Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Livre numérique : la France à l'assaut d'Apple et Amazon

Plusieurs acteurs français de l’édition et du commerce électronique devraient mettre en ligne cette semaine une plateforme ouverte de distribution de livres numériques.

La minute "Tech"

Publié le

«Plateforme ouverte » est la notion clé de ce projet. Elle signifie que l’offre française se distingue des dispositifs d’Apple et d’Amazon qui sont, eux, réservés à certains supports et à certains formats. Comme ces supports – iPad et Kindle - et ces formats appartiennent aux seules marques américaines, leurs plateformes sont dites « propriétaires », c'est-à-dire fermées aux autres types de livres et autres tablettes ou liseuses électroniques.

Une entreprise familiale centenaire à l’initiative

Le projet français s’appelle « The eBook Alternative » (TEA). Il a été initié par la librairie Decître, grande référence dans l’univers du livre. Cette superbe entreprise familiale est née sur la place Bellecour, à Lyon il y a 105 ans. En 1997, elle ouvrait un site internet très efficace, complété deux ans plus tard par Vigilibris, service gratuit d’alerte et d’information sur les nouveautés. Etre abonné à Vigilibris et avoir un compte chez Decître, c’était à la fin du siècle dernier, la garantie de recevoir rapidement par la poste les ouvrages les plus rares.

L’extension du domaine de la lecture aux contenus dématérialisés s’inscrit donc dans une  histoire exemplaire incarnée par Guillaume Decître, petit-fils du fondateur. Elle obéit trois ambitions que détaille un « Manifeste des droits du lecteur de livres numériques » : donner de la visibilité aux éditeurs, de l’initiative aux libraires, de la liberté aux lecteurs.

8 millions de visiteurs uniques

Plusieurs autres acteurs majeurs du commerce en ligne et de la vente de produits culturels s’engagent dans TEA aux côtés de l’enseigne lyonnaise. Le plus connu est « Rue du Commerce », dont la vocation se concentre sur les supports informatiques connectés, comme les smartphones, les tablettes et les liseuses électroniques.

Avec ses cinquante grands magasins bien répartis dans les différentes régions de l’Hexagone et son site remarquablement achalandé, Cultura représente la décentralisation et la diversité de contenus. Les sites web de ces trois créateurs du livre numérique libre attirent ensemble plus de 8 millions de visiteurs uniques chaque mois.

Le projet est soutenu financièrement par le Centre National du Livre et l’Ecole Normale Supérieure de Lyon figure parmi les partenaires.  Des éditeurs prestigieux comme Gallimard, Flammarion et Editis ont déjà accepté d’ouvrir leurs catalogues sur la plateforme TEA. D’autres, français et étrangers devraient suivre.

Une plateforme Open Source

Le quatrième « mousquetaire » de cette passionnante aventure est la firme Smile, spécialisée dans la création, l’intégration, le développement et la maintenance de solutions web en « open source ».

« Open » = ouverte ; c’est une éthique et une pratique d’informaticiens. De plus en plus adoptée par les services étatiques sensibles qui ne souhaitent pas exposer leurs activités à la curiosité de géants américains de l’informatique et du web, l’approche Open Source intéresse aussi les entreprises soucieuses de personnaliser certaines fonctionnalités à partir du code initial. Et les collectivités territoriales s’y mettent pour des raisons autant économiques que techniques : les mises à jour onéreuses des systèmes propriétaires ne sont plus compatibles avec la rigueur budgétaire ambiante.  L’Open Source, c’est aussi la robustesse. C’est surtout la touche de cohérence avec la vocation de la plateforme « anti-propriétaire » dédiée au livre numérique libre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par decheval - 02/04/2012 - 14:12 - Signaler un abus ...

    Ça semble vraiment très intéressant. J'ai hâte de voir ça.

  • Par binao - 02/04/2012 - 20:48 - Signaler un abus Une autre plateforme à suivre de pres : Youboox

    Plus discretement que TEA, il y a une autre plateforme francaise qui est apparue le mois dernier et qui va probablement faire beaucoup parler d'elle : Youboox Sur ipad et web, ils ont dupliqué le modele de deezer : accès en streaming gratuit en integralité à des milliers de livres. les editeurs sont payés par la publicité En effet, la possession d'un livre numerique (c est a dire d'un fichier encodé selon un format proprietaire dont la durée de vie est incertaine) n'est pas forcement ce que recherchent les utilisateurs de tablette... une initiative à suivre de pres en tout cas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nathalie Joannes

Nathalie Joannès, 45 ans, formatrice en Informatique Pédagogique à l’Education Nationale : création de sites et blogs sous différentes plates formes ;  recherche de ressources libres autour de l’éducation ;  formation auprès de public d’adultes sur des logiciels, sites ;  élaboration de projets pédagogiques. Passionnée par la veille, les réseaux sociaux, les usages du web.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€