À Propos

Charles Beigbeder est Président de Gravitation SAS, sa holding industrielle et financière, qui investit notamment dans les domaines de la croissance verte et de l’internet : AGROGENERATION (production agricole), ELECTERRE (géothermie), AUDACIA (financement des PME).

Par ailleurs, Charles Beigbeder est engagé dans plusieurs mouvements liés à l’entreprise et à la vie de la cité.

Il est conseiller municipal du 8ème arrondissement de Paris.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Tribune

Refonder la droite, refonder une véritable opposition

Une tribune de Charles Beigbeder
07/07/2017 - 10h12
06
Bonnes feuilles

Famille, identité sexuelle, religion : non, l’égalité en droits n’exclut pas de règler différemment des situations différentes

Au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, Daech publiait un communiqué par lequel il revendiquait les attaques à l’encontre du peuple qui "porte la bannière de la Croix en Europe" et se félicitait d’avoir pu tuer plus des centaines "croisés". L'auteur considère que si nous ne voulions plus reconnaître nos racines chrétiennes, l’ennemi nous a cruellement rappelés à nos origines. Extrait de "Charnellement de France" de Charles Beigbeder, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux 2/2
22/05/2016 - 09h50
04
"Charnellement de France"

Charles Beigbeder : “Ce n’est pas au nom de la laïcité que l’on pourra contenir l'emprise de certaines prescriptions rituelles de l'islam dans la sphère publique, mais au nom de notre culture”.

Dans cet entretien, de même que dans son livre "Charnellement de France", Charles Beigbeder affirme la nécessité pour la France de reconnaître et d'assumer pleinement ses racines chrétiennes.
22/05/2016 - 09h45
07
Bonnes feuilles

Se reconnaître coupable : cette dignité supérieure d'une nation qui ne doit pas se transformer en autodénigrement systématique

Au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, DAECH publiait un communiqué par lequel il revendiquait les attaques à l’encontre du peuple qui « porte la bannière de la Croix en Europe » et se félicitait d’avoir pu tuer plus de cent « croisés ». L'auteur considère que si nous ne voulions plus reconnaître nos racines chrétiennes, l’ennemi nous a cruellement rappelés à nos origines. Extrait de "Charnellement de France" de Charles Beigbeder, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux. Extrait 1/2
21/05/2016 - 10h08
01
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours