À Propos

Farhad Khosrokhavar est un sociologue franco-iranien, directeur de recherche à l'EHESS, auteur de Quand Al Qaïda parle : témoignages derrière les barreaux, et de La Radicalisation.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Irrationalité

Accusations en série contre la Police : quelle part d'instrumentalisation politique de l'extrême gauche, quelle part d’examen critique légitime à mener ?

Ce lundi, le corps de Steve Maia Caniço a été retrouvé dans la Loire, plus d'un mois après sa disparition. Les premières réactions des hommes politiques, notamment celle d'Alexis Corbière pour LFI, ont été très critiques à l'égard des méthodes des forces de police.
01/08/2019 - 08h46
3519
Géopolitique

Ce que les attentats de Téhéran pourraient changer au Moyen Orient en général et entre l’Arabie Saoudite et l’Iran en particulier

Alors qu'ils devraient être unis, les pays du Moyen-Orient peinent à trouver une entente pour combattre l'Etat Islamique. Une difficulté en partie due à la confrontation entre l'Arabie Saoudite et l'Iran, et qui ne va pas s'améliorer suite aux attentats de mercredi...
08/06/2017 - 11h06
01
Sur le terrain

Ces statistiques ethniques qui font tousser la France et que pourtant tant de gens sont contraints d’utiliser pour gérer le réel

Robert Ménard, maire de Béziers, est accusé d'avoir fiché les élèves musulmans de sa commune, suscitant de vives réactions. Si le fichage ethnique demeure interdit, de nombreux cas de figure nécessitent de demander l'origine ou la religion d'une personne.
07/05/2015 - 13h57
010
Entre chien et loup

Dans les lézardes de l’unité nationale : combien sont-ils à éprouver une fascination trouble pour le terrorisme islamique ?

Le hashtag #JeSuisKouachi en hommage aux deux frères qui ont attaqué Charlie Hebdo a été très utilisé sur Twitter. Un fait qui montre une attitude favorable aux actes terroristes dans une partie de la population.
16/01/2015 - 11h27
03
Médiation

Pourquoi l’espoir en banlieue, ce sont les filles

Le passage à l'acte des frères Kouachi constitue l'émanation tragique d'une radicalisation et d'un climat de violence bien réels dans certaines banlieues françaises. Une situation que les jeunes filles peuvent contribuer à désamorcer.
09/01/2015 - 09h40
01
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours