Dimanche 20 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le manque d'autorité de François Hollande vient-il du fait qu'il peine à inspirer la peur ?

Un sondage OpinionWay pour le Figaro montre que 68 % des Français considèrent que François Hollande manque d'autorité. Difficultés à recadrer ses ministres, manque de fermeté dans ses relations avec les femmes et "bashing" de la presse : modernité de la présidence ou échec du style "normal" ?

Trop mou

Publié le 28 octobre 2012
 
L'autorité de conviction de Hollande se heurte dans ces cas à ceux qui font de la politique avec des coups tordus.

L'autorité de conviction de Hollande se heurte dans ces cas à ceux qui font de la politique avec des coups tordus. Crédit Reuters

Atlantico : Un sondage Opinionway pour le Figaro montre que 68 % des Français considèrent que François Hollande ne sait pas suffisamment faire preuve d’autorité. Comment expliquer une telle perception des Français après seulement quelques mois au pouvoir ?

Bruno Jeanbart : On peut l’expliquer de deux manières. Tout d’abord, cela renvoie au fait que l’autorité n’était pas ancrée dans l’image de François Hollande, bien avant son élection en mai. Cela faisait partie des sujets sur lesquels pouvaient s’interroger une partie des électeurs.

Deuxièmement, on constate que les premiers mois du mandat du président n’ont pas permis d’améliorer la perception que les Français avaient sur cette question. Après une rentrée assez difficile pour le gouvernement et de nombreux débats à la suite des multiples « couacs » du gouvernement et des divergences qui ont pu apparaître entre les ministres, cette image n’a fait que se renforcer.

François Hollande a du mal à inspirer l'autorité autour de lui, notamment face à ses collaborateurs et face aux femmes qui l'entourent. Est-ce dû au fait qu'il n'arrive pas à instaurer la peur?

Christophe Barbier : Je pense que Hollande exerce un modèle d'autorité en politique assez inédit qui lui cause plusieurs soucis. Celui avec les femmes que nous avons sélectionné en couverture de L'Express il y a quelques semaines n'est qu'un des aspects de ce manque d'autorité, ou plutôt de cette autorité moderne. En effet, il est trop facile de dire qu'Hollande est mou, faible et manque d'autorité. Il a une forme d'autorité que l'on peut qualifier de moderne car plus dans le dialogue, dans le consensus, beaucoup moins verticale que celle de Nicolas Sarkozy ou même de François Mitterrand. Ce dernier était dans une autorité verticale assez tordue, car il ne fallait pas déplaire au chef mais la communication était remplie de non-dits. Sarkozy n'était lui pas "tordu" mais au contraire tout à fait direct, du type "tu es avec ou contre moi".

Avec Hollande, on a une autorité qui cherche à être horizontale. "Je ne te suis pas supérieur mais je suis le président et je vais essayer de te convaincre que j'ai raison". Cela a plusieurs conséquences. Tout d'abord, en découle la difficulté à installer un couple président / Premier ministre. Ensuite, c'est la difficulté à gagner les rapports de force qui eux sont restés violents. Exemples types : un sommet européen ou encore le passage en force pour un amendement ou une loi. L'autorité de conviction de Hollande se heurte dans ces cas à ceux qui font de la politique avec des coups tordus et qui sont là seulement pour le rapport de force.

Pour ce qui est des cas plus spécifiquement féminins, cela démontre le cœur de la modernité de Hollande. En effet, avec lui, enfin, les femmes ont une vraie existence politique, c'est-à-dire qu'elles n'obtiennent pas un poste parce qu'elles sont femmes, à l'inverse elles ne sont pas déjugées parce qu'elles sont femmes, faibles et donc qu'on peut piétiner. C'est donc reconnaître qu'elles sont des hommes politiques comme les autres que d'avoir avec elles un rapport de force normal. C'est la première fois qu'on voit des femmes poser des problèmes au chef de l'Etat parce qu'elles sont politiques et pas parce qu'elles sont femmes. Cela crée dans l'opinion un doute qui consiste à se demander si Hollande est capable d'être un chef et particulièrement pour des femmes.

Pour ce qui est du cas de Valérie Trierweiler, c'est une femme politique elle aussi. Elle a posé problème et pose encore problème à François Hollande dans sa fonction politique. Même s'il était certainement dû à des motivations privées, le tweet du mois de juin était un missile politique. De la même manière Ségolène Royal pose des problèmes politiques au président. Il peut toujours y avoir des raisons privées mais le résultat est un problème politique.

Dans l'opinion, il y a une perception psychologique et une partie des Français se disent que Hollande représente une gauche molle et qu'il est dénué d'autorité. Mais je pense que c'est une lecture de la société assez machiste.

Jacques Charles-Gaffiot : En politique, que l’on se souvienne du règne de la Terreur établi par Robespierre et ses émules, le recours à la peur pour mieux asseoir un régime est un moyen dont les conséquences conduisent toujours au désastre et qui ne renforce que provisoirement l’autorité d’un chef.

François Hollande possédait, comme tous les chefs d’Etat et ses prédécesseurs sous la Ve République, trois moyens habituels pour "être" respecté.

  • Le consensus populaire. La victoire de l’actuel président, le fait est à présent bien établi, n’est pas le résultat d’une adhésion majoritaire ni à son programme, ni à sa personne. Elle résulte davantage d’un anti-sarkosysme médiatisé tous azimuts durant cinq ans pour des raisons qui n’entrent pas dans ce propos. Le soir du 6 mai 2012, François Hollande eut donc l’illusion d’être démocratiquement investi de l’autorité suprême par une majorité de Français qui ne représentait finalement que 51,63 % d’un peu plus de 71% des inscrits si l’on retranche les bulletins blancs et nuls des suffrages exprimés, soit 36 % environ de la population.
  • Le prestige de la fonction, sur lequel nous reviendrons dans un instant, mais qui lui fait encore actuellement défaut en raison de l’instauration de la "présidence normale".
  • Enfin, la stature du titulaire. A défaut des deux premiers moyens ou en plus de ceux-ci selon les cas, le titulaire de l’autorité peut enfin chercher à imposer le respect par l’ascendance induite par son comportement ou par l’intermédiaire de postures dans lesquelles il s’applique à se mouvoir, même s’il doit se comprimer. Nous avons déjà suffisamment rappelé l’importance symbolique pour un chef d’Etat de parler assis en face d’une assemblée et non debout devant un pupitre de plexiglas.
    Ce recours à une marque de reconnaissance, aussi simple que perceptible, n’est malheureusement aujourd’hui plus de mise en politique en raison du très en vogue pastiche mondialisé des habitudes protocolaires anglo-saxonnes que nous avons introduites dans nos institutions. Mais François Hollande n’a pas su saisir non plus tout l’art de la gestuelle d’un François Mitterrand par exemple qui, à l’aune de sa formation chez les bons pères de la Compagnie de Jésus, s’exprimait ordinairement les bras tendus et en croisant les mains sur ses genoux, afin de ne pas trahir par une gestuelle non dominée et trop expressive des sentiments plus secrets que de fins analystes du comportement auraient pu déceler et interpréter. Par comparaison, la fébrilité du candidat président lors de sa campagne, agitant ses avant-bras poings fermés pour marteler ses propos, apparaît très éloignée de la domination sur soi-même nécessaire à laisser transparaître une autorité naturelle.
 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vertigo - 01/11/2012 - 21:01 - Signaler un abus Très amusant

    Le développement sur l'autorité moderne, ça me fait penser au sketch de Bigard sur son copain ninja qui arrêtait les coups de pieds avec ses testicules et méditait pendant 2 heures à genoux, c'est surpuissant ....

  • Par dedroite - 30/10/2012 - 08:44 - Signaler un abus Hollande part défaut c'est la faute de l'ump et ses électeurs

    Sarkosy c'est accaparé a lui seul la campagne présidentielle, l'ump en entier savait qu'il partait perdant et vous avez laisser faire sans broncher...Grosse erreur
    Si il y avait eu des autres personnalités sérieux de droite, le PS ne serait pas là
    C'est la grande erreur de l'ump et ses électeurs, alors maintenant si vous critiquez cette pauvre gauche, pensez que c'est de votre faute si vous en êtes arrivé là

  • Par BOUM - 29/10/2012 - 23:23 - Signaler un abus Barbier, vous êtes rasoir.

    Cet article est risible. Les thèses relativistes qui y apparaissent se veulent originales mais ces propos masquent mal un parti-pris pro-Nigoland. Depuis quand l'autorité peut elle être horizontale ? Depuis quand VT est elle un personnage politique ? Oui c'est vrai, face à nous nous n'avons pas la bande à Bader, mais plutôt les Pieds-Nickelés... Monsieur Barbier arrêtez de vous prendre pour un intello, vous n'êtes que journaliste. Essayez donc de faire de vraies analyses, objectives et rigoureuses.

  • Par Bois-Guisbert - 29/10/2012 - 17:53 - Signaler un abus Un amorphe-né

    Mais comment peut-on traiter avec tant de sérieux, un sujet qui ne l'est pas ? Par peur de la navrante réalité ? Français Hollande - dont l'ex-compagne a dit, ne l'oublions pas, "Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu'il (François Hollande) aurait réalisée en trente ans de vie politique? Une seule?" - s'est attiré une collection de sobriquets tous plus péjoratifs les uns que les autres : Fraise Flagada, Guimauve le Conquérant, Babar, Pompimou, Fraise des Bois, qui correspondent obligatoirement à quelque chose de sa personnalité. Ce quelque chose est aujourd'hui à la tête de la République et l'opinion publique, intuitivement féminine, a perçu la mollesse du président, et une certaine irrésolution. Christophe Barbier peut bien parler, curieusement, d'"autorité moderne", ce n'est pas cela qui fera remonter Flamby dans les sondages. Et, à part un clash - un vrai ! - sur le plan international, je ne vois pas comment Hollance pourrait modifier sa désastreuse image... Et comme celle du premier ministre ne vaut guère mieux...

  • Par parisienne - 29/10/2012 - 16:42 - Signaler un abus Ravie d'apprendre

    que la compagne de F.Hollande est une Femme politique...par quel miracle,parce qu'elle a envoyé un twitt "mortel" au rival de sa rivale?...... Quel exploit, il eût été dommage queMr BARBIER ,ne nous fasse pas part de sa découverte....à moins que ce journaliste ménage une consoeur!il la compare à S.Royal, pour laquelle je n'ai aucune affinité particulière, mais qui elle, a acquis ses galons en se faisant élire démocratiquement...alors que le seul mérite de la première est de partager la couche du Président!

  • Par ISABLEUE - 29/10/2012 - 15:37 - Signaler un abus C'est vrai que Nicolas Sarkozy

    était franc du collier et direct.
    Une qualité qui semble manquer à moipresident.
    C'est pour cela que Sarkozy manque tant aux Français.

  • Par SimK - 29/10/2012 - 13:47 - Signaler un abus Barbier n'est que son baratin de bonimenteur

    il court, horizontal transversal vertical, après un genre classe
    mais sans charisme il est condamné d'avance par son débit de foire
    avec sa curieuse petite langue qui s'agite tel celle d'un oiseau quand il ouvre son petit bec

  • Par Titan75 - 29/10/2012 - 13:24 - Signaler un abus Un homme maladivement faible,

    Irrésolu, sans charisme, mais prisonnier d'une idéologie délétère et néfaste. L'équation infernale.

  • Par evy - 29/10/2012 - 09:41 - Signaler un abus débarrassez-nous de Christophe Barbier...

    Il a l'air trop "stupide" à vouloir imiter d'autres avec son écharpe rouge et ses analyses "réversibles" . Ses articles sont sans intérêts et ses interviews télévisés sont lamentables.

  • Par evy - 29/10/2012 - 09:39 - Signaler un abus débarrasser nous de Christophe Barbier...

    Il a l'air trop "stupide" à vouloir imiter d'autres avec son écharpe rouge et ses analyses "réversibles" . Ses articles sont sans intérêts et ses interviews télévisés sont lamentables.

  • Par evy - 29/10/2012 - 09:36 - Signaler un abus qu'avons nous fait ?

    nous avons laissé tout se dégrader, par flemme ou par inconscience.
    Le socialisme à la française n'est même pas digne du socialisme à la soviétique. La France n'est plus capable de créer du travail, il n'y a plus d'innovation, les rares "riches" ne peuvent pas subvenir aux besoins d'une France qui hait les riches, distribue plus aux émigrés qu'à ses citoyens , ne fait jamais la promotion de la réussite (entreprises ou privées) La France est aidé dans ce stupide chemin par des médias (presses ou TV) qui n'ont guère de respect de la réussite. Les français sont venu sur terre pour se mortifier. Les anglo-saxons sont fiers quand ils réussissent et l'affichent.

  • Par Lepongiste - 29/10/2012 - 09:24 - Signaler un abus Ce type ne fait pas peur il fait rire !!

    Tout dans son physique, son comportement, son indécision permanente, ses paroles, sa gestuelle , ses costumes mal taillés
    sa maîtresse, son ex, ses ministres , ses femmes ministres, ses relations avec les Allemands, son discours Africain qui ne restera dans aucune mémoire, son programme, son premier ministre , son ministre de l'intérieur qui ne s'occupe que des gens venant de l'extérieur mais en paroles seulement etc..etc..tout cela fait rire tellement il n'est pas crédible.....

  • Par Mamounette - 29/10/2012 - 09:14 - Signaler un abus Messieurs les journalistes : une réponse

    "La victoire de l’actuel président, le fait est à présent bien établi, n’est pas le résultat d’une adhésion majoritaire ni à son programme, ni à sa personne. Elle résulte davantage d’un anti-sarkosysme médiatisé tous azimuts durant cinq ans pour des raisons qui n’entrent pas dans ce propos". Pourriez-vous nous donner les raisons qu'elles soient avouables ou inavouables?
    Merci pour votre réponse.

  • Par Demystificateur - 29/10/2012 - 09:13 - Signaler un abus HOLLANDE a de la peine à inspirer

    quoi que ce soit !!
    C'est un nul et il progresse....

  • Par Clément3 - 29/10/2012 - 08:43 - Signaler un abus Pourquoi faudrait-il...faire peur ?

    Pourquoi "Peur" ?
    Il n'est pas crédible, c'est tout.
    Et c'est bien assez...

  • Par SimK - 29/10/2012 - 05:09 - Signaler un abus à propos de dialogue

    une pétition est ouverte sur le site de Génération-Identitaire
    pour un référendum sur l'immigration et la construction de mosquées

  • Par cloberval - 29/10/2012 - 02:23 - Signaler un abus moi il me faisait déjà peur avant son élection

    alors maintenant je n'ai plus peur car je suis sur du résultat. il ira aux chrysanthèmes .

  • Par Mani - 29/10/2012 - 00:11 - Signaler un abus Prôner une "autorité de

    Prôner une "autorité de conviction" (en admettant que ça ait le moindre sens) quand on n'a soi-même aucune force de conviction, c'est soit suicidaire, soit débile, soit les deux.

  • Par campaillou - 28/10/2012 - 23:31 - Signaler un abus jhollandréou compte que le temps jouera en sa faveur

    il espère et appelle de ses voeux une reprise et en attendant prélève les impots essentiellement chez ses non electeurs.Il est loin d"être bête.
    il temporise. depuis qu'il est au pouvoir plus rien ne se passe dans le pays. La crise fait son travail de sape et nous sommes jetés en pature aux "marchés financiers". pourtant des solutions existent....Mais on ne voit poindre aucune iniciative de la part de ses soi disants socialistes! j'ai pas voter pour lui et ne le regrette pas.

  • Par Salvatore Migondis - 28/10/2012 - 23:09 - Signaler un abus Sotte question..

    C'est justement celui qui manque d'autorité qui doit inspirer la peur pour gouverner..!

  • Par troiscentsalheure - 28/10/2012 - 22:17 - Signaler un abus Le roi des cons fait peur

    car les faibles sont faibles.

  • Par la licorne - 28/10/2012 - 22:11 - Signaler un abus @ Anemone + 1000

    J'ai exactement la même analyse que vous. Il faut se méfier comme de la pire peste qui soit des faux gentils .... Avec l'abominable Aubry, au moins on sait où on va.

  • Par Anemone - 28/10/2012 - 21:21 - Signaler un abus il n'arrive pas à instaurer la peur?

    Commentaire parti trop vite..
    je disais, il me fait peur : Autant d'incompétence de dogmatisme, de fausse mollesse cachant en fait un dictateur voulant imposer son idéologie et surtout son désir du "tout pour moi et mes copains, rien pour les autres qui n'auront qu'à payer" me flanque une trouille pas possible : où allons nous, sinon droit dans le mur!

  • Par Anemone - 28/10/2012 - 21:19 - Signaler un abus il n'arrive pas à instaurer la peur?

    Eh bien à moi, il fait peur!
    Autant d'incompétence de dogmatisme, de fausse mollesse ca

  • Par lorrain - 28/10/2012 - 20:48 - Signaler un abus comparaison médicale

    en médecine, il existait un courant dit de la médecine expectante, en gros, le patient est malade, on attend de voir ce qui va se passer en espérant que la nature fera son œuvre et sauvera le malade.
    c' est à peu près la politique du gouvernement actuel.
    c' est sur que face à un cancer ou même à une simple infection un peu virulente, l' attente ne fait pas grand chose.
    le problème est que notre pays est confronté avec le reste du monde à une véritable peste économique avec plusieurs facteurs.
    pour cela, il faudrait une thérapie de choc et moudugland ne nous propose qu' un peu d' aspirine en espérant que les réformes faites par les autres pays de la zone euro réussiront peut-être à nous guérir par contagion.
    faut pas rêver, les autres pays n' accepteront pas de payer pour nous

  • Par cook - 28/10/2012 - 20:16 - Signaler un abus Inquiétude

    "Il a une forme d'autorité que l'on peut qualifier de moderne car plus dans le dialogue"....???????????
    Depuis le début de son élection, c'est un pas en avant dix en arrière.
    Et de quel dialogue parlons nous, avec qui parle t il? Aux français?
    Depuis six mois il coupe des rubans, s'invite à des inaugurations, s'excuse au nom de la France....Mais pour l'entreprise, la petite, l'industrie, la relance on en est où??
    Il doit son succès uniquement à tous les journalistes de France TV et radio pour leur travail de propagande ces 5 dernières années....
    Et dire que la redevance va augmenter l'année prochaine.....

  • Par bigoud26 - 28/10/2012 - 20:10 - Signaler un abus Vous rêvez

    Vous rêvez ; ceux d'entre vous qui croient qu'il va démissionner ... Avez-vous déja vu un fonctionnaire démissionner ? Qui plus ait un super Fonctionnaire, le chef de tout les autres, nourris logé et blanchis grace à mes impôts depuis plus de 35 ans. J'ai déja dis que : "la place est bonne, mais il n'y a pas d'avancement..." 18 millions de bulletins sur 51 millions d'inscrits. MAis avez vous tous votés ? Parmis ceux qui postent ici, combien ont mis un bulletin dans l'urne ? Nous allons supporter cette bande d'idiots pendant encore 4 ans et demi ; et puis après, à moins d'un grand changement de mentalité ou à une manipulation des journaliste de Paris intra muros, ns serons tranquille pour 15 ans. mais à quel prix ?

  • Par theinsider - 28/10/2012 - 19:31 - Signaler un abus Une chance inédite de revenir au pouvoir

    J'ai déjà écrit un mot sur la gestion de F.Hollande à la tête du PS: une cata! L'argument des différentes élections gagnées est une blague: la gauche a gagné sur les nombreuses bêtises de la droite..
    A présent, même Bayrou gagnerait contre Hollande.
    quand à ces 60 promesses: je parie ma réputation..
    En fait le vrai pouvoir a été confisqué par Messieurs Valls et Moscovi...et ces deux là feront deux fois mieux que Sarko & Cie!
    On fera les comptes!!!

  • Par mariecl29 - 28/10/2012 - 19:06 - Signaler un abus Il est toujours M.Petites blagues !

    Difficile de revêtir l'habit d'un chef d'Etat quand on a bâti sa réputation avec des petites blagues,il faut avoir l'air sérieux pour qu'on vous prenne au sérieux et Hollande semble avoir beaucoup de difficultés malgré ses efforts et ses"JE", à faire oublier M.Petites blagues !

  • Par analivia - 28/10/2012 - 17:59 - Signaler un abus pas crédible

    il donne l'impression de ne rien maîtriser ni dans sa vie privée, ni avec son gouvernement. Il est resté pour tous le monsieur petite blague qu'il est depuis des années

  • Par walküre - 28/10/2012 - 16:27 - Signaler un abus Il ne s'agit pas de faire peur

    mais de faire sérieux. La crédibilité de Hollande est apparemment au seuil zéro dans le monde. Pourquoi ? Il est resté un chef de parti, et n'est pas devenu un chef d'Etat.
    Il a le Ps sur le dos et croit encore que ce même Ps est tout puissant. Erreur fatale pour lui. Il deviendra grand quand il se sera coupé de ses démons bolcheviques, sectaires, et monopenseurs.
    Car on ne peut pas faire illusion aux USA avec des théories du XIXème siècle, encore moins en Chine ou en Inde.
    Et puis l'homme à tout faire et ne rien faire Ayrault ne lui sera d'aucun secours au prochain coup de Trafalgar. Ayrault est finalement un inconnu des citoyens. Internationalement parlant, c'est un non-être. Quand en plus il prend part à la grande masturbation politicienne du Ps, avec à sa tête l'inconsistant et mal nommé Harlem Désir, il ne doit pas s'attendre à des miracles médiatiques.
    N'oublions pas que les socialos ont le pouvoir quasiment partout dans les institutions. Ce qui est démocratiquement dangereux et inefficace. Ils ne parviennent cependant pas à régler quoi que ce soit. Au contraire, ils exaspèrent les gens.
    La France a besoin de gens forts. Pas de couilles molles.

  • Par General3Gaulle - 28/10/2012 - 16:21 - Signaler un abus Gouverner par la peur, le désir des néo liberaux non ?

    C'est drole le meilleur moyen de reduire le peuple français dans l'esclavage complet des marchés financiers c'est bien gouverner par la peur. Surpprenant de voir que dans certains milieux on payent des sondages pour valider l'idée que Hollande ne fait pas assez peur pour imposer aux français les deniers delire des neo liberaux (liberalisation du marché du travail, etc etc).
    Le capitalisme dans sa forme neo liberal est mort. IL laisse plus crises simulatanées a affronter (économique, financiere, de civilisation, énergetique, demographique, écologique).
    Les peuples européens veulent une rupture et pas des mecs qui veulent utiliser la peur pour essayer de prolonger une logique neo liberale qui est morte.
    La prochaine crise elle est democratique les français revent d'un De Gaulle pas d'un mec qui fait peur mais au contraire d'un mec qui a des c.... et qui soit pas un valet des marchés financiers et un adepte de l'ideologie neo liberale incapable de proposer autre chose car on ne lui a appris que cela ce qui 'est le cas de la majorité des cadres du PS et de l'UMP. Gouverner par la peur la vielle recette qui est receptif au softpower de la mediacratie fabrique par les chiens de garde

  • Par IKER - 28/10/2012 - 16:18 - Signaler un abus Calcul ... suite

    @kekette ... continons votre raisoonement
    Les 30000 vont s'expartrier et participerà la production, donc à la compétitivité des pays ou ils se seront installés.
    Pendant ce temps les 200.000 (moins les 30.000 peut-être ?) seront soit fonctionnaires ou au chomage avec l'espoir de devenir un jour Fonctionnaires.
    Mais les Fonctionnaires nouveaux pesant sur les Comptes France et les 30.000 français expatriés ne produisant et ne consommant pas en France, les déficits vont augmenter et l'endettement avec.
    Alors êtes-vous surs qu'à terme cela les transformera en Electeurs de Gauche ?

  • Par kettle - 28/10/2012 - 15:50 - Signaler un abus Calcul

    "On ne peut pas importer chaque année 200000 personnes à Bac-10 et exporter 30000 personnes à Bac +5 sans que le cout extravagant nous conduise a la ruine ."
    ---
    Cela fait 200,000 voix de plus pour la gauche et 30,000 de moins pour la droite.

  • Par lutino - 28/10/2012 - 15:20 - Signaler un abus le vrai probleme

    c'est l 'ideologie de ce monsieur qui contrairement a Sarko defend ses electeurs et futurs electeurs .Il nous mene dans le mur non par son caractere et son manque d 'autorité mais par son action .On ne peut pas importer chaque année 200000 personnes à Bac-10 et exporter 30000 personnes à Bac +5 sans que le cout extravagant nous conduise a la ruine .

  • Par bobocleaner - 28/10/2012 - 15:16 - Signaler un abus @ikEr

    les Francais je sais pas si ils veulent que le président de la république les fasse réver; moi non;
    juste qu'il fasse 10 % d'économie sur la dépense publique globale , qu'il mette des freins au déclin industriel et que bien obligé d'augmenter les impots ( mais pas en continuant la gabegie de l'autre mains ) il ne me prenne pas pour un con en plus
    mais "faire rever" vu l'etat du pays y a effectivement que le cannabis pour ca
    la preuve qu'on enseigne plus "la cigale et la fourmi" à l'école ...;
    si déà on évitait le cauchemar !

  • Par IKER - 28/10/2012 - 14:38 - Signaler un abus Titre débile ou accrocheur (suite et fin)

    D'où non seulement un rejet de ce « Président et de ses choix Politiques » mais aussi une "exacerbation" des réactions de la Population.
    Avec pour résultante des incivilités et actions contre tout ce qui représente le pouvoir (Elus, Enseignants, Polices et Justice) qui se développent engendrant un climat d'insécurité qui s'ajoute au désarroi des Français touchés par la crise

  • Par IKER - 28/10/2012 - 14:37 - Signaler un abus Titre débile ou accrocheur -1-

    En démocratie seule la personnalité du leader peut mener les "foules".
    Les socialistes, mettant le Parti comme le vrai meneurr du changement, ont élu et ont fait élire un Leader "intelligent mais sans aucune envergure"
    Dans cette période difficile que nous traversons, les Français espéraient avoir élu un Homme qui les ferait rêver tout en permettant à la majorité de conduire "le changement".
    Force est de constater que de changement il n'y en a pas, et de rêve encore moins.
    Pire les Français constatent outre qu'ils n'ont à faire qu'à un "Président Fonctionnaire" mais que les efforts sont supportés par les « Français moyens du secteur exposé ». De plus s'insinue l'idée d'une nouvelle forme de lutte des classes entre les "Elites fonctionnarisées" et les "Ouvriers-Employés-Cadres" du secteur concurrentiel, où les uns demeurent dans l’idéologie du "Encore Plus" et les autres sont condamnés à la précarisation.
    .

  • Par Ishtar - 28/10/2012 - 14:33 - Signaler un abus Marché de dupes

    Non, Hollande ne fait pas peur. Il est ce qu'il est, ne s'en est jamais caché. Ceux dont on peut avoir peur, ce sont les Français qui ont voté pour lui. Pour leur aveuglement et leur inconséquence, qui nous entraîne dans un puits sans fond.

  • Par enzo31311 - 28/10/2012 - 14:31 - Signaler un abus autorite horizontale

    C'est peut très moderne l’autorité horizontale, en biais ou a 45° mais c'est raté. Je crois surtout qu'il n'a pas d’autorité du tout et que ceux qui l'entourent, ses ministre et autres le savent, ils savent aussi que c'est un nul. c'est pourquoi ça part dans tous les sens.
    On peut avoir des personnes qui ont peu d’autorité mais qui sont très compétents et reconnus , cela crée aussi une sorte d’autorité morale.Ce n'est pas le cas de Hollande

  • Par vigil - 28/10/2012 - 14:24 - Signaler un abus Il faudrait oser la vraie question

    - Pensez-vous que Holande est à sa place en tant que président de ce pays ?
    A laquelle une autre question pourrait suivre :
    - Pensez-vous que Hollande doit démissionner pour sauvegarder l' intérêt supérieur de ce pays ?

  • Par l'enclume - 28/10/2012 - 14:02 - Signaler un abus Oùùùùùùùùùù j'ai peur!

    Ploc - 28/10/2012 - 10:07
    Pourquoi assimiler les notaires de campagne à des "petits gros". Le mien est très grand et maigre comme un fil.
    Redmonde - 28/10/2012 - 10:39
    Il n'est pas besoin d'être un dictateur pour faire peur. Vous devriez voir tous les élus qui se couchent de peur de ne pas obtenir leurs pertites subventions. Qui répondent à côté de la plaque lorsqu'on leur demande ce qu'ils comptent faire en cas de refus, ce qui arrive fréquemment, puisque les départements sont exangues financièrement.
    Ils s'enfoncent encore un peu plus sous les couvertures chauffantes, au cas où un miracle leur permettrait de courcicuiter le collègue maire.
    le Gône - 28/10/2012 - 11:06
    Et donc...être une "douille molle "
    Attention danger une douille molle peut engendrer de terrible dégats. Les chasseurs connaissent cela très bien.

  • Par pimousse - 28/10/2012 - 13:50 - Signaler un abus nul

    au point que meme mitterrand a prefere confier un ministere a la compagne de hollande(segolene)
    hollande etait connu pour blaguer ds les couloirs draguer etc
    lui ne se marie pas mais il tienta u mariage des homos
    c est un nul qui ne rassemble pas les francais et qui ne finira peutre pas son mandat
    reveillez vous a droite preparez mieux la releve

  • Par pimousse - 28/10/2012 - 13:50 - Signaler un abus nul

    au point que meme mitterrand a prefere confier un ministere a la compagne de hollande(segolene)
    hollande etait connu pour blaguer ds les couloirs draguer etc
    lui ne se marie pas mais il tienta u mariage des homos
    c est un nul qui ne rassemble pas les francais et qui ne finira peutre pas son mandat
    reveillez vous a droite preparez mieux la releve

  • Par kasimir - 28/10/2012 - 13:28 - Signaler un abus Cêst vrai qu 'il fait plus

    rire que peur!

  • Par vangog - 28/10/2012 - 13:28 - Signaler un abus Comment un président élu par les médias peut-il avoir l'autorité

    que réclame une fonction glorieuse?
    Les médias sont changeants et volages, hier préoccupés de leurs niches fiscales, ils ne voulaient qu'abattre Sarko, aujourd'hui préoccupés de la montée en puissance de "l'ombre d'Internet", ils s'orientent dans le sens du vent populaire...
    La gloire d'un président élus par ces "médias aux ordres " ne peut-être qu'éphémère, et son autorité proportionnelle à la maigreur de ses idées pour la France...

  • Par bacal - 28/10/2012 - 13:06 - Signaler un abus Le sauveur

    Hollande aura eu un mérite et il faudra lui en savoir gré: montrer aux français que la crise est dans la maison et que la remise en cause totale de notre système fondé sur la toute primauté du secteur public est urgentissime. Il nous aura fallu cinq ans -peut-être moins si le système explose avant- pour en être conscients, mais cela nous guérira pour les 25 prochaines années. Dans son infinie nullitude, il nous aura rendu un fier service qu'il ne faudra pas lui renier. Gloire lui soit rendue.

  • Par GBCKT - 28/10/2012 - 12:54 - Signaler un abus Monsieur Barbier, modernité?

    Madame Trieweiler n'a pas plus de légitimité que n'en avait une marquise au 18ème siécle. Nous ne l'avons pas élue. Elle n'a aucune légitimité politique. Son rôle peut pourrait s'assimiler à celui d'un conseiller de la présidence, pas plus pas moins. cela suppose d'accepter certaines disciplines. ce qu'on fait les précédentes. Monsieur Hollande montre qu'il ne sait pas imposer cette discipline à sa maîtresse; en cela il est justifiable des reproches qui lui sont fait et responsable des dégâts causés.

  • Par SimK - 28/10/2012 - 12:50 - Signaler un abus Hollande l'inconsitant

    a l'objectif dangereux du faible qui veut garder le pouvoir en offrant tous les pouvoirs à son clan
    le pacte diabolique avec l'obscurantisme violent mahométan en est la preuve, pour mieux asservir une société meurtrie
    tout ce qui dérange cet objectif subit le souffle accusatoire de la malhonnêteté intellectuelle vociférante cf. Génération-Identitaire
    ce pacte diabolique est soutenu ds les médias par des brochettes de petits commissaires à penser qui organisent des émissions sur un mode de procès bolcheviK avec un invité, seul, c'est à dire isolé comme tout dissident doit l'être, pour le porter à la vindicte publiK comme un mal pensant

  • Par géodith - 28/10/2012 - 12:43 - Signaler un abus Hollande est toxique

    Il nous fait croire qu'il est un bisounours mais il est malin (du sens le mal), c'est pour cela que personne ne lui a fait confiance par le passé, il est tordu (Caton), et là, on lui a signé un chèque en blanc, il a tout pouvoir.
    Son action depuis 6 mois ? Lancer des commissions (à quel prix ?), annuler les mesures utiles prises par Monsieur Le Président Sarkozy, augmenter tout azimut les impôts, et augmenter les aides sociales surtout envers les étrangers (AME, cartes de séjour). Cet homme est dangereux et il est complice avec sa Rott ( twit contre Royal). Il nous faut agir, vite.

Christophe Barbier - Jacques Charles-Gaffiot - Bruno Jeanbart

Christophe Barbier est journaliste. Il est directeur de la rédaction du magazine l'Express depuis 2006. Il est l'auteur, notamment, de "Maquillages : les politiques sans fard", aux éditions Grasset.

Jacques Charles-Gaffiot est l'auteur de Trônes en majesté, l’Autorité et son symbole (Édition du Cerf). Il est commissaire général d'expositions internationales.

Bruno Jeanbart est le Directeur Général adjoint de l'institut de sondage Opinionway.

Voir la bio en entier

Fermer