Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment et pourquoi Baroin va chercher à couper l’herbe sous le pied du "père Noël" Hollande au Congrès des maires de France

Ce mardi se tient le dernier Congrès des maires de France avant la présidentielle de 2017. François Hollande devrait en profiter pour distribuer les cadeaux électoraux. Une initiative qui risque d'être éclipsée par l'offensive politique de François Baroin qui a convié le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à l'événement.

Entrée en campagne

Publié le
Comment et pourquoi Baroin va chercher à couper l’herbe sous le pied du "père Noël" Hollande au Congrès des maires de France

Atlantico : Ce mardi 31 mai se tient le dernier Congrès des maires de France avant la présidentielle de 2017. D'après nos informations, François Hollande devrait profiter de l'occasion pour faire des annonces généreuses à l'égard des édiles. Dans un contexte tendu du fait de la baisse des dotations aux collectivités locales, comment le président pourrait-il redorer son image auprès des maires de France ? Dans quelle mesure ces derniers pèsent-ils électoralement ?

Jean-Luc Boeuf : Les maires et la République... Une longue histoire !  Déjà, à la fin du XIXème siècle, alors que la Troisième République cherchait à s'enraciner, les pouvoirs publics cherchaient à s'attirer les faveurs des maires. En témoigne le banquet des maires offert en 1900 par le président de la République à chacun des 36 000 maires de France et auquel plus de 22 000 se rendirent. La venue de François Hollande s'inscrit dans cette tradition chère également à un autre élu correzien, le bon docteur Queuille qui trouvait toujours "la" bonne subvention pour financer qui une salle des fêtes qui une maison de retraite.

Le congrès qui se tient ces jours-ci est le report de celui qui avait été annulé au lendemain des attentats du 13-novembre. L'actuel président de la République fait face à la colère froide des élus locaux devant la baisse cumulée des subventions depuis trois ans. La magistrature d'influence que représentent les maires est certes difficilement mesurable mais toujours présente. Le maire est cette personnalité en contact permanent avec ses concitoyens mais aussi avec les entrepreneurs, avec le tissu associatif, avec les professions du secteur public. Et, naturellement, un président sortant a tout intérêt à rechercher un quelconque soutien des élus. Et la, le message des élus est clair : ils veulent un allègement de l'effort financier qui leur est demandé. En termes plus clairs, que la loi de finances - en préparation - pour 2017 se traduise concrètement par un geste de l'État.

François Baroin, président de l'Association des maires de France, a réussi à faire venir à ce congrès le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Quels sont les dossiers européens qui concernent, directement ou indirectement, les maires de France ? Dans quelle mesure sa venue est-elle susceptible de faire de l'ombre à François Hollande, ou de limiter la portée de ses annonces ?

Il fut un temps pas si éloigné où le mot "Europe" signifiait "aides", "subventions", "fonds structurels'. Depuis quelques années, les fonds européens sont devenus moins généreux, notamment en raison du déport des aides de l'Europe vers les nouveaux entrants dans l'Union européenne.  Aujourd'hui,  dans l'esprit de nombreux élus locaux, l'Europe est de plus assimilée au respect des conditions d'équilibre des budgets. Rappelons que la France est le seul État de l'OCDE à n'avoir présenté aucun budget en équilibre depuis... 1979 !

Dans ces conditions, la parole du President de la commission européenne risque d'être assimilée à celle de la rigueur financière et du poids des normes. Et comme Jean-Claude Juncker ne vient pas avec le chéquier de l'Europe...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mymi - 31/05/2016 - 09:03 - Signaler un abus Juppé et Hollande font ami/ami

    Devant un verre de vin. Juppé ne cache plus sa nature profonde de gaucho/bobo, Juppé jamais

  • Par vangog - 31/05/2016 - 14:04 - Signaler un abus des dizaines de milliards aux clandestis et islamophiles...

    et aux européens-de-souche, rien! Fort heureusement, les patriotes européens arrivent pour faire cesser cette injustice gauchiste...

  • Par Marie-E - 31/05/2016 - 21:41 - Signaler un abus une chose est sûre

    Juppé et Hollande jamais si on veut redresser la France

  • Par Vincennes - 01/06/2016 - 00:59 - Signaler un abus Il semblerait que les médias "aux ordres" boudent cette première

    journée du Congrès des MAIRES de FRANCE !! un petit SMS de Gaspard Gantzer, chef com de Pépère et aucun écho !!! afin de ne pas entendre toutes leurs revendications !!!! courage fuyons, comme d'hab

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Luc Boeuf

Jean-Luc Bœuf est directeur général des services de la ville et de la communauté d’agglomération de Quimper. Il vient de publier Un seul lit pour deux rêves, la France et ses régions  et anime le site www.jean-luc-boeuf.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€