En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 1 heure 21 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 4 heures 9 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 9 heures 39 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 22 heures 53 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 23 heures 49 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 2 heures 3 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 5 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 9 heures 19 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 9 heures 58 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 23 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 1 jour 2 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Le malheur des uns...

Grève SNCF : chronique d’un fiasco annoncé pour les syndicats, le contribuable et le gouvernement. Un grand gagnant : BlaBlacar

Publié le 28 mai 2018
La grève perlée, qui dure depuis deux mois maintenant, a redémarré ce lundi avec des perturbations importantes sur le réseau TGV et RER.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La grève perlée, qui dure depuis deux mois maintenant, a redémarré ce lundi avec des perturbations importantes sur le réseau TGV et RER.

La grève, jusqu’à quand et pourquoi? Personne ne le sait. Jusqu'à épuisement des troupes sans doute, parce que maintenant toutes les sources officielles du conflit ont été purgées. Le gouvernement a confirmé qu’il ne toucherait pas au statut des cheminots en poste, qu‘il allait faire reprendre la dette de la SNCF par l’Etat et lancer des investissements de modernisation du réseau secondaire. Le résultat, c’est que cette grève va se terminer par un fiasco généralisé.

Du côté des syndicats, on fonce tout droit vers la Berezina. Les cheminots n‘ont objectivement plus de raisons de poursuivre ce bras de fer. Après le renoncement du gouvernement sur la dette, ils n’ont plus aucune raison de faire grève, sauf à conduire une stratégie de désordre. Et encore, le succès mitigé des manifestations pour coaguler un mécontentement, le peu d’enthousiasme à se joindre aux troupes des insoumis de Jean-Luc Mélenchon auraient dû les convaincre que l’opinion publique ne va pas les suivre. L opinion grogne, s’organise avec des moyens de transport alternatif.

En fait, le front syndical est cassé. Les réformistes qui regroupent le plus de monde ont cherché tout le week end une solution de sortie. La Cfdt en tête pense pouvoir annoncer la fin de la grève pour le 5 juin. Restent les syndicats les plus durs, les plus radicaux qui pensent encore pouvoir se battre, sauf que leurs troupes commencent à manquer d’argent. Le cout de la grève se faisant sentir sur la feuille de paie amputée de près d’un tiers depuis avril, ça commence à grogner dans les familles. La grève à la SNCF devient complètement inutile parce que les syndicats ont réussi à protéger l’essentiel.

Du côté du gouvernement, on a aucune raison de pavoiser. Edouard Philippe pourra sans doute dire qu’il a fait passer une réforme de fond et remis les trains sur les rails, il pourra répéter qu’il a sauvé le grand service public des transports, sauf que la partie n’est pas gagnée.

Pour les cheminots en poste, rien ne va changer. Ils gardent leurs statuts, leurs traitements, leur retraite, leur horaire... ils ont obtenu que la SNCF soit allégée d’une grande partie de la dette, soit 35 milliards d’euros en deux fois: les 25 premiers milliards d'euros de dette de SNCF Réseau en 2020, avant les 10 milliards restants en 2022.

D’après Bercy, cette reprise de la dette ne fera pas dérailler les finances publiques. Les techniciens de la direction du Trésor sont formidablement doués puisque cette dette viendra gonfler le montant global de la dette publique sans peser sur le déficit public. Extraordinaire tour de passe-passe, qui oblige Bruno Le Maire à se soumettre à un exercice de contorsion pédagogique assez sophistiqué pour protéger nos intérêts et nos engagements à Bruxelles, pendant que le Premier ministre essaie d’amadouer les syndicats. Il y a des jours où, du côté de Bercy, on doit se dire que le métier de ministre n’est quand même pas une sinécure.

En réalité, ce que Edouard Philippe ne dit pas encore très clairement, c’est que cette reprise de dette lui crée des obligations.

Pour pouvoir réussir cette opération financière, le gouvernement se retrouve avec des obligations incontournables.

Un. Il faut que la loi portant réforme de la SNCF soit appliquée, dans toutes ses composantes, changement de statut, nouvelles responsabilités, autonomie financière, répartition des moyens et des compétences avec les régions et les collectivité locales, ouverture à la concurrence internationale et régionale ...

Deux, il faut que l’Etat et la direction de la Sncf ne se retrouvent pas dans l’obligation de ressusciter le statut des cheminots pour les personnels nouveaux entrants. Cette question sera forcément débattue lors de la rédaction de la prochaine convention collective à laquelle les syndicats sont évidemment associés. 

Trois, il faut que l’Etat aille au bout de la réforme de retraites avec la suppression des régimes spéciaux et leur alignement sur le régime général. Là encore, sur le terrain, les syndicats qui se sont battus pour protéger ces spécificités ne vont pas baisser les bras aussi facilement.

Quatre, il va falloir que les régions qui ont en charge la gestion des TER jouent le jeu. Or, les conditions économiques les entrainent plus vers des solutions de transport routier plutôt que de maintenir le chemin de fer qui a besoin d’investissements importants.

Au total, la partie n’est donc pas gagnée. Elle l’est d’autant moins que les syndicats vont sortir de ce conflit complètement groggy, frustré et amer. Alors, ils se sont évidemment mis dans cette situation tout seuls mais les meilleurs spécialistes des relations sociales savent bien que non seulement il faut savoir terminer une grève, mais il faut aussi éviter d’humilier l’une ou l’autre des parties.

Tout le monde risque de perdre dans ce jeu social empoisonné par les intérêts corporatistes et politiques. Tout le monde. Les syndicats qui sont à bout de souffle. Le gouvernement qui voulait faire une réforme structurelle très forte et qui a été obligé d’acheter au prix fort un compromis mou... et très surement les contribuables qui devront payer la facture de la dette d’une façon ou d’une autre.

Les seuls gagnant dans cette affaire, ce sont les moyens alternatifs de transport. Le grand gagnant étant Blablacar qui vu son activité exploser. Chez les jeunes, chez les seniors.

En fait, les syndicaux qui se battaient pour protéger le service public de la SNCF, pour s’opposer à la concurrence, ont favorisé cette concurrence dans des proportions que personne ne pouvait imaginer. Les cheminots ont fait le lit de l’économie de marché qu’ils combattent bec et ongle. Mais qui a dit que la crise rendait intelligent ?

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Borgowrio
- 28/05/2018 - 13:25
Jamais mieux servi que par soi- même
La raison de continuer la grève est que leurs enfants , aient les mêmes privilèges qu'eux . Ce qu'on ne dit pas ( Alors Lise Lucet ? ) c'est que les grands gagnants des concours d'entrée à la SNCF , sont les fils de cheminots . Les concours sont internes ... Donc ..
kelenborn
- 28/05/2018 - 13:07
et la preuve...
que je ne mens pas : 12 lignes et....pas une seule fois le mot gauchiste! Il a oublié ses auto-collants à la maison ou alors ils sont restés accrochés aux fesses de JMS !
kelenborn
- 28/05/2018 - 13:05
ahhhhh
Il était midi et...tjs pas de JMS.... on pensait qu'il était en grève...la semaine commençait bien. Ben non! il est venu en covoiturage avec Vangode sur l'arrière de son scooter !