Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces leçons dérangeantes de l'enquête de la Fondapol sur le regard que portent les musulmans sur les juifs en France

Une enquête de la Fondapol intitulée "France : les juifs vus par les musulmans" vient lancer un pavé dans la mare de certains préjugés de tout bord sur la question et donne la parole aux principayx concernés : les musulmans.

Entre méconnaissance et stéréotypes

Publié le
Ces leçons dérangeantes de l'enquête de la Fondapol sur le regard que portent les musulmans sur les juifs en France

Atlantico : Qu'est-ce qui a motivé cette enquête sur les préjugés des musulmans français à l'égard des juifs ?

C'est une enquête qui est menée par la Fondapol en partenariat avec l'American Jewish Comitee. Cela participe de la volonté de multiplier les études sur la questions des relations au sein d'une société multiculturelle entre différentes communautés. C'est un travail qui s'inscrit dans une série de travaux et qui appelle d'autres travaux. 

Avec l'association AJC, nous avions déjà réalisé une étude qui avait de façon un peu navrante fait polémique en 2014. Il s'agissait alors d'une étude quantitative sur l'antisémitisme dans laquelle nous avions constaté à partir de deux échantillons (un échantillon de Français âgés de 16 ans et plus et un échantillon spécifique de Français âgés de 16 ans et plus) pour essayer de mieux comprendre l'antisémitisme en France. Du côté de la Fondation, et cette fois-ci de manière autonome, nous avons publié à partir de janvier 2015 une série de note qui s'appelle "Valeurs d'Islam" (au nombre de 12) afin de savoir si les grands principes qui organisent à la fois la nation et la République Française sont au fond capable de recevoir de la part de la culture musulmane une compréhension et d'entrer avec elle en une espèce de cohérence.

Ce sont des travaux que nous avons fait de plus traduire en arabe pour ouvrir un débat aussi large que possible. La note sur l'Islam et les Femmes dans sa version arabe a ainsi eu beaucoup de succès dans les circuits internationaux. Il s'agit donc pour nous de promouvoir un débat sur l'avenir et la place de l'Islam en France, en Europe et en Occident au moment où à l'évidence, des questions se posent.

Pourquoi sur les musulmans spécifiquement ?

Parce qu'on a peu d'information sur les musulmans français, et aussi parce qu'on n'a pas l'habitude d'interroger le monde musulman sur des questions comme celles-là, sur les préjugés des musulmans à l'égard des juifs ou de la société en générale. On pourrait les interroger à l'avenir sur leurs préjugés à l'égard des personnes de sexualité différente, etc. Il y a très peu d'études sur le sujet par un espèce de gêne idéologique voire culturelle qui tient au fait que le monde des sciences sociales, par son inclinaison politique, qui penche nettement à gauche, n'est pas à l'aise avec l'idée qu'on peut interroger les préjugés des musulmans alors que tout individu ou communauté peut faire l'objet d'une telle étude. Ce qu'on voudrait, c'est banaliser ce genre d'études. Et nous avons un travail en cours sur les musulmans vus par les Juifs. Et pour faire cela, nous mettons d'importants moyens, nous faisons appel à trois universitaires et un institut de sondage l'Ifop, et nous mettons l'entièreté des études à disposition du public sur nos sites. 

Nous avons remarqué qu'il y avait à l'évidence et depuis quelques années un nouvel antisémitisme. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 26/05/2017 - 10:57 - Signaler un abus Ce n'est pas dérangeant

    c'est la simple réalité que ne veulent pas voir les politiques. Les griefs envers les juifs sont nombreux et variés, ils ont évolué au fil des siècles mais certains restent vivaces y compris les dictons : un jour de pot, dans l'entreprise où je travaillais, une cheftaine (ou petitchef) est venue me voir en me disant "tu bois en juif?," ignorant tout de moi et des nombreuses personnes m'entourant. Bien revenons à nos moutons : la solidarité c'est vrai grosso modo (on est plus solidaires avec certains...;) mais ce qui n'est pas compris c'est que les juifs c'est un peuple qui a la même référence au passé, les mêmes traditions et surtout la même langue (merci à Ben Yehuda de ce qu'il a fait), et aussi la tradition de toujours poser des questions, discuter, analyser, lire mais en principe ne jamais remettre en question les principes fondamentaux. Et puis on se tourne vers le seul Etat Juif (résolution 181 de l'ONU)... qui est laïc. L'islam est une religion de conquête, pas la même culture ni les mêmes traditions entre chiites, sunnites et les minorités (alaouite, soufi...) et ils ont en référence 53 pays arabo musulmans avec souvent comme ciment le respect de la charia.

  • Par cauchoise - 26/05/2017 - 14:00 - Signaler un abus L'envie est mauvaise conseillère

    Avant l'arrivée des Français, les Juifs algériens avaient le statut de dhimmis, cad de sous-citoyens. Avec la loi Crémieux, ils sont devenus Français, alors que les Musulmans n'avaient pas les mêmes avantages. D'où jalousie et rancoeur, qui ont traversé la Méditerranée en 1962. S'ajoute l'intérêt que portent les parents juifs aux études de leurs enfants et à leur bonne intégration dans la société, sans revendication identitaire par ailleurs.Pas besoin de chercher plus loin la détestation dont font preuve de nombreux Musulmans envers les Juifs en général !

  • Par clint - 26/05/2017 - 15:44 - Signaler un abus Et si le voile allait se généraliser grâce aux .. juifs !

    Je vois de plus en plus de femmes juives, jeunes, dans Paris, porter un foulard sur la tête de telle manière que l'on ne puisse voir leurs cheveux. Leurs mères et grands-mères portaient des perruques. C'est ce qui se passe aux US où foulards, bas foncés et robes longues sont très répandus. Comme personne n'osera leur demander de les enlever dehors et dans les lieux publics, ipso facto on les permettra aussi pour les musulmanes !

  • Par Marie-E - 26/05/2017 - 17:10 - Signaler un abus et si le voile allait se généraliser grâce aux juifs

    Merci Clint de m'avoir bien fait rire. Vous avez de la chance d'aller dans des quartiers parisiens où les femmes juives ont la tête couverte (ce que devraient le faire les vraies orthodoxes, ce qui est tout de même rare en France et je ne parle pas que de la France profonde. Ce peut être un foulard noué, une perruque (de toute façon les nouvelles, on ne voit même pas la différence avec des cheveux naturels), un béret, une casquette, un chapeau,... Moi j'ai l'habitude des chapeaux (pour me protéger du soleil, de la pluie et du froid), des bérets (ben oui je suis basque). Par contre les bas, j'ignore ce que c'est. Quant aux jupes, il y a longtemps que c'est juste au dessous du genou (parfois un peu plus long) mais ça c'est aussi parce que j'ai le même âge que Brigitte Trogneux mais pas le même physique.... On a déjà eu l'épisode kippa (qu'on peut remplacer) l'épisode kacher pour légitimer le hallal alors que c'est différent ... si maintenant c'est la tenue des orthodoxes quand on connaît leur nombre en France ...et ne vous inquiétez pas ce sont surtout les religieux qui partiront de France. Les juifs savent que partout ils sont en exil sauf en Israël.

  • Par abracadarixelle - 26/05/2017 - 19:00 - Signaler un abus Pour le dire sans fard...

    le citoyen français moyen se fout de l'avis des musulmans ( citoyens ou pas) sur les juifs ( citoyens ou pas).... Les juifs vivent en Europe et particulièrement en France depuis bien plus longtemps et parfois leur vie fut très rude... Ils se sont incorporés à la population et apporté leurs compétences; n'ont pas boudé l'école et poussé leurs enfants dans leurs études et leur niveau de culture et de vie s'en est ressenti..... que du normal ! Alors au lieu d'être jaloux , les arabo/musulmans devraient les imiter et tenir leurs enfants avant que ceux-ci utilisent une bonne part des places de prison.....

