En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

03.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

04.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

07.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 27 min 23 sec
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 48 min 40 sec
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 1 heure 20 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 1 heure 33 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 3 heures 31 min
décryptage > France
Professeur décapité

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Apple, LVMH et Airbus restent les trois entreprises préférées des jeunes diplômés qui s’inquiètent cependant des risques sur l’emploi

il y a 4 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Sécurité
Seine-Saint-Denis : le ministre de l'Intérieur a annoncé lundi soir la fermeture prochaine de la mosquée de Pantin
il y a 4 heures 20 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 32 min 13 sec
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 1 heure 3 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 1 heure 27 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 2 heures 2 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 2 heures 24 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 3 heures 7 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 3 heures 49 min
décryptage > France
Ecœurant

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Education
Dévoiement

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

il y a 4 heures 11 min
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 17 heures 27 min
© Reuters
Total vient de payer près de 400 millions de dollars à la justice américaine pour mettre fin à des poursuites pour corruption.
© Reuters
Total vient de payer près de 400 millions de dollars à la justice américaine pour mettre fin à des poursuites pour corruption.
Grillé

Total paye 400 millions de dollars d’amende pour corruption... cas isolé ou symbole d’un mal français plus profond ?

Publié le 03 juin 2013
Total vient de payer près de 400 millions de dollars à la justice américaine pour mettre fin à des poursuites pour corruption. L'entreprise aurait versé des pots-de-vin à des intermédiaires afin de décrocher des contrats pétroliers et gaziers en Iran. Avec l'affaire Total, la France compte ainsi près d'un tiers des dix plus gros cas de corruption jamais établis.
Roger Lenglet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Lenglet est un philosophe français et journaliste d'investigation. Il a écrit plusieurs livre sur les lobbies. En 2012, il publie avec Olivier Vilain,  Un pouvoir sous influence - Quand les think tanks confisquent la démocratie chez Armand...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Total vient de payer près de 400 millions de dollars à la justice américaine pour mettre fin à des poursuites pour corruption. L'entreprise aurait versé des pots-de-vin à des intermédiaires afin de décrocher des contrats pétroliers et gaziers en Iran. Avec l'affaire Total, la France compte ainsi près d'un tiers des dix plus gros cas de corruption jamais établis.

Atlantico : Total vient d'annoncer avoir accepté de payer 398 millions de dollars à la justice américaine pour mettre fin à des poursuites. L'entreprise était accusé d’avoir versé 60 millions de dollars de pots-de-vin à des intermédiaires pour décrocher des contrats pétroliers et gaziers en Iran. Total rejoint donc la liste des 10 plus gros cas de corruption de tous les temps dressée par le FCPA blog, un site spécialisé sur les pratiques commerciales internationales illégales. Dans ce classement, il a désormais trois entreprises françaises : Total, Alcatel-Lucent et Technip. Comment l'expliquer ?

Roger Lenglet : Le fait que les grandes multinationales françaises occupent une telle place est hélas significatif de leurs mauvaises habitudes tant dans l'Hexagone qu'à l'international. Ces pratiques se sont surtout développées pour obtenir des marchés publics mais aussi pour entretenir des complaisances de décideurs politiques nationaux ou étrangers. La culture de certaines entreprises implantées dans les ex colonies françaises peut expliquer aussi en partie leur facilité à recourir à la corruption, mais cette tendance est aussi entretenue chez nous. Ce faisant, le problème est mondial et les grands groupes américains, allemands ou italiens rivalisent dans ce domaine. Un gros travail juridique international reste à accomplir pour ramener tous ces mastodontes économiques à des pratiques commerciales plus démocratiques et conformes aux règles de la libre concurrence.

C'est également vrai au plan national et européen. La loi de 2008 qui a renforcé la répression contre la corruption des agents publics et des intermédiaires n’a pas changé grand chose. Le système reste trop peu dissuasif, et tant qu’il n’y aura pas de sanctions plus sévères envers les corrupteurs - comme leur interdire pendant des années de se présenter à nouveau auprès des collectivités qu’ ils ont tenté de corrompre -, on peut parier qu’aucune amélioration n’aura lieu. 

Les entreprises françaises sont-elles particulièrement habiles pour la corruption ou bien sont-elles, au contraire, très mauvaises et se font prendre à chaque fois ? 

L' "école française" de la corruption est malheureusement très réputée pour sa capacité à utiliser des pratiques déloyales, notamment pour s'emparer des marchés publics. En témoigne aussi le classement de la corruption des nations par Transparency International qui place la France au même niveau que l’Uruguay et, certaines années, à côté de l’Italie. L'opinion publique française a tendance à croire que le corrupteur c’est toujours l’autre, que c’est une problématique étrangère. Lourde erreur. Simplement, la corruption ne prend pas les mêmes formes que dans les pays où l'on sort plus facilement les armes comme en Italie ou en Amérique du sud. De même, c'est une erreur de croire que les pratiques de corruption sont en train de se réduire en France. Les études sur le sujet montrent que le renforcement de l'affairisme sur fond de dépénalisation et d'exacerbation de la compétition contribuent à multiplier les actes de corruption. Certaines de ces pratiques apparaissent aujourd'hui car l'investigation prend plus de place dans la presse et l'édition, et des langues se délient avec le temps auprès des associations anti-corruption comme Anticor et Transparency International. S'y ajoute la guerre entre les grands lobbies, qui consiste aussi parfois à dénoncer les pratiques de corruption chez les concurrents pour prendre leur place.

