À Propos

Guy Millière est un géopolitologue et écrivain français. Il est "senior advisor" pour le think tank  Gatestone Institute à  New York, et auteur du livre Le désastre Obama  (édition Tatamis).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mauvais choix

Dans l’enfer irakien : à qui la responsabilité du chaos, ceux qui ont décidé de la guerre ou ceux qui ont décidé du retrait américain ?

"Nous avions gagné le conflit. Nous avions un gouvernement stable. Mais le président a voulu un retrait, et maintenant nous en payons le lourd prix", a déclaré le sénateur américain John McCain, alors qu'un mouvement djihadiste vient de prendre la deuxième ville d'Irak, deux ans et demi après le retrait des troupes américaines.
16/06/2014 - 12h44
0 3
Derrière les apparences

Amende record en vue pour la BNP : la naine France impuissante face à un nouvel impérialisme américain ?

D'après les informations de la presse américaine, la BNP Paribas pourrait se voir infliger une amende de près de 8 milliards de dollars pour avoir contourné plusieurs embargos américains. Une sévérité étonnante alors que l'Union européenne, première puissance économique mondiale, semble incapable de défendre ses acteurs dans la compétition géo-politico-économique mondiale.
06/06/2014 - 12h02
0 12
Dans la tête de Barack

Obama est-il vraiment nul en politique étrangère ou a-t-il fait le choix délibéré de rendre l'Amérique isolationniste ?

Le président américain attend que le Congrès se prononce sur une intervention en Syrie, ce qui semble davantage relever de l'indécision que d'une réelle stratégie.
10/09/2013 - 10h52
0 8
Choix multiples

La France, otage du Congrès américain sur le dossier syrien : les scénarios possibles pour cette semaine

Suspendue à la décision du Congrès américain d'intervenir ou non en Syrie, la France joue sa crédibilité sur la scène internationale.
09/09/2013 - 10h45
0 17
Soft power

L’Europe doit-elle se réjouir de l’arrivée de John Kerry à la tête de la diplomatie américaine ?

L'Europe n'est plus au centre des intérêts des Etats-Unis, contrairement à la Chine ou l'Iran. La nomination de l'europhile et francophone John Kerry peut-elle inverser la tendance ?
04/02/2013 - 09h06
0 1
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours