 14/04/2014 - 17:41 - Signaler un abus Et toujours aucune données factuelles chiffrées

    en provenance de source indépendantes mais des paroles, de la propagande, des exemples inventées et non recevable Bref c'est bien l'INSEE qui a raison et MLP a travaillé en amateur dilettante sans faire vérifier ses sources Le FN est de moins en moins crédible car il imite la communication du PS en voulant imposer son clientélisme idéologique sans liaison avec la réalité

  • Par pierre325 - 14/04/2014 - 17:45 - Signaler un abus et oui l'envolé des prix et comme le nuage de tchernobyl

    Il c'est arrêté a la frontière et comme y'en a plus de frontière...

  • Par Facel - 14/04/2014 - 18:38 - Signaler un abus Vous ne pouvez pas

    traiter de la hausse ou de la non-hausse des prix en vous basant sur des moyennes! La baguette a pris +86% depuis 2000. Alors, globalement, nos revenus ont peut-être augmenté, le prix de certaines choses a sûrement baissé (high-tech), d'autres choses sont restées au même prix (automobile). Mais, ce qui est certain, c'est que quelqu'un avec un petit revenu, même si un nouveau discount s'est développé (Lidl), vit moins bien qu'il y a 15 ans. En fait, l'euro a procuré un enrichissement global, mais a accéléré et accru la fracture sociale.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Goetzmann

 

Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.

Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€