  • Par tiopere 1 - 27/05/2017 - 11:07 - Signaler un abus le coran joue un role capital

    il y est écrit que lesJuifs sont mauvais par essence et qu'il faut les massacrer au même titre que les apostats et les autres minorités . D'ailleurs , les musulmans considèrent comme un titre de gloire le massacre des juifs de Khaibar ou une tribu juive a été exterminée a l'exception des femmes amenées en esclavage . Si on ajoute a cette croyance la jalousie économique avec des boucs émissaires bien pratiques en cette période de chomage de masse , il est facile d'expliquer cette haine , d'autant les réseaux sociaux relayés par une presse aux ordres des gauchistes établit une comparaison entre la politique d'Israèl et celle des nazis .

  • Par MIMINE 95 - 27/05/2017 - 14:27 - Signaler un abus FONDAPOL un think thank LIBERALE PROGRESSISTE ET EUROPEEN

    C'est ainsi que cette officine se présente..... tout est dit dans les trois derniers mots ... une soi disant "étude"(ça coute rien de l'affirmer et personne ne cherchera à vérifier la réalité de "l'étude") ça permet de délivrer le prêche de rééducation nationale, en direction des sans dents français qui désormais, sont priés de "penser printemps", en se parant d'un sourire béatement niais. C'est think thank sont des officines ploutocratiques, qui confisquent le débat et assassinent la démocratie. Think..penser (à la place des autres pour leur asséner et leur imposer LA vérité qu'elle esr "think !"), thank.... remercier (qui ????? vaut mieux pas l'savoir).

  • Par Atlantica75000 - 27/05/2017 - 15:19 - Signaler un abus Fondapol, abonné de C dans l'air

    Fondapol a signé des contrats pour des études avec des organismes musulmans, "très musulmans". Faudrait voir à pas trop fâcher le client. On peut également parler de la jalousie vis-à-vis des Asiatiques ("faits-divers" récents) Vu vers Asnière des affichettes injurieuses pour l'Etat d'Israël : c'est la période des élections législatives !

  • Par Atlantica75000 - 27/05/2017 - 15:27 - Signaler un abus Effets non anticipés

    "le référent national est plus faible" A qui la faute ? Que ces choses sont "joliment" dites ... La nature a horreur du vide. Encore un effet "secondaire" non anticipé ! Mais il paraît (à confirmer) que Jospin avait dit qu'il n'en avait rien à faire que la France soit islamisée" (merci pour la confirmation ou l'infirmation). De toute façon, nos "élites" internationales qui décident pour nous sans nous avertir de leurs objectifs à moyen et long terme se fichent des effets "secondaires" !

  • Par evinrude - 27/05/2017 - 23:05 - Signaler un abus Très bonnes observations

    Vous omettez une troisième cécité, celle de l’Église qui tient à sa posture de charité, de tolérance et d’amour de l’autre et se montre incapable de soutenir une parole authentique et éclairée afin d’aider à faire évoluer réellement les choses, car bien sûr ça ne pourra pas se faire sans soutenir une certaine confrontation. Par ailleurs l’Église partage un même écueil d’avoir un texte fondateur extrêmement violent envers les Juifs et elle n’est pas prête non plus à assumer ce problème.

  • Par evinrude - 27/05/2017 - 23:07 - Signaler un abus Des livres importants et rigoureux

    Pour compléter cette très bonne étude:Voir « Coran et Bible en questions réponses » qui lève les erreurs, et contre-vérités, le dernier livre de Daniel Sibony, ou « Un certain vivre ensemble, Musulmans et juifs dans le monde arabe » qui explique comment ces mécanismes existent là-bas et éclairent ce qui se passe ici, ou « Islam, phobie, culpabilité » qui développe les mécanismes qui participent de ce à quoi nous assistons depuis plusieurs années.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique Reynié

Dominique Reynié est professeur des Universités en science politique à l’Institut d’études politiques de Paris et directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol).

Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Populismes : la pente fatale (Plon, 2011).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€