À Propos

Jean-Michel Besnier est professeur d'Université à Paris-Sorbonne, auteur de Demain les posthumains (2009) et de L'homme simplifié (2012) aux éditions Fayard.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
IA

Rachat stratégique : faut-il s'inquiéter des recherches de Facebook sur le contrôle de nos cerveaux ?

Après le rachat de CTRL-Labs, entreprise spécialisée dans l’interface cerveau-machine, Mark Zuckerberg affirme dans une interview au Point que l’enjeu du développement des interfaces cerveau-machine est « de créer une plateforme qui permette à l'humain de s'exprimer de manière plus fluide ».
27/09/2019 - 09h30
3 0
Rigueur scientifique

Mais pourquoi y’a-t-il de plus en plus d’études scientifiques dont les résultats finissent par être complètement remis en cause ?

Une portion mince mais croissante d'articles issus de recherches scientifiques contient des résultats faux, biaisés ou manipulés intentionnellement, d'après de nouvelles données publiées par le Washington Post.
30/12/2018 - 10h32
5 5
GPA imposée

Tout est bon dans le cochon ? Et voici comment le porc pourrait nous sauver la vie en nous fournissant des organes…humains

Editer le génome de porcs, le remplacer par des cellules souches omnipotentes humaines, et cultiver un organe humain pour le transplanter... Une technique qui s'avère possible sur le plan théorique, et qu'une équipe de chercheurs souhaite peaufiner.
17/06/2016 - 12h42
0 5
No future

Aveuglement collectif : 5 menaces pour notre futur déjà parfaitement identifiables mais contre lesquelles on ne fait rien

Mutations génétiques, prolifération nucléaire, obsession du rationnel... De nombreuses dérives liées à la technologie (mais pas que) risquent de déstabiliser l'avenir. Et si ces dernières sont visibles comme un éléphant dans un couloir, la société n'est pas forcément préparée à les affronter.
22/03/2015 - 14h18
0 17
Salut éternel

425 millions de dollars pour 500 ans d’espérance de vie humaine : ce que nous réserve le combat de Google contre la mort

Cette année, Bill Maris, l'homme à la tête de Google Ventures, le fonds de placement de l'entreprise chargé d'investir dans les jeunes start-ups digiales, disposera de 425 millions de dollars à placer où il veut. Son objectif : les start-ups qui travaillent sur des méthodes de prolongation de la vie. Le but : tuer la mort.
11/03/2015 - 15h45
3 2
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours