À Propos

Maître Guillaume Jeanson est avocat au Barreau de Paris. 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Affaire Fillon

Fillon : une condamnation pour l’exemple, mais une justice loin d’être exemplaire

François Fillon a été condamné à cinq ans de prison dont deux fermes et dix ans d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs. Penelope Fillon a été condamnée à trois ans de prison avec sursis. Ils ont fait appel. Cette décision du tribunal peut-elle ébranler le sentiment de justice équitable ?
30/06/2020 - 10h54
20 3
Coups tordus et défiance généralisée

Fillon, Sarkozy, Gilets jaunes... : et si l’heure était venue d’installer une vraie responsabilité des juges d’instruction ?

Des affaires juridiques particulièrement médiatisées ont eu un fort retentissement sur la vie politique ces dernières années : de Nicolas Sarkozy jusqu'aux Gilets jaunes ou bien encore l'affaire Fillon. La France est-elle confrontée à un problème de partialité de ses juges ?
27/06/2020 - 10h12
14 10
Quand les victimes de tabassages se vengent elles-mêmes

Dijon : ces vendettas privées qui se multiplient faute d'une justice sachant punir les agresseurs

Après l'affaire Mila, l'affaire Marin et les événements à Dijon de ces derniers jours, le système judiciaire français présente-t-il des failles ? Comment expliquer que certaines communautés décident de passer outre l'autorité de l'État et de rendre elles-mêmes la justice ? Quelles peuvent être les conséquences pour notre démocratie ?
18/06/2020 - 08h39
45 9
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

L'expérience de la Corée du Sud montre que la ligne choisie de prime abord par les autorités françaises, un confinement global, est peut-être la plus spectaculaire, mais pas la plus pertinente.
05/04/2020 - 11h01
21 4
Jeu dangereux

Justice et maintien de l’ordre : le en-même-temps schizophrène et de plus en plus dangereux du quinquennat Macron

Entre la dureté confinant à la brutalité assumée par le préfet de police de Paris Didier Lallement dans sa stratégie de maintien de l’ordre, et l’angélisme virant au laxisme dans la politique pénale mise en oeuvre par la ministre de la justice Nicole Belloubet, le gouvernement prend le risque de cumuler les colères… et de les faire basculer dans la rage.
10/03/2020 - 09h02
18 10
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours