Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Augmenter le smic de 20% ? Guillaume Peltier, appelez-le Camarade LR

Guillaume Peltier, réputé proche de Laurent Wauquiez et de sa ligne, a commis une déclaration tonitruante: selon lui, il faudrait augmenter fortement le SMIC, « de 10, 15 ou 20% ». Cette vieille recette, largement discutée par le passé, et dont la nocivité pour les classes moyennes est bien connue, montre toute la confusion idéologique où les Républicains sont entraînés aujourd’hui, faute d’une refondation claire de leur pensée.

Dérapage

Publié le
Augmenter le smic de 20% ? Guillaume Peltier, appelez-le Camarade LR

 

 

De Guillaume Peltier, nous ne retiendrons pas ici son passage au Front National avant d’intégrer le monde des Républicains.

Nous retiendrons plutôt que, comme beaucoup de jeunes élus, il n’a jamais connu la vie en entreprise, sauf celle qu’il a créée (qui fait du conseil en affaires publiques), et qui n’est guère représentative d’une entreprise ordinaire. Il a commencé sa carrière comme professeur du second degré avant de bifurquer en politique.

Il est à l’image de nombreux politiques français, à gauche comme à droite, pour qui le secteur privé et la libre concurrence constituent des énigmes ou des sujets de connaissance théorique. Et comme souvent quand on connaît mal un sujet, on l’aborde avec des clichés faciles et des caricatures, et on propose pour lui des solutions toutes faites qui ne sont guère réalistes, mais qui vont dans le sens du vent.

En proposant une augmentation massive du SMIC, Guillaume Peltier n’a pas échappé à cette règle. Ce faisant, il a montré une fois de plus que la réaction des Républicains face à Macron n’est certainement pas de se rapprocher de la réalité, ni du réalisme, mais de se réfugier dans des fantasmes passéistes trop peu crédibles pour préparer le temps d’une reconquête.

Les propos incohérents de Guillaume Peltier

Reprenons d’abord la citation exacte de Guillaume Peltier:

« J’entends tous les jours nos travailleurs souffrir. Ils travaillent pour une rémunération dérisoire. Vous croyez qu’on peut vivre en France, décemment avec 1200 euros net par mois? » s’est indigné Guillaume Peltier avant de prôner « un électrochoc de 10, 15 ou 20% » d’augmentation, avec, en contrepartie, une baisse des charges « drastiques » pour les entreprises.

La vidéo précise que Guillaume Peltier a ajouté une phrase ahurissante: la baisse drastique de charges se justifierait « parce qu’il ne faut pas que ça pèse sur les entreprises ». Il faut être tout droit sorti de la fonction publique et n’avoir jamais dû verser de sa poche le salaire de ses employés pour imaginer qu’une hausse des salaires de 10, 15 ou 20% ne pèse sur les entreprises que s’il n’y a pas de baisse des charges. On voit ici la connaissance superficielle de la réalité des salaires en France s’étaler au grand jour.

Il ne s’agit pas de dire que Guillaume Peltier méprise les salariés. Au contraire, il se fait l’écho d’une souffrance réelle, celle des travailleurs payés à peine au-dessus du SMIC et qui peinent à boucler leurs fins de mois avec des revenus trop bas. Simplement, Peltier en reste à une approche émotionnelle et morale du salaire (celle de Mr Toutlemonde qui dit: il faut augmenter les salaires), sans chercher à comprendre les déterminants économiques réels qui sont à l’oeuvre dans les éléments qu’il déplore.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deneziere - 20/06/2018 - 09:04 - Signaler un abus La droite la plus con du monde

    Wauquiez vire Calmels qui n’aurait jamais dit des âneries pareilles, et pendant ce temps là, Peltier étale son incompétence. Ligne idéologique dissoute, chef sans vision, les seconds couteaux les moints brillants balançant des petites phrases démago...Cela nous rappelle les heures les plus sombres de la Hollandie.

  • Par gilbert perrin - 20/06/2018 - 09:51 - Signaler un abus Monsieur PELTIER ...

    augmenter le SMIC, certes, mais sans conséquence sur l'entreprise, ce qui veut dire, augmenter la base et raboter le sommet … ce qui est possible dans la plupart des entreprises, entout cas du CAC 40 .. mais surtout aligner PUBLIC et PRIVE, des points de vue salaires et retraites..à quand, à LR une commission chargé d'étudier cette possibilité ???

