À Propos

Olivier Amiel est docteur en droit de la faculté d’Aix-en-Provence, a enseigné à l’université internationale francophone Senghor d’Alexandrie et a exercé en tant qu’avocat au barreau des Pyrénées-Orientales. Il a été maire adjoint de Perpignan chargé du logement, du renouvellement urbain et de la politique de la ville de 2014 à 2019.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Témoin d'une société

Voir le pire : l'altérité chez Bret Easton Ellis, remède à l’épidémie de supériorité morale

À deux mois de l’élection du Président des États-Unis dans un pays divisé comme rarement dans son histoire entre blancs et noirs, entre hommes et femmes, entre générations… dont la fragmentation a des répercussions en France comme dans toutes les sociétés occidentales, il faut relire le plaidoyer en faveur de l’altérité qu’est l’œuvre romanesque de l’écrivain Bret Easton Ellis.
13/09/2020 - 11h10
5 0
Impact politique

Et si Black Lives Matter faisait réélire Trump ?

Olivier Amiel revient sur le contexte social aux Etats-Unis suite aux nombreuses manifestations et à la vague de colère suite à la mort de George Floyd. Quel sera l'impact de cette crise et de l'influence du mouvement Black Lives Matter sur le plan politique pour Donald Trump et la course à la Maison Blanche ?
12/06/2020 - 12h11
6 2
Le Meilleur des mondes

Une gentrification positive : Le modèle de Détroit

Les villes américaines ont longtemps été le contre-exemple de ce qu’il fallait faire en matière de renouvellement urbain… mais les choses changent.
30/11/2018 - 10h09
9 1
Le tout politique

Les adjoints à la culture des maires servent-ils à quelque chose ?

Si les pouvoirs publics sont parfois des atouts pour la culture, il demeure qu'ils sont très souvent à l'initiative de dérives particulièrement préjudiciables.
20/03/2014 - 09h52
0 10
Exception culturelle

Culture : la production française mérite-t-elle vraiment un conflit diplomatico-commercial avec nos partenaires ?

La France a accepté vendredi 14 juin que l'Union européenne engage des négociations sur l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis, après avoir obtenu l'assurance que son "exception culturelle" ne serait pas menacée.
16/06/2013 - 10h07
0 27
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours