À Propos

Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017).

Spécialiste des Pays-Bas, il est l'auteur de Histoire des Pays-Bas des origines à nos jours, chez Fayard. Il est aussi l'un des auteurs de l'ouvrage collectif, 50 matinales pour réveiller la France.

 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Nominations

Blocages à Bruxelles : ce que la grande panne de l’Europe révèle de la nature de l’Union

En dépit des négociations et des sommets qui ont eu lieu à Bruxelles depuis le 20 juin jusqu'à dimanche soir, les vingt-huit dirigeants européens ne sont pas encore parvenus à désigner les prochains dirigeants des institutions de l'UE.
02/07/2019 - 07h13
156
Tueur de la droite ?

Emmanuel Macron, génie machiavélien ou borgne chanceux au royaume des aveugles ?

La petite musique est insistante et persistante depuis les élections européennes : Emmanuel Macron serait en pleine « résurrection », car tueur de la droite », après l’avoir été de la gauche.
03/06/2019 - 07h58
5512
Union européenne

France-Pays Bas, des alliés sans rien en commun ?

Ce lundi, Emmanuel Macron recevait le Premier ministre néerlandais Mark Rutte afin de trouver des compromis sur l'avenir de l'Union européenne et d'en faire son principal allié dans les élections européennes qui se tiendront dans trois semaines.
09/05/2019 - 07h49
62
Renouveau

Pourquoi le macronisme devrait se dé-macroniser, et s’en-marchiser

Emmanuel Macron a dans l’ensemble mené la politique annoncée pendant la campagne, mais souffre aujourd'hui d'un rejet du style techno-jupitérien.
27/01/2019 - 10h55
00
Le choix des mots

Fascisme, dérive, anti-républicanisme etc… : ce que révèlent les mots choisis pour parler des Gilets jaunes de l’état réel de la démocratie française

S'il est nécessaire de condamner les excès et violences des gilets jaunes, les mots instinctivement choisis par leurs adversaires montrent une sincère défiance vis-à-vis de la démocratie voire un certain fantasme d'une démocratie censitaire.
30/12/2018 - 09h44
226
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours