En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Zone franche

Surendettement : le principe de précaution fait des petits

Publié le 26 juillet 2011
Un « fichier positif » des demandeurs de crédit à la consommation pour lutter contre le surendettement ? A quand un dispositif public contre les mariages chancelants et la maladie ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un « fichier positif » des demandeurs de crédit à la consommation pour lutter contre le surendettement ? A quand un dispositif public contre les mariages chancelants et la maladie ?

La vieille idée d’un « fichier positif » des emprunteurs refait surface et pourrait bien voir le jour dans les mois qui viennent, à la grande satisfaction d’un certain nombre d’associations de consommateurs (pas toutes, heureusement…). L’idée générale, devant l’accroissement du nombre de ménages surendettés (+5% sur un an), est de recenser la totalité des prêts déjà accordés à un individu et de permettre à un commerçant d’accéder à ces informations avant d’autoriser l’achat d’une machine à laver à tempérament…

A priori, ça a tout d’une excellente idée : les banques sont gérées par des crapules irresponsables dont le seul projet dans la vie est de conduire de braves gens sans histoires à la ruine à coups de revolving et il est grand temps de leur taper sur les doigts !

En deuxième analyse, les choses sont toutefois un poil plus complexes. Selon la Banque de France, plus de 70% des dossiers retenus par la commission de surendettement sont de nature « passive », découlant de l’un de ces fameux « accidents de la vie » (chômage, divorce, maladie…) sur lesquels le fichier positif n’aura évidemment aucun impact…

« C’est que le recours au crédit à la consommation reste très peu développé chez nous, confirme Nicolas Pécourt, directeur de la communication de Crédit Agricole Consumer Finance, du moins si on le compare à ce qui se passe dans d’autres pays. Fin 2010, l’encours par habitant en France était à peine de 2 400 euros, contre 2 800 pour l’Allemagne, 3 998 pour la Grande-Bretagne, 5 800 pour les États-Unis et plus de 10 000 euros pour le Canada. Ça ne signifie pas qu’il faille atteindre de tels niveaux, mais ça permet de relativiser l’importance de ce facteur sur les difficultés financières des Français… »

Mieux, en pourcentage de la consommation des ménages de l’Hexagone, ce type de crédit représente tout juste 12,7% du total quand la moyenne européenne est à 16,2%, les Danois à 19% et les Britanniques à 24% !

Las, au pays du principe de précaution constitutionnalisé, mieux vaut prévenir que guérir en protégeant la population de ses vices et démons potentiels. Et puis, empêcher des adultes responsables de gérer leurs finances comme ils l’entendent et autoriser les vendeurs de chez Darty à accéder à leurs informations confidentielles, c'est tellement plus facile que de faire baisser le chômage, rabibocher les couples chancelants et éliminer la maladie...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Des tares pas si mauvaises pour l'économie

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nico Attal
- 27/07/2011 - 11:11
Les conseilleurs doivent être les payeurs
Fichier ou pas fichier, les prêteurs devraient être astreints à faire leur boulot, c'est à dire vérifier la solvabilité de leurs clients avant de leur vendre n'importe quel crédit. Combien de crédits sont-ils accordés sur de simples déclarations non vérifiées ? Les commissions de surdendettement devraient faire subir les pertes aux prêteurs incapables de prouver qu'ils ont bien fait leur boulot.
NOVY12
- 26/07/2011 - 19:03
Nico Pédia Allez une petite dernière !!
"Les Français ont besoin qu’on trouve des solutions à leurs problèmes quotidiens et non pas que les socialistes tentent constamment d’occulter les vraies questions par de fausses rumeurs"
JF Copé
NOVY12
- 26/07/2011 - 19:02
@Nico Pedia Copé est votre idole ?
En voilà une que vous avez manqué !!
''La vérité c’est que, par cette stratégie du complot, le PS tente désespérément de masquer son absence d’idées et ses divisions internes qui éclatent au grand jour avec la primaire.
Personne n’est dupe de cet écran de fumée''.
JF Copé