À Propos

Sylvie Matelly est Docteur en sciences économiques et directrice-adjointe de recherche à l'IRIS, spécialiste des questions d'économie internationale et d'économie de la Défense. 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bonnes feuilles
Et si nous étions tous coupables de l'omniprésence de l'argent sale ?
De quoi l'argent sale est-il le nom ? Pourquoi est-il devenu un enjeu si important ? Quels sont les moyens mis en oeuvre pour lutter ? Dénoncée depuis des décennies, comment expliquer que cette question ne soit toujours pas réglée ? Extrait de "L'argent sale : à qui profite le crime ?" de Carole Gomez et Sylvie Matelly, publié aux éditions Eyrolles.(2/2)
22/02/2018 - 07h53
02
Bonnes feuilles
L'agent sale, ce dénominateur commun entre le terrorisme et le crime organisé
De quoi l'argent sale est-il le nom ? Pourquoi est-il devenu un enjeu si important ? Quels sont les moyens mis en oeuvre pour lutter ? Dénoncée depuis des décennies, comment expliquer que cette question ne soit toujours pas réglée ? Extrait de "L'argent sale : à qui profite le crime ?" de Carole Gomez et Sylvie Matelly, publié aux éditions Eyrolles.(1/2)
21/02/2018 - 07h57
01
Retour à l'envoyeur
Mais que se passerait-il si les Chinois décidaient de ne plus recycler les produits usagés que la plupart des pays occidentaux leur expédient ?
D'ici la fin de l'année, la Chine va bannir l'import de 24 types de déchets destinés au recyclage en les qualifiant de "détritus étrangers". Cette décision va obliger les produits exportateurs à s'adapter.
17/12/2017 - 09h51
01
Atlantico Green
Comment les pays riches ont réduit leurs émissions de carbone en les exportant vers la Chine
L'Europe pollue moins qu'il y a vingt ans entend-on et constate-t-on autour de nous. Et pourtant ce n'est pas tout à fait vrai, puisque les émissions de CO2 qu'on trouvait chez nous ont été délocalisées comme nos industries... dans les pays pauvres.
10/12/2017 - 10h03
0 1
Retour vers le passé.
Retour en arrière ou réinvention du commerce international ? Ce que nous réserve le coup d'arrêt au libre-échange décidé par le G20
Pour la première fois depuis 2005, les Etats-Unis n'ont pas répété leur engagement de lutte contre les formes de protectionnismes lors de la réunion du G20.
24/03/2017 - 14h33
01
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours