En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 1 heure 20 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 2 heures 33 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 4 heures 15 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 5 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 9 heures 38 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet
il y a 9 heures 59 min
décryptage > Europe
Une page se tourne ?

La fin de règne d’Angela Merkel se dessine dans le congrès du SPD

il y a 10 heures 30 min
décryptage > France
Dichotomie

Gilets jaunes, black blocks et délinquants : une répression à géométrie variable

il y a 11 heures 19 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 1 heure 49 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 2 heures 57 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 4 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 5 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 6 heures 51 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 8 heures 24 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 9 heures 51 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Politique
Insatisfaction croissante

Retraites : le gouvernement face au piège du paradoxe de Tocqueville

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Politique
Futurs scrutins

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

il y a 11 heures 32 min
© Reuters
Plus les filières sont sélectives, plus vous trouverez des bacheliers issus des séries scientifiques, y compris en classes préparatoires littéraires.
© Reuters
Plus les filières sont sélectives, plus vous trouverez des bacheliers issus des séries scientifiques, y compris en classes préparatoires littéraires.
Nos amis les Helvètes

Le bac a-t-il encore une valeur ? En tout cas, pour les Suisses, il n'en a plus !

Publié le 29 janvier 2013
La Suisse vient de décider que les titulaires du bac L français ne pourront désormais plus s'inscrire dans un établissement universitaire helvète. La baisse du niveau scolaire des Français qui agite notre pays s'est d'ores et déjà répandue chez nos voisins.
Emmanuel Davidenkoff est directeur de publication de l'Etudiant et chroniqueur à France Info. Il a également publié de nombreux livre traitant du système scolaire et universitaire français notamment Lycée tome 1 et 2 aux éditions Jacob Duvernet...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Davidenkoff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Davidenkoff est directeur de publication de l'Etudiant et chroniqueur à France Info. Il a également publié de nombreux livre traitant du système scolaire et universitaire français notamment Lycée tome 1 et 2 aux éditions Jacob Duvernet...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Suisse vient de décider que les titulaires du bac L français ne pourront désormais plus s'inscrire dans un établissement universitaire helvète. La baisse du niveau scolaire des Français qui agite notre pays s'est d'ores et déjà répandue chez nos voisins.

Atlantico : Les universités suisses ont relevé le seuil d'admission des bacheliers français, et ont fermé la porte aux séries littéraires, à l'exception de ceux qui ont choisi l'option « mathématiques ». Les universités suisses avaient déjà fermé leurs portes aux bacheliers technologiques et professionnels. Comment expliquer que le fossé entre les séries littéraires et scientifiques ait continué à se creuser de la sorte ?

Emmanuel Davidenkoff : La Suisse étant un Etat-fédéral, cette décision ne concerne pas toutes les universités, même si elles sont nombreuses à avoir fait ce choix. Les universités suisses nous renvoient de manière très âpre un problème que la France connait par cœur. Du point de vue de l’enseignement supérieur, la valeur attribuée au baccalauréat est claire. Plus les filières sont sélectives, plus vous trouverez des bacheliers issus des séries scientifiques, y compris en classes préparatoires littéraires. Cela explique en partie les raisons pour lesquelles le bac littéraire tombe en désuétude en France. Seuls 50 000 bacheliers sortent de la série littéraire chaque année alors que les séries scientifiques représentent la moitié des bacheliers généraux (150 000).

En France, il existe une certaine hypocrisie au sujet de la sélection après le baccalauréat. Officiellement, la sélection n’existe pas et l’université est ouverte à tous les bacheliers. En réalité, la moitié des bacheliers choisissent une filière sélective et la sélection se fait sur les mêmes critères qu’en Suisse. Néanmoins, en France nous n’avons pas le droit de le dire car tous les baccalauréats sont censés se valoir.

Le seul baccalauréat pour lequel la puissance publique admet une différence, c’est le baccalauréat professionnel. On essaye par exemple de dissuader les bacheliers professionnels d’aller à l’université. Ces propos sont tenus publiquement par des ministres, alors qu’un baccalauréat, qu’il soit général ou professionnel, doit préparer à l’université. On s’autorise à le dire pour les filières professionnelles, ce qui n’est pas le cas pour le baccalauréat littéraire.

Des réformes ont-elles été entreprises pour pallier cette hiérarchie des filières ou a-t-on fermé les yeux sur ce problème ?

Les deux. Nous fermons les yeux sur le sens et la valeur du baccalauréat. La preuve en est, le baccalauréat a au départ deux fonctions : celle de diplôme terminal du cursus secondaire (qu’il continue de remplir) et celle de grade universitaire, et ce, depuis Napoléon. Le bac étant un diplôme universitaire, il n’y a donc théoriquement pas de sélection à l’entrée des universités. Il est clair que le baccalauréat ne remplit plus cette fonction, car il ne vous donne plus accès aux études supérieures que vous avez envie de faire indifféremment de votre baccalauréat.

Cela a été renforcé par le dispositif par lequel les lycéens choisissent leur orientation dans l’enseignement supérieur. Les élèvent de Terminale préparent depuis le 20 janvier leurs vœux d’orientation pour l’année prochaine. Ils vont ainsi devoir renvoyer des dossiers à l’issu desquels on leur dira s’ils seront admis ou non. Même dans le cas de l’université, on peut déconseiller aux élèves de faire certains choix. L’orientation post-bac, y compris dans le secteur public, ne se décide pas en fonction de l’obtention du baccalauréat et des notes obtenues lors de cet examen.  Elle se fait en fonction des résultats obtenus de la classe de Seconde jusqu’au premier trimestre de Terminale.

Le baccalauréat a-t-il encore une valeur aujourd’hui ?

Le baccalauréat garde une valeur de diplôme terminal de l’enseignement secondaire. En revanche, en tant que grade universitaire qui donne des droits d’accès à l’enseignement supérieur, le baccalauréat représente un filet de sécurité et non plus un laisser-passer.

Existe-t-il de meilleurs systèmes que celui du baccalauréat français ?

Je ne pense que les diplômes sanctionnant la fin du cursus secondaire dans d’autres pays soient meilleurs puisque nombre d’universités mettent en place des procédures de sélection. Il faut davantage interroger la valeur d’usage du baccalauréat plutôt que sa valeur absolue. Quelles sont les portes qu’ouvre le baccalauréat ? Cette question est plus importante que de se demander si le niveau monte ou baisse car cela pose la question du sens du baccalauréat. Par ailleurs, les scientifiques estiment que le niveau d’exigence en physique ou en mathématique est plus élevé qu’auparavant. 

Si nous donnions davantage de sens au baccalauréat dans sa capacité à ouvrir les portes de l’enseignement supérieur, nous redonnerions davantage de sens à l’ensemble du cursus. Certains élèves de Terminale ont pour objectif de préparer Sciences po et non pas simplement d’obtenir le bac. Peu importe la mention, ce qui compte est de réussir le concours.

Faut-il supprimer les différentes séries afin d’en finir avec la hiérarchie qui existe entre les différentes filières ?

Ce qui fait la valeur d’un baccalauréat c’est ce à quoi il vous donne accès. Si demain toutes les prépas commerciales se mettaient à recruter 70% de littéraires, je ne donne pas trois ans pour que les filières littéraires explosent. Le rééquilibrage ne peut se faire qu’à travers les débouchés. Il faut que ces derniers soient équivalents pour chaque série.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 30/01/2013 - 12:06
A " Réel79" !
En tout cas , moi qui ai obtenu mon BAC F3 en 1974 , j'affirme que le BAC actuel ne vaut plus rien . Quant à ceux et celles qui parlent du BAC actuel sans l'avoir eux-mêmes obtenu , il leur est loisible de démontrer que les jeunes post-BAC s'expriment à l'oral comme à l'écrit , dans un français déplorable ! Ecoutons-les s'exprimer sur n'importe quel sujet simple d'actualité : 9 fois sur 10 , en guise d'introduction , puis de développement et enfin , de conclusion , ils vous délivrent des " DONC VOILA " à profusion , attestant ainsi d'une pauvreté intellectuelle sur la Forme comme sur le Fond .
mich2pains
- 30/01/2013 - 11:48
Le BAC français , guidé par l'arbitraire et l'idéologie !
En digne héritiers de l'ère Stalinienne , la G000che française a décrété arbitrairement que " 75 ou 80 % d'une tranche d'âge d'élèves devait ( impérativement ?) avoir son BAC (Chevènement , si je ne m'abuse ) . Et les Enseignants de collaborer à ce projet avec d'autant plus de zèle que le Chevènement était de G0000che , cachant aussi et ainsi , pour nombre de ces Enseignants , leur propre incompétence
réel79
- 30/01/2013 - 00:59
Le bac
Les gens qui disent que le bac ne vaut plus rien bien souvent ne l'ont pas obtenu, c'est une façon de se défendre.
En tout cas dans mon entourage.