Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’adoption est-elle un champ social où la lutte contre les discriminations peut devenir un objectif de rang 1 ?

Jugées discriminant et stigmatisant, les propos d’une responsable de Seine-Maritime au sujet de l’adoption par les couples homosexuels ont provoqué une vaste polémique.

Trouver des parents à un enfant ou un enfant à des parents ?

Publié le
L’adoption est-elle un champ social où la lutte contre les discriminations peut devenir un objectif de rang 1 ?

 Crédit CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Atlantico : En raison de leur caractère jugé discriminant et stigmatisant les propos d’une responsable de Seine-Maritime au sujet de l’adoption par les couples homosexuels ont provoqué un tollé.  Faisant allusion au fait que les couples homosexuels refusent d’adopter des enfants difficiles celle-ci a déclaré que « quand on est atypique par rapport à la norme biologique et sociale  on doit pouvoir supporter des enfants atypiques ». À quoi elle a ajouté : « Ce n’est pas aux parents d’avoir un droit à l’enfant mais à l’enfant d’avoir droit à des parents ».  Au-delà de cet incident la question de la discrimination ne tend-t-elle pas à devenir aujourd’hui une obsession ?

Dans le cas de l’adoption pourquoi le droit à l’enfant devrait-il l’emporter sur le droit à des parents ?

Bertrand Vergely. Bien évidemment en rappelant que les couples homosexuels sont atypiques cette responsable s’est mise dans son tort. À l’heure où le discours officiel de la société et des medias repose tout entier sur deux formules à savoir 1 « zéro discrimination » et 2. « pas de dérapage », rappeler que les homosexuels sont atypiques revient à franchir la ligne jaune en bravant l’interdit. D’où le tollé contre cette responsable. Cela dit, cet incident fait ressortir un problème de fond.

Quand Lionel Jospin, ancien premier ministre socialiste,  a mis en place le PACS, celui-ci s’est prononcé contre le mariage homosexuel et contre l’adoption par les couples homosexuels en expliquant que l’humanité ne se divisait pas entre homos et hétéros mais entre hommes et femmes et qu’il existait non pas un droit de l’enfant mais un droit à l’enfant. Lionel Jospin était alors d’accord avec l’idée que le couple homme-femme est le couple fondateur de l’humanité et de la société et que la famille se fonde de ce fait sur un père et une mère. Propos repris à cette époque par Elisabeth Guigou, ancienne garde des sceaux, elle aussi socialiste, à l’Assemblée Nationale. Dans cette perspective, était reconnu à l’enfant le droit d’avoir pour parents un père et une mère en n’étant pas privé de fait de père et de père. D’où, à l’époque, le refus d’accorder l’adoption d’un enfant à une femme seule, un homme seul ou bien encore un couple homosexuel. Pour un enfant, ne pas être orphelin de père ou de ère apparaissait comme légitime.  Les choses ont changé.

Aujourd’hui plus personne ne parle du droit de l’enfant. En revanche il est devenu normal de parler du droit à l’enfant. Et l’adoption d’un enfant par une femme seule, un homme seul ou un couple homosexuel n’est plus vécue comme suppression pour un enfant de son père ou de sa mère. Pour satisfaire le désir d’enfant chez l’adulte le droit à l’enfant à évincé le droit de l’enfant.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 22/06/2018 - 09:36 - Signaler un abus On marche sur la tête

    Deux hommes ne peuvent pas procréer, mais c'est leur droit d'avoir un enfant . Si quelqu'un a les yeux noirs, c'est son droit d'avoir les yeux bleus , non mais !

  • Par siger99 - 22/06/2018 - 10:17 - Signaler un abus C'est le bien être de l'enfant qui devrait primer...

    C'est le bien être de l'enfant qui devrait primer sur toute autre considération à mon humble avis. Y-a-t-il seulement des études scientifiques sur la psychologie des enfants qui ont été elevés par des couples homosexuels?

  • Par frOM - 22/06/2018 - 11:28 - Signaler un abus N'est-ce pas le contraire ?

    "[…] qu’il existait non pas un droit de l’enfant mais un droit à l’enfant."

  • Par atlantique07 - 22/06/2018 - 14:20 - Signaler un abus L'Adoption

    L'adoption doit être réservée aux couples hétéros et non aux femmes seules ou aux couples d'homos .C'est déjà assez compliqué comme cela inutile d'en rajouter...L'enfant est une chance et non un droit...Et si tous ces gens en mal d'enfant veulent donner de l'amour il y a de quoi faire........

  • Par jpd - 22/06/2018 - 23:12 - Signaler un abus Chantage

    Il y a longtemps que les services d'adoption font chanter les couples demandeurs d'enfants. J'ai un vécu qui date déjà de 20 ans avant le mariage homosexuel et tout le tralala actuel. Un couple ne pouvant avoir d'enfant, marié, un mâle blanc et une femelle de même couleur donc pas l'ombre d'une possible discrimination, a été fortement incité à accepter un enfant ayant plusieurs problèmes graves sur le plan psychique et somatique (malformation cardiaque). Le discours était le suivant prenez celui-là nous ferons un effort pour si vous voulez en adopter un deuxième ... Fin de l'histoire : le deuxième enfant a été adopté à l'étranger car l'administration française malgré ces promesses n'a rien fait et le premier enfant a eu la chance d'avoir des parents exceptionnels et qui l'ont amené au maximum de ses capacités malgré ses handicaps de départ. L'idéologie est toujours belle si on ne la confronte pas aux faits réels ...

  • Par Ganesha - 23/06/2018 - 07:59 - Signaler un abus JPD

    Vous au moins, vous sauvez l'honneur de cette ligne de commentaires ! Vous avez lu l'article, vous l'avez compris, et vous réagissez sainement !

  • Par Ganesha - 23/06/2018 - 08:05 - Signaler un abus Pédophiles homophobes

    Comme d'habitude, le texte crapuleux de mr. Vergely témoigne d'une homophobie répugnante ! C'est à chaque fois le signal pour une petite troupe d'hurluberlus : on les voit débarquer, le crâne rasé, vêtus de vêtements orientaux de couleur safran. S'accompagnant de tambourins, ils et elles nous psalmodient leur mantra : ''Haré Krishna, Haré Krishna, Haré'' ! Il doit s'agir d'une secte puissante, puisqu'elle subventionne Atlantico, afin de pouvoir publier chaque semaine sa propagande haineuse ! L'Église Catholique serait infiniment plus respectable, si ses prêtres se contentaient de se livrer tranquillement à la sodomie entre adultes consentants, plutôt que de se vautrer dans la pédophilie !

  • Par Benvoyons - 23/06/2018 - 10:46 - Signaler un abus En effet l'article est extrèmement interressant car en effet la

    transformation Sociétale ne peut se faire en écrasant en foulant un fait scientifique & qui n'est en aucune manière religieux. La naissance de l'humain ne se fait que d'une manière. Que la pensée, l'Art Humain, même des humains préhistoriques ne parlent que de la femme maitre de la vie par l'entremise d'une fécondation que j'ose dire "intra-muros". En fait en voulant détruire se fait, en exprimant que cette situation naturelle est préjudiciable & n'a aucun droit de leur être opposée car femme seule ou en couple & homme seul ou en couple avec un autre homme, ils ne font qu'augmenter une différence qui n'est que naturelle & qui n'est aucunement imposée. Donc en fait ils devraient admettre se fait & ne plus s'en servir pour n'utiliser qu'un simple fait qui lui même est naturel. Une femme(ou homme) veuve ou divorcée avec enfant(s) élève donc seule. Elle peut donc vivre avec un autre homme ou une femme(& homme) sans que la société puisse y trouver à redire car c'est son enfant. Donc la base de la réflexion & de l'analyse ne peut être que là. Mais la Société sur cette base peut-elle l'étendre à d'autres situations sans se poser la question de l'Enfant avec ls ressentis futurs de l'enfant

  • Par Ganesha - 23/06/2018 - 12:22 - Signaler un abus Petit cours de Sciences Naturelles et de Religions

    Dans son infinie sagesse, Dieu a voulu sur sa planète expérimentale, la Terre, une très grande diversité. Profusion de fruits, légumes et animaux différents. En créant le désir sexuel, notre divin Créateur a choisi que cette pulsion soit, aussi bien chez les animaux que chez les humains, au hasard, à tendance homo ou hétéro. Une simple variation comme les couleurs de la peau, des cheveux ou des yeux. Le drame, c'est que Dieu a également doté les hommes de la possibilité de haine et de génocide. Les français sont influencés par des religions moyen-orientales qui réprouvent de manger du porc et les pratiques de Sodome et Gomorrhe. Si nous étions influencés par l' Hindouisme, nous refuserions avec horreur la viande bovine, mais, pour certains courants, nous pratiquerions joyeusement le Kama-Sutra.

  • Par Ganesha - 23/06/2018 - 12:25 - Signaler un abus Nouvelle Législation

    Une majorité des abonnés d'Atlantico ont des parents qui ont chaudement approuvé la Rafle du Vel d'Hiv en 1942. Mais j'ai une excellente- ou désastreuse- nouvelle à leur annoncer : ils et elles ont vécus suffisamment vieux pour assister à la disparition de quelques uns des tabous les plus stupides et délétères qu'aient connus les sociétés occidentales : aussi bien le racisme que la réprobation de l'homosexualité sont aujourd'hui des délits sévèrement réprimés par les tribunaux. Le mot d'ordre est désormais : gardez pour vous vos pulsions de haines irrationnelles, et en public, mêlez-vous de vos affaires ! Si vos voisins élèvent leurs enfants avec amour, tout autre commentaire est considéré comme superflu et même offensant !

  • Par Benvoyons - 23/06/2018 - 14:11 - Signaler un abus Ou est l'Amour quand tu choisis ce que tu veux comme enfant??

    A part l'amour que tu te portes à toi même pour éviter d'avoir un être différent car malheureusement la nature n'est pas parfaite !! :)::)) Franchement Dieu a été homophobe en choisissant Marie et le miracle de faire naître Jésus sans la semence humaine. Ou alors malgré qu'il soit Dieu il n'a pu passer par un homme car incompatible même avec ses miracles. En effet vu le résultat ainsi obtenu, je comprends la Haine de la Religion chez certains hommes sans Haines

  • Par Ganesha - 23/06/2018 - 14:52 - Signaler un abus Opium du Peuple

    Les religions sont l'opium du peuple. Leurs fondateurs, tels Bouddha et Jésus, peuvent être des personnages respectables, mais leurs textes sacrés ont été écrits par d'autres, et contiennent un grand nombre de fariboles. Quant aux Églises qui se sont développées, tels des cancers, sur ces croyances, ce sont de redoutables nuisances, et leur disparition une véritable libération.

  • Par Ganesha - 23/06/2018 - 15:00 - Signaler un abus Origine du Monde

    Quant à l'origine du monde, pas le tableau de Courbet, mais le véritable processus de la création de l'Univers, cela reste un mystère intégral, auquel les religions n'apportent aucune réponse, elles ne fournissent que des mots et des légendes naïves! Si j'utilise ces allégories, c'est pour me mettre au niveau des abonnés de ce site, et les ridiculiser ! Aucune loi n'est ''divine'', ce ne sont que des réglementations temporaires, qui évoluent suivant les votes des parlements.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bertrand Vergely

Bertrand Vergely est philosophe et théologien.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€