Un autre facteur tend à laisser la corruption se développer en France : on a trop tendance à considérer qu'il est inévitable de proposer des pots-de-vin pour rivaliser avec les autres entreprises et que c'est au commanditaire public de rompre le cercle vicieux de la corruption en refusant d'être corrompu. On songe par exemple aux responsables politiques et aux hauts fonctionnaires qui se comportent en douaniers de leur fonction. Cela existe bien sûr, mais il y a également une véritable ingénierie de la corruption au sein des grands groupes pour obtenir des faveurs : soutiens financiers indirects, embauches de proches, versements en liquide, lancement de projets communs, soutiens matériels... Il y a même une professionnalisation de l'activité de corrupteur dont le travail quotidien consiste notamment à ouvrir des comptes à l’étranger. L’affaire Total, en fait, n'est que la énième illustration de cette dérive, même si l'importance des montants laisse songeur. 

La France a-t-elle un rapport particulier à la corruption des grandes entreprises ? Si oui, d'où cela vient-il ?

En France, la plupart des entreprises qui obtiennent les marchés publics importants n'ont en réalité pas de réelle concurrence et répondent aux appels d'offre en présentant face à des faux-nez qui dissimulent leurs propres filiales, en particulier dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, du chauffage urbain, des transports...

Il existe aussi en France une très grande porosité entre les grands corps et les entreprises privées : on attribue souvent les directions d'entreprise ou des services d'Etat à ceux qui sortent des grands corps de métiers -notamment l’Ecole des Mines. Ces postes se trouvent ainsi trustés par des réseaux où les complicités favorisent les pratiques financières inavouables entre les grandes industries et l'élite administrative et politique. 

Le parquet a déclaré vouloir juger Total en France pour cette affaire. Cela se produira-t-il ? Comment ?

L'arrangement financier aux Etats-Unis permettra au groupe Total d'éviter un grand déballage. Il est donc probable que les choses  en resteront là, sauf si les autorités françaises veulent vraiment qu'il soit jugé ici pour s'attaquer à ces pratiques. Juger cette affaire en France permettrait aussi de mieux appliquer les condamnations. Les peines prononcées à l’étranger contre des dirigeants de grands groupes français, même au sein de l'UE, font en effet souvent l'objet de tractations politiques ou diplomatiques qui leur permettent de s'y soustraire. Quand un grand dirigeant de groupe est condamné à l'étranger à une peine de prison ferme, par exemple, il ne l'effectue généralement pas. Comme très souvent dans ce genre de dossier, l’affaire risque de toute façon de se dissoudre dans le politique. Total assure un rôle diplomatique important dans le monde des affaires et permet au gouvernement français d’obtenir des positions conciliantes de la part des acteurs économiques et politiques du monde entier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vuillard
- 04/06/2013 - 17:45
@ Peter6809
Si je comprends votre point de vue, il faut accepter tous les vices compilés de la terre comme une fatalité et être encore plus pourris que tous les autres pour seulement survivre pour in fine finir de piller cette planète jusqu'à l'extinction de l'homme et de toutes les espèces ? Joli programme pas con pas naïf !
Pour ce qui est de l'énergie, n'avez-vous pas noté que toutes les inventions agréées par la sphère mafio-industrio-politique (pour faire vite) sont accaparables, monayables, taxables et contrôlables, bref, réservées à cette même sphère : Les bio carburants, le gaz de shiste, le (retour au) charbon... Et même le voltaïque car il faut être propriétaire de grands terrains. Exit l'autonomie des particuliers. Pourquoi tous les moteurs à eau n'ont pas trouvé de place sur le marché : parce qu'on ne peut pas interdire à chaque terrien de récolter l'eau de pluie ou de puiser au plus proche ruisseau (pas assez de flics). Pareil pour tout ce qui touche au vibratoire et à l'ondulatoire parce qu'accessible à tous. Intolérable pour les violents idolâtres de l'argent qui ne pourraient plus conserver leur train de vie, leurs cénacles précieux, leurs habitudes, leur triste folie égotique.
walküre
- 04/06/2013 - 07:23
Et Total paie
avec quel argent ? L'argent du consommateur.
Allo Montebourg ?
tocquevillette
- 03/06/2013 - 16:58
Un propos qui va de l'avant
Cet entretien est fort pertinent puisqu'il appelle, contrairement à ce que prétendent certaines commentaires défaitistes face à la corruption, à aller de l'avant très concrètement. Il souligne justement que la corruption neutralise la libre concurrence (la vertu essentielle du capitalisme qui, sans elle, n'est que du monopole privé ou public).
Et loin de vouloir noyer son chien ou d'être naïf, il dit bien :
"Le problème est mondial et les grands groupes américains, allemands ou italiens rivalisent dans ce domaine. Un gros travail juridique international reste à accomplir pour ramener tous ces mastodontes économiques à des pratiques commerciales plus démocratiques et conformes aux règles de la libre concurrence."
Je ne vois pas là un propos communiste faisant l'éloge du Venezuela... Il rappelle aussi que la France est au 22e rang mondial du classement du rapport TI sur la corruption, non loin en effet de l'Urugay. Il permet de comprendre que les entreprises francaises soient les plus fréquentes dans les 10 plus grosses affaires de corruption.
Merci pour cet interview éclairant qui dépasse les clichés et les fatalismes !