En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

07.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 5 heures 5 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 7 heures 30 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 7 heures 52 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 8 heures 8 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 8 heures 57 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 9 heures 10 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 10 heures 27 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 3 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 7 heures 3 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 8 heures 52 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 9 heures 9 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 10 heures 46 min
© Reuters
© Reuters
Terrain glissant

Nir Barkat, maire de Jérusalem : "L'Europe et les États-Unis ne sauraient pas gérer une intifada des couteaux"

Publié le 08 novembre 2015
Les Israéliens apprennent à vivre avec une "intifada des couteaux" désormais plus religieuse que réellement nationaliste. Mais l'exportation du phénomène serait-elle aussi "gérable" sous nos latitudes ?
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Israéliens apprennent à vivre avec une "intifada des couteaux" désormais plus religieuse que réellement nationaliste. Mais l'exportation du phénomène serait-elle aussi "gérable" sous nos latitudes ?

La "rue israélienne" n'a pas l'air particulièrement perturbée par l'"intifada des couteaux", l'épidémie de poignardages aveugles qu'elle subit déjà depuis des mois. A Tel-Aviv, cette espèce de San Francisco du Moyen-Orient, on continue à jogger en bord de mer et à siroter des mojitos en terrasse rue Bograshov pendant qu'à Jérusalem, le Lourdes local, les orthodoxes en redingotes remontent encore l'avenue Ben Yehuda en marmonnant leurs prières sans souci apparent. 

Les pèlerins chrétiens du monde entier qui ont cassé leur tirelire pour parcourir le pays la Bible en guise de guide du routard sont peut-être un peut moins nombreux, c'est sûr, et les vendeurs arabes d'articles religieux made in China font sans doute un peu moins de chiffre d'affaires entre la porte de Jaffa et le Saint-Sépulcre mais, au final, c'est business as usual en terre sainte...

Nir Barkat, le maire de Jérusalem, attribue cette relative absence de tension à l'habitude qu'ont les Israéliens  de ce genre de situation : "Je crois que la seule différence notable est que les gens ont désormais tendance à regarder devant eux en marchant dans la rue plutôt que les yeux rivés sur l'écran de leur iPhone. Je ne sais pas si c'est efficace contre les terroristes mais ça leur évite au moins de se prendre un poteau de signalisation dans la figure...".

Jean-Claude Gaudin en Chuck Norris ?

Du point de vue de ceux qui, en France, et en dépit d'une connaissance parfois lacunaire de ce qui se joue entre Israéliens et Palestiniens, ont choisi de soutenir les seconds plutôt que de se demander comment les réconcilier une fois pour toute avec les premiers, ces poignardages sont de toute manière autant d'actes politiques légitimes. La poursuite d'une diplomatie de désespérés par d'autres moyens, comme dirait Clausewitz s'il était reporter à Al-Jazeera... Mais Barkat serait en désaccord, qui pointe surtout l'absence de référence au conflit proprement-dit dans cette intifada hors-normes : "Les assaillants sont souvent très jeunes, peu politisés, et leur profil est plus fréquemment celui d'ados radicalisés religieusement sur les réseaux sociaux que de défenseurs de la cause palestinienne. C'est "Allah Akbar !" qu'ils crient en attaquant, pas "vive la Palestine !"".

La nouvelle perception israélienne de la situation est effectivement que c'est l'expansion de discours fondamentalistes déconnectés de "la Cause" plus que le nationalisme qui alimente cette vague de violence, le Fatah de Mahmoud Abbas comme le Hamas a Gaza étant eux mêmes débordés par l'émergence d'un islamisme plus centré sur le fameux "rétablissement du Califat" que sur la création d'un État palestinien souverain. D'où le parallèle que suggère Nir Barkat entre ces attaques, le plus souvent dirigées contre des civils lambda de tous âges, et les "loups solitaires" qui animent désormais les rubriques de faits divers en Europe et aux États-Unis :  "En France, vous faites déjà face à des phénomènes similaires, comme dans l'affaire du Thalys par exemple. Des gens dont on ne sait pas s'ils agissent de leur propre chef ou s'ils sont téléguidés – et sans doute est-ce un peu les deux finalement–  se lancent dans des attaques souvent suicidaires et totalement indiscriminées et c'est quelque chose avec quoi il va vous falloir apprendre à vivre".

Dans ce contexte, il constate que son pays est vraisemblablement mieux préparé que l'Europe à en gérer les conséquences pratiques, ne serait-ce que parce que la majorité des Israéliens, hommes et femmes, sont passés par l'armée et ont au moins une vague idée de ce qu'il faut faire face à un homme armé d'un couteau semant la panique dans la file d'attente d'un arrêt de bus : " Dans le train Paris-Bruxelles, ce sont des militaires américains en vacances qui ont permis d'éviter le drame. Pas spécialement des héros, mais des gens entraînés et aguerris ; un fanatique a plus de chance de tomber sur ce profil à Jérusalem qu'à Paris ou à Londres". Et le maire de Jérusalem sait sans doute de quoi il parle en l'espèce, cet ancien start-upper passé à la politique, auquel on prête parfois des ambitions nationales, ayant lui même stoppé une attaque en février dernier, Chose que l'on imagine mal sous nos latitudes, un Jean-Claude Gaudin jouant les Chuck Norris étant assez improbable...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 09/11/2015 - 17:20
Oui, eux ils savent faire
ils ont le droit de neutraliser....

QUelle chance.... en France on donne des excuses (le père, la mère, l'appartement trop petit bla bla)... on relache....
zouk
- 08/11/2015 - 10:10
Intifada des couteaux
Surtout, n'allons pas nous en mêler, nous avons des a-priori et surtout nous n'y comprenons rien, faute d'expérience directe.