En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 12 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 3 heures 34 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 4 heures 3 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 19 heures 9 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 20 heures 18 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 22 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 23 heures 28 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 43 min 28 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 1 heure 57 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 3 heures 47 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 18 heures 40 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 19 heures 48 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 20 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 23 heures 22 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 1 jour 19 min
© Reuters
© Reuters
L'édito de Jean-Marc Sylvestre

Les frondeurs emmenés par Martine Aubry partent à l’attaque de François Hollande pour qu’il lâche ses 6 milliards de cagnotte

Publié le 28 mars 2016
La semaine qui s'ouvre va encore être surréaliste en termes de communication politique. Pendant que l'opposition de droite se réunit mercredi pour essayer de s’entendre sur la nécessite d’un plan d’économie de dépenses budgétaires de 100 milliards d'euros sur 5 ans, les frondeurs vont partir à l'assaut de François Hollande pour qu’il distribue la cagnotte budgétaire de 6 milliards d'euros découverte par l’Insee.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La semaine qui s'ouvre va encore être surréaliste en termes de communication politique. Pendant que l'opposition de droite se réunit mercredi pour essayer de s’entendre sur la nécessite d’un plan d’économie de dépenses budgétaires de 100 milliards d'euros sur 5 ans, les frondeurs vont partir à l'assaut de François Hollande pour qu’il distribue la cagnotte budgétaire de 6 milliards d'euros découverte par l’Insee.

Le gouvernement, qui n’a jamais été à cours d’idée pour dépenser l'argent public, se retrouve donc avec 6 milliards de bonus par rapport à ses prévisions. Du coup, son entourage déborde d’imagination.

Quelle aubaine ! François Hollande se prépare à entrer en campagne électorale avec un mini pactole qui pourrait lui permettre d’huiler certains rouages et " acheter quelques groupes d’électeurs récalcitrants ". `

Alors, avec 15% seulement de Français qui lui restent favorables, le nombre de réfractaires à séduire pour former une majorité est conséquent, mais on peut toujours essayer.

Après tout, François Hollande s’était engagé à réduire le déficit budgétaire de 3,8%, avec une croissance économique de 1%; il se retrouve désormais avec un déficit à 3,5% et une croissance possible de 1, 5%...Il va donc franchir la ligne avec 6 milliards de " trop " par rapport à son objectif prévisionnel.

Pour n’importe quel gestionnaire, cela signifie que les opérations évoluent plus vite que prévu, mais enfin pas de quoi de crier victoire. La maison France continue de s’endetter, avec une croissance qui ne permet pas créer des emplois.

Pour les socialistes, et notamment ceux qui grognent ou qui ont besoin que le président reste en fonction pour protéger leur propre job , c’est une cagnotte. On retombe sur la jurisprudence Jospin qui avait cru pouvoir gagner les présidentielles contre Chirac avec cet argent. Qel erreur !

En attendant, les idées ne manquent pas et leurs auteurs se bousculent à la grille de l’Elysée. Les projets se partagent en deux catégories de mesures.

D’abord , il y a tous les projets de relance de l'économie par l'investissement . De nombreux députés vont remonter mardi de leur circonscription avec des paquets de suggestions pour soutenir les investissements dans les collectivités publiques qui sont au régime sec depuis deux ans. C’est fou les kilomètres de routes et les parkings, et les rond-points à faire ou à refaire. C’est extraordinaire le nombre d'écoles maternelles et de collèges à restaurer. Il y aussi le dernier volet des investissements d’avenir à accélérer.

Ensuite, il y aussi tous les projets de relance par la demande, et cette demande passe par une revalorisation du salaire des fonctionnaires qui était bloqué, et par des allègements fiscaux pour venir en aides aux ménages les plus modestes. Sans parler des exonérations de charges et d'impôts liées à l’application de l'impôt a la source, la distribution d’aides aux jeunes sans emploi de moins de 28 ans. Bref, accroitre la demande de biens de consommation.

Entre l’aide aux investissements publics et l'aide aux catégories les plus défavorisées, il y a de quoi dépenser encore deux ou trois cagnottes. En gros, 18 milliards d’euros.

C’est Martine Aubry et les députes frondeurs qui sont à la manœuvre, appuyés par des anciens du cabinet Jospin qui connaissent bien cette problématique de la cagnotte.

Après tout, le président peut-il leur refuser quelques chose ?

Ces frondeurs expliquent que ce plan de relance à l'économie permettrait de faire repartir l'emploi. Bien ciblé, cet argent permettrait surtout de sauver leur siège de députes et d’aider le président lors de la présidentielle.

On va donc assister à un grand classique : les néo-keynésiens se réveillent toujours avant des élections.

Economiquement, le résultat ne sera pas brillant. La cagnotte en question n’est pas le produit d'une bonne gestion des dépenses publiques. La cagnotte de 6 milliards est le produit d’une amélioration de la conjoncture internationale dont la France réussit à capter un demi-point de croissance lié à la baisse du prix du pétrole et de l'euro.  Pas de quoi se vanter. Quant a la baisse des dépenses publiques, elle avait touché essentiellement les investissements et surtout pas le fonctionnement. Du côté des fonctionnaires, ils ont réussi à gratter un rattrapage de pouvoir d’achat et à repousser les réductions d’effectifs.

En clair, il n’y a rien dans la gestion qui puisse préparer l'avenir. Donc économiquement, c’est nul.

Politiquement en revanche, ça peut être sensible. Après tout, caresser le corps de la fonction publique dans le sens du poil c’est essayer de rattraper le cœur de l'électorat de François Hollande. Allouer des indemnités aux jeunes sans boulot, c’est plus facile que de leur trouver du travail.

La campagne électorale va être une fois de plus surréaliste.

D'un côté, un président sortant qui a trouvé dans la politique monétaire ultra généreuse de Mario Draghi, les moyens de ne pas engager les reformes de structure et qui peut se retrouver seul à gauche à défendre cette posture. 

De l'autre, une opposition de droite qui va devoir expliquer l’inverse mais qui se retrouve complètement divisée pour tenir un langage de vérité.

Comment prévenir et séduire une opinion publique que l'urgence des urgences pour préserver l'avenir sera de dégager 100 milliards d'euros d’économies sur les dépenses publiques, alors que le président laisse dire qu’il existe une cagnotte pour raser gratis ? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mike Desmots
- 28/03/2016 - 16:47
les naïfs découvrent au 21ème siècle ..que les socialistes >
> ne vivent que sur le travail et l'argent des autres ..!.c'est sidérant , de voir cette tardive prise de conscience ...!
vangog
- 28/03/2016 - 14:00
2270 milliards de dette, accumulée par les UMPS...
n'importe quelle ménagère prévoyante, trouvant 6 milliards sous le tapis de la comptabilité, s'empresserait de prendre rendez-vous avec son banquier pour effectuer un remboursement anticipé de sa dette, soit 2263 milliards pour les générations futures, mieux que 2270 milliards...les gauchistes, non! Car le démon de la dette les habite, et il est hors de question de transmettre une dette plus faible aux générations futures, na! un comptable vous expliquerait qu'il était inutile d'emprunter 36 milliards d'euros, cette année, si cela génère 6 milliards de surplus...mais bon! La comptabilité et le socialisme, ça fait deux...et si ces six milliards de cagnotte étaient prévus, dès le début de l'année dernière? Ah, électoralisme insondable!
Fran6
- 28/03/2016 - 13:00
énorme!!!
ils nous refont le coup de la cagnotte!!!! c'est à mourir de rire, la gauche qui continue à se torpiller elle même après avoir torpiller le navire France, ouais, c'est énorme!! les autres pays vont se moqués de nous, c'est sur!