Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La Bohême" : Oui, oui, oui, pour la musique. Non, non, non, pour la mise en scène

Atlanti-culture

Publié le
"La Bohême" : Oui, oui, oui, pour la musique. Non, non, non, pour la mise en scène

OPERA

« LA BOHÈME »

DE GIACOMO PUCCINI

MISE EN SCENE: CLAUS GUTH

DIRECTION MUSICALE GUSTAVO DUDAMEL

INFO & RÉSERVATIONS

OPERA DE PARIS

PLACE DE LA BASTILLE
75012- PARIS

Réservations : 0892289090

                       www.operadeparis.fr

En alternance

Jusqu’au 31 décembre

 

 

RECOMMANDATION

BON

THEME

Inspiré du roman d’Henri Murger, Scènes de la vie de Bohème, composé en quatre tableaux, La Bohème de Puccini est un drame de la  misère, de l’amour et aussi de l’insouciance, qui  fut créé à Turin le 1er février 1896 sous la baguette  d’Arturo Toscanini.

Tout commence l’hiver de 1830 dans une mansarde parisienne, insalubre et glacée,  que se partagent quatre jeunes artistes fauchés.

Ce soir là, après un diner d’autant plus joyeux qu’il était inespéré, les colocataires sortent, excepté le poète Rodolpho. Il est en plein travail lorsqu’on frappe à la porte. C‘est  la voisine, la cousette Mimi, qui vient quérir du feu pour sa bougie. Entre ces deux là, le coup de foudre est immédiat. Mais Mimi, malade et fatiguée, s’évanouit…

 Vont suivre trois tableaux. Au café, dans les rues, puis de nouveau dans leur galetas, on verra ces artistes essayer d’oublier leur impécuniosité avec les armes qui sont les leurs : l’insouciance, la jeunesse et le goût de la facétie.  Trop pauvre pour subvenir aux besoins de Mimi, Rodolpho se sent obligé de rompre avec elle. Elle reviendra pourtant mourir dans ses bras…

POINTS FORTS

- A sa création, à cause de son écriture très en avance pour son temps, La Bohème avait dérouté. Certains critiques n’avaient même pas donné cher de sa longévité. Le temps leur a donné tort. Il y a longtemps que cet opéra compte parmi les plus appréciés des scènes du monde entier. Beauté du son, harmonie, orchestration aussi, il est, musicalement, splendide. Il  touche d’autant plus qu’il est, théâtralement, irrésistible. Comment  rester insensible au drame de Mimi et de Rodolpho, et, en arrière plan, à celui de leurs compagnons d’infortune?

- Pour « embarquer » cet opéra dans  tous ses tourbillons et  ses somptueuses ornementations,  il faut un chef bouillonnant. C’est le cas de Gustavo Dudamel. Le  jeune chef vénézuélien dit que La Bohème tient une place spéciale dans son cœur. Cela s’entend. Sous sa baguette, l’œuvre se pare de couleurs inouïes. Seul bémol : il laisse par moments l’orchestre  s’emballer. Et c’est au détriment du chant,  celui des solistes (qui est alors trop « couvert »), et celui des chœurs (qui s’en trouve « décalé »).

- On regrette d’autant plus ces petits  problèmes d’ajustage que la distribution est  formidable. Le Rodolpho du ténor brésilien Atalla Ayan est léger, chaleureux et séduisant. Le Marcello du baryton polonais Artur Rucinski, puissant et affirmé. Le Schaunard du baryton italien Alessio Arduini, juste et ample; et le Colline de la basse italienne Roberto Tagliavini  (un des interprètes les plus applaudis), sombre et nostalgique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 15/12/2017 - 14:43 - Signaler un abus C'est pas grave, puisque

    C'est pas grave, puisque Trump veut s'en débarrasser, et Poutine ralliera l'OTAN dans moins de 10 ans.

  • Par Anouman - 15/12/2017 - 19:25 - Signaler un abus Bohème

    J'ai du mal à comprendre comment cette histoire peut avoir du sens dans une navette spatiale...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€