Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 05 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bombe démographique : les graves dangers auxquels s’expose la France en ne préparant pas l’explosion du nombre de plus de 85 ans à horizon 2040

Les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses, et cette tendance n'est pas prête de s'arrêter. Avec ce papy boom à venir, les moins riches vont devoir transformer leur rapport à la vieillesse dans les années à venir.

Tic, tac...

Publié le - Mis à jour le 24 Février 2016
Bombe démographique : les graves dangers auxquels s’expose la France en ne préparant pas l’explosion du nombre de plus de 85 ans à horizon 2040

Atlantico : Un des défis les plus importants que vont devoir affronter les pays riches dans les prochaines décennies est le vieillissement considérable de leurs populations. En 2020, 1 personne sur 5 aura plus de 65 ans, une personne sur quatre en 2050, soit une augmentation de leur part de plus de 10%, selon les prédictions de l'ONU. 65 ans étant souvent l'âge du départ à la retraite aujourd'hui, quelles conséquences sont à prévoir pour la future population active ?

Laurent Chalard : En effet, deux principaux facteurs expliquent la forte augmentation du pourcentage des personnes âgées dans la population totale des pays développés annoncée par les experts de l’ONU d’ici 2050. Le premier est la progression constante de l’espérance de vie, qui entraîne mécaniquement la hausse le nombre de personnes âgées, à laquelle se combine l’arrivée des générations nombreuses du baby boom à des âges élevés, c’est ce que l’on appelle le vieillissement par le haut.

Le second tient uniquement à la structure par âge, c’est-à-dire que les générations plus jeunes sont moins nombreuses du fait de l’effondrement de la fécondité qu’ont connu les pays riches dans leur ensemble depuis les années 1970, c’est ce que l’on appelle le vieillissement par le bas.

Si l’âge de départ à la retraite n’est pas modifié, cela signifie que la population active des pays développés, sauf immigration massive, aura tendance à se réduire alors que le nombre de personnes âgées va exploser. En conséquence, le rapport entre le nombre d’actifs et de retraités va se détériorer grandement, remettant en cause le financement des retraites, sans gains de productivité considérables. C’est cette évolution démographique, prévue de longue date, qui inquiète les économistes depuis plusieurs dizaines d’années.

La part des plus de 85 ans serait, elle aussi, en hausse significative, et passerait de 1,5 à 5% de la population entre 2000 et 2050. Les conséquences seraient multiples, mais cette hausse des individus "très âgés" toucherait particulièrement le domaine médical, avec potentiellement plus de personnes nécessitant des soins. Doit-on craindre pour nos modèles médicaux-sociaux ?

Il convient de rappeler que la progression de l’espérance de vie s’accompagne de l’augmentation de l’espérance de vie en bonne santé, il ne faut donc pas s’imaginer qu’en 2050 toutes les personnes de plus de 85 ans seront totalement dépendantes du système médical. Sauf catastrophe sanitaire imprévisible, ces dernières seront en meilleure santé que les individus de 85 ans d’aujourd’hui.

Cependant, du fait de l’augmentation considérable du nombre de 85 ans et plus, mécaniquement, le nombre de personnes âgées nécessitant des soins et/ou étant dépendantes va progresser fortement, exerçant une pression à la hausse sur les budgets médicaux. Si la situation n’est pas prise au sérieux, il risque d’y avoir une remise en cause des systèmes d’assurance maladie universelle dans les pays généreux en la matière. Dans le pire des scénarios, il pourrait y avoir une tentation de certains dirigeants politiques de limiter les soins des personnes âgées en fin de vie au nom du coontrôle des finances publiques, ce qui serait moralement condamnable. Il faut donc se préparer, dès aujourd’hui, à cette nouvelle donne pour éviter de se retrouver dans cette situation. Les pays développés ont largement les moyens financiers pour y faire face !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 23/02/2016 - 09:17 - Signaler un abus Quelques remarques

    1/ Il est curieux de parler toujours en France de "papy boom" dans la mesure où ce sont les femmes ( voir la pyramide des âges...et les maisons de retraite) qui constituent le gros des troupes des seniors! RAPPEL : les hommes meurent 6 ans avant les femmes...Donc "mamy boom" ! (appellation aussi stupide que les écoles dites maternelles confondues avec les maternités alors que ce sont les écoles des enfants soi dit en passant). 2/ Il est faux de dire que l'espérance de vie s'accroit : baisse de quelques mois en 2015. Quant à l'espérance de vie en bonne santé , elle n'est que de 63 ans pour les femmes et de 62 pour les hommes (âge de la retraite actuellement).Les maladies qui affectent les baby boomers que n'avaient pas leurs parents (maladies civilisationnelles) sont légion : cancers , problèmes cardio vasculaires et diabéte entre autres... Donc vivre vieux oui mais dans quel état?

  • Par Lafayette 68 - 23/02/2016 - 09:23 - Signaler un abus Suite

    remarques générales valables pour la France .

  • Par clau - 23/02/2016 - 10:22 - Signaler un abus remarques supplémentaires

    L'espérance de vie "en bonne santé" va encore baisser par l'augmentation des "poisons" dans les sols, l'air et l'eau et les aliments ! Et dans ce sens , les mamy boomers actuelles seront les dernières en bonne santé ; ce n'est pas la vieillesse qui coûte cher mais la maladie... Faire venir des immigrés alors que le recherche de travail est difficile pour les jeunes et que beaucoup de diplômés quittent la France ne me parait pas être un traitement de fond du problème...

  • Par essentimo - 23/02/2016 - 18:33 - Signaler un abus mais avant

    d'être vieux, ce sont les jeunes qui arrivent sur le marché du travail (quelle vilaine expression) et qui vont coûter en allocations diverses et variées (chômage compris) ce que l'on ne pourra donner aux vieux "travailleurs".

  • Par JG - 23/02/2016 - 23:09 - Signaler un abus C'est sûr qu'en supprimant les allocations familialres

    Pour les familles "aisées", on ne facilité pas les choses. J'en sais quelques chose...avec 5 enfants et 160 euros/mois au lieu de plus de 400 avant notre Mollandouille 1er. Cela ne m'empêche pas de les élever heureusement, mais je pense que ceux qui ont moins de moyens que moi doivent commencer à rogner sur beaucoup de choses entre les impôts qui augmentent (+ 200% en 2 ans en ce qui me concerne, si...si...je vous assure) et les allocs qui diminuent, c'est le coup de ciseau fatal pour beaucoup de choses (vacances, activités extra-scolaires, sorties au restaurant, etc...) toutes choses qui faisaient tourner l'économie : je connais quelques écoles de musique en voie de fermer et des professeurs de piano qui vivaient de leçons particulières et qui pointent maintenant au chômage....

  • Par mado83@free.fr - 24/02/2016 - 11:22 - Signaler un abus le choix

    si JG vous avez 5 enfants, c'est VOTRE choix, à vous de l'assumer..nous avons le choix de limiter le nombre de nos enfants pour leur assurer le meilleur avenir possible. cela a changé la vie des femmes qui ont pu participer à la vie de la cité sans être coincée par les maternités excessives d'antan.. ce n'est pas à l'Etat d'assumer nos choix..

  • Par Linux - 24/02/2016 - 15:24 - Signaler un abus Eh bien moi, j'applaudis son choix !

    Non , Mado83 , même si SON choix , c'est aussi à la collectivité d'aider cette famille FRANCAISE de cinq enfants , et si vous n'êtes pas capable de comprendre cela , c'est que vous partagez sans doute les conceptions sur le sujet de notre cher président de la République dont les effets de la non politique familiale ont déjà commencé à se faire sentir. Si vous êtes célibataire, remerciez-le de faire ce que vous ne faites pas : des enfants qui paieront nos retraites. Si vous êtes en couple, remerciez-le de faire ce que vous ne faites pas pour maintenir votre train de vie et maximiser les chances de votre maigre progéniture de passer devant la sienne dans la course à l'emploi. Si vous êtes âgé , vous êtes juste un idiot. Je préfère que la France soit peuplée par les enfants de JG que par ceux d'un million de migrants. Et je préfère que mes impôts servent à aider les familles françaises comme celle de JG plutôt que la construction de cités où s'entasseront de futurs contempteurs de la France !

  • Par Linux - 24/02/2016 - 15:27 - Signaler un abus Eh bien moi, j'applaudis son choix !

    Non , Mado83 , même si SON choix , c'est aussi à la collectivité d'aider cette famille FRANCAISE de cinq enfants , et si vous n'êtes pas capable de comprendre cela , c'est que vous partagez sans doute les conceptions sur le sujet de notre cher président de la République dont les effets de la non politique familiale ont déjà commencé à se faire sentir. Si vous êtes célibataire, remerciez-le de faire ce que vous ne faites pas : des enfants qui paieront nos retraites. Si vous êtes en couple, remerciez-le de faire ce que vous ne faites pas pour maintenir votre train de vie et maximiser les chances de votre maigre progéniture de passer devant la sienne dans la course à l'emploi. Si vous êtes âgé , vous êtes juste un idiot. Je préfère que la France soit peuplée par les enfants de JG que par ceux d'un million de migrants. Et je préfère que mes impôts servent à aider les familles françaises comme celle de JG plutôt que la construction de cités où s'entasseront de futurs contempteurs de la France !

  • Par Linux - 24/02/2016 - 15:27 - Signaler un abus Eh bien moi, j'applaudis son choix !

    Non , Mado83 , même si SON choix , c'est aussi à la collectivité d'aider cette famille FRANCAISE de cinq enfants , et si vous n'êtes pas capable de comprendre cela , c'est que vous partagez sans doute les conceptions sur le sujet de notre cher président de la République dont les effets de la non politique familiale ont déjà commencé à se faire sentir. Si vous êtes célibataire, remerciez-le de faire ce que vous ne faites pas : des enfants qui paieront nos retraites. Si vous êtes en couple, remerciez-le de faire ce que vous ne faites pas pour maintenir votre train de vie et maximiser les chances de votre maigre progéniture de passer devant la sienne dans la course à l'emploi. Si vous êtes âgé , vous êtes juste un idiot. Je préfère que la France soit peuplée par les enfants de JG que par ceux d'un million de migrants. Et je préfère que mes impôts servent à aider les familles françaises comme celle de JG plutôt que la construction de cités où s'entasseront de futurs contempteurs de la France !

  • Par superliberal - 24/02/2016 - 17:58 - Signaler un abus Mais que fait le GOSPLAN ?

    Payer tous ces fonctionnaires pour ne rien prévoir ça commence à faire "chier". En même temps pourquoi ne suis pas surpris ?

  • Par Lapalatine - 25/02/2016 - 06:46 - Signaler un abus Bien vu...

    "il serait beaucoup plus pertinent de réduire progressivement la durée de travail des actifs âgés." Mais en France, le bon sens...c'est pas pour demain!

  • Par essentimo - 25/02/2016 - 08:12 - Signaler un abus @ Mado

    d'accord, lorsque l'on choisi de faire des enfants il faut avoir les moyens de les élever. Que pensez-vous des familles avec 7 ou plus d'enfants qui vivent uniquement d'allocations diverses et variées ? En relisant les commentaires, il me semble que je rejoins @Linux.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Chalard

Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€