En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 7 heures 32 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 8 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 9 heures 34 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 5 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 12 heures 29 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 2 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 15 heures 51 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 17 heures 35 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 11 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 10 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 11 heures 53 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 14 heures 51 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 12 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 16 heures 34 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 17 heures 39 min
© Reuters
"Le vin de France représente aujourd'hui la seconde rentrée de devises, juste derrière l'aéronautique et devant l'ensemble du secteur agroalimentaire."
© Reuters
"Le vin de France représente aujourd'hui la seconde rentrée de devises, juste derrière l'aéronautique et devant l'ensemble du secteur agroalimentaire."
Bonnes feuilles

Le vin face à la loi Evin : la France cessera-t-elle enfin de dénigrer son patrimoine national ?

Publié le 04 août 2013
La France a deux grandes spécialités : son vin et sa capacité à dénigrer le patrimoine national. La loi Evin réunit les deux. Extrait de "Invignez-vous !" (1/2).
Jacques Dupont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste au Point, Jacques Dupont est l'auteur de "Choses bues" et "Le guide des vins de Bordeaux", aux éditions Grasset.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France a deux grandes spécialités : son vin et sa capacité à dénigrer le patrimoine national. La loi Evin réunit les deux. Extrait de "Invignez-vous !" (1/2).

La plus ahurissante des spécialités françaises pourrait s’intituler la balle dans le pied, l’autoflagellation, le bâton dans les roues, la chaîne et le boulet… Au choix. Il s’agit de cette intense capacité à flinguer sans sommation tout ce qui serait susceptible de figurer un semblant de fierté hexagonale, un zéphyr d’optimisme, une esquisse de réussite. Ici, un jeune qui veut être boucher, c’est un idiot qui ne fiche rien à l’école ou un tueur sanguinaire en devenir. Un type qui crée son entreprise finira ruiné, sous les ponts, et ses pauvres parents devront vendre la maison qui les a vus naître. Un paysan n’est rien d’autre qu’un pollueur de nappes phréatiques, les politiques ne pensent qu’à s’en mettre plein les poches (pour 82 % des Français, sondage IPSOS janvier 2013), les profs des feignants, les TGV toujours en retard, les chanteurs drogués et sans voix, la bouffe congelée, les sportifs trop fêtards, le cinéma gnangnan, nos voitures tellement moins solides que les allemandes…

Cette capacité très française à vilipender, voire détruire tout ce qui ne fonctionne pas trop mal dans notre pays, s’étend à de nombreux secteurs, du textile à la sidérurgie. Mais, c’est au rayon vert – agriculture, élevage, agroalimentaire, gastronomie – qu’on domine le sujet avec le plus d’efficacité. Où trouve-t-on les pires détracteurs du foie gras ? Au pays qui l’a inventé. Où doctent les plus ardents promoteurs de la cuisine dite moléculaire, celle qui se propose de remplacer les vrais œufs de ferme par l’agar-agar, la lécithine ou la gomme xanthane ? Mais en France bien sûr, où pourtant les grands chefs ne cessent de nous expliquer que ce qui compte, in fine, c’est la qualité des produits dont notre terroir abonde !

Où laisse-t-on les géants de la biotechnologie imposer la pasteurisation dans l’élaboration des fromages d’AOC ? Chez de Gaulle et successeurs. Le pire du pire fut atteint avec la loi Evin, adoptée en 1991 et toujours en vigueur, qui fait du vin une sorte de drogue licite. En 1934, le président de la République Paul Deschanel, à l’invitation du négociant et propriétaire Désiré Cordier, se rend à Saint-Julien au centre du Médoc viticole et de ses crus classés pour fêter autour d’un banquet « le village de France qui compte le plus de centenaires ». En 2013, le président se cache pour en boire ; le vin n’a plus sa place dans la Cité et nