En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 13 heures 47 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 31 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 17 heures 43 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 18 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 19 heures 50 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 13 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 20 heures 48 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 6 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 12 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 15 heures 41 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 14 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 11 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 9 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 19 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 20 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 20 heures 58 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 10 min
© Reuters
Le gluten est tiré de certaines céréales comme le blé.
© Reuters
Le gluten est tiré de certaines céréales comme le blé.
Peur sur la ville

Dernière panique alimentaire en date : le gluten est-il dangereux pour notre cerveau ?

Publié le 23 décembre 2013
Un livre, d'ores et déjà un best-seller, fait trembler l'Amérique en prônant pour la préservation du cerveau la suppression totale des céréales dans l'alimentation. Une réflexion plus que contestable que le professeur André Nieoullon décrypte pour Atlantico.
André Nieoullon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Nieoullon est Professeur de Neurosciences à l'Université d'Aix-Marseille, membre de la Society for Neurosciences US et membre de la Société française des Neurosciences dont il a été le Président. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un livre, d'ores et déjà un best-seller, fait trembler l'Amérique en prônant pour la préservation du cerveau la suppression totale des céréales dans l'alimentation. Une réflexion plus que contestable que le professeur André Nieoullon décrypte pour Atlantico.

Une nouvelle fois  un ouvrage sur le cerveau fait le buzz aux US…  Aussi incroyable que cela puisse être, un neurologue de Floride, David Perlmutter, vient de publier un ouvrage qui est un véritable bestseller depuis sa parution en septembre dernier (« Grain Brain : the surprising truth about wheat, carbs, and sugar : your brain’s silent killers »). Je n’ai pas encore eu l’opportunité de lire ce livre mais si j’en crois le nombre de commentaires et articles de presse qu’il suscite, les théories avancées sur la toxicité de la consommation de sucre pour le cerveau trouvent un écho direct, certainement amplifié par le fait qu’aux Etats-Unis l’obésité est un problème de société majeur. Toutefois, à ce stade et pour autant que je puisse en juger, il n’est pas impossible que les prises de position de Perlmutter érigées en termes de théories scientifiques soient pour le moins excessives et quelque peu infondées, même si depuis de nombreuses années nous savons parfaitement que l’obésité et le diabète, voire l’intolérance au sucre qui lui sont associés, accroissent le risque de développer une maladie neurodégénérative, de type maladie d’Alzheimer notamment. Mais la relation causale entre la consommation de sucre et la survenue de ces maladies neurodégénératives est loin d’être établie. C’est au moins là que Perlmutter exagère et ne fait pas preuve de la rigueur scientifique qui devrait exiger qu’il nuance ses propos.

La théorie de Perlmutter est que la consommation de sucre sous toutes ses formes, qui augmente la glycémie, facilite l’inflammation cérébrale et exerce par là des effets toxiques sur le cerveau ; le risque étant accentué par la consommation de gluten qui, métabolisé au niveau de l’estomac, libère de nombreux polypeptides dont quelques-uns franchissent la barrière hémato-encéphalique et pénètrent par-là dans le cerveau, contribuant à accélérer les effets cytotoxiques du sucre. Jusque-là, rien à dire ou presque. Il s’agit d’une théorie parmi d’autres… Mais on est loin d’un scoop qui expliquerait une telle popularité de cet ouvrage tellement ces idées sont déjà bien ancrées dans l’esprit des chercheurs. Là où il faut s’interroger, c’est lorsque Perlmutter affirme que la consommation de ces sucres est un élément de causalité des maladies neurologiques et que l’une des façons de réduire la survenue de ces maladies incluant outre la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, l’anxiété, la dépression, les céphalées, l’épilepsie… et jusqu’aux troubles de la libido, est de respecter une diète sévère alliant la diète sucrée à l’absence totale de consommation de céréales ! De plus, il affirme que de tels régimes alimentaires constitueraient une voie thérapeutique pour ces pathologies et notamment pour la maladie d’Alzheimer. De la prévention des maladies neurologiques à leur prise en charge. Rien que ça !

Évidemment, dans un pays où l’obésité représente un véritable fléau et où le diabète est endémique, on peut comprendre pourquoi ce livre est si bien reçu… Le régime alimentaire des Américains est basé sur la consommation de 60% de sucres pour 20% de protéines et autant de graisses. Un brin moralisateur, Perlmutter, dès lors qu’il affirme que les gens sont devenus addicts au sucre et au gluten et qu’on leur a menti en leur laissant croire qu’ils pouvaient faire n’importe quoi pour se nourrir… et donc qu’il est temps de se ressaisir pour éviter les maladies neurologiques. Le gluten érigé en « poison » par l’inflammation qui accompagne sa consommation, devenant alors un facteur de risque « évitable » des démences, notamment. Simple. Encore fallait-il y penser !

Heureusement, les choses ne sont pas si simples. Le sucre et les céréales sont consommés depuis la nuit des temps et leur contribution au métabolisme est essentielle, et dans de nombreuses cultures le sucre est consommé sans limitation sans qu’il soit fait état d’incidence sur les maladies neurologiques, sauf à accroître le diabète et l’obésité. Et même si le diabète accroît significativement le risque de maladie d’Alzheimer, il ne s’agit que de facteur de risque et certainement pas de lien de causalité. Toutes les études épidémiologiques le montrent. A cet égard, mis à part cette « fixation » de l’auteur sur l’inflammation, l’argumentation est un peu faible. D’abord, s’agissant de processus dégénératifs associés aux maladies neurodégénératives, le débat dans la communauté n’est pas encore tranché de savoir si l’inflammation est la cause ou la conséquence de la mort neuronale. Autant d’éléments à ce jour en faveur de l’une ou l’autre de ces hypothèses ! Ensuite, ce qu’il est commun d’observer est que si effectivement le glucose est le principal agent fournissant l’énergie des neurones avec l’oxygène, c’est aussi par les chaînes respiratoires des cellules que sont produits les radicaux libres dont les effets délétères sont connus et majeurs. A cet égard, il faut rappeler d’une part que les seules mutations géniques qui allongent la durée de la vie (constatées expérimentalement chez l’animal) sont celles qui contribuent à réduire le stress oxydatif et que, d’autre part, le seul moyen d’augmenter durablement l’espérance de vie est effectivement de réduire l’apport calorique dans une démarche que l’on nomme « restriction calorique ». Dans ce contexte Perlmutter pourrait ainsi être au moins en partie dans le vrai, mais probablement pas pour les raisons qu’il avance… Et enfin, s’agissant de l’impact d’une alimentation riche sur l’organisme il ne faut pas oublier que le principal effet reconnu est sur l’athérosclérose et les maladies cardio-vasculaires, plus généralement. Et à cet égard on note que ces pathologies sont également reconnues comme des facteurs de risque pour les états démentiels.

En conclusion, il reste surprenant que des discours aussi peu scientifiques et réducteurs comme celui de Perlmutter, assortis de recommandations drastiques telle la suppression pure et simple de toute consommation de céréales, trouvent un écho aussi favorable. Un problème de société ? Sans nul doute mais cela fait quelque peu frémir. Ceci rappelle d’ailleurs étrangement les théories sur le vieillissement qui émanaient aussi de l’Amérique puritaine des années 1950, où chacun était mis face à ses responsabilités : vivre en économisant son « potentiel vital », avec l’idée que la gestion sans excès promettait une longue vie, ou au contraire avoir une vie débridée en brûlant la chandelle par les deux bouts et s’exposer alors à mourir jeune. Un tel conservatisme serait-il encore de mise dans l’Amérique d’Obama ? A écouter Perlmutter, on peut le craindre !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 23/12/2013 - 22:12
Question
A l'Elysée, le chef cuistot n'abuserait-il pas de l'apport de gluten dans les plats qu'il mijote pour Nullos 1er ? Dans l'affirmative, on comprendrait mieux certains symptômes pour le moins inquiétants chez ce dernier !
gliocyte
- 23/12/2013 - 11:42
Ce qui est scandaleux
C'est qu'un neurologue se serve de sa discipline pour raconter n'importe quoi. Son seul souci est de créer le buzz, et de s'enrichir sur le dos des crédules. De toute façon, ces spécialistes ne disposent que de 3 nutriments, les protéines, les glucides et les lipides, aussi font-ils joujou avec. Les acides gras saturés ont été vilipendés, comme les glucides, viendra le tour des protéines. Il faut vendre à tout prix du nouveau, du néo nouveau. Il n'y a aucune différence entre le monde de la haute couture et celui des nutritionnistes dont se servent ensuite tous les spécialistes des organes humains pour surfer dessus.
Dire et répéter qu'il faut manger de tout, de façon équilibrée et choisir de préférence les produits les moins dénaturés par l'intervention de l'agro alimentaire, sans céder au mirage du bio, ne fait pas recette, cela ne permet pas d'en récupérer des royalties!