Alexandre Del Valle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient dans des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan), Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan), La statégie de l'intimidation (Editions de l'Artilleur) ou bien encore Le Projet: La stratégie de conquête et d'infiltration des frères musulmans en France et dans le monde (Editions de L'Artilleur). 

Son dernier ouvrage, coécrit avec Jacques Soppelsa, La mondialisation dangereuse, est paru en septembre 2021 aux Editions de l'Artilleur. 

Ses Contributions

Une photo du Lycee Français à Shanghai.

Géopolitico Scanner

Rayonnement de la France : l'étrange politique menée sur les instituts culturels et lycées français de l'étranger

Des milliers de parents ne peuvent plus faire face aux frais de scolarité de leurs enfants au sein des lycées français de l'étranger. Des soutiens financiers aux Instituts français de plus en plus en souffrance et la gratuité des lycées français de l’étranger pourraient permettre de faire perdurer la culture française.

Le président russe Vladimir Poutine et le président américain Joe Biden lors de leur rencontre à Genève, le 16 juin 2021.

Géopolitico Scanner

La russophobie existentielle des Etats-Unis : risque de guerre ou suicide géocivilisationnel ?

Les motifs de discorde sont nombreux entre la Russie et l'Occident. La crise ukrainienne et les récentes négociations entre diplomates ont ravivé les tensions entre Joe Biden et Vladimir Poutine.

Une peinture représentant le capitaine Stephen Decatur à l'abordage d'un vaisseau barbaresque pendant le bombardement de Tripoli, le 3 août 1804. Une oeuvre de Dennis Malone Carter.

Géopolitico Scanner

Ces 1000 ans durant lesquels l’Europe a fait face à des esclavagistes arabo-musulmans

Face à l'idéologie woke, il est utile de rappeler certains faits historiques, notamment sur les raids esclavagistes barbaresques en Méditerranée.

Une maquette sur l'esclavage dans un musée de Londres.

Géopolitico-Scanner

Le mythe de l’Occident unique civilisation esclavagiste et la réalité de l'esclavagisme islamique

Alors que l'idéologie woke s'immisce de plus en plus dans les débats et au coeur de la société, il est utile de rappeler certains faits historiques.

Un journaliste se recueille sur la tombe du reporter de télévision Adib al-Janani, tué lors d'une attaque contre l'aéroport d'Aden, le 2 janvier 2021.

Géopolitico Scanner

L’œil des grands reporters : la géopolitique vue par ceux qui la vivent sur le terrain

Reporters, écrivains, photojournalistes ou cameramen, ils couvrent les conflits de notre temps. Depuis le 11 septembre 2001, ils ont vu le monde basculer, leur métier se transformer, les groupes terroristes les prendre pour cibles.

Le polémiste Eric Zemmour, possible candidat à l'élection présidentielle.

Geopolitico-scanner

Éric Zemmour, Israël et sa vision de la politique étrangère 

Depuis quelques jours, nombre de commentateurs annoncent le début du déclin de "l'effet Zemmour" et la fin de cette ascension de pré-campagne fulgurante. D'après notre chroniqueur Alexandre del Valle, là n'est pas le plus important, car avec ou sans Zemmour aux premier et deuxième tours de la présidentielle, les questions civilisationnelles et donc éminemment géopolitiques qu'il pose, certes de manière "violente", comme il l'a dit lui-même, et que d'autres candidats de droite assument aussi, notamment chez les LR et parfois Emmanuel Macron lui-même ("séparatisme islamiste"), demeurent incontournables. Pour y voir plus clair, nous avons rencontré un fin analyste du destin de l'Occident et auteur engagé dans la double lutte contre l'islamisme et l'extrême-droite antisémite, Pierre Rehov, romancier, documentariste, grand reporter franco-israélien.

Eric Zemmour pose lors d'une séance photo à Paris, 22 avril 2021

GÉOPOLITICO SCANNER

Éric Zemmour, Israël et sa vision de la politique étrangère

Depuis quelques jours, nombre de commentateurs annoncent le début du déclin de "l'effet Zemmour" et la fin de cette ascension de pré-campagne fulgurante. D'après notre chroniqueur Alexandre del Valle, là n'est pas le plus important, car avec ou sans Zemmour aux premier et deuxième tours des présidentielles, les questions civilisationnelles et donc éminemment géopolitiques qu'il pose, certes de manière "violente", comme il l'a dit lui-même, et que d'autres candidats de droite assument aussi, notamment chez les LR et parfois Emmanuel Macron lui-même ("séparatisme islamiste"), demeurent incontournables. Pour y voir plus clair, nous avons rencontré un fin analyste du destin de l'Occident et auteur engagé dans la double lutte contre l'islamisme et l'extrême-droite antisémite, Pierre Rehov, romancier, documentariste, grand reporter franco-israélien.

Des CRS lors d'une opération d'évacuation de migrants.

Géopolitico Scanner

L’hiver démographique européen et l'immigration de masse : un double défi civilisationnel (seconde partie)

La démographie et la question de l'immigration sont des enjeux déterminants pour l'évolution historique et géopolitique des civilisations.

Des migrants sur une embarcation au large de la Méditerranée.

Géopolitico Scanner

L’hiver démographique européen et l'immigration de masse : un double défi civilisationnel

La démographie, systématiquement sous-estimée ou même niée par les partisans du multiculturalisme, et la question de l'immigration sont des facteurs déterminants de l'évolution historique et géopolitique des civilisations.

Le Grand déclassement de l’Occident? L'Europe dindon de la farce de la mondialisation…

Géopolitico Scanner

Le Grand déclassement de l’Occident? L'Europe dindon de la farce de la mondialisation…

Dans son essai "Le déclin de l’Occident", le philosophe allemand Spengler annonçait le déclin de l'Occident au moment même de son apogée. Il avait pressenti il y a un siècle, que l’Occident - alors encore colonial - allait être détrôné, rongé qu'il était déjà de l'intérieur par des doutes existentiels qui allaient en faire une civilisation inhibée et complexée.

Le professeur d'histoire-géo Samuel Paty a été assassiné le 16 octobre 2020.

Géopolitico Scanner

Samuel Paty : une victime des coupeurs de têtes jihadistes, des coupeurs de langue fréristes, et des néo-munichois de l'Education nationale adeptes de "l'apaisement"...

L'effet de sidération produit par l'assassinat de Samuel Paty est plus que dissuasif : à part la mairie de Bézier de Robert Ménard, aucun lycée de France n'a osé assumer le nom de Samuel Paty. Et comme après l'attentat de Charlie Hebdo, peu sont les volontaires pour reproduire publiquement des caricatures sur l'islam. Le "génie" du totalitarisme islamiste consiste à conquérir des territoires géographiques et mentaux par l'intimidation et la soumission.

Une photo d'illustration montre un flacon du vaccin contre la Covid-19, une seringue et un globe terrestre.

Bonnes feuilles

Géopolitique du Covid-19 : les conséquences de l’impact économique de la crise sanitaire à l’échelle planétaire

Jacques Soppelsa et Alexandre del Valle publient « La mondialisation dangereuse : vers le déclassement de l’Occident ? » aux éditions de L’Artilleur. Après l’effondrement du système bipolaire consécutif à la fin de l’URSS et à l’abandon de logique des blocs, le monde est entré dans une ère de grande incertitude. Extrait 2/2.

Justin Trudeau, Charles Michel, Joe Biden, Yoshihide Suga, Boris Johnson, Mario Draghi, Emmanuel Macron, Ursula von der Leyen et Angela Merkel posent lors du sommet du G7 à Carbis Bay, le 11 juin 2021.

Bonnes feuilles

Assistons-nous à une démondialisation ou à une désoccidentalisation de la mondialisation ?

Jacques Soppelsa et Alexandre del Valle publient « La mondialisation dangereuse : vers le déclassement de l’Occident ? » aux éditions de L’Artilleur. Après l’effondrement du système bipolaire consécutif à la fin de l’URSS et à l’abandon de logique des blocs, le monde est entré dans une ère de grande incertitude. Extrait 1/2.

Un citoyen s'apprête à voter dans le cadre des élections.

Géopolitco-Scanner

Le vrai clivage politique n'est plus Droite/Gauche mais mondialisme/souverainisme

L'identité, la mondialisation et la souveraineté sont des thèmes qui sont déjà centraux dans le cadre de la pré-campagne présidentielle. Le vrai clivage n'oppose plus vraiment la droite et la gauche, mais, d'un côté, des "patriotes" et, de l'autre, les défenseurs de l'idéologie de la déconstruction.

Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian et le Premier ministre australien Malcolm Turnbull sur le pont du HMAS Waller, un sous-marin exploité par le Royal Marine australienne, à Garden Island à Sydney.

Géopolitico-Scanner

Quelle stratégie pour la France après le camouflet australien ?

La France n'est-elle pas le dindon de la farce d'une alliance de dupes avec ses étranges "amis" anglo-saxons ?

Le président Emmanuel Macron prononce un discours lors d'une cérémonie à la mémoire des Harkis, des Algériens qui ont aidé l'armée française, à l'Elysée, le 20 septembre 2021.

Géopolitico Scanner

L'abandon des Harkis par la France de de Gaulle est-il pardonnable? Retour sur une repentance qui dérange bien plus les antiracistes xénophiles que d'autres "mémoires" indigènes...

Emmanuel Macron a prononcé un discours, le 20 septembre, envers les Harkis, ces combattants algériens abandonnés par milliers à la fin de la guerre d’Algérie. La demande de pardon faite par Emmanuel Macron aux Harkis et à leurs familles marque une véritable rupture.

Une photo prise le 25 juillet 2016 au centre de commandement du plan français antiterroriste "Vigipirate", baptisé "Opération Sentinelle", au fort de Vincennes.

Géopolitico Scanner

Procès des jihadistes du 13 novembre 2015 : l'inconséquence de la politique étrangère et de la lutte anti-terroriste de la France et de l'Occident...

Alors que le procès des attentats du 13 novembre a débuté, quels sont les principaux enseignements de la lutte contre le terrorisme en France et en Occident ?

11 septembre, 20 ans après : des Musulmans ou des Occidentaux, qui a gagné ou perdu (et quoi…) ?

Le match derrière le match

11 septembre, 20 ans après : des Musulmans ou des Occidentaux, qui a gagné ou perdu (et quoi…) ?

Si le 11 septembre à marqué le déclenchement d’une guerre contre le terrorisme, une autre manière d’aborder l’héritage des attentats contre le World Trade Center est d’éliminer les terroristes de l’équation et de raisonner sur le bilan à hauteur d’individus du choc (relatif) de civilisation qui a marqué le début du 21eme siècle.

Une vue des twin towers de New York lors des attentats du 11 septembre 2001.

Géopolitico-scanner

11 septembre 2001: 20 ans après, un bilan géopolitique de deux décennies de "guerre contre la Terreur" et d'interventionnisme américano-occidental dans le monde

Vingt ans après les attentats du 11 septembre, quels sont les principaux enseignements de l'interventionnisme américain dans le monde et au Moyen-Orient dans le cadre de la lutte contre la menace terroriste ?

Le Chaos Afghan: entre déconfiture américaine et bouleversement géopolitique régional

Géopolitico Scanner

Le Chaos Afghan: entre déconfiture américaine et bouleversement géopolitique régional

Cette semaine, pour faire le point sur la situation afghane, Alexandre del Valle s'est entretenu avec deux grands experts de la région: Emmanuel Razavi, spécialiste du Moyen-Orient, directeur de la rédaction du site d’informations Fildmedia.com, qui a couvert la guerre en Afghanistan en tant que Grand Reporter de guerre, tant du côté de l’armée américaine que des Talibans, puis le géopolitologue Viatcheslav Avioutskii, spécialiste du monde russe et post-soviétique, fin connaisseur de la zone Af-Pak, professeur à l’ESSCA School of Management. Ces deux visions, l'une de terrain, l'autre académique, se complètent et confirment que la question afghane, fort complexe, doit être analysée dans ses différents contextes local, régional et global, et non en fonction d'émotions ou de visions conjoncturelles propres aux chaînes d'infos.

Contributeurs les + lus