Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 19 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Chômage, le coup de massue : août 2016, le deuxième pire mois du quinquennat Hollande

Au mois d'août 2016, le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 52 400 personnes, soit la seconde plus forte hausse du quinquennat de François Hollande, après celle du mois de septembre 2013. Un résultat qui risque de poser problème pour la communication gouvernementale sur le thème du "ça va mieux".

Aïe aïe aïe

Publié le
Chômage, le coup de massue : août 2016, le deuxième pire mois du quinquennat Hollande

Comme chaque mois il y a en outre un effet technique spécifique : en août on constate une baisse considérable des sorties de chômage pour défaut d’actualisation (172.000 contre 231.000), sachant que ces effets techniques sont difficilement lisibles. Crédit Paramount Pictures France

Atlantico : En ce mois d'août 2016, la hausse du nombre de chômeurs de catégorie A concerne 52 400 personnes, soit la seconde plus forte hausse du quinquennat de François Hollande, après celle du mois de septembre 2013 (+ 53 800). Comment expliquer une telle contre-performance alors que le gouvernement campe sur l'idée du "ça va mieux" ? 

Pierre-François Gouiffès : Le mois d’août 2016 est effectivement l’un des pires mois des statistiques du chômage avec 52 000 DEFM A (aucune activité) et 80 600 DEFM ABC (incluant les activités réduites) supplémentaires : on est ainsi au record absolu des DEFM ABC avec 5,8 millions de personnes.

On sait que la sensibilité des chiffres mensuels du chômage, traditionnellement élevée en France, est aujourd’hui doublement extrême pour François Hollande du fait de la « conditionnalité » de sa candidature à la baisse du chômage et du rapprochement désormais rapide des échéances électorales. Les données d’hier percutent donc de plein fouet le « ça va mieux » de la communication gouvernementale.

On peut voire des explications de deux ordres : la première concerne l’affaiblissement en cours ou à venir de l’activité économique : impact sur le travail saisonnier du secteur touristique du fait de l’été très particulier qu’a connu la France, affaiblissement des projections de croissance.

Comme chaque mois il y a en outre un effet technique spécifique : en août on constate une baisse considérable des sorties de chômage pour défaut d’actualisation (172.000 contre 231.000), sachant que ces effets techniques sont difficilement lisibles et jouent dans les deux sens.

Le mieux est donc de regarder la tendance de moyen terme pour constater qu’au final il n’y a pas de tendance de moyen terme et que le chômage est au mieux stabilité : pour les DEFM A, la baisse est seulement de 0,4% sur un an et de 0,7% depuis le début de l’année et c’est l’inverse pour les DEFM ABC.

Si le nombre d'entrants à Pôle Emploi est en baisse, le nombre de personnes sortant des chiffres reste élevé. Ainsi le nombre de sorties des statistiques du chômage pour "entrée en stage" montre une explosion, passant d'une moyenne mensuelle de 36 600 au cours des dix dernières années pour en arriver à 90 800 en ce mois de septembre 2016. Comment expliquer un tel chiffre ?

Les sorties pour entrées en stage sont effectivement particulièrement dynamiques : les 90 800 entrées d’août 2016 représentent tout simplement le record historique et ces entrées ont quasiment doublé en un an. On constate de façon cohérente une montée permanente des demandeurs d’emplois de catégorie D (personnes inscrites à Pôle emploi sans être tenues de rechercher un emploi mais sans emploi) sur lesquels se concentrent beaucoup moins les médias et pour lesquels on est également au record historique (335 700 personnes).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 27/09/2016 - 09:01 - Signaler un abus Malgré les trucages !

    Ces chiffres sont particulièrement consternants quand on prend en compte les sorties de chômeurs de catégorie A qui bénéficient d'un stage bidon financé par l’impôt !....500 000 comme l'article le rappelle

  • Par langue de pivert - 27/09/2016 - 09:45 - Signaler un abus Hollande va mieux ; pas mieux ; mieux ; pas mieux ; mieux ; pas

    Sinusoïde du Plouc : Hollande "il" y va ; "il" y va pas....j'y va ou j'y va pas ? J'sais plus ! laissez moi tranquille avec vos questions ! Hollande va mieux mais il a mal au crâne ! ☺ Pas de bol le plouc ! Difficile de prendre une décision !

  • Par Alain Proviste - 27/09/2016 - 10:26 - Signaler un abus Les dignes résultats d'une politique mauvaise

    C'est marrant qu'ils ne comprennent pas : 1) Ce sont les entreprises qui doivent embaucher (pas l'Etat ni les collectivités territoriales etc.) 2) Elles le font si c'est leur intérêt économique 3) Il faut que le travail soit rentable pour l'employeur donc pas trop cher, il faut donc en baisser le coût, notamment pas la baisse des charges (anti)sociales---> évidemment il faut réduire les dépenses sociales en face. 4) Il faut aussi que l'environnement fiscal général et la législation relative au travail soient plus favorables à l'entreprise et au business. 5) C'est ce qui marche partout donc ne pas appliquer ces principes simples est inexcusable.

  • Par mymi - 27/09/2016 - 11:12 - Signaler un abus à Alain proviste

    c'est exactement ça. Allez donc le sussurer à l'oreille de nos candidats.

  • Par vangog - 27/09/2016 - 12:05 - Signaler un abus Combien sont radiés et envoyés au RSA?

    Combien sont envoyés en formations inutiles par la loi El Connerie? Combien sont maintenus sur les bancs d'universités de loisirs, dans le seul but d'attenuer la non-inversion de la courbe Flamby? Le gauchisme ( sens large) est mort, d'avoir créé tous ces déclassés! Et il faut très vite l'arracher de la France, et mettre en oeuvre, immédiatement, des réformes franches: réhabilitation de l'apprentissage, dès quatorze ans, restauration de l'autorité et des savoirs fondamentaux dans les écoles, bannissement des pedagogistes et des Trotskystes hors de tout enseignement, rétablissement du mérite républicain, grand plan de reindustrialisation de la France vers la robotique et le digital, contrôle des frontières et des produits importés de pays à dumping social et fiscal...il y a urgence pour ces 6,5 millions de déclassés par la politique gauchiste (gauche et droite archaiques confondues)...

  • Par Borgowrio - 27/09/2016 - 12:15 - Signaler un abus Décidément , pas de bol

    Il aura tout tenté pour faire baisser ne serait ce qu'un peu les chiffres . Avec ses amis journalistes , la com était prête pour annoncer la bonne nouvelle et valider sa candidature dont il avait lui même ( imprudemment ) fait un préalable de la fameuse inversion . Sur les plateaux télé on cherche la solution pour lui , décrédibiliser la droite et le F.N. ça on sait faire , mais comment vanter son bilan ... Pas facile

  • Par adroitetoutemaintenant - 27/09/2016 - 12:37 - Signaler un abus Une solution rapide

    Diminuer la population qui produit le plus de chômeurs, de racailles et de couts sociaux : les muzz ! Vivement les unités de détection équipées de cochons !

  • Par zouk - 27/09/2016 - 16:36 - Signaler un abus Chômage en Août

    F

  • Par zouk - 27/09/2016 - 16:40 - Signaler un abus Chômage en Août

    Où ira-t-on cette fois chercher des explications pour faire oublier la nullité dramatiquement nocive de ce gouvernement?

  • Par Beredan - 27/09/2016 - 21:05 - Signaler un abus Splash !

    Quand on pense que ce minable dispensait des cours d'économie à Sciences Po en 2010 ... Malheureusement pour le Pays , il est venu appliquer ses théories fumeuses avec succès !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre-François Gouiffès

Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire française (Documentation française, 2013). et récemment Le Logement en France (Economica, 2017). Il tient un blog sur pfgouiffes.net.
 

Vous pouvez également suivre Pierre-François Gouiffès sur Twitter

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€