À Propos
Stéphane Sirot est historien, spécialiste des relations sociales, du syndicalisme et des conflits du travail.

Il enseigne l’histoire politique et sociale du XXe siècle à l’Université de Cergy Pontoise.

Derniers ouvrages parus : « Les syndicats sont-ils conservateurs ? », Paris, Larousse, 2008 ; « Le syndicalisme, la politique et la grève. France et Europe (XIXe-XXIe siècles) », Nancy, Arbre bleu éditions, 2011.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
En attente d'un héros

Défilés du 1er mai : mais qui saura faire aux syndicats français ce qu’Emmanuel Macron a fait aux partis politiques ?

La semaine sociale qui s'ouvre par la traditionnelle grande manifestation du 1er mai montre plus que jamais la division du monde syndical français.
01/05/2018 - 09h27
0 2
Engagez-vous qu'ils disaient

Cette autre jeunesse qui ne manifeste pas à l’appel de l’Unef mais postule en masse pour entrer dans l’armée ou la police

Plus de 35 000 candidats passaient ce jeudi le concours de la police nationale, soit 42% de candidats de plus qu'au concours de septembre 2015. Pendant ce temps, une autre partie de la jeunesse descend dans la rue contre la loi El Khomri.
11/03/2016 - 15h37
0 8
Tous grévistes

Et il n’y a pas que les éleveurs... ces conflits sociaux qui vont faire de la rentrée du gouvernement un terrain miné

Après les chauffeurs de taxi, les buralistes, c'est au tour des éleveurs d'élever la voix. L'été, chaud en mouvements sociaux, laisse présager une rentrée brûlante pour le gouvernement français.
24/07/2015 - 09h56
0 17
La défaite finale

Grève dans les transports : pourquoi l’échec de la CGT n’est qu’une demie bonne nouvelle

La CGT a appelé à une grève dans le secteur des transports ce mardi 4 novembre. Elle ne devrait toutefois pas avoir de conséquences majeures pour les usagers.
04/11/2014 - 08h44
0 7
A couteaux tirés

Derrière l’affaire Sarkozy, les braises de quasi guerres civiles ? Un panorama des haines françaises

Si la justice qui poursuit Nicolas Sarkozy est accusée par la droite de partialité idéologique, elle est loin d'être la seule à qui l'ont peut reprocher d'entretenir des tensions profondes et irréconciliables. Le point sur une France peut-être plus désunie et aveuglée que jamais.
04/07/2014 - 11h56
0 18
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours