À Propos

Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’Ecole supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livres sur les enjeux alimentaires :  Faim zéroManger tous et bien et Nourrir l’humanité. Aujourd’hui, il est conférencier et tient un blog nourrir-manger.fr.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Prouesse technologique

Agriculture 2.0 : Google dévoile des robots capables d'inspecter les récoltes plante par plante

Alphabet, la maison mère de Google, vient de dévoiler le "Project Mineral" permettant d'introduire des robots dans les champs. Quels sont les atouts de ce projet ? Ce dispositif va-t-il permettre à l'agriculture de se moderniser dans les années à venir ?
15/10/2020 - 12h04
4 0
Soja, amande, coco, avoine ou animal...

Guerre des laits : comment savoir ce qui est le meilleur pour la santé

Les supermarchés offrent maintenant aux consommateurs un nombre impressionnant de choix de laits : de nombreux laits de vache, chèvre, brebis bien sûr, mais aussi de soja, avoine, amande, noix de coco, etc. c’est dorénavant une véritable guerre commerciale. Comment choisir le meilleur pour notre santé ?
05/10/2020 - 10h06
11 3
Atlantico Green
Comment la planète devient de plus en plus verte
Malgré le réchauffement climatique, la surface végétalisée dans le monde augmente, notamment grâce à l'augmentation du dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Mais il y a vert et vert...
07/06/2020 - 09h53
7 9
Tribune

Avec le confinement, crise dans la pomme de terre en Europe

Notre consommation de pommes de terre a fortement diminué depuis le début du confinement. Les producteurs se retrouvent ainsi avec un énorme stock, de l’ordre de 450 000 tonnes, alors que la récolte 2020 se profile.
21/05/2020 - 11h58
7 0
Alimentation

Produits frais, en conserve ou surgelés : comment maximiser la valeur nutritionnelle par temps de confinement

Le confinement et l'impact du coronavirus ont modifié notre manière de consommer. Les produits dits de "longue durée", les aliments en conserve ou surgelés, sont de plus en plus privilégiés. Sont-ils pour autant moins nutritifs que les aliments frais ?
04/05/2020 - 10h44
5 1
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours