Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Reconnaissance d’une union polygame aux Etats-Unis : après la légalisation du mariage homosexuel par la Cour suprême, la nouvelle frontière du progressisme sociétal ?

Alors qu'une famille de l'Utah appartenant à une secte mormone avait été condamnée pour sa polygamie en 2013, une Cour d'appel fédérale a récemment invalidé cette décision de justice.

Logique des choses

Publié le
Reconnaissance d’une union polygame aux Etats-Unis : après la légalisation du mariage homosexuel par la Cour suprême, la nouvelle frontière du progressisme sociétal ?

Atlantico : En 2013, une famille américaine appartenant à l'Eglise mormone a été poursuivie et condamnée par une cour de justice de l'Utah pour sa polygamie. Récemment, une décision de justice au niveau fédéral a invalidé cette décision au motif que la loi anti-polygamie de l’Utah viole les garanties constitutionnelles relatives à la liberté religieuse. Le cas de cette famille de l'Utah pourrait-il créer un précédent ? Peut-on s'attendre à ce que la Cour suprême finisse par légaliser la polygamie au niveau fédéral, comme elle l'a fait récemment pour le mariage gay ? 

Aude Mirkovic : Oui et non.

Oui, car en décidant que le mariage peut concerner deux hommes ou deux femmes, la loi l’a amputé de sa signification première qui est d’indiquer la filiation de l’enfant en désignant comme père le mari de la mère. Détaché de cette perspective de l’enfant, le mariage est devenu la reconnaissance sociale du couple. Mais, du coup, il est devenu inégalitaire à l’égard de tous ceux qui ne vivent pas en couple, en premier lieu les célibataires dont on se demande pourquoi ils sont systématiquement désavantagés mais, aussi, tous ceux qui vivent d’autres formes de vie, et notamment des relations à plusieurs, dont la polygamie. Il était prévisible que ces personnes demandent, elles aussi, la reconnaissance sociale de leur situation via le mariage.

Avec le mariage de même sexe, la loi a renoncé à une approche objective du mariage dont la définition n’est plus que le résultat d’un rapport de force : les lobbies de promotion du mariage gay ont été assez puissants pour imposer la transformation du mariage en leur faveur. Si les lobbies de promotion de la polygamie parviennent à exercer une pression suffisante, ils l’emporteront eux aussi.

Donc oui, la transformation du mariage par le mariage homosexuel ouvre les portes à la polygamie ; mais non celle-ci n’est pas inéluctable. Nous avons aujourd’hui un choix à faire : soit nous tirons les conséquences de la transformation du mariage pour y accueillir toutes les formes de vie, dont la polygamie, soit nous nous rendons compte, enfin, de ce que signifie cette transformation pour rétablir le mariage comme ce qu’il l’est : l’union d’un homme et d’une femme en vue de fonder une famille. La Cour suprême des Etats-Unis est, comme les autres, face à cette alternative. Ceux qui veulent croire que le mariage gay est un point final se trompent lourdement, car à partir du moment où on s'autorise à supprimer le lien à la nature, en l’occurrence le processus naturel de l’engendrement, la liberté individuelle ne trouve aucune borne où s'arrêter.

Au sein de nombreuses communautés des Eglises mormones aux Etats-Unis, des femmes et filles mineures sont forcées de contracter des unions polygames contre leur gré. Nombreux sont ceux qui souhaitent interdire la polygamie pour des raisons féministes, au motif qu'il s'agit d'unions dégradantes pour les femmes. Ces arguments tiennent-ils ? Dans quelle mesure les femmes "subissent"-elles les mariages polygames ? A l'inverse, la légalisation ne leur permettrait-elle pas d'être plus protégées et autonomes ? 

Déjà, précisons que, lorsqu’une femme est forcée de se marier, le mariage est nul ou devrait l’être, même monogame. Le constat que le mariage forcé est plus fréquent dans le contexte de la polygamie permet de saisir de façon intuitive que la polygamie pose problème car les procédés comme les mariages forcés ou la répudiation s’exercent toujours au détriment de la femme là où la polygamie est pratiquée.

Pour autant, donner un statut social, en l’occurrence un statut matrimonial, à des unions qu’on estime "dégradantes", pour reprendre votre terme, est une fausse bonne idée. Si une situation est dégradante, on la combat, on ne s’y résigne pas en la légalisant. D’ailleurs, la légalisation reviendrait très vite à légitimer la situation et à la promouvoir, autrement dit au résultat inverse de ce qui était recherché. A ce compte-là, pourquoi ne pas légaliser l’esclavage, pour permettre aux esclaves d’être mieux protégés ?

La femme est toujours victime de la polygamie mais il faut aller plus loin car, en soi, la polygamie inclut certes la polygynie (un homme avec plusieurs femmes), mais aussi la polyandrie (une femme avec plusieurs hommes), et ce qu’on appelle aujourd’hui la polyamorie (hommes et femmes mélangés), sans oublier les versions homosexuelles de tout cela : plusieurs hommes ou femmes entre eux. En théorie, il est possible de concevoir une polygamie égalitaire hommes/femmes. Il faut donc aller plus loin que l’argument féministe : l’obstacle à la polygamie est la signification du mariage.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 25/04/2016 - 08:56 - Signaler un abus Tout est dit, la solution est de rétablir

    le mariage et d'arrêter la société "Frankenstein". Dans les cartons après la polygamie, l'union d'adultes consanguins légalisée (pour les crypto-normaux, l'inceste)

  • Par cloette - 25/04/2016 - 12:08 - Signaler un abus Deudeuche

    J'en suis persuadée aussi

  • Par Jean-Benoist - 25/04/2016 - 13:31 - Signaler un abus c'est aussi ce qui va se produire en france

    et d'ailleurs Marion Maréchal l'a dénoncé dernièrement.. Alors on continue à se taire?

  • Par Anguerrand - 25/04/2016 - 14:05 - Signaler un abus Le mariage pour tous

    Alors pourquoi ne pas faire comme les Mormonts, le mariage avec 5 femmes ou l'acceptation du mariage musulman avec ses femmes, le mariage à 2 hommes et une femme ou le contraire, le mariage avec ses enfants, le mariage avec son chien, etc. cette loi laisse la porte de toutes les " égalités" y compris la GPA ou la PMA qui prive l'enfant d'avoir ses vrais enfants. Les enfants commencent à porter plainte contre les homos qui les a privé de leur vrai parents, et là ils ne devront pas se plaindre. Merci Taubira, Hollande et le PS.

  • Par pale rider - 25/04/2016 - 14:44 - Signaler un abus ce qui est sidérant est la capacité d' une minorité

    agissante,organisée et revendicatrice : ici gays , mormons , à imposer leurs diktats à la majorité . Ni nous , ni les US ne sommes plus une démocratie . Ce sont les lobbys qui mènent la barque .

  • Par Ganesha - 25/04/2016 - 17:19 - Signaler un abus Mariage Chrétien : Douce Baliverne !

    Il y a ici quelques catholiques intégristes qui rêvent du ''mariage chrétien'' : la femme arrive vierge au mariage, les deux époux sont fidèles pour la vie, le divorce n'existe pas ! Pure fiction ! Douce baliverne ! La grande révolution, ce sont les tests ADN : possibilité pour les bâtards de recevoir une pension alimentaire et une part de l'héritage. Même si, comme pour la fille de Rachida Dati, il faut tester 7 pères potentiels ! Que ce soient les rois de France ou les bourgeois du 19ème siècle, l'insémination ''au petit bonheur la chance'', ''semer à tout vent'', cela se pratique depuis toujours, partout dans le monde. Dans la polygamie musulmane, l'époux est censé passer une nuit successivement avec chacune de ses femmes...

  • Par Semper Fi - 25/04/2016 - 19:30 - Signaler un abus Aucune levée de boucliers contre cet article ?

    Marion Maréchal LP a soulevé le même problème il n'y a pas longtemps provoquant un concert de hurlements indignés..... et là, aucune réaction ????

  • Par cloette - 25/04/2016 - 19:44 - Signaler un abus Mais Ganesha

    Le mariage mormon est un mariage chrétien les Mormons sont des Chrétiens qui croient que J Christ est venu en Amérique

  • Par Ganesha - 25/04/2016 - 19:57 - Signaler un abus Spermatozoïde et Ovule

    Il faut bien regarder la réalité en face : pour une grande majorité des (jeunes) français, le mariage c'est avant tout une cérémonie qui fait rêver les femmes : la robe blanche et une grande réception, de nombreux invités et cela coûte très cher… Il y a ici une secte, pour qui un être humain se résume à un spermatozoïde et un ovule, tout le reste est ''accessoire''. Libre à eux, mais qu'ils n'essaient pas de s'imposer aux autres : ils feraient rire !

  • Par Ganesha - 25/04/2016 - 20:07 - Signaler un abus Cloette

    Un principe de base de la polygamie, c'est que toutes les femmes et tous les enfants bénéficient d'un niveau de vie égal. Seuls les hommes très riches peuvent se le permettre. Et de nombreuses femmes peuvent apprécier de partager avec d'autres les soins et les services qu'elles doivent offrir au mari.

  • Par cloette - 25/04/2016 - 21:51 - Signaler un abus Toujours dans l'utopie Ganesha!

    Les familles polygames , lieux de haine entre les enfants et les femmes , il y en a en France chez des Africains , elles s'entassent dans des HLM , et maintenant elles sont voilées , pauvres femmes , et voilà pourquoi il faut militer pour l'éducation des femmes de ces pays et chez nous pour leur indépendance financière , les harems d'Arabie ne sont pas nos affaires , chez nous c'est interdit , si l'homme veut changer de femme il divorce c'est aussi simple que cela . Ganesha vous êtes un libertaire c'est votre problème , en France on ne l'est pas et on ne le sera jamais .

  • Par Anguerrand - 26/04/2016 - 06:05 - Signaler un abus Pauvre Ganesha

    Prendre la peine pour écrire vos stupidités et votre haine du christianisme aidera bien volontiers l'islam à se reprendre pour un ex PC actuellement FN c'est fort ! Malheureusement la haine de ceux qui ne pensent comme vous ne se soigne pas ! Une seule certitude c'est MLP que vous déifier, et je vous parie qu'elle au pouvoir, fera comme les autres politiques, et vous retournerez au PC comme l'on fait les gauches en votant Hollande, puis FN. Vous savez très bien que le vrai president est Philipot et que sa politique gauchiste sera appliquée.

  • Par Ganesha - 26/04/2016 - 07:18 - Signaler un abus Cloette

    Cloette, je prévoyais votre réaction… Peut-être suis-je influencé par la photo qui illustre l'article : on y voit deux jeunes épouses, mères de famille, qui semblent vivre en parfaite harmonie. L'avantage c'est qu'elles vivent ensemble dans la transparence. Vous affirmez que la haine est généralisée dans les harems polygames… Ni vous ni moi n'avons étudié cette question ! La situation est-elle vraiment meilleure pour les femmes occidentales dont la jalousie obsessionnelle exprime la peur permanente d’être quittée pour une autre, et de se retrouver seule à éduquer ses enfants ? Une femme vivant en communauté peut se satisfaire de pouvoir continuer à bénéficier de l'aisance matérielle pour élever sa progéniture, tout en laissant, au moins temporairement, le service sexuel à offrir à l'homme, à une autre. Ce qu'il faudrait donc, c'est un vaste sondage d'opinion demandant aux femmes monogamiques et polygamiques si elles sont heureuses, et  comparer !

  • Par Atlantica75000 - 26/04/2016 - 19:53 - Signaler un abus En avance ?

    Voilà quelques semaines on s'est allègrement moqué de Marion Maréchal Le Pan

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Aude Mirkovic

Aude Mirkovic est maître de conférences en droit privé, porte-parole de l'association Juristes pour l'enfance et auteur de PMA, GPA, quel respect pour les droits de l’enfant ?, ed. Téqui, 2016

 
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€