Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande ou l'opération rattraper le temps perdu, suite : 14 mois pour sauver les 45 précédents

A près d'un an de la fin de son mandat, François Hollande joue son va-tout sur l'emploi, avec la réforme du code du travail.

La courbe ou la vie

Publié le
François Hollande ou l'opération rattraper le temps perdu, suite : 14 mois pour sauver les 45 précédents

Alors que sa cote de popularité rechute dans les sondages à cause d'un remaniement ministériel mal accueilli par l'opinion, François Hollande se démène sur le front de l'emploi en mode accéléré. Après des mois d'hésitations, la mise en oeuvre de mesures qui n'ont pas suffisamment porté leurs fruits pour inverser la courbe du chômage - à savoir le CICE et le pacte de responsabilité, le chef de l'Etat s'est rangé à l'idée qui jusque-là semblait lui rebuter, la réforme du Code du Travail.

La loi El Khomri, dont on ne connait pas encore le contenu exact, est supposée apporter de la "souplesse" à la législation, ce qui devrait permettre de "fluidifier" le marché du travail, autrement dit permettre aux patrons d'embaucher et de licencier plus facilement, sans avoir en permanence l'épée de Damoclès des procès au-dessus de la tête.

Cette simplification sera, nous dit-on assortie de "garanties" pour les salariés, ce dont doutent aujourd'hui les syndicats. Pour eux cette "souplesse" signifie ni plus moins une réduction de leurs droits. Même la CFDT, le syndicat le plus ouvert au dialogue, le trouve "déséquilibré".

Pourtant cette réforme a fait ses preuves dans d'autres pays et notamment l'Allemagne où le dialogue social est autrement plus développé qu'en France. Or, la future loi laissera précisément une large place à la négociation dans l'entreprise. Si, comme le souhaite François Hollande, cette réforme est adoptée (sans trop de couacs gouvernementaux, ce qui n'est pas acquis) rapidement, pour qu'elle porte ses fruits avant la fin du quinquennat, elle doit être votée, validée et mise en oeuvre sans tarder. Pour la Gauche du PS et le Front de Gauche, c'est un sujet de fracture, voire de rupture. Pour François Hollande, une question de survie politique.

Sans exagérer, on peut dire qu'il joue son va tout avec cette ultime réforme. N'a-t-il pas conditionné sa candidature pour sa réélection à l'amélioration de la situation de l'emploi ? Il l'a répété au micro de France Inter : "Je n'ai qu'une seule parole. J'ai été candidat pour que nous créions les conditions pour qu'il y ait une baisse du chômage et il doit y avoir une baisse du chômage. Et s'il n'y a pas de baisse du chômage, vous savez quelles conclusions j'en tirerai". C' est dit. Et il enfonce le clou: " "Je demande à être jugé là-dessus: est-ce que j'aurais bien fait, ou est-ce que je n'aurais pas bien fait ?"

Il aura en tous cas tout fait, pas comme il aurait fallu, mais c'est le propre des décisions politiques. Comme François Hollande ne laisse poindre aucun signe de lassitude du pouvoir par ailleurs, on peut aisément imaginer qu'il aimerait relever le défi malgré "le spectre d'un nouveau 21 avril". Pour la présidentielle le compte à rebours a déjà commencé. Il reste quatorze mois ; pour que le texte soit adopté et mis en oeuvre, il faut compter au moins six mois. Pour qu'elle produise ses effets, un peu plus... C 'est dire que les semaines , voire les jours seront comptées et que l'on comptera aussi le temps perdu. Mais le pire n'est jamais sûr.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 20/02/2016 - 11:10 - Signaler un abus mauvais élève

    Hollande sorte d'élève de terminale qui ne fait rien toute l'année et qui bosse les 15 derniers jours pour décrocher son bac à l'oral et qui en est fier . Puis chute très brutale en fac ! Pour lui ce sera le premier tour de mai 2017 !

  • Par Yves3531 - 20/02/2016 - 11:17 - Signaler un abus Gnagnagnagnagnagna....

    article type presse gauche gnangnan répétition inintéressante des borborygmes inintéressants tortueux et insipides de Mou-President. En fait, soit cela se passe, par exemple comme pour la loi Alur de la Duflot où seuls les volets gauche-démago du projet passent à la moulinette de la majorité avec aggravation conséquente de la situation, soit tactiquement il essaye un coup en risquant volontairement de se faire mettre en minorité pour tenter de rebattre les cartes avec une élection anticipée surprenant des adversaires non encore prêts ...

  • Par zouk - 20/02/2016 - 11:49 - Signaler un abus Loi El Khomri?

    Il semble s'agir plutôt d'une loi Fr. Hollande. Mais nous n'en connaissons qu'une partie, et il est à parier que 2 ou 3 rappels des "fondamentaux" la priveront de toute possibilité de réussite. Mais entre temps, Fr. H. aura réussi à isoler les "frondeurs" et diviser les n concurrents à la candidature de l'opposition. Probablement une manoeuvre électoraliste de plus.

  • Par vangog - 20/02/2016 - 12:04 - Signaler un abus "Des mesures qui n'ont pas suffisamment porté leurs fruits...

    pour inverser la courbe du chômage..." . Vous êtes donc d'accord avec les gauchistes archaïques, Mme Hauser! Lorsque les mesures gauchistes échouent, il faut en remettre une couche...minable et dérisoire politique gauchiste!

  • Par Ganesha - 20/02/2016 - 13:08 - Signaler un abus hallucinantes

    François Hollande aurait pu s'inspirer de l'autorité et de la dignité de Jacques Chirac et venir tout simplement à la télé annoncer la dissolution de l'assemblée nationale. Déjà moins glorieux, le choix de Charles de Gaulle : un référendum sur un sujet suicidaire (la Participation). Notre François préfère donc provoquer une grève générale et une mise en minorité parlementaire, en nous présentant un projet contenant des propositions ''hallucinantes'' !

  • Par l'enclume - 20/02/2016 - 16:33 - Signaler un abus Un peu d'histoire

    Ganesha - 20/02/2016 - 13:08 - Vous faites erreur, lors du référendum qui fit tomber de Gaulle. La question concernait entre autre, la suppression du Sénat, remplacé par le Conseil Economique et Social. C'est Giscard, Poniatowsky et d'Ornano qui firent campagne contre de Gaulle.

  • Par raslacoiffe - 20/02/2016 - 16:44 - Signaler un abus Hollande à la manoeuvre pour sa réélection

    Me Hauser se pâme devant l'ingéniosité de son mentor. Elle nous prend pour des gogos! Croit-elle vraiment qu'il a la volonté de réformer quoi que ce soit. Il fera comme avec la loi Macron tout sera détricoté par ses soins pour plaire à sa base électorale et piéger la droite. Il en va de même pour la loi sur la déchéance de nationalité, il ne laisse que des concepts flous et comme a dit en son temps Martine Aubry "quand c'est flou il y a un loup"... A lire dans le billet d'Anna Cabana Le Télégramme du 20 février "Hollande "estime urgent de fourbir des arguments contre l'opposant numéro un d'aujourd'hui : Juppé! " Il faut que nous soyons les premiers à dire, avant Sarkozy, que Juppé est un différentialiste. Il faut l'attaquer là-dessus".

  • Par Mike Desmots - 20/02/2016 - 17:57 - Signaler un abus C'est perdu d'avance pour Normal 1er ...!

    Tout le monde en France...sait ...qu'un scooter la nuit ...va plus vite qu'un pédalo....!!

  • Par tiopere 1 - 20/02/2016 - 18:02 - Signaler un abus la lutte anti chomage comporte plusieurs volets

    pour qu'un employeur procède a des embauches , il faut qu'en cas de retournement de conjonctures , il puisse se séparer de salariés , c'est le premier volet facilité par ce projet , la deuxième condition tout aussi importante est que les charges sociales qui sont les plus fortes au monde puissent rejoindre la moyenne de nos pays concurrents , donc des les baisser au moyen de la TVA sociale a l'exemple danois . Compte tenu des velléités démagogiques de Hollande , c'est inenvisageable . Il se contentera donc d'un traitement social du chomage en augmentant massivement la dette globale déjà colossale mais on connaît la fourberie de ce personnage /

  • Par essentimo - 21/02/2016 - 17:49 - Signaler un abus Lorsqu'il a dit en 2012

    vouloir baisser le nombre de chômeurs, c'était par rapport aux chiffres existant . Or, il en a rajouté quelques 700 000 (?).Compte tenu qu'il y en a pour 14 mois encore, il doit donc trouver une solution à pratiquement 1 million de chômeurs en moins pour oser se représenter. C'est mal parti !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires "Femme députée, un homme comme les autres ?" (2014) et "Bruno Le Maire, l'Affranchi" (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€