En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

05.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 1 min 56 sec
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 1 heure 56 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 2 heures 38 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 3 heures 20 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 3 heures 43 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 5 heures 51 sec
décryptage > Terrorisme
Méthode

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 17 heures 21 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 31 min 2 sec
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 2 heures 32 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 3 heures 7 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Politique
Freiner l'épidémie

Reconfinement : ces pulsions mauvaises qui paraissent plus guider le gouvernement que la rationalité sanitaire

il y a 5 heures 27 min
pépites > Economie
Coronavirus
La barre des 36.000 morts franchie en France, premier jour de confinement, quel effet sur l'économie ?
il y a 6 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 17 heures 8 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 17 heures 45 min
© Reuters
© Reuters
Connais-toi toi-même

Régime 5:2 : changer de vie 2 jours sur 7, méthode efficace ou attrape-gaga ?

Publié le 07 février 2014
Ce régime alimentaire consiste à organiser sa semaine en 5 jours "plaisir" et 2 jours "sérieux". Cette méthode peut-elle s'appliquer à des domaines autres que celui de l'alimentation ?
Jacques Fradin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Fradin est médecin, comportementaliste et cognitiviste.Il a fondé en 1987 l'Institut de médecine environnementale à Paris. Il est membre de l’Association française de Thérapie comportementale et cognitive.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce régime alimentaire consiste à organiser sa semaine en 5 jours "plaisir" et 2 jours "sérieux". Cette méthode peut-elle s'appliquer à des domaines autres que celui de l'alimentation ?

Atlantico : Vie amoureuse, carrière professionnelle, budget, humeur… Dans son nouveau livre "5:2 Your Life", la journaliste britannique Kate Harisson préconise d'appliquer le régime 5:2 pour améliorer au quotidien tous les domaines de sa propre vie. L'auteur invoque en outre une thérapie cognitive du comportement pratiquée par les hôpitaux publics en Grande-Bretagne, qui veut que l'on se "récompense" en effectuant une tâche qui nous ferait plaisir. Il suffirait selon Kate Harisson de choisir l'un des deux jours de "détox" du régime 5:2 pour y pratiquer la lecture, la télévision ou un soin du corps. N'est-il pas plus sain de s'accorder ce genre de plaisir de façon plus régulière ?

Jacques Fradin : L'organisation actuelle du temps, c'est cinq jours de travail, deux jours de loisirs. Pour qu'il y ait une coïncidence entre plaisir et majorité du temps, il paraît nécessaire de faire coïncider plaisir et performance, c'est-à-dire qu'on soit capable d'injecter un style qui soit personnel, afin que l'on trouve du plaisir non plus dans une activité, mais dans une façon de faire, nos plaisirs n'étant pas les mêmes, et le rythme avec lequel on en a besoin étant aussi différent. L'affirmation de soi dans une activité peut avoir autant d'impact sur le plaisir éprouvé que l'activité en elle-même. On sort un peu de la dualité "plaisir-contrainte". Je crois davantage à cela, parce que je doute que dans une vie professionnelle par exemple on arrive à gérer toutes ses contraintes en deux jours. Mais je pense que l'on peut transformer l'exécution d'un grand nombre de contraintes dans des activités beaucoup plus plaisantes parce qu'on les met à sa portée. On en fait un style, on l'assume socialement, familialement. Effectivement, on s'aperçoit aussi qu'il existe une minorité de tâches qu'on n'arrive vraiment pas à réduire à des activités plaisantes. En thérapie cognitive, on n'apporte jamais de solution toute prête. On prépare les individus, avec des méthodes qui changent suivant les personnes. On est très loin du régime "alimentaire" où l'on fait "ce qu'on veut" pendant cinq jours, et où on se contraint (ou prend du plaisir) pendant les deux autres jours !

N'y a-t-il pas d'autres moyens plus efficaces d'agir positivement sur sa vie de tous les jours, sur son humeur et son état d'esprit ?

On peut regrouper les contraintes. Tant qu'à passer en apnée, autant être efficace, et éviter d'aller polluer des périodes entières. En revanche, je ne crois pas qu'il soit nécessaire de s'imposer une contrainte supplémentaire en planifiant trop la durée ou la liste des choses à faire, sauf si l'on a la personnalité pour. Chacun son style. Certains se reconnaîtront dans le modèle exprimé, mais que ceux qui ne se reconnaissent pas dans ce modèle en profitent pour s'affirmer. Sur le fond, la problématique de joindre l'utile à l'agréable est saine, et rien ne nous en empêche. C'est surtout le cas de ceux qui ont un métier qui les passionne, ou qui arrivent à éduquer leurs enfants sans en faire une contrainte. Et pour les gens qui n'ont pas choisi le métier, le milieu social ou les environnements qui leur plaisaient, l'expérience montre malgré tout qu'il est rare que l'on n'arrive pas à se rattraper en misant sur le plaisir et sur la façon de le gérer. Quand on sort du moral pour passer dans l'épicurien, on gagne son temps.

A-t-on besoin de tels principes en Europe, et en France ? Ou est-ce plutôt un phénomène culturel anglo-saxon ?

C'est un phénomène culturel centré sur la Grande Bretagne pour le moment. Mais ça me rappelle une règle du behaviorisme ancien, la règle de "bonne maman", qui veut que l'on "fasse son lit" et que l'on "aille jouer après". C'est un schéma cognitif de base des pays occidentaux en particulier, qui veut que l'on fasse les corvées d'abord et qu'ensuite on voie si on a des loisirs. Certaines personnes qui seraient de trop bons élèves ont en effet pu "faire leur lit" pendant quarante-cinq ans, et "aller jouer" à la retraite. Certaines personnes, dans certaines cultures ont tellement subi le conformisme social qu'ils ne savent même plus ce que veut dire le plaisir. Ou alors pour eux il est indissociable de la reconnaissance des autres. En France, nous avons un peu plus tendance à nous individualiser, et nous avons un peu moins besoin qu'on nous rappelle que notre bonheur ne passe pas que par les autres. Quitte à ce qu'on nous rappelle que le collectivement utile l'est aussi à chacun.

Les conseils de bon sens prodigués enfoncent-ils des portes ouvertes, ou certaines personnes ont-elles besoin d'une piqûre de rappel ?

Comme tous ces systèmes rigides et projectifs, les conseils du régime 5:2 appliqués à la vie de tous les jours sont à la fois évidents pour certains, et un rappel pour d'autres. Prendre du temps pour soi est une nécessité psychologique. Il suffit simplement de consacrer un peu plus de temps à soi pour avoir plus d'énergie. Le mode "5:2" pour la vie de tous les jours n'est pas un régime miracle. Le problème de l'équilibre entre les contraintes et les moments pour soi est surtout extrêmement personnel, et modulable selon les semaines ou les moments. On se consacrera exclusivement à sa famille pendant un temps, et au contraire il y aura des moments où il faudra se retirer seul. Il n'est pas nécessaire de planifier des moments précis pour soi. Dans le milieu du travail par exemple, il suffit d'être à l'aise avec un client ou un collaborateur pour être plus détendu, se lâcher, et être plus performant. Pour moi le "tout prêt" ne va très souvent concerner qu'une minorité. Les introvertis ont toujours besoin de préparer une action avant de la faire, donc ils n'auront pas vraiment besoin de cette méthode. Quant aux extravertis, ils agissent d'abord et réfléchissent après. Cette méthode ne leur conviendra donc pas. Faisons confiance à notre capacité d'intelligence et de souplesse, et essayons de trouver nos solutions au cas par cas. Par ailleurs, plus on mélange le futile et l'utile, mieux on se porte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gliocyte
- 07/02/2014 - 19:34
Sacré Atlantico
Un attrape gaga, pour le
"titreur" toujours brouillé avec la langue française.…. Un attrape-gaga, non, un attrape gogo oui. Décidément ce titreur veut aller dans le sens du vent, peut être veut-il faire dans le "déconditionnement" de genre, un saphir français-italien, où le "o" masculin deviendrait le "a" féminin. La langue française résiste et vous dit de respecter les règles. Où et qui recrutez-vous, Atlantico?
gliocyte
- 07/02/2014 - 19:34
Sacré Atlantico
Un attrape gaga, pour le
"titreur" toujours brouillé avec la langue française.…. Un attrape-gaga, non, un attrape gogo oui. Décidément ce titreur veut aller dans le sens du vent, peut être veut-il faire dans le "déconditionnement" de genre, un saphir français-italien, où le "o" masculin deviendrait le "a" féminin. La langue française résiste et vous dit de respecter les règles. Où et qui recrutez-vous, Atlantico?