En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 41 min 28 sec
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 2 heures 33 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 4 heures 45 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 6 heures 15 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 8 heures 48 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 9 heures 58 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 11 heures 33 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 2 heures 14 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 3 heures 1 min
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 5 heures 37 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 9 heures 58 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 10 heures 1 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 11 heures 18 min
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 1 jour 14 min
© Reuters
Soldats français en Centrafrique.
© Reuters
Soldats français en Centrafrique.
Bourbier

Conflits et Etats en faillite, de quoi l'Afrique a-t-elle vraiment besoin pour s'en sortir ?

Publié le 11 décembre 2013
Corruption, guerres civiles et famines sont des réalités bien souvent rattachées au continent africain. Pour l'en extirper, l'Occident a trop longtemps cru que les aides au développement suffiraient, mais en quarante ans les choses ont peu changé.
Bernard Lugan est expert auprès du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda). Il anime un blog www. bernard-lugan.com et il édite par internet une revue mensuelle l’Afrique réelle. Il vient de faire paraître Les guerres d’Afrique des origines à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Lugan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Lugan est expert auprès du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda). Il anime un blog www. bernard-lugan.com et il édite par internet une revue mensuelle l’Afrique réelle. Il vient de faire paraître Les guerres d’Afrique des origines à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Corruption, guerres civiles et famines sont des réalités bien souvent rattachées au continent africain. Pour l'en extirper, l'Occident a trop longtemps cru que les aides au développement suffiraient, mais en quarante ans les choses ont peu changé.

Atlantico : L'intervention militaire semble le moyen privilégié par la France en Afrique depuis ce début d'année pour venir en aide à certains pays du continent. Est-ce là la forme d'aide la plus adéquate ? N'entretient-elle pas le sentiment d'assistance du continent vis-à-vis de la France ?

Bernard Lugan : La France a agi dans l’urgence car tant au Mali qu’en RCA, il y avait péril pour les régions concernées et risque de contamination. Le paradoxe est que ce sont des socialistes qui mènent une telle politique, eux qui n’avaient pas de mots assez sévères au sujet de la pseudo "Françafrique". En plus du paradoxe, il nous faut souligner l’incohérence de tels engagements car nos Armées sont de plus en plus sollicitées alors que leurs moyens sont rognés. Nous avons encore les moyens d’intervenir mais avons-nous encore ceux de quadriller et de tenir de vastes zones dans la durée ? La diminution des crédits militaires n’est plus tenable pour nos forces en dépit des discours rassurants du ministre de la Défense.

Lors du sommet France-Afrique des 6 et 7 décembre derniers, François Hollande a reconnu l'échec de la politique d'aide de la France à destination de l'Afrique définie par Mitterrand dans son discours de La Baule. Quelle voie doit-elle suivre désormais afin d'aider véritablement l'Afrique ?

Avec le Discours de La Baule, François Mitterrand  postula que  le développement avait échoué par déficit de démocratie, à la suite de quoi, l’Afrique subit un véritable "diktat démocratique". Le résultat en fut la mathématique électorale, le pouvoir revenant automatiquement aux ethnies les plus nombreuses, ce que j’ai défini  comme l’ethno mathématique. Est-ce cela que le président Hollande voudrait remettre en cause ? Il est permis d’en douter.

Que va t-il proposer pour que les Africains qui viennent de célébrer un demi siècle d’indépendances n’aient plus le ventre vide ? En 2012, 300 millions d’Africains ne mangèrent pas à leur faim. Pourtant, depuis 1960, les productions agricoles africaines ont progressé de plus de 45 %, mais, dans le même intervalle de temps la population du continent augmenta de plus de 110 %. Le calcul du déficit alimentaire est donc vite fait. Va-t-il demander à l’Afrique d’être moins prolifique ?

Les infrastructures de santé se sont quant à elles peu à peu délitées avant de s’effondrer et la pauvreté a atteint des niveaux sidérants avec pour résultat que les Africains sont de plus en plus nombreux à aller chercher de quoi survivre chez leurs anciens colonisateurs. Le président Hollande va-t-il pouvoir changer cet état de fait ?

Nous sommes dans les déclarations d’intention et non dans le concret. Depuis des années, bien des conférences internationales ont ainsi été tenues et bien des milliards dépensés pour rassembler des congressistes aux discours englués dans l’emphase ou dans la guimauve du politiquement correct. Force est hélas de constater que durant les décennies passées, le verbe l’a constamment emporté sur le réel, l’incantation sur l’action et la victimisation sur la réaction. Ainsi, au mois de mars 2002, soit plus de dix ans avant la "prise de conscience" de François Hollande le 6 décembre dernier, à Monterrey, au Mexique, les pays riches avaient déjà reconnu que le résultat d’un demi siècle d’aide à l’Afrique était proche du néant. Cependant, au lieu de remettre en question cette politique, ils ont poursuivi dans la voie sans issue dans laquelle ils se sont engagés et dans laquelle ils ont acculé l’Afrique en promettant d’y déverser encore plus de moyens.

En 2012 la France a consacré près de 2 milliards d'euros d'aide à destination de l'Afrique en vue d'améliorer notamment la distribution en eau, la scolarisation, le réseau d'infrastructures... En dépit de ces aides, la situation ne s'améliore guère. Dans quelle mesure la France peut-elle rendre cette aide financière plus efficace ?

Depuis 1960, le continent africain a  reçu 2000 milliards d’US dollars au titre de l’APD (Aide pour le Développement), soit en moyenne 35 milliards de dollars par an et cela, sans compter les aides privées et les importantes annulations de dettes dont on ne parle quasiment jamais. Les pays riches ont ainsi consenti à l’Afrique de considérables allégements de dette qui s’élevaient à 100 milliards de dollars en 2010 pour une dette totale de 324,7 milliards de dollars.

Entre 1960 et 2010, le continent a reçu près de vingt fois plus que l’Europe avec le plan Marshall. Or, cette aide au développement (APD) l’infantilise car elle  déresponsabilise l’Afrique tout en l’enfermant dans la dépendance puisque  les pays qui en sont devenus tributaires sont de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, l’APD représente ainsi plus de 10 % du RNB (revenu national brut) de 28 pays et plus de 20 % du RNB de 10 autres. Pour quel résultat ?

Cependant, gardons-nous des généralisations car les réalités régionales sont différentes et les situations locales contrastées ; c’est d’ailleurs pourquoi je parle  toujours des Afriques et non de l’Afrique. Il est ainsi difficile de comparer les pays enclavés et les pays à façade maritime, les pays producteurs de pétrole et les pays agricoles, ceux qui ont réussi à diversifier leurs productions et ceux qui dépendent d’un ou de deux produits et dont les économies sont  suspendues aux variations des cours mondiaux.

Quels sont les principaux problèmes auxquels doit faire face l'Afrique à l'heure actuelle et qui méritent une vraie réponse de la part de la France ?

Trois grandes raisons expliquent selon moi les principaux blocages du continent :

1 - Dans tous les modèles proposés ou plus exactement imposés à l’Afrique sud saharienne, l’économie a toujours été mise en avant. Or  les vrais problèmes du continent ne sont pas fondamentalement économiques, mais politiques, institutionnels, ethniques et sociologiques.

2 - Nos définitions universalistes nous empêchent, et même, nous interdisent de voir l’évidence de la différence. Or, les Africains ne sont pas des Européens pauvres à la peau noire et  le corps social africain n’est pas celui de l’Europe ou celui de l’Asie. Le maréchal Lyautey disait «"Les Africains sont autres".

3 - Le paradigme de la culpabilité européenne et son pendant, celui de la victimisation de l’Afrique, entretiennent les Africains dans l’idée que tous leurs maux ont une origine extérieure et que leur responsabilité est donc totalement exonérée. Il s’énonce d’une manière aussi claire que fausse : comme leurs grands-parents ont pillé l’Afrique, les Européens d’aujourd’hui sont condamnés à réparer.

Dans le cadre de sa politique d’immigration, la France œuvre à la formation de nombreux jeunes Africains en passe de devenir les futures élites de leurs pays d’origine. Pourtant, rien n’est fait par les pouvoirs publics français pour les inciter à y retourner à la seule fin de construire l’avenir de leurs pays d’origine. De quelle manière la France doit-elle repenser sa politique d’immigration dans cet objectif ?

Ce problème est fondamental pour deux raisons.

La première est que des diplômés quittent l’Afrique où ils sont pourtant indispensables, pour aller s’employer dans le monde développé industrialisé où ils sont en surnombre. Depuis 1990, chaque année, 20 000 diplômés au moins quittent l’Afrique pour s’installer dans les pays du Nord où, aujourd’hui, ils sont environ 6 millions, ce qui fait autant de cadres qui font défaut au continent. L’exemple des médecins est particulièrement éloquent et scandaleux tout à la fois. En effet, il ne se passe pas de jour sans que les médias pointent les carences de l’Afrique dans le domaine médical, à telle enseigne que nombre d’ONG et d’organismes de coopération y envoient d’importantes missions. Or l’Afrique exporte ses personnels médicaux alors qu’elle compte moins de 15 médecins pour 100 000 habitants en moyenne contre 380 en France.

La seconde raison est que le vol des cerveaux est facilité par l’existence de véritables filières d’émigration-immigration reposant sur l’alibi des études. C’est ainsi  que les étudiants africains, très majoritaires dans certaines filières permettent à ces dernières d’exister ou même de survivre. Tous les universitaires pourraient citer les exemples de ces filières alibi, essentiellement en Sciences humaines, et qui fonctionnent sur le modèle du "gagnant-gagnant" : elles sont le moyen d’obtenir des visas, et pour les filières moribondes car sans débouchés, elles sont la planche da salut permettant de justifier postes et crédits… Qui osera s’attaquer à ce scandale ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ganesha
- 12/12/2013 - 07:28
Baby-Boom
Ce qui me rend optimiste, c'est que j'ai l'impression que là-bas aussi le ''baby-boom'' est terminé !
Mais l'amélioration prendra des décennies...
Democrator
- 11/12/2013 - 22:30
Gardez l'Afrique, on garde le fric !
2 milliards d'Euros en 2012 ?
Et pour quel résultat ?
Qu'on leur foute la paix, qu'on les laisse entre eux !
Ce serait raciste que de ne pas vouloir croire en leurs capacités à gouverner efficacement, pour le bien de leur population, à exploiter au mieux les richesses qui sont les leurs, sans avoir besoin de bénéficier d'aides quelconques !
Ce serait raciste et déplacé d'observer que certains dirigeants disposent de fortunes significatives tandis que leurs "électeurs" vivent dans la misère.
Donc, faisons leur confiance.
Ils ont beaucoup d'atouts : terres cultivables, uranium, pétrole, gaz, diamant, or,...
Qu'ils gardent l'Afrique.
Nous, on garde le fric !
Et 2 milliards par les temps qui courent, ce n'est pas inutile pour un gouvernement dirigé par l'idéologie, le sectarisme, le clientélisme, la démagogie et l'incompétence...
Mais la je parle de la France de Hollande, pas de l'Afrique !
Deckard
- 11/12/2013 - 21:25
L'Afrique a besoin que les
L'Afrique a besoin que les africains arrêtent de se foutre sur la gueule entre tribus en permanence. Mais pour ça il faudrait que les africains changent, et c'est pas gagné...