  • Par MIMINE 95 - 20/06/2018 - 10:01 - Signaler un abus G Peltier, ex Jean marie lepeniste, ex mégrétiste

    Le Wauquisme sans imagination, n'est que ruine de l'intelligence ...

  • Par J'accuse - 20/06/2018 - 10:07 - Signaler un abus Un pourri comme un autre

    Un politicien compétent, c'est déjà rarissime; mais un politicien qui pense à autre chose qu'à ses intérêts personnels, là c'est franchement impossible, puisqu'on ne fait de la politique que pour ça. Un politicien est un menteur et un tricheur qui vit de la crédulité des électeurs: dites-moi la différence avec un escroc (à part le fait que le politicien a très peu de risques de finir en prison).

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 10:25 - Signaler un abus ouais

    Regardez bien le CV de Verhaeghe: il a été directeur d'une entreprise d'Histoire et de philosophie et suis assez bien placé pour savoir que ce l'est pas à l'ENA qu'il aura appris l'économie ! Bon évidemment qu'il a raison et que Pelletier délire! D'ailleurs, le Révérend père Fillon, s'il entendait cela, ce serait ....je n'ose pas imaginer! Mais l'économie n'est pas une affaire de morale et la juste répartition des fruits ne doit pas endommager l'arbre! Soit mais, que dire d'un système dans lequel (Martin Hirsch a bien du en convenir) il reste à un smicard ayant une famille de 5 personnes 135 euros de plus par mois qu'au titulaire du RSA dans la même situation: Très logiquement cela crée du chômage volontaire (Vade retro dirait le RP Fillon) car il faut être con pour se lever à 6 heures et risquer de se prendre une prune à 85km/h . alors, comme le chômage coûte au contribuable, faut il supprimer le RSA et importer les lois Harz ? En second lieu, dans le monde merveilleux de Fillon et de ses copains, le SMIC est à 3000 euros: cette pauvre Pénélope gagnait juste un peu plus que le SMIC ce qui pouvait justifier qu'elle ne foute rien! (suite atlantique)

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 10:30 - Signaler un abus suite

    La réalité est celle d'un système dans lequel, ceux qui contribuent à la croissance et aux exportations sont payés avec un lance pierre quand les "ing" et autre"logues" (mais la je n'évoque qu'une partie de la faune) sont entretenus par le système selon des mécanismes qui ne doivent rien à l'économie (désolé pour Marx et Adam Smith) mais tiennent sans doute beaucoup plus des enseignements de la théorie des élites. Au fond Verhaeghe, sa contribution au PIB et à la richesse nationale c'est quoi? Dommage, je le trouve plutôt sympa et ce qu'il dit n'est pas faux mais...il a oublié de traiter les trois-quarts du sujet!

  • Par moneo - 20/06/2018 - 12:13 - Signaler un abus confirmation

    ce type est un crétin et donc je ne pourrais pas voter Wauquiez non plus .Je répète pour qui voter dans ce pays qui croit qu'il est ultra libéral alors que son taux de prelevements publics est un des plus hauts du monde tout homme politique devrait avoir fait un stage d'entrepris prolongé en qualité de vendeur ... pour apprendre ce qu'est un client ( bien entendu si le client devient un usager ma proposition n'a plus d'intérêt mais alors la notion de liberté individuelle non plus)

  • Par Benvoyons - 20/06/2018 - 13:07 - Signaler un abus LR Allah recherche de La Réplique la plus Con pour montrer

    que le LR peut être aussi Socialiste que le Rn ex FN. Parfois en effet il faut virer(Calmel) mais de là à préconiser le cuir de Marine Le Pen sodomisant Mélanchon ....nous sommes en pleine nuance de Marx.

  • Par Citoyen-libre - 20/06/2018 - 13:27 - Signaler un abus Faux problème

    Aborder la question des salaires en France par le Smig est bien évidemment anormal, la preuve la complainte de Verhaeghe. Mais est-ce vraiment une erreur de la part de Peltier, dans un pays ou le simple mot de salaire est tabou. Pouvait t-il aborder la question salariale dans son ensemble, notamment pour les salariés du privé au dessus de Smig ? Ce n'est pas certain. Pourtant, le vrai problème concerne cette catégorie de personnes. Les salaires sont dérisoires, les conditions de travail pour les cadres sont inhumaines, etc. Je suis fatigué des théories et des donneurs de leçons. Je vais donc pendre un exemple concret : dans l'agro-alimentaire, entreprise de taille nationale, directeur d'une entité de 30 vendeurs et administratifs, avec des objectifs souvent irréalisables, avec les tous problèmes de management ( qui sont classiques) les malades, les embauches, les conflits, etc. Des horaires qui vont parfois de 6h30 à 22 h30, etc : salaire net : 2600 €. Et si vous allez sur l'Apec, ils recrutent tous à ce tarif. C'est la loi du marché disent-ils. La famille qui gère cette entreprise, grimpe régulièrement depuis 10ans, dans le palmarès des 500 plus grosses fortunes de France.

  • Par Citoyen-libre - 20/06/2018 - 13:40 - Signaler un abus Faux problème (suite)

    Les salaires de la catégories des gens qui ont des diplômes et de l'expérience sont un vrai problème, qu'aucun responsable ne veut aborder. Certains ont instauré une loi du marché, qui bloque tout avancement. Parler du Smig donne bonne conscience à des politiques en mal de discours, ce qui évite de prendre la réalité des bas salaires en compte. Le même poste en Allemagne est rémunéré entre 4500 et 5000 euros. L'économie n'explique pas tout. Je crois qu'il y a une mentalité (et des intérêts) à ne pas vouloir payer les gens, dans le privé. Je crois que le Macron est là pour que ça perdure.

  • Par zen-gzr-28 - 20/06/2018 - 14:04 - Signaler un abus Paradoxe Français !

    les entreprises françaises sont les plus taxées,les Français paient le plus d'impôts alors que le niveau des élèves baissent inexorablement pour être maintenant en queue de peloton,les services publiques sont "désespérés"notamment les hôpitaux etc...etc. les gabegies de tous ordres, la politique des petits copains pour qui un poste sera toujours trouvé ou créé, tous les avantages et subventions délirants dont profitent les médias et journalistes, les intermittents du spectacle,les syndicats qui peuvent se permettent de faire des grèves inutiles pour asseoir leur leadership, les régimes spéciaux. les dégâts dans les universités, dans les villes au moment de manifestations, les associations qui gonflent leur budgets en portant plainte plus souvent qu'à leur tour, les patrons qui partent avec des indemnités honteuses, l

  • Par zen-gzr-28 - 20/06/2018 - 14:12 - Signaler un abus paradixe français (suite)

    le gouvernement, les députés, les sénateurs qui de plus en plus se bichonnent comme des monarques,les réalisations très onéreuses de certaines villes qui ne servent à rien et l'idiotie très répandue : les travailleurs sont les plus compétitifs en travaillant 35 h, voir 32 h par semaine. Et il est impossible d'augmenter le SMIC. ????

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 14:15 - Signaler un abus Absolument Citoyen libre

    L'exemple cité est révélateur et, encore une fois, qui paie un certain nombre de charlots qui n'apportent rien pendant que ceux qui créent de la VA sont payés au lance-pierre. Houellebecq évoque la question dans Plateforme quand son personnage, vire un sociologue à catogan, qui a été invité à donner ses conseils par une agence de voyage. Quand Ladret de Lacharrière dont la revue doit avoir du mal à atteindre les 500KE de CA par an paie les "conseils" de Pénélope Fillon, 90 000 euros on se pince mais on sait pourquoi! Il veut le même ruban que celui qui a été donné à Papon et au roi d'Arabie!!! Mais.... cela se fait régulièrement! Rien qu'ici quelle est la valeur ajoutée de la moitié des contributeurs: je ne parle pas de leurs articles mais de ce qu'ils font au regard de leur CV !

  • Par vauban - 20/06/2018 - 15:08 - Signaler un abus Kelenborn

    Tous ces intervenants sont formatés Sciences Pôou institut des « hautes études « en sciences diverses C.est donc sans espoir car ils sont auto cooptés Ce qui est surprenant c.estqu.ils ne semblent pas s.en rendre compte Ou alors.....

  • Par ajm - 20/06/2018 - 15:19 - Signaler un abus Echelle des salairesn

    Le smic en France est plutôt dans le haut de la fourchette en Europe , à égalité pratiquement avec le smic Allemand, Anglais, Belge et Néerlandais, autour de 1450/1500 euros brut. Seul le Luxembourg est nettement au-dessus , autour de 2000 euros. Augmenter le smic de 20% en France aboutirait, compte tenu de l'échelle des salaires Français, à payer pratiquement de façon identique un debutant sans formation et un travailleur qualifié expérimenté, un OS qui démarre comme un OP3 ou un OHQ avec vingt ans d'expérience. Le garçon junior dans une pizzeria de la France profonde gagnerait presque autant qu'un bon plombier ou un maçon salarié dans la région Parisienne. Il faut savoir que déjà en France la qualification rémunére moins relativement et en valeur absolue qu' en Allemagne notamment. Augmenter le smic massivement sans déclencher une poussée forte de tous les salaires détruirait encore plus l'incitation à la formation et à la mobilité géographique déjà mediocre dans notre pays.

  • Par pierre de robion - 20/06/2018 - 16:00 - Signaler un abus Il faut du temps pour connaître quelqu'un!

    Il m'est arrivé de discuter avec G. Peltier, il m'avait l'air ouvert pour un politique. Hélas de telles élucubrations de disqualifient, l'article le démontre à l'envi! Et c'est LW qui doit être satisfait, lui qui se veut le chantre des classes moyennes! Mais le fond du problème c'est que le pays dépense 25 à 30% de ses possibilités, et comme le contribuable (le vrai, celui qui paie, et qui n'est pas forcément celui qui est ponctionné le plus équitablement) est à l'os, il ne reste plus que l'emprunt....jusqu'à quand? La seule solution qui reste, car il est utopique de vouloir (et surtout de pouvoir) revenir à l'équilibre, c'est le "quantitative easing" national, c'est à dire la planche à billets, la dévaluation (comme entre 1919 et 2002) et une remise en ordre, pas forcément dans la douleur (comme en Argentine) pour les productifs (pas vrai Kelenborn?): souvenez-vous du temps béni où les salaires montaient de 10%! Qui voyait que l'inflation était de 12 ou 13? De toute façon, on ne peut éternellement péter plus haut que son cul!

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 16:02 - Signaler un abus Vauban

    Ok mais, cela marche au niveau de la combine entre copains et coquins: c'est comme cela que l'on reclasse les fils et filles ratées! Mais cela n'explique pas, globalement, cette captation de richesse par une caste qui distribue sa sportule comme on le faisait à Rome. Le Boboland parisien, on sait qu'il ne vit pas du SMIC mais qu'est ce qu'il produit ? C'est cela qui n'a pas été mis à jour par les différentes théories , y compris Guilluy! Cela ressemble à ce que l'on peut entrevoir dans le film "Ridicule": ce brave mec qui vient des Dombes et découvre un monde ahurissant qui vit sur la sueur du peuple!

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 16:12 - Signaler un abus Et j'ajouterai

    pour rebondir sur ce que dit AJM , que le smicard bosse dans le secteur concurrentiel, exposé à la concurrence du ...plombier polonais ou du pauvre bougre du Bengladesh! Il y a donc une chape qui rend impossible l'augmentation des rémunérations au risque de provoquer un tas d'effets contre productifs. Boboland , contrairement à une idée répandue qui voudrait qu'il soit l'élite mondialisée profite de la mondialisation, ne produit pas grand chose mais se remplit les poches grâce à un tas de mécanismes où la puissance publique joue un rôle primordial par le biais, d'emplois, de subventions, de marchés d'études sans aucun intérêt! Voyons ce qui se passe au niveau local où les collectivités multiplient les demandes de conseils et entretiennent ainsi ces couches parasitaires et grassement payées

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 16:22 - Signaler un abus Oui Robion

    le problème est que, quand l'inflation était encore à ce niveau il y avait de la croissance!!! J'ai crainte que l'inflation se fasse sur le dos des pauvres bougres et des classes moyennes. Mais il y a aussi autre chose: sur Agorintox, un des rares types qui y raconte des choses intelligentes (me souviens plus du nom) disait que la création monétaire opérée par Draghi avait alimenté les banques mais pas l'économie où elle aurait du provoqué de l'inflation ce qui n'a pas été le cas. Explication : elle se serait réfugiée dans les achats de titre d'où l'explosion des cours. Or si les cours montent, il faut rentabiliser sa mise par un prélèvement accru sur les autres revenus (salaires et revenus de transferts notamment), ce qui dicte des politiques d'austérité pour ceux qui bossent! La rentabilité des entreprises est une bonne chose si elle permet l'investissement , certainement moins si elle sert à alimenter un fond de pension américain

  • Par 2bout - 20/06/2018 - 16:32 - Signaler un abus Faut-il augmenter le SMIC ?

    Si la question est savoir si l'augmentation du SMIC a pour conséquence d'améliorer la vie du smicard, à-priori la réponse devrait être « Oui ». Mais si l'augmentation du Smic passe par une baisse des charges, alors on crée un pallier (pallier à partir duquel la réduction des charges ne sera pas appliquée) que l'employeur ne dépassera pas en rémunérant son salarié. Ceci aura pour incidence de rendre quasi-smicarde l'ancienne classe moyenne qui aura elle-même par sa contribution fiscale participé à son déclassement, et à terme ne pas rendre plus aisé le smicard dont le salaire aura été revalorisé. En réalité on doit quand cela est possible augmenter les salaires mais pas de cette manière, pas en créant artificiellement des distorsions. Mais ce que soulève Verhaeghe et qui va interpeler le monde politique, c'est que Peltier (N° 3 des LR) délaisse l'électorat aisé des Républicains pour privilégier une nouvelle cible (déjà très convoitée). Et pour LREM, un con pareil, avec les fonctions qu'il occupe, c'est le jackpot !

  • Par 2bout - 20/06/2018 - 16:37 - Signaler un abus Pour l'écrire en moins de mots :

    Augmenter le SMIC par un mécanisme de réduction de charges, c'est condamner le smicard à le rester !

  • Par gilbert perrin - 20/06/2018 - 17:06 - Signaler un abus aux contradicteurs de PELTIER, ils sont nombreux...

    Combien ont raison ? Tous en partie, d'ailleurs, je vous avoue ne pas retrouver dans les médias des gens, nombreux capables de réfléchir sainement ??? POURQUOI , parce que chacun ramène la question à son cas personnel !!! Personnellement , je m'appuie sur le fait qu'à travail égal les gens doivent avoir un salaire égal. Sachant que comme dans tout partage, il doit y avoir une logique indétournable : POUR gérer une entreprise, on doit soi même montrer l'exemple, d'assiduité et de partage… ce qui veut dire que la priorité est de comprendre que la différence entre grandes entreprises du cac 40 et PME PMI,ne devrait pas exister !! … par ailleurs, le patron doit suivre une logique de répartition des salaires (grille) et donc d'être rémunéré en fonction du travail fourni,comme salarié normal et en plus être rémunéré de sa fonction de direction qui, entre nous n'est pas la plus simple !!! la plus grosse différence existe entre PUBLIC et PRIVE. Cependant, je suis pour la même grille de rémunération et la même classification avec un coefficient fonction de la tâche exercée Autrefois, c'était ainsi OBTENONS cette égalité avec limites hautes et basses pour tous : FACILE à REALISER si AUTORIT

  • Par moneo - 20/06/2018 - 17:30 - Signaler un abus Pelletier un vrai "grenelliste"

    Ffinalement c'est un mec bien, Pelletier il fait dans l'humanisme, et dans l'égalitarisme crac +15 ou + 2O% pour tout le monde au smic ... un vrai Chirac négociant le fameux extraordinaire Grenelle dont l'addition fut épongée par une dévaluation et ensuite par une bonne inflation.merveilleux l'inflation en plus de la fiscalité ça créée l'impôt invisible...combien de petites structures n' y résisteront pas? combien de plus grandes iront voir ailleurs. c'est fou quand je lis certains on pourrait croire que nous avons seuls au monde ;D'un autre côté pendant qu'on parle du smic on ne parl epas de la France protégée qui comme les perroquets grimpent dans leurs carrières quelque soit l'état du monde.ça peut durer encore longtemps? Croire que si demain nous n'étions plus dans l'euro grâce à la dévaluation on pourrait s'en sortir, sans remettre en cause le service public à la française en cause,que tout investissement public est une règle de bonne gestion financière publique ( oubliant le nombre d'infrastructures inutiles côutant un max aux contribuables ) c'est tout simplement une utopie mortifère Si Bastiat avait été enseigné nous n'en serions pas là

  • Par ajm - 20/06/2018 - 17:39 - Signaler un abus Regain réel mais insuffisant de la croissance.

    Kelenborn : la baisse des taux provoquée par Draghi a eu un effet sur l'économie réelle observable par une (légère ) augmentation de la croissance observable en Europe (par exemple 2% de croissance en 2017 en France contre un peu plus de 1% avant, ce differentiel se retrouve chez nos voisins) . Le canal de croissance s'est par exemple manifesté dans l'immobilier résidentiel, bureau, hôtelier etc...dans toutes les grandes metropoles. L'effet sur la croissance a été indirect aussi, car la baisse des taux a permis aux trésors publics Européens de contenir le service de la dette dont la croissance aurait eu un effet dépressif fort. Le risque principal de la hausse des taux maintenant est d'alourdir de nouveau ce service de la dette, poussant les états à reduire leurs depenses , principalement les investissements , et à augmenter les impôts et du coup à reduire la croissance.

  • Par 2bout - 20/06/2018 - 17:56 - Signaler un abus Tout pareil d'accord comme vous, Gilbert.

    Sauf que si vous appliquez un dégrèvement de charges sur une tranche de salaires particulière (par exemple la tranche comprise entre 1 et 1,2 x le SMIC), vous rompez ce que vous appelez la « logique de répartition des salaires » et son corollaire « la rémunération en fonction du travail fourni ». Vous détruisez par des mesures arbitraires toutes les logiques économiques et d'équité, que vous ne rétablirez en utilisant des petits bras musclés.

  • Par zen-gzr-28 - 20/06/2018 - 18:53 - Signaler un abus Trop de charges et de contraintes pour

    les petites entreprises et salaires trop bas pour les salariés. Et encore mieux..puisque trop d'aides aussi pour les" presque sans rien". C'est de pire en pire et pourtant , tout augmente tous les ans.(8 augmentations de taxes en 1 an entre autres) tous les arguments sont à entendre, mais faut-il rappeler que mai 68 a au moins augmenter le SMIC de 30%.. On ne peut pas accepter le jeu des technocrates et des financiers qui appauvrissent le peuple sans aucune considération de la personne humaine au détriment de la finance et des profits astronomiques des puissants. Difficile de demander à certains d'être solidaires et pourquoi ? depuis les années 1980, on se coltinent des dettes colossales, qui augmentent sans cesse dues à des gestions incompétentes. Qui peut trouver que vivre avec le SMIC, c'est super ? soit 1458 € Un peu de dignité, bon sang

  • Par Benvoyons - 20/06/2018 - 18:55 - Signaler un abus 2bout - Oui mais en fait il dit qu'il ne peut augmenter le Smic

    sans réduire les charges. Ces charges seront diluées donc ailleurs avec le problème de la nouvelle charge que cela génèrera dans la parti qui sera choisi. Qwid des salaires qui n'augmentent pas & dont les charges ne bougent pas? Qwid du rétrécissement de la grille de salaire du sans diplôme & celui qui en a un & qui aura plus de charge? Donc émettre des Pelletier de conneries reste de son niveau

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 20:36 - Signaler un abus AJM

    Oui ...convenons que 2% c'est.....modeste , surtout que si on compare avec les pays hors zone euro ils ont plutôt fait mieux...Donc quelle est la part de Draghi, quelle est la part de l'économie mondiale, faudrait regarder les chiffres de plus près! De toute manière, la France monte tjs dans le train de la croissance avent l'arrivée en gare!

  • Par gilbert perrin - 20/06/2018 - 20:51 - Signaler un abus à par2bouts....

    je n'ai jamais dit que j'accorde des conditions particulières et préférentielles à ceux qui gagnent moins de 1,2 du SMIC, j'évalue le SMIC en fonction des besoins minimum vitaux… et, ensuite c'est toute l'échelle des salaires et des coefficients qui déterminent le salaires, tant du privé que du public… le calcul de la retraite se faisant par points en fonction du salaire obtenu. BAISSE CHARGES et IMPOTS bien sur en assurant une pression sévère sur la dépense publique, les cadences d'activité et, l'absentéisme… les avancements dans l'échelle des salaires se faisant à la compétence et non au glissement d'indices… HONTE dans le service public ou les gens sont augmentés de 5% tous les 3 ans DONT ABSOLUMENT PERSONNE ne parle !!!! VOILA une RIGUEUR de GESTION PUBLIQUE et PRIVEE pour tous SANS FAILLE.. mais quelle politique vous en a un jour parlé ???? Gilbert perrin Mes logiques d'équilibre et d'équité sont constatées au pied du mur … ne dit on pas que c'est au pied du mur qu'on voit le maçon ??? GP

  • Par 2bout - 20/06/2018 - 21:02 - Signaler un abus Je viens de réécouter l'intervention de Peltier,

    il précise "augmentation du Smic en échange d'une baisse des charges drastiques". J'en conclus que puisqu'il ne propose pas une augmentation de l'ensemble des salaires en "échange d'une baisses des charges drastiques", c'est qu'il limite la baisse de ces charges à l'actuel Smic et aux salaires de 10, 15 ou 20% supérieurs, non ?

  • Par vangog - 20/06/2018 - 23:40 - Signaler un abus La politique de Pelletier est la politique pratiquée depuis 40 a

    et Verhaegue l’explique parfaitement, cette politique a contribué à décourager les classes moyennes de travailler pour des clopinettes, ce mécanisme étant favorisé par l’immigration sauvage encouragée par la gauche (sur un autre article, un ingénieur en IA se demandait pourquoi les ingénieurs se recrutaient majoritairement chez les Maghrébins?....ben à cause des salaires plus bas, pardi!...) , et cette politique qu’ont conduit VGE, puis Mitterrand, puis Chirac, puis Flamby, puis Macrouille, et qu’aurait pu conduire Pelletier a parfaitement rempli son rôle gauchiste de nivellement par le bas, et d’aggravation du chômage de mass! Le pire, pour Pelletier, est de n’être même pas capable de tirer les conséquences de quarante années d’erreurs gauchistes...mais il n’est pas le seul, malheureusement...

  • Par gilbert perrin - 21/06/2018 - 06:31 - Signaler un abus à vangog, vous avez raison... ce qu'il faut changer.?

    réfléchissez bien à ma proposition qui, n'a rien de démago...c'est tout simplement connaitre le terrain… ET PUIS ? croyez vous qu'une personne seule retraitée qui a travaillé toute sa vie, puisse vivre avec moins de 1000 euros par mois ? NON, NON, NON … il faut donc une répartition du SMIC à X fois le SMIC … X pouvant être 10 fois par exemple… toutes les primes et aides exceptionnelle devenant imposable à l'IRPP….Gilbert Perrin

  • Par moneo - 21/06/2018 - 09:51 - Signaler un abus Affolant

    Certains commentaires ....vive le Grenelle , vive la relance avec l'argent que l'on a pas dans tout et n'importe quoi , vive les emplois publics, vive la détermination de seuils nationaux de rémunérations (sans doute n'ont ils jamais gérés aucune entreprise même micro) vive les solutions NATIONALES ( l'état du monde connait pas) vive la baisse des charges sans baisser la dépense ( c'est bon la dépense publique) MOI je dis à bas Pelletier et Wauquiez ....depuis 1968 minimum on a détruit la France par ces politique, sil y a des masochistes qui veulent continuer ..oK sans moi

  • Par gilbert perrin - 21/06/2018 - 10:04 - Signaler un abus moneo, si vous dites celà pour moi ? vous ne réfléchissez pas ?

    c'est bien le contraire je veux l'égalité et la justice LIBRE … ce n'est pâs ce que nous a donné MAI 68 !!! je parle en connaissance de cause, en Mai 68, j'étais responsable et j'ai eu à faire avec des braillards révolutionnaires et vos propos ??? si vous voulez critiquer des responsables nationaux, commencez d'abord par les "macronnistes - le président lui même dépensier ? piscine à BREGANCON ? 500000 euros de vaisselle à l'élysée.. déplacements en avion etc...voyez donc combien de mis en examen l'entourent, y compris à la cours de justice de l'état… le ministre de la justice son collègue au gouvernement HOLLANDE et son bras droit FERRAND … PERICAUD, tout çà au tour de sa personne ???? oui, c'est une république bannannière ….bien incapable de redresser la FRANCE gilbert perrin ET la DETTE qui augment de 2665 euros par seconde ??? çà vous dit rien ? 8 milliards 400 millions à l'année ??? allons je ne demande qu'à dialoguer sainement GP

  • Par gilbert perrin - 22/06/2018 - 08:22 - Signaler un abus consulter compteur de la dette sur internet ....

    gilbert perrin ‏ @gilco56 Plus DETTE de la FRANCE : le 22 06 2018 à 8 heures… 2 301, 387322655 par rapport au 20 06 2018 à 18 heures elle était 2 301 024349655, ce qui faut UNE AUGMENTATION de 365 MILLIONS D'euros EN 36 HEURES ???? oh la la gilbert perrin source compteur de la dette insntané .....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€