À Propos

Pascal Ordonneau est l'ancien patron du marketing chez Citibank, ancien Directeur général des groupes Crédit Lyonnais et HSBC.

Il a notamment publié La désillusion, abécédaire décalé et critique de la banque et de la finance, paru aux éditions Jacques Flament en 2011.  Il publie également "Au pays de l'eau et des dieux"

Auteur d'ouvrages d'économie, il tient un blog évoquant les questions économiques et financières.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Bonnes nouvelles ?

La production industrielle ne se dégrade plus en zone euro : l'Europe va mieux mais la route est encore longue

Markit a publié ce matin des indices PMI rassurants pour la zone euro, avec un plus haut de 16 mois dans l'activité manufacturière.
01/07/2013 - 15h13
01
Chuuuuuuut

Largement aussi inquiétant que l’Espagne ou le Portugal : pourquoi vous devriez vous intéresser aux bad banks allemandes

Alors que les banques espagnoles et portugaises sont pointées du doigt, la zone euro a renforcé son dispositif d'union en acceptant une recapitalisation directe des établissements en difficulté. Mais les banques allemandes, plutôt régionales, passent entre les mailles du filet de cette supervision européenne, bien qu'elles ne le mériteraient pas.
22/06/2013 - 10h16
01
Nouveauté

Toujours fraîches et neuves : pourquoi il est totalement improductif de comparer les crises économiques entre elles

La crise de 1929, sœur ainée de celle de 2008 ? La comparaison ne résiste pas à l'analyse, tant chaque crise est unique.
29/04/2013 - 09h07
04
Locomotive en panne

Le ralentissement allemand peut-il être une bonne nouvelle pour l'Europe ?

Les résultats préliminaires des enquêtes de l'institut Markit auprès des directeurs d'achat montrent une forte baisse de l'activité du secteur privé en Allemagne. Ce ralentissement peut-il avoir des conséquences sur l'Europe ?
25/04/2013 - 09h48
04
Centre du monde

Comment l'Allemagne a transformé l'Europe en un désert économique

Solde commercial et balance des paiements de plus en plus excédentaires, attraction des "cerveaux" des pays du Sud... Aujourd'hui, l'Allemagne est à l'Europe ce que Paris était à la France au milieu du XXe siècle : un pôle hégémonique asséchant ses voisins.
03/03/2013 - 09h49
038
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours