Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi Les Républicains pourraient vite redevenir une menace pour Emmanuel Macron

La rhétorique qui veut que la droitisation de Laurent Wauquiez affaiblirait la droite est de plus en plus contestée : entre les députés LREM qui le trouvent dangereux, Patrick Buisson qui parle du danger de la "centrisation" de la droite et Marine Le Pen qui propose une alliance à LR, tout semble montrer que la stratégie menée par Laurent Wauquiez est payante.

Ligne droite

Publié le
Pourquoi Les Républicains pourraient vite redevenir une menace pour Emmanuel Macron

Atlantico : Selon RTL, un député "En Marche" aurait déclaré Laurent Wauquiez va devenir redoutable", prévoyant ainsi une éclipse du premier opposant actuel à Emmanuel Macron, Jean Luc Mélenchon, au profit du probable prochain président des LR. Alors qu'Alain Juppé et les constructifs marquent de plus en plus leurs distances, dans quelle mesure et à quelles conditions Laurent Wauquiez peut-il devenir une force prête à bénéficier de l'alternance pour les élections intermédiaires, comme pour la prochaine présidentielle ? 

Maxime Tandonnet : Les conditions pour que LR bénéficie des élections intermédiaires et de la prochaine présidentielle sont nombreuses et aujourd'hui, loin d'être réunies.

Il faut que les leaders de LR prennent conscience de l'immense insatisfaction des Français envers leur classe politique. Malgré les séismes de 2017, il n'est pas du tout certain que cela soit le cas. Une grande majorité des Français ne supporte plus la politique telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui, le narcissisme, la mégalomanie, les guerres de chefs, l'obsession de leur destin présidentiel par des hommes ou femmes qui se prennent pour des sauveurs providentiels. Cinq ans, c'est très loin. On peut seulement imaginer que d'ici là, les Français ressentiront une profonde allergie instinctive envers le culte de la personnalité, et le sentiment de la confiscation de l'intérêt général au profit d'une vanité exubérante. Les Français qui accepteront encore de croire en la politique seront attirés par la modestie, la simplicité, la seule volonté désintéressée de l'action au service du bien commun. LR doit redécouvrir un principe simple: les hommes politiques, les dirigeants du pays, ne sont rien d'autre que les humbles serviteurs de la nation. Ils sont au service du pays, et non l'inverse. C'est le débat d'idées au service de la France qui doit s'imposer contre l'obsession présidentialiste et les boursouflures d'ego qui rongent depuis trop longtemps l'univers politique. Si les LR ont la lucidité de s'en rendre compte, tous les espoirs sont permis pour eux.  Sans doute faut-il un leader, un coordonnateur, un  catalyseur d'énergie, un arbitre,mais il doit prouver, à travers tous ses faits et gestes et paroles, qu'il est simplement au service d'une cause commune et que son destin personnel n'a aucune importance. Si le futur président de LR donne le sentiment qu'il est obsédé par la présidentielle, quatre ans et demi à l'avance, un nouveau désastre sera au rendez-vous. Il faut bien voir qu'entre M. Macron et un candidat de même profil, même style, les Français, en désespoir de cause, préfèreront l'original à la copie et rééliront celui-ci sans problème en 2022. 

Erwan Le Noan : Laurent Wauquiez a probablement remarqué que, dans un très grand nombre de démocraties occidentales, les gouvernements qui mènent (et les partis qui proposent) des politiques réformistes centrées uniquement sur un discours économiques sont balayés (ou déstabilisés) aux élections par des mouvements populistes. C’est arrivé aux Etats-Unis, en Autriche, en Allemagne, en Tchécoslovaquie, en Grande-Bretagne, etc. Bref, les sujets politiques qui font les élections sont aujourd’hui d’ordre « identitaire » : ils interrogent la volonté de « vivre ensemble », la façon de guider le « collectif », qu’il s’agisse du sujet « islam » ou de celui des inégalités.

Si LR ne parvient pas à investir ces sujets, c’est le Front National qui les récupèrera probablement (car Emmanuel Macron n’en parle pas du tout). Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon est, on le voit bien aujourd’hui, très mal  à l’aise sur ces sujets (voir la députée Obono).

Laurent Wauquiez a donc probablement identifié le thème politique à traiter. La difficulté qu’il a pour réussir, c’est qu’il doit bâtir une majorité sur ces sujets. Or, on voit bien que les LR sont divisés (sur l’expression de leurs positions, plutôt que sur le fond de leurs positions d’ailleurs à maints égards).

En outre, Laurent Wauquiez en reste aujourd’hui à l’identification (parfois polémique) du sujet, mais on ne voit pas bien à ce stade quelles solutions il propose pour l’avenir, pour construire une société apaisée sur les sujets identitaires …

Patrick Buisson affirme dans un entretien dimanche donné à Valeurs Actuelles que le danger qui menace la droite n'est pas sa droitisation mais sa "centrisation". Une victoire de Wauquiez n'aurait-elle pas le mérite pour LR de mettre définitivement fin à cette tentation centriste? Une fois les centristes partis, Wauquiez ne donnera-t-il pas enfin à la droite une ligne capable de vraiment s'opposer à Emmanuel Macron ?

Erwan Le Noan : D’un point de vue tactique, le risque de la droite est celui de la réduction continue de sa base électorale : soit parce qu’elle sera happée par le mouvement du président Macron, soit parce qu’elle sera concurrencée par le Front national qui s’adresse plus facilement aujourd’hui aux milieux populaires par exemple.

Le but d’un parti n’est pas vraiment de « s’opposer », mais de remporter les élections. Pour cela la droite a besoin d’aller bien au-delà de la base d’un Laurent Wauquiez au sein des LR : si les « centristes » sortent du parti, il faudra quand même construire une coalition avec eux pour les prochaines échéances électorales.

Au demeurant, la question n’est celle de la centrisation ni de la droitisation, c’est celui de la doctrine politique de la droite : est-elle libérale-conservatrice ? étatiste-souverainiste ? Qui est capable de dire où se situe la droite idéologiquement aujourd’hui ?

Enfin, derrière ces débats tacticiens, il y a un enjeu démocratique dont on ne semble pas prendre toute la mesure : si les classes moyennes et les milieux populaires quittent les partis de gouvernement pour les partis populistes et extrémistes, la préservation d’une société démocratique apaisée sera sérieusement écornée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par philippe de commynes - 20/11/2017 - 08:40 - Signaler un abus Attendons juste un peu pour voir ...

    Pour l'instant wauquiez ne propose encore rien de tangible, mais bientôt il n'aura plus l'excuse ne pas monter contre lui les élus et cadres centristes avant qu'il ne soit élu...

  • Par Lepongiste - 20/11/2017 - 11:43 - Signaler un abus Le basching des médias pro macron prouve

    s;'il en était besoin que Wauquiez et la droite la vraie pourraient vite redevenir une menace pour Emmanuel Macron

  • Par Lepongiste - 20/11/2017 - 11:49 - Signaler un abus Laurent Wauquiez

    " Tout semble montrer que la stratégie menée par Laurent Wauquiez est payante " cqfd !

  • Par kelenborn - 20/11/2017 - 12:05 - Signaler un abus oui

    Remarquable cette longue tirade de Tandonnet en page 2! On ne peut que souscrire à ce diagnostic implacable du pourrissement de la démocratie dans ce pays mais....en quoi Wauquiez est-il le Zorro de l'histoire?

  • Par Liberte5 - 20/11/2017 - 12:48 - Signaler un abus M. Tandonnet offre une analyse assez précise

    de la situation de la France. Il montre le fossé qui sépare classe politique et élites avec la France profonde(les couches moyennes, et la France périphérique). L. Wauquiez doit s'attacher à reconstruire un parti solidement ancré sur des valeurs de droite et par ailleurs libéral sur le plan économique. Il fait que désormais la droite ne cède plus rien à la gauche. Au contraire, elle doit mener ce combat idéologique, abandonné avec Giscard et Chirac. Les centristes sont aujourd'hui avec Macron. Il faut les y laisser. La droite ne doit rien s'interdire et peut dialoguer si bon lui semble avec le FN Mitterrand s'est allié avec les communistes (100 millions de morts) , sans état d'âme. Alors les leçons de la gauche!!! Quand l'on voit G.Filloche, socialiste, ancien trotskiste, comme B. Hamon, faire un tweet antisémite,il n'y a aucune raison de ménager ceux qui sont le pendant des nazis.

  • Par vangog - 20/11/2017 - 12:57 - Signaler un abus Le défaut de Wauquiez est d’obeir (Pour le moment)

    à la vieille stratégie de rassemblement des LR...c’est une stratégie de grand-écart qui a échoué, car elle oblige Wauquiez à faire des concessions continuelles à gauche et à droite, sans se se positionner franchement. Qu’il sorte de l’ambiguïté, et affirme courageusement ses convictions! Je suis d’accord avec Tandonnet sur le constat de pourrissement démocratique, mais pas du tout sur la stratégie. Avant de construire des alliances, à droite ou à gauche, un parti doit affirmer son identité et ses convictions. Et la première des identités, c’est un chef charismatique (le charisme de Wauquiez est frustré par son aile gauche qui l’empêche de s’affirmer...). Si le candidat cherche à faire le grand écart, avant son élection à la tête du parti, il sera un repoussoir pour les Français qui attendent la conviction des réformes à effectuer, et un repoussoir futur pour les autres partis qui n’accepteront aucune alliance avec un braconnier...

  • Par vangog - 20/11/2017 - 13:07 - Signaler un abus J’ajouterai que Wauquiez a peur...

    de voler la vedette médiatique à Marine Le Pen, en affirmant un goût trop ostensible pour la Défense de l’identite Française...loi, je dis à Wauquiez: « n’ayez pas peur, car une grande majorité des Français votera, en 2022, pour une coalition de centristes patriotes et de droite forte! d’ici là, si les médias gauchistes vous ostracisent, ils seront confrontés à un vide sémantique tres préjudiciable pour eux »

  • Par gilbert perrin - 20/11/2017 - 13:36 - Signaler un abus attendons tout en avançant ....

    Wauquiez ne reste pas sourd.... l'appel de MLP mérite attention... je préfère répondre à cet appel qu'à ce lui de Philippot qui se drape du drapeau gaulliste pâr simple arrivisme.... J'ose espérer, oui, une alliance avec le FN... pour les voix que nous pouvons récupérer et une entente de gestion pour la FRANCE et les FRANCAIS... Une alliance de patriote de vrais patriotes, en dehors des partis politiques qui tous se disent patriotes et gaullistes et, ces dires n'ont aucune crédibilité... Etre gaulliste sans de Gaulle est une hérésie... Seuls peuvent le prétendre ceux qui ont réellement suivi Charles de Gaulle et ? il n'y en a plus beaucoup... Etre patriote ne rélève pas d'une phobie ou d'un héritage, par succession. Oui je suis pour un mouvement de patriotes libres et indépendants de tout parti politique

  • Par moneo - 20/11/2017 - 17:01 - Signaler un abus j'attends une clarification de Wauquiez

    Mon curseur personnel c'est l'abandon des politiques vertes coûteuses et ruineuses. Que l'Etat cesse de subventionner les panneaux solaires, les éoliennes,le rachat de l'énergie à des prix hors marché que nous retrouvons sur nos facture électriques et que nos industriels ( ceux qui restent) doivent incorporer dans leurs prix de revient ( l'Allemagne a fait une stupidité ne l'imitons pas) s il y'a un vrai marché n'en doutons pas le privé s' en emparera mais sans nos sous... Que l'Etat cesse de vouloir faire payer les pauvres et les classes moyenne des travaux de rénovation immobilières dont il n'ont pas les moyens et que seuls des subventions cad nos impôts financeront.Tout cela dans un but qui reste à démontrer savoir un changement climatique dont l'homme serait le responsable et cela pour la première fois dans l'histoire de la Terre Pour le reste la fermeté Régalienne doit s'appliquer ;les doubles nationalité doivent sauter .... Pour l'instant je ne sais absolument pas ce que veut Wauqiez ;il y'a la moitié de la France qui ne vote pas, plus ceux quittent Lepen par défaut ça fait du monde mais pas au centre

  • Par Bertrand DARGNIES - 20/11/2017 - 17:17 - Signaler un abus WAUQUIEZ va faire disparaître les REPUBLICAINS à tout jamais !

    Militant de terrain de longue date je propose à 499 militants LR de signer LA LETTRE OUVERTE DES 500 qui sera envoyée à toutes les rédactions et qui précisera que s’il n'y a pas un vrai DEBAT DEMOCRATIQUE à la TELE entre les 3 candidats ou leurs représentants ils quitteront définitivement LES REPUBLICAINS. On estime que sans ce débat il y aura au maximum 40.000votantsce qui donnera une Présidence faible et discutée. Dans le cas contraire on peut espérer 180.000 votants ce qui donnerait une forte assise à la nouvelle Présidence. En effet devant leur écran il y aura de très nombreux sympathisants qui ont voté FILLON ainsi que beaucoup de citoyens qui ont voté MACRON et sont soit déçus soit déboussolés. Les signataires préciseront qu’ils quitteront LES REPUBLICAINS si ce grand débat DEMOCRATIQUE n’a pas lieu. PS BFM et LCI sont prêts à accueillir le débat qui serait suivi par environ 2.000.000 de personnes : militants mais aussi sympathisants et des centaines de milliers d’électeurs qui ayant voté MACRON ne savent plus qui croire sont déboussolés et souvent déçus. Tout cela pour se faire une place bien au chaud et dégoûter définitivement les français de la politique : ils

  • Par zen-gzr-28 - 20/11/2017 - 19:08 - Signaler un abus Un débat ?

    Comme beaucoup de personnes, je pense, je sais pour qui je vais voter. Pourquoi suivre le chantage proposé par Bertrand Dargnies ? De quel bord politique est-il ce Monsieur ? Au fait, un exemple à suivre pour tout militant de terrain de longue date et dans un souci de démocratie, tous les sujets seront proposés.

  • Par gilbert perrin - 21/11/2017 - 07:47 - Signaler un abus wauquiez, attention aux barons ....

    BAROIN, JUPPE, le président du SENAT etc.... ATTENTION ????

  • Par Anguerrand - 21/11/2017 - 10:01 - Signaler un abus Macron a oublié un " détail"

    Il continue à faire rentrer des immigrés comme Hollande, mais voilà, les français n'en peuvent plus de l'immigration et de la transformation de notre société en société musulmane. A quand un référendum ? Un référendum avant que les musulmans soient majoritaires, déjà 13, 5 millions de musulmans en France soit environ 20% ! Ce n'est pas rien, chiffre auquel il faut rajouter les français proimmigrations.

  • Par kelenborn - 21/11/2017 - 10:47 - Signaler un abus +ou-hors sujet

    mais comme les chiottes de Jacou sont hors service!...http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/11/20/01008-20171120ARTFIG00369-cancer-le-glyphosate-dedouane.php Aux fillonistes inconsolables lecteurs du Figaroute, si vous aviez encore quelque illusion sur l'honnêteté intellectuelle de ce truc qui se pique de ressembler à l'ImMonde, lisez le début!!! Ma parole , on ne le savait pas mais Jean d'Ormesson suçait Beria!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été rapporteur de groupes de travail économiques et collabore à plusieurs think tanks. Il enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Il écrit sur www.toujourspluslibre.com

Twitter : @erwanlenoan

Voir la bio en entier

Maxime Tandonnet

Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur.

Il commente l'actualité sur son blog personnel.


 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€