Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentat de Charlie Hebdo : les deux suspects localisés dans l'Aisne, une policière tuée dans une nouvelle fusillade dans le sud de Paris

La police a publié un appel à témoins ce jeudi matin avec les photos de Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans qui sont "susceptibles d'être armés et dangereux". Ils ont été aperçus dans l'Aisne en fin de matinée. Par ailleurs, une autre fusillade a eu lieu à Montrouge. Une policière a été tuée, l'auteur est en fuite.

Traque

Publié le
Attentat de Charlie Hebdo : les deux suspects localisés dans l'Aisne, une policière tuée dans une nouvelle fusillade dans le sud de Paris

La traque est faite par la BRI. D'importants moyens policiers sont déployés dans l'Aisne Crédit Reuters

  • 12 personnes ont été tuées mercredi au siège de Charlie Hebdo
  • François Hollande a appelé à l'unité nationale, une journée de deuil national a été décrétée ce jeudi
  • les auteurs de cet attentat ont été identifiés mercredi soir
  • La police a publié un appel à témoins avec les photos de Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, deux frères
  • une nouvelle fusillade a eu lieu à Montrouge ce jeudi matin. Une policière est morte de ses blessures, un autre policier municipal a été blessé. L'auteur est en fuite

 

22h30 : fin de ce direct

22h10 : François Hollande pourrait se rendre place de la République à Paris ce jeudi soir

Selon les informations du Point.fr, le chef de l'Etat serait sur le point d'arriver place de la République à Paris.

Un rassemblement en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo s'y tient depuis jeudi après-midi.

22h00 : les forces de l'ordre quittent la zone proche de Longpont

D'après Le Monde.fr, les nombreux véhicules des forces de l'ordre présents à proximité du village de Longpont, dans l'Aisne, ont quitté la zone qu'ils "passaient au peigne fin" depuis jeudi après-midi. 

21h40 : une réunion internationale contre le terrorisme se tiendra dimanche à Paris

Les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne et des Etats-Unis se réuniront dimanche 11 janvier à Paris pour participer à une réunion contre le terrorisme a annoncé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. "Il s'agit à la fois pour eux de manifester leur solidarité avec la France, leur rejet du terrorisme mais aussi d'échanger avec nous sur ce défi commun que nous adressent les terroristes et qui pourra n'être résolu qu'en commun au sein de l'Union européenne et au-delà" a déclaré Bernard Cazeneuve. 

21h08 : l'ONU rend hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo

Au siège des Nations Unies, à New-York, le Conseil de sécurité vient d'observer une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat survenu au siège de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier. 

20h50 : François Hollande pourrait se rendre à la marche républicaine de dimanche 

Selon le site de l'hebdomadaire Le Point, la présence du chef de l'Etat lors de la marche républicaine qui se tiendra dimanche est "envisagée mais pas décidée" a déclaré une source proche de la présidence. 

20h30 : sur les réseaux sociaux, Aqmi salue l'attentat au siège de Charlie Hebdo 

Sur Twitter, Al Qaida au Maghreb islamique a posté différents messages de satisfaction après l'attentat commis mercredi 7 janvier à la rédaction de Charlie Hebdo. Les auteurs de la tuerie y sont décrits comme des "chevaliers de la vérité". 

20h00 : à Paris, les lumières de la Tour Eiffel s'éteignent pour rendre hommage aux victimes de l'attentat survenu mercredi 7 janvier contre la rédaction de Charlie Hebdo.

19h45 : Julien Dray ne souhaite pas la présence du Front National lors du rassemblement de dimanche 

"Il serait bien que ce soit les formations républicaines qui appellent à manifester (…) Le FN en tant que formation politique n'a pas sa place dimanche, je ne parle pas des militants. C'est aussi un moment important d'éducation de notre jeunesse à nos valeurs républicaines. L'amalgame ne doit pas devenir un prétexte pour certains d'entre-nous de ne pas descendre dans la rue" a estimé l'ancien député de l'Essonne sur Europe 1.

19h30 : Jeannette Bougrab, compagne de Charb, s'est exprimée sur BFMTV 

"Il est mort debout, il a été exécuté (…) Il était prêt à mourir pour ses idées" a déclaré la compagne du dessinateur Charb, assassiné mercredi dans l'attentat contre Charlie Hebdo. L'ancienne secrétaire d'Etat à la jeunesse du gouvernement Fillon a exprimé un "sentiment d'immense gâchis". "Une guerre est déclarée" a-t-elle également estimé. 

19h08 : 9 personnes en garde à vue

Le ministre de l'Intérieur annonce que 9 personnes sont en garde à vue dans le cadre de l'enquête.

18h54 : l'UMP contre l'exclusion du FN au rassemblement de dimanche

Laurent Wauquiez affirme que l'UMP est "unanime". "Il n'est pas acceptable que le Front national soit exclu pour une manifestation d'unité nationale. On ne pourrait pas comprendre que certains soient exclus" explique le secrétaire général du parti. 

18h50 : Une GoPro retrouvée sur les lieux du drame

18h45 : Cazeneuve rend hommage "aux forces de sécurité du pays"

Bernard Cazeneuve annonce "qu'il n'y a pas de lien pour le moment entre l'attentat de Charlie Hebdo et la fusillade de Motrouge qui a causé la mort d'une policière". "Je veux rendre hommage aux forces de sécurité du pays. Des policiers sont décédés. Leur sacrifice doit nous rappeler l'héroïsme de tous ceux qui tavaillent pour la sécurité de tous les Français. (...) J'appelle les Français à rester unis contre la violence barbare des terroristes" affirme le ministre.

18h22 : 2e personne mise en garde à vue après la fusillade de Montrouge

Une deuxième personne a été placée en garde à vue annonce une source policière, citée par l'AFP.

18h06 : nouveau rassemblement place de la République

17h47 : Marine Le Pen dénonce "une exclusion"

"Nous avons répondu présent à cette union nationale et là on nous exclut. (...) Ce sont des considérations électoralistes qui font que le Front national n'est pas accepté dans cette. Il faudrait me montrer en quoi le FN n'est pas républicain. On aurait pu penser qu'à un moment comme celui-là, cela se serait passé autrement. (...) Ils assument leur décision. L'unité nationale présuppose que tout le monde accepte les participants à cette manifestation... non je suis au-dessus de ça. Les masques viennent de tomber et les Français s'en rendent compte. Plusieurs responsables politiques de tout bord sont choqués par notre exclusion" critique Marine Le Pen sur BFMTV. 

17h40 : des nouvelles des blessés de l'attentat de Charlie Hebdo

Le Monde explique sur son site que les 7 blessés dans l'attentat sont sortis de l'hôpital. 4 personnes dont le pronostic vital était engagé ont été opérées et restent hospitalisées.

17h30 : "des héros"

La radio du groupe Etat islamique qualifie les auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo de "héros".

17h03 : des perquisitions en cours dans plusieurs communes

Selon plusieurs médias, des perquisitions dans des villages proches de Villers-Côtterets seraient en cours.

16h52 : 3,4 millions de tweets de solidarité

16h42 : plan Vigipirate étendu à la Picardie

Matignon indique que le niveau "alerte attentat" du plan Vigipirate est étendu à la Picardie.

16h35 : Marine Le Pen indignée

Contactée par Le Monde, Marine Le Pen s'indigne de la mise à l'écart du FN lors du rassemblement organisé dimanche. "Les masques tombent. L'union nationale est une manœuvre politicienne minable", a-t-elle estimé. "C'est une manière de tenter d'écarter le seul mouvement politique qui n'a aucune responsabilité dans la situation actuelle", a-t-elle ajouté.

16h24 : un homme s'est introduit dans les locaux de Valeurs Actuelles

Un individu a tenté de s'introduire par une porte de service dans les locaux de "Valeurs Actuelles" selon "Le Figaro". Rattrapé par les policiers alors qu'il prenait la fuite, des tournevis ont été retrouvés sur lui. Il viendrait de Belgique. Il est actuellement en garde à vue.

16h19 : l'UDI participera au rassemblement dimanche

16h10 : l'UMP présente au rassemblement dimanche

L'UMP a indiqué qu'elle participerait à la marche initiée par le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Écologie-Les Verts, le Mouvement républicain et citoyen et le Parti radical de Gauche. Manuel Vallls avait appelé Nicolas Sarkozy pour convier l'UMP. 

15h59 : Les Anonymous veulent se venger

Le collectif d'"hacktivistes" a annoncé sur Twitter vouloir se venger de l'attentat. Ils souhaitent contre-attaquer en lançant des cyber-attaques contre des sites islamistes. 

15h51 : le suspect de la fusillade de Montrouge court toujours

Les forces de l'ordre auraient perdu la trace du tireur présumé de Montrouge dans le quartier de La Défense, selon une source policière. 

15h40 : des militaires supplémentaires déployés

350 soldats ont été déployés en Ile-de-France, dont des parachutistes, dans le cadre du plan Vigipirate après l'attentat. Le ministère de la Défense pourrait en mettre 250 de plus à disposition.

15h21 : les Kouachi retranchés dans un immeuble à Crépy-en-Valois

Selon la préfecture de l’Oise, les deux hommes seraient retranchés dans un immeuble de Crépy-en-Valois.

15h10 : d'où sont partis les tweets #JeSuisCharlie mercredi

15h05 : le témoignage émouvant de Patrick Pelloux

Patrick Pelloux chroniqueur pour "Charlie Hebdo" a expliqué à plusieurs agences et médias que les secours sont arrivés très vite dans les locaux de Charlie Hebdo. "On est arrivé sur place trois minutes après, avec le colonel Tourtier des pompiers de Paris, qui a été héroïque, qui a déclenché tous les secours" détaille-t-il avant d'ajouter que pour certains il n'y a avait plus rien à faire car "ils avaient tiré dans les têtes".

14h50 : ouverture d'une enquête après la fusillade de Montrouge

Le parquet antiterroriste de Paris ouvre une enquête après la fusillade de Montrouge

14h35 : Le Monde raconte les détails du "carnage" à Charlie Hebdo

Selon Le Monde, "l’un des agresseurs a dit : « Charb ? ». Il a tiré sur Charb. Puis ils ont égrené les noms des membres de la rédaction, et ont fait feu en rafales". Le journal raconte que les suspects criaient "Allahou akbar" et "Vous allez payer, car vous avez insulté le Prophète". Le Monde indique aussi que Sigolène Vinson a eu un canon sur la tempe et qu'ils ont dit "Toi on te tuera pas, car on ne tue pas les femmes, mais tu liras le Coran"

14h25 : Alain Juppé affirme que "c'est une véritable guerre"

"C'est un moment de recueillement, mais aussi de mobilisation car c'est l'essentiel qui est touché aujourd'hui, c'est ce que nous avons de plus précieux, ce pourquoi nous nous sommes battus pendant des siècles: la liberté. (...) Ayons bien conscience que nous sommes engagés dans un combat de longue durée, de longue haleine. C'est une véritable guerre, au sens propre du terme, sur certains théâtres extérieurs avec nos soldats qui se battent en Irak ou au Mali pour la même cause. Nous nous battons contre ces fous, ces barbares, ces fanatiques qui ne peuvent se réclamer d'aucune religion. C'est très important de ne pas faire d'amalgame" a indiqué le maire de Bordeaux,

14h15 : l'appel à l'unité de Bertrand Delanoë

"Il faudrait que dans la durée nous soyons tous très très unis au-delà de toutes nos différences qu'elles soient de religion, d'opinion politique, d'origine, qu'on soit tous unis et courageux pour que vive une certaine idée de la civilisation, qui est basée sur la liberté et la dignité de chaque être humain" a déclaré l'ancien maire de Paris sur France Bleu.

13h58 : la voiture aurait été retrouvée

La voiture, c'est à dire, la clio grise utilisée par les frères Kouachi aurait été retrouvée dans la zone selon BFMTV

13h57 : Les Kouachi localisés ?

Selon France 3, les deux frères seraient retranchés dans une maison à Crépy-en-Valois

13h54 : la traque se met en place entre Crépy en Valois et Villers-Côtterets

Selon plusieurs sources, le Raid et le GIGN sont déployés dans les environs de Villers-Cotterêts et de Crépy-en-Valois. Un hélicoptère de la gendarmerie survole la zone.

13h45 : un reportage montre la station service dans laquelle les Kouachi ont été vus

 

13h37 : pas de lien entre l'attentat de Charlie Hebdo et Montrouge

Selon une source policière, aucun lien direct ne peut être établi pour le moment entre l'attentat de Charlie Hebdo mercredi et la fusillade de Montrouge ce jeudi matin.

13h26 : Charlie Hebdo sera bien dans les kiosques mercredi 14 janvier

L'hebdomadaire sera tiré à un million d'exemplaires, et de nombreux dessinateurs du monde entier y apporteront leur contribution. Libération va prêter ses bureaux et son matériel.

13h19 : le PS ne veut "exclure personne" de la marche de dimanche

Interrogé sur l'éventuelle présence de Marine Le Pen à la marche républicaine qui sera organisée dimanche, le porte-parole du PS, Oliver Faure, a déclaré ne vouloir "exclure personne". La présidente du Front National doit par ailleurs être reçue à l'Elysée vendredi 9 janvier à 10h30.

13h10 : l'hommage d'Uderzo aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo 

13h00 : l'ancien avocat de Chérif Kouachi s'est exprimé sur Europe 1

"Si Monsieur Kouachi m'entend, qu'il se rende" a déclaré Me Vincent Olivier au micro d'Europe 1.

"Chérif Kouachi avait repris une voie loin du terrorisme (…) Chérif Kouachi disait qu'il était content d'avoir été arrêté pour ne pas partir en Irak (…) Les détentions provisoires peuvent avoir des effets pervers sur des individus fragilisés" a poursuivi l'ancien avocat du suspect.

12h50 : une nouvelle réunion se tient à la Préfecture de Police de Paris depuis midi

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, assiste à une nouvelle réunion entre le procureur et le préfet de police de Paris. François Hollande se trouve toujours à la préfecture de police de Paris où il suit l'évolution de la situation.

12h45 : musulman, juif, protestant, catholique, orthodoxe, boudhiste ont observé 1 minute de silence

Les représentants des grandes religions monothéistes se sont recueillis ensemble à midi à la grande mosquée de Paris. Ils ont observé une minute de silence.

12h41 : une source policière reste prudente sur la localisation des frères Kouachi

"Ça change toutes les trois minutes, ils sont vus à Levallois, puis à Porte de la Villette puis sur l'A86, beaucoup de signalements sont faits" indique une source policière à francetvinfo.

12h29 : les frères Kouachi sont pris en chasse

Selon  nos informations, une véritable chasse à l'homme a été lancée pour tenter d'intercepter les frères Kouachi qui se trouveraient sur la RN2 en direction de Paris. Par ailleurs, à Paris, de nombreux policiers armés attendent les deux suspects qui sont lourdement armés eux aussi, aux portes de la capitale.

12h19 : une source policière confirme l'identification des Kouachi

Le gérant d'une station-essence à proximité de Villers-Cotterêts aurait "formellement reconnu les deux hommes soupçonnés d'avoir participé à l'attentat de 'Charlie Hebdo" (...) "Les deux hommes sont cagoulés, avec kalachnikov et lance-roquettes apparents" a expliqué une source proche de l'enquête qui indique encore que le témoignage du gérant est considéré comme "très fiable".

12h10 : la BRI ont fouillé un hôtel

Les policiers de la BRI ont fouillé un hôtel ce jeudi matin selon BFMTV. Chaque chambre a été fouillée selon cette source. Les policiers n'ont rien trouvé et ont stoppé l'opération.

12h01 : la France a observé une minute de silence

Une minute de silence a été obeservée à 12h00. La glas de Notre-Dame de Paris a sonné et ce, durant 10 minutes

11h58 : appel à la vigilance en Ile-de-France

Les forces de police sont en alerte maximale après la fusillade de ce jeudi matin

11h52 : Opération terminée à Montrouge

La BRI se retire de l'immeuble qu'elle avait investi

11h51 : Charlie Hebdo va être fait citoyen d'honneur de Paris

11h39 : les Kouachi auraient été vus à un péage

Les deux suspects ont été repérés à un péage d'autoroute en direction de Paris.

11h36 : les images de Chérif Kouachi, tournées en 2004

11h27 : les Kouachi auraient été localisés selon le Parisien

Selon Le Parisien, 2 hommes qui pourraient être Chérif et Said Kouachi auraient été localisés ce jeudi matin dans l'Aisne. Ils seraient près de Villers-Cotteret. Ils correspondraient au signalement donné par la police. Des armes longues seraient visibles à l'arrière du véhicule. Ils circuleraient en direction de Paris.

11h22 : La LDH, la Licra, le Mrap et SOS Racisme unis

La LDH, la Licra, le Mrap et SOS Racisme invitent à se mobiliser. Dans un communiqué commun les 4 organisations antiracistes appellent à des rassemblements dimanche à 14h30 à Paris. "Parce que nous n'acceptons pas le fanatisme et la violence, parce que nous sommes attachés à la démocratie et l'Etat de droit, parce que la liberté de la presse est un des biens les plus précieux que nous avons acquis, nous voulons vivre ensemble, sans racisme et sans discrimination" écrivent-ils dans un communiqué.

11h15 : une opération serait en cours à Arcueil
 

L'auteur de la fusillade de ce jeudi matin pourrait être dans un immeuble à Arcueil. Une opération serait en cours non loin de là où a été retrouvée la clio.

11h10 : la police se déploie

11h05 : opération de déminage en cours à Montrouge

Une clio commerciale de couleur claire fait l'objet d'une opération de déminage. La BRI cherche à savoir si la voiture est piégée ou pas. Un dispositif "très important" est déployé selon les images de BFMTV.

11h : la une du Monde

10h50 : mort de la policière blessée ce jeudi matin à Montrouge

La policière pris pour cible ce jeudi matin à Montrouge est décédée. 

10h44 : Hollande à la cérémonie de Robert Chambeiron, dernier survivant du conseil national de la Résistance

"La France a été frappée en son coeur dans a ville capitale dans un lieu où soufflait la liberté. Depuis hier des rassemblements se sont constitués, démontrant que notre pays sait se réunir autour de son idéal : la paix. Cette mobilisation contre l'infamie donne un sens particulier autour de la cérémonie du jour" a déclaré le président.

10h38 : la grande manifestation prévue à Paris aura finalement lieu dimanche

Initialement prévue samedi, la grande manifestation d'hommages aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo a été décalée à dimanche.

10h33 : une mosquée visée au Mans

Le Maine Libre a indiqué qu'une mosquée de la ville du Mans a été visée, mercredi vers 0h30, par un jet de grenade. "Une vitre a, par ailleurs, été perforée par une balle, qui a fini sa trajectoire dans une cloison" explique aussi le journal. 

10h28 : "une question de civilisation" selon Sarkozy

"A la suite de la tragédie qu'a connu la France, le président Hollande m'a demandé de venir parler de la situation, montrant ainsi l'unité nationale qui est un devoir de chacun; Je suis impressionné et bouleversé par l'attitude de nos compatriotes qui ont fait preuve d'une grande dignité. Nous sommes unis face à cette attaque d'une brutalité inouïe". 

"J'ai dit à Franois Hollande ma disponibilité pour témoigner cette émotion. Nous partageons le même point de vue sur cette manifestation qui doit avoir lieu. Nous en reparlerons dans l'après-midi. Ce qui est fort c'est l'unité nécessaire. Je lui ai dit qu'il fallait un niveau de fermeté et de vigilance. Il fera des propositions cet après-midi. Je lui ai dit que l'on soutiendra son action si elle est faite dans un esprit d'unité. Il ne faut pas de confrontation entre la gauche et la droite".

"Il faut hausser le niveau de vigilance et évoluer notre dispositif en fonction de la menace. (...) La question est une question de civilisation et pas de démocratie. Il faut que les gens s'unissent face à cette barbarie. La civilisation doit se défendre".

10h21 : l'Iran condamne l'attentat de Charlie Hebdo mais...

L'Iran a indiqué que "tout acte terroriste contre des innocents est étranger à la pensée et aux enseignements de l'islam". Toutefois Téhéran ajoute que "se servir de la liberté d'expression et des idées radicales (...) et humilier les religions divines ainsi que leurs valeurs et leurs symboles est inacceptable".

10h16 : le tweet de solidarité du pape François

10h15 : François Hollande reçoit Nicolas Sarkozy

10h09 : une femme témoigne de ce qu'elle a vu à Montrouge

Sur Europe 1, une femme a été témoin de la scène. "J'ai vu la police municipale avec un accident de voiture banale qui venait d'avoir lieu. Quelques minutes après, on a entendu deux coups de feu, on est alors sorti. (...) Une femme policière était touchée. Elle était recouverte. Je ne l'ais pas vue, on était en train de la réanimer, on nous a dit qu'elle était pas du tout bien" raconte-t-elle.

>>>>>>> RETROUVEZ TOUS LES EVENEMENTS DE L'ATTENTAT AU SIEGE DE CHARLIE HEBDO MERCREDI

10h05 : le plus bel hommage

9h56 : d'autres faits inquiétants

Des sources judiciaires confirment "une explosion dans un restaurant, qui n'a pas fait de blessés" à Villefranche sur Saône dans le Rhône. Par ailleurs dans l'Aude, une fusillade a eu lieu à Port-la-Nouvelle sur une salle de prières.

9h50 : le suspect arrêté n'est pas l'auteur de la fusillade de ce matin

L'homme de 52 ans arrêté ce matin n'est pas l'auteur de la fusillade à Montrouge. L'auteur de ces tirs est donc toujours en fuite. Son véhicule, une clio, a été retrouvée dans une autre commune proche de Montrouge.

9h45 : le témoignage très émouvant de la veuve de Wolinski

"Je pense qu'il est mort avec ses camarades, avec ses frères, comme il disait de Cabu, au service de sa chère liberté, pour laquelle il s'est toujours battu. Je peux estimer qu'il est tombé au champ d'honneur de sa profession, et que, ce qu'il s'est passé hier, c'est une guerre contre la liberté, et cette guerre, nous devons la gagner" a expliqué Maryse Wolinski à RTL.

9h42 : Marine Le Pen favorable à un "référendum sur la peine de mort" 

Marine Le Pen s'est dit favorable à un "référendum sur la peine de mort" ce jeudi sur France 2. "J'ai toujours dit que j'entendais offrir aux Français la possibilité de s'exprimer sur le sujet par l'intermédiaire d'un référendum. Moi, à titre personnel, je pense que la peine de mort doit exister dans notre arsenal juridique, à charge évidemment pour les jurés, pour les crimes les plus odieux, de pouvoir faire ce choix", a dit la présidente du FN.

9h35 : Nicolas Sarkozy est arrivé à l'Elysée

François Hollande recevra les chefs de partis ce jeudi. Nicolas Sarkozy est arrivé le premier. François Hollande l'a accueilli sur le perron de l'Elysée.

9h25 : compte rendu de Manuel Valls après la réunion

"Des informations circulent qui peuvent nuire au travail des forces de l'ordre, j'en appelle à la responsabilité de chacun. Même si l'information est libre, évidemment, il faut faire attention aux informations diffusées" a dit le Premier ministre à l'Elysée.

9h22 : Alain Juppé veut que l'unité nationale se prolonge

"Une fois l'émotion retombée, il ne faut pas replonger dans nos travers de division. C'est à nous de lutter contre ça" a dit Alain Juppé sur RTL.

9h11 : Bernard Cazeneuve est à Montrouge

Le ministre de l'Intérieur a quitté la réunion de crise à l'Elysée pour se rendre à Montrouge sur les lieux de fusillade.

9h05 : des détails sur la nouvelle fusillade

BFMTV donne des détails sur l'homme qui aurait blessé deux policiers. Le suspect aurait un gilet par balles, il était habillé tout en noir. A l'intérieur de sa voiture, il avait un fusil d'assaut ou un fusil mitrailleur. L'homme aurait ouvert le feu sur deux policiers municipaux qui traitaient un accident de la circulation.

9h00 : une image du quartier Malakoff

8h56 : après la fusillade dans le sud de Paris, un suspect arrêté

Selon Le Monde, un suspect a été interpellé dans le cadre de la fusillade qui a lieu ce matin dans le sud de Paris. Impossible de dire si cette fusillade a un lien avec l'attentat de Charlie Hebdo

8h50 : le détail sur les 7 personnes gardées à vue

Outre Hamyd Mourad, un des trois suspects dans la fusillade. L'une des personnes a été interpellée à Charleville-Mézières, 4 l'ont été à Reims, dans la Marne, et une dernière a été arrêtée à Gennevilliers par la brigade antigang, précise-t-on de sources policières.

8h43 : deux policiers blessés porte de Chatillon

Selon plusieurs sources, il y aurait deux policiers municipaux "à terre". Une femme agent serait gravement touchée. Une fusillade a éclaté porte de Chatillon. 

8h33 : des tirs Porte de Chatillon à Paris

Un homme aurait tiré sur des policiers ce jeudi matin Porte de Châtillon à Paris selon France Info. Un policier municipal serait gravement blessé.

8h32 : "un risque exceptionnel" dit Cazeneuve

"Nous sommes face à un risque exceptionnel qui peut conduire à d'autres manifestations de violence. (...) Cinq attentats ont été déjoués. Tous les jours, judicarisation, interpellation d'individus qui peuvent agir. (...) Nous prenons 100% de précaution mais ce n'est pas le risque zéro" a expliqué Bernard Cazeneuve sur Europe 1.

8h25 : Valls confirme que les suspects étaient "suivis"

"Ils étaient connus des services donc ils étaient suivis. Nous faisons face à une menace terroriste sans précédent, intérieure et extérieure (...) Nos services ont contrarié des projets d'attentat mais ce sont des centaines d'individus qui sont suivis" a dit le Premier ministre sur RTL

8h19 : un des supsects habitait bien à Reims

8h12 : "une déclaration de guerre" selon Marine Le Pen

"Ce sont les islamistes qui ont déclaré la guerre à la France. (...) Cela ne fait aucun doute." dit Marine Le Pen sur France 2 ce jeudi matin.

8h08 : plus de 100 000 personnes se sont mobilisés partout en France

D'après plusieurs sources policières, plus de 100 000 personnes se sont rassemblées mercredi en fin d'après-midi dans toute la France pour rendre hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo. À Paris, ils étaient 35 000 participants selon la préfecture de police. Ils étaient près de 15 000 à Lyon, 7 000 à Lille. Beaucoup de gens ont brandi des crayons, symbole de la liberté de la presse. Les manifestants ont ensuite applaudi et crié "Charlie, Charlie", "Charlie fraternité".

8h05 : la presse endeuillée dénonce l'attentat

7h57 : 7 personnes en garde à vue selon Europe 1

Europe 1 indique que 7 personnes, des proches des frères Kouachi sont en garde à vue

7h55 : "Des interpellations de proches des deux individus ont été effectuées"

"Des interpellations de proches des deux individus ont été effectuées. Les deux suspects sont toujours en fuite. Ils sont très dangereux. La police judiciaire a besoin de tous les témoignages. Il y a une mobilisation sans précédent. Nous espérons les arrêter dans les plus brefs délais. Ces deux suspects sont sans doute les auteurs de l'attentat, c'est pourquoi les fiches d'identité ont été diffusées" explique Pierre-Henri Brandey, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

7h50 : Nous sommes face à une menace terroriste sans précédent" dit Valls

Sur RTL, Manuel Valls indique plusieurs interpellations et des gardes à vue. "Ces individus étaient connus des services, et parce qu'ils étaient connus des services, ils étaient suivis (...) Ces individus étaient sans doute suivis mais il n'existe pas de risque zéro. Nous sommes face à une menace terroriste sans précédent.

7h46 : voilà la carte d'identité d'un des deux suspects a été retrouvée dans la voiture

7h40 : le 3e homme défendu par ses camarades de classe

Mourad Hamyd est scolarisé en terminale S, dans un lycée de Charleville-Mézières. Selon ses camarades de classe, le suspect ne pouvait pas être sur les lieux de l'attentat de Charlie Hebdo, mercredi, à Paris, car il était en classe. C'est pour cela que le jeune homme se serait rendu. Il voudrait "prouver son innocence".

7h35 : confirmation des décès de Charb, Wolinski, Cabu et Tignous 

Cette attaque est la plus meurtrière en France depuis des décennies. Les dessinateurs emblématiques Charb, Wolinski, Cabu et Tignous figurent parmi les morts a confirmé ce jeudi le parquet.

7h30 : le visage des suspects

7h : deux frères recherchés, un 3e homme s'est rendu

Des opérations ont été menées par le Raid et le GIPN dans la nuit de mercredi à jeudi à Reims et à Charleville-Mézières. Une vingtaine de policiers du Raid lourdement armés ont pénétré peu après minuit dans un immeuble du quartier Croix-Rouge de Reims, et en sont ressortis une dizaine de minutes plus tard. Des hommes de la police scientifique en combinaisons blanches leur ont succédé, pour effectuer des relevés et prendre des photos, derrière des rideaux blancs, au premier étage de l'immeuble. 

Le 3e homme âgé de 18 ans qui aurait servi de chauffeur s'est rendu au commissariat de Charleville-Mézières.                

>>>>>>> RETROUVEZ TOUS LES EVENEMENTS DE L'ATTENTAT AU SIEGE DE CHARLIE HEBDO MERCREDI

Ce qui s'est passé mercredi soir

François Hollande s'est adressé aux Français mercredi soir. Le président qui recevra Nicolas Sarkozy à l'Elysée dès 09h30 ce jeudi, a donc pris la parole en direct de l'Elysée. Il s'est d'abord adressé aux victimes : "je veux ici dire que le message de la liberté nous continuerons à le défendre en leur noms". "Ce sont aujourd'hui nos héros. C'est pourquoi demain sera une journée de deuil national" a dit le chef de l'Etat. A midi, une minute de silence sera observée dans toutes les administrations. Les drapeaux seront en berne pendant 3 jours.

Le chef de l'Etat a appelé au rassemblement de l'ensemble de la nation : "notre meilleure arme, c'est notre unité" a notamment dit le président. "Aujourd'hui c'est la République tout entière qui a été agressée (...) La liberté sera toujours plus forte que la barbarie". Une cérémonie d'hommage et de recueillement aux douze victimes de l'attentat contre Charlie hebdo se déroulera ce jeudi midi dans la cour d'honneur de l'Assemblée nationale, dans le cadre de la journée de deuil national décrété par François Hollande.

Vers 22h00, les trois suspects de l'attentat auraient été identifiés. La police recherche deux frères âgés d'une trentaine d'années et un jeune homme.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Yves3531 - 08/01/2015 - 07:57 - Signaler un abus BAL TRAGIQUE A CHARLIE HEBDO : 12 MORTS...

    .

  • Par ELLENEUQ - 08/01/2015 - 08:08 - Signaler un abus Bof

    Bien sur ils sont "connus" des "services" ils font partie des meilleurs suppôts du régime Hollande ! Quant à Valls et ses pleurnicheries sur les lieux on aurait cru entendre Laval se lamentant sur la rafle du Vel d'Hiv !

  • Par Yves3531 - 08/01/2015 - 08:22 - Signaler un abus Ouf !

    " Des dessinateurs de Charlie sont morts pour s’être trop moqués de l’Islam. Les jounalistes de Itélé ont viré leur collègue qui disait trop de mal de l’Islam." Ils vont bien, merci.

  • Par Deudeuche - 08/01/2015 - 08:23 - Signaler un abus A Yves3531, bien vu, Charlie a le bonjour de Collombey

    Ca y est maintenant que des martyrs de l'ultra référence bobo et deux pauvres policiers, catégorie conchiée par Charlie Hebdo depuis sa création sont victimes de fanatiques on a le droit de faire la chasse à l'homme. Il y avait beaucoup plus de retenue pour les 3 soldats français (depuis le Forestier on sait qu'un para c'est pas bien!) assassinés par Merah, jusqu'à ce qu'l assassine des enfants et quoique..... Charlie rigolait sur la traque à l'homme.

  • Par ALAIN B - 08/01/2015 - 08:33 - Signaler un abus Ce n'est qu'un debut.......................

    A ce rythme ils seront rapidement plus nombreux que nous . A quand le retour de la peine de mort!!!!!!!!!!!!!!

  • Par vangog - 08/01/2015 - 09:08 - Signaler un abus Ce matin, le socialiste Emmanuel Cherki justifie

    le fondamentalisme musulman par son pendant ( selon lui), le fondamentalisme catholique: "des médecins qui pratiquaient l'avortement ont été assassinés par des fondamentalistes catholiques aux USA". Face à Gollnisch qui lui a rappelé, fort justement, que la bande-annonce du film "La Marche", encensé par la critique française, appelait à détruire Charlie-hebdo, Cherki a répondu: "s'il fallait interdire tous les films apologétiques, il faudrait interdire les westerns américains"... Quelques minutes auparavant, il avait appelé à ne pas faire d'amalgame... Un socialiste, quoi!

  • Par ELLENEUQ - 08/01/2015 - 09:14 - Signaler un abus Combien de morts chez les ennemis ?

    Si les français en avaient il devrait y avoir la terreur ou la honte chez les musulmans or ils font la fête pour célébrer leurs hauts faits. Nous, on prend même leur défense ! Incroyable ! Pas d'amalgame qu'ils disent !

  • Par Benvoyons - 08/01/2015 - 10:18 - Signaler un abus L'émotion ne transcrit jamais la même pensée

    La pensée des Français est sur le sujet forcément multiple. Les Politiques et les Médias voudraient qu'un seul courant de pensée sur le sujet et donc les médias utilisent des filtres (censure). Comment sera l'émotion d'un chrétien d'Orient qui a vu le dessin avant Noël avec une crèche dans un chiotte à la turc ? Même s'il va prier sur les hommes qui sont mort, il n'échappera pas à une pensée (avec laquelle il s’en voudra) que ces hommes du Journal sont mort car il voulaient dominer la pensée de tous les autres hommes en utilisant une "arme" qui est le dessin. L'arme contre les C... comme le définissait l'un d'entre eux. Malheureusement tout le monde ne sait pas dessiner. L'humiliation même avec humour et dessin reste de l'humiliation sur la pensée d'autres hommes. Cette humiliation voulue par ces humoristes ne cherche qu'à formater qu'un seul courant de pensée (Gauche libertaire ) qui serait le sommet de la pensée individuelle et la seule représentante de la vérité ultime. Faire Croire que tous les Français pensent à l'unisson que par dessus la mort ces hommes avaient raison en tout et bien prouve que personne n'y comprend rien sur le Monde et prend l'irréalisme comme une vérité.

  • Par mymi - 08/01/2015 - 10:33 - Signaler un abus c'est pas de leur faute !

    Je complète les propos de vangog. En effet pascal Chéri disait aussi ce matin sur Lcp, que au total il fallait surtout s'interroger sur la responsabilité de notre société qui a conduit ces pauvres hères à de telles dérives. Et allez...les socialiste vont continuer de les absoudre au nom de la bien-pensance et au détriment des citoyens (musulmans intégrés inclus et qui vont souffrir des amalgames).

  • Par mymi - 08/01/2015 - 10:37 - Signaler un abus je veux dire pascal cherki

    P chéri député PS

  • Par Anguerrand - 08/01/2015 - 11:09 - Signaler un abus MÊME LA LES MÉDIAS NE NOUS DISES PAS TOUT

    Quels médias nous a rapporté les manifestations de joie dans le monde musulman suite à cette tuerie raciste anti blancs ? Personne , il ne faut pas...stigmatiser l'islam, alors on se tait. Des manifs de joie ont eu lieu dans le monde musulman en particulier en Palestine, ces pauvres gens que la France soutient. Nos médias sont des lâches et on ne peut plus compter sur eux pour avoir une vision globale de l'info. Vous pourrez voir sur la toile des sites ( vites fermés) l'attestent mais les titres de ces sites fermés sont encore la.

  • Par Anguerrand - 08/01/2015 - 11:20 - Signaler un abus Ayatollah de " l'ortograffe"

    Pardon pour mon " médias ne nous dises pas tout" il fallait lire " ne nous disent pas tout". Je sais que sinon certains profs vont me tancer . Dommage que l'on ne puisse pas revenir sur les posts une fois envoyé.

  • Par ISABLEUE - 08/01/2015 - 11:26 - Signaler un abus Bon, il faudrait que notre police tire !!

    BENVOYONS vous me fatiguez avec vos pleurnicheries et humiliation : c'est dans votre tête ??? Je suis de droite et Charlie me faisait marrer.... POINT BARRE;

  • Par ELLENEUQ - 08/01/2015 - 12:51 - Signaler un abus Quelles sont les pertes chez l'ennemi ?

    Il me semble qu'il n'y a aucun mort ni blessé chez nos ennemis. On nous refait le coup de la drôle de guerre ... qui a précédé la raclée mémorable !

  • Par Benvoyons - 08/01/2015 - 12:57 - Signaler un abus ISABLEUE - 08/01/2015 - 11:26 C'est vrai qu'un peu d'humour

    ne nuit pas . Je vais donc faire de l'Humour mais dans le sens positif . Je suis Charlie car Charlie Hebdo change de parution il devient éternel.

  • Par Anguerrand - 08/01/2015 - 13:01 - Signaler un abus À isableue

    Comme vous je suis de droite, Charlie Hebdo n'était pas ma tasse de thé du fait de son côté soixante-huitard , mais je reconnais que cet hebdo était le SEUL à oser rire de l'islam, du Coran, et du prophète. De ce point de vue, je dis chapeau et je suis comme Voltaire, je n'ai pas besoin d'être en accord avec un quelqu'un pour lui interdire la parole ( comme la gauche). Je trouve qu'il est facile de taper sur les cathos et les médias ne se gênent pas, il n'y a aucun risque. La preuve que nos médias sont pourris quel média français à parlé des manifs de joie après cette tuerie à Charlie?

  • Par vangog - 08/01/2015 - 13:24 - Signaler un abus Charlie hebdo a largement tapé sur le FN...

    et l'accès de ce journal en aurait probablement été interdit à nos élus. Mais la Liberté de la Presse ne se divise pas en tranche et si certains se sentent humiliés par les dessins de Charlie ou du journal Danois qui avait publié les caricatures de mahomet, cela signifie qu'elles ont visé juste! En tant que patriote, je ne me suis jamais senti humilié par les caricatures d'aucun journal. Je suis pourtant de la génération qui a beaucoup ri avec Reiser et Wollinsky... Mes pensées vont à toutes les victimes, Policiers, journalistes, en souhaitant que cette tuerie cesse et que la France sache prendre les vraies mesures préventives permettant de l'éviter, à l'avenir!

  • Par ALAIN B - 08/01/2015 - 14:05 - Signaler un abus Nous sommes Charlie

    Je demande solennellement que la population soit informée de l'identité et du domicile de tous ces schizophrènes. Il en va de notre sécurité!!!!!!

  • Par Gégé Foufou - 08/01/2015 - 14:47 - Signaler un abus Ce qui me soulage

    C'est que dans 15 jours tout sera oublié et le business politico financier reprendra de plus belle...

  • Par Yves3531 - 08/01/2015 - 15:15 - Signaler un abus instrumentalisation quand tu nous tiens...

    Quand on voit la mine défaite de tous ces gauchos qui instrumentalisent à longueur de journée et de médias la notion de racisme pour draguer de manière éhontée les votes des "chances pour la France" avec pour seul résultat d'exciter leurs haines, avec entre autres ce type de conséquence on ne peut qu'être totalement écoeuré et partager l'émotion vis à vis des victimes sans se joindre à la leur. De plus, si l'émotion est naturellement très grande, et si l'on compatit évidemment pour toutes ces victimes, le minimum de pureté compassionnelle serait aussi pour cette classe gaucho-médiatique d'avoir un regard identique pour tous, victimes policiers et anonymes et pas principalement pour les collègues dessinateurs journalistes !

  • Par Benvoyons - 08/01/2015 - 15:31 - Signaler un abus C'est la Nation qui organise le défilé ou le PS si c'est le PS

    "13h19 : le PS ne veut "exclure personne" de la marche de dimanche" Je n'y serai pas. Ils sont tomber sur la tête vouloir récupérer la nation au nom de quoi??? Ils sont plus que les autres et régulent la parole des autres???? Cette Gauche de M.... pue le corbillard de la pensée unique!!!!

  • Par sheldon - 08/01/2015 - 15:51 - Signaler un abus Marche de dimanche : le piège FN !

    En invitant le FN la gauche ne pourra plus parler de votes républicains. Une fois de plus le FN va sortir le grand vainqueur en se reniant !

  • Par valencia77 - 08/01/2015 - 16:09 - Signaler un abus valencia77

    Karma! toute action con derive des consequences. Vous oubliez tous? TOUCHE PAS A MON POTE? Les politiciens qui ont baisse culotte devant ces gentils (mais cons ) enfants devraient perdre leurs retraites. Ces jeunes a l'epoque auraient dut montrer leur solidarite avec "mon pote" a travailler, supervises par l'arme, a nettoyer les logements insalubres de France, pendant quelques mois. plein de travail disponible. C'est beau d'etre solidaire...mais parfois con!

  • Par valencia77 - 08/01/2015 - 16:09 - Signaler un abus valencia77

    Karma! toute action con derive des consequences. Vous oubliez tous? TOUCHE PAS A MON POTE? Les politiciens qui ont baisse culotte devant ces gentils (mais cons ) enfants devraient perdre leurs retraites. Ces jeunes a l'epoque auraient dut montrer leur solidarite avec "mon pote" a travailler, supervises par l'arme, a nettoyer les logements insalubres de France, pendant quelques mois. plein de travail disponible. C'est beau d'etre solidaire...mais parfois con!

  • Par Deudeuche - 08/01/2015 - 16:15 - Signaler un abus @Sheldon

    et oui tu l'as dis enfin la normalisation, afin que la société française cesse d'être; extrême gauche, gauche, centre gauche ou max de max centre droit (gauche de la droite) mais enfin rééquilibrée sur sa droite. Il fallait 3 fanatiques assassins contre de vieux anarchistes désarmés, 2 policiers et une femme de ménage.

  • Par valencia77 - 08/01/2015 - 16:23 - Signaler un abus valencia77

    arretez toute aide sociale a laquelle il n'a pas ete contribue. Depuis 1973, crise petroliere la France n'a pas eu besoin de main d'oeuvre etrangere. De cette date examinez tout immigre et ce qu'il est devenu. Les bons sont gardes les autres renvoyes dans leur pays d'origine. Vous ne savez pas distinguer entre bons et mauvais? vous devriez partir aussi.

  • Par l'enclume - 08/01/2015 - 16:44 - Signaler un abus Pauvre de nous

    Anguerrand - 08/01/2015 - Que l'on soit chrétien, juif, musulman ou athée intégristes, quant on est con, on n'est con.

  • Par vangog - 09/01/2015 - 00:21 - Signaler un abus L'union des partis qui ont favorisé l'islamisation?

    Si les partis archaïques ne veulent pas du seul parti patriotique capable de défendre la République contre cette invasion immigrationniste et cette islamisation rampante de notre faible démocratie française, et bien, nous ne manifesterons pas avec les partis archaïques!...et nous le ferons à notre façon plus patriotique! Signé: les patriotes français

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€