En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters
Terrain glissant
Nir Barkat, maire de Jérusalem : "L'Europe et les États-Unis ne sauraient pas gérer une intifada des couteaux"
Publié le 08 novembre 2015
Les Israéliens apprennent à vivre avec une "intifada des couteaux" désormais plus religieuse que réellement nationaliste. Mais l'exportation du phénomène serait-elle aussi "gérable" sous nos latitudes ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Israéliens apprennent à vivre avec une "intifada des couteaux" désormais plus religieuse que réellement nationaliste. Mais l'exportation du phénomène serait-elle aussi "gérable" sous nos latitudes ?

La "rue israélienne" n'a pas l'air particulièrement perturbée par l'"intifada des couteaux", l'épidémie de poignardages aveugles qu'elle subit déjà depuis des mois. A Tel-Aviv, cette espèce de San Francisco du Moyen-Orient, on continue à jogger en bord de mer et à siroter des mojitos en terrasse rue Bograshov pendant qu'à Jérusalem, le Lourdes local, les orthodoxes en redingotes remontent encore l'avenue Ben Yehuda en marmonnant leurs prières sans souci apparent. 

Les pèlerins chrétiens du monde entier qui ont cassé leur tirelire pour parcourir le pays la Bible en guise de guide du routard sont peut-être un peut moins nombreux, c'est sûr, et les vendeurs arabes d'articles religieux made in China font sans doute un peu moins de chiffre d'affaires entre la porte de Jaffa et le Saint-Sépulcre mais, au final, c'est business as usual en terre sainte...

Nir Barkat, le maire de Jérusalem, attribue cette relative absence de tension à l'habitude qu'ont les Israéliens  de ce genre de situation : "Je crois que la seule différence notable est que les gens ont désormais tendance à regarder devant eux en marchant dans la rue plutôt que les yeux rivés sur l'écran de leur iPhone. Je ne sais pas si c'est efficace contre les terroristes mais ça leur évite au moins de se prendre un poteau de signalisation dans la figure...".

Jean-Claude Gaudin en Chuck Norris ?

Du point de vue de ceux qui, en France, et en dépit d'une connaissance parfois lacunaire de ce qui se joue entre Israéliens et Palestiniens, ont choisi de soutenir les seconds plutôt que de se demander comment les réconcilier une fois pour toute avec les premiers, ces poignardages sont de toute manière autant d'actes politiques légitimes. La poursuite d'une diplomatie de désespérés par d'autres moyens, comme dirait Clausewitz s'il était reporter à Al-Jazeera... Mais Barkat serait en désaccord, qui pointe surtout l'absence de référence au conflit proprement-dit dans cette intifada hors-normes : "Les assaillants sont souvent très jeunes, peu politisés, et leur profil est plus fréquemment celui d'ados radicalisés religieusement sur les réseaux sociaux que de défenseurs de la cause palestinienne. C'est "Allah Akbar !" qu'ils crient en attaquant, pas "vive la Palestine !"".

La nouvelle perception israélienne de la situation est effectivement que c'est l'expansion de discours fondamentalistes déconnectés de "la Cause" plus que le nationalisme qui alimente cette vague de violence, le Fatah de Mahmoud Abbas comme le Hamas a Gaza étant eux mêmes débordés par l'émergence d'un islamisme plus centré sur le fameux "rétablissement du Califat" que sur la création d'un État palestinien souverain. D'où le parallèle que suggère Nir Barkat entre ces attaques, le plus souvent dirigées contre des civils lambda de tous âges, et les "loups solitaires" qui animent désormais les rubriques de faits divers en Europe et aux États-Unis :  "En France, vous faites déjà face à des phénomènes similaires, comme dans l'affaire du Thalys par exemple. Des gens dont on ne sait pas s'ils agissent de leur propre chef ou s'ils sont téléguidés – et sans doute est-ce un peu les deux finalement–  se lancent dans des attaques souvent suicidaires et totalement indiscriminées et c'est quelque chose avec quoi il va vous falloir apprendre à vivre".

Dans ce contexte, il constate que son pays est vraisemblablement mieux préparé que l'Europe à en gérer les conséquences pratiques, ne serait-ce que parce que la majorité des Israéliens, hommes et femmes, sont passés par l'armée et ont au moins une vague idée de ce qu'il faut faire face à un homme armé d'un couteau semant la panique dans la file d'attente d'un arrêt de bus : " Dans le train Paris-Bruxelles, ce sont des militaires américains en vacances qui ont permis d'éviter le drame. Pas spécialement des héros, mais des gens entraînés et aguerris ; un fanatique a plus de chance de tomber sur ce profil à Jérusalem qu'à Paris ou à Londres". Et le maire de Jérusalem sait sans doute de quoi il parle en l'espèce, cet ancien start-upper passé à la politique, auquel on prête parfois des ambitions nationales, ayant lui même stoppé une attaque en février dernier, Chose que l'on imagine mal sous nos latitudes, un Jean-Claude Gaudin jouant les Chuck Norris étant assez improbable...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
03.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Comment les socialistes en sont arrivés à se demander ce qu'est le vrai vote utile pour eux
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 09/11/2015 - 17:20
Oui, eux ils savent faire
ils ont le droit de neutraliser....

QUelle chance.... en France on donne des excuses (le père, la mère, l'appartement trop petit bla bla)... on relache....
zouk
- 08/11/2015 - 10:10
Intifada des couteaux
Surtout, n'allons pas nous en mêler, nous avons des a-priori et surtout nous n'y comprenons rien, faute d'expérience directe.