Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Etat ou la grande illusion : pourquoi il faut lire (ou relire) Frederic Bastiat

L'économiste libéral français est d'une actualité permanente. Et son offensive contre l'Etat est certainement une des meilleures charges contre le socialisme douillet qu'apprécient nos politiciens.

Classique

Publié le
L'Etat ou la grande illusion : pourquoi il faut lire (ou relire) Frederic Bastiat

Dans un premier temps, il faudra le faire pour l’esprit, bien sûr. Et pour cela, je ne peux que vous encourager à vous procurer « L’Etat ou la grande illusion », le dernier livre produit par Damien Theillier qui nous permet de retrouver de succulents textes de Frédéric Bastiat dont la prose se fait tous les jours plus indispensable à mesure que le pays s’enfonce dans un socialisme douillet mais mortifère. Cette réédition rafraîchit la lecture d’un de nos grands économistes, malheureusement méconnu que vous pourrez vous procurer pour un prix très modique en cliquant sur l’image et en tombant sur Amazon

Inévitablement, après avoir dévoré ce petit ouvrage, vous aurez faim de nourriture plus substantielle.

Et là, je dis « attention  ! » Les pièges de l’alimentation sucrée, maintes fois dénoncées ici comme ailleurs, se tendent déjà pour vous faire sombrer dans la malbouffe, les maux d’estomac, les maladies cardio-vasculaires voire l’apathie qui poussent (comme chacun le sait) à fredonner du Despacito, ce qui est le signe d’une mort cérébrale certaine.

Heureusement, Ulrich et Nelly Genisson ont une solution : l’alimentation cétogène qui s’accompagne (coïncidence pratique) d’un grand livre réalisé par leur soin.

Et en parlant de soin, insistons sur le résultat qui n’en manque pas : c’est un ouvrage richement illustré qui donne dangereusement envie de tout tester, deux fois, avec beaucoup de sauce – elle aussi LCHF, c’est-à-dire avec très peu de sucre et plein de bonnes graisses, celles qui contiennent du goût et les briques nécessaires à une alimentation saine. Outre une mise en page aérée et efficace, les conseils prodigués y sont clairs, les recettes appétissantes et surtout, les principes de l’alimentation cétogène sont clairement expliqués dans la première partie du livre. Tout y est, depuis les bases scientifiques (et pourquoi les recommandations officielles seraient une blague si la mort inutile de tant d’individus ne rendait pas ces errements tragiques) jusqu’aux méthodes pour se déshabituer du sucre.

Et là encore, le prix est tout à fait modique en regard de la qualité du livre et, bien avant tout, de l’impact remarquable qu’il aura sur votre santé. Au passage, signalons que les auteurs tiennent un blog bien documenté qui complémente utilement cet ouvrage.

 

Bonnes lectures.

 
(et je n’ai pas touché un rond pour ces publicités)
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par adroitetoutemaintenant - 20/09/2017 - 19:19 - Signaler un abus Le Charlot Hulot

    Frédéric Bastiat nous annonçait déjà au début du 19eme siècle qu'un Charlot Hulot allait inventer la taxe sur le soleil car cet astre éclairé diminue la demande des fabricants de bougies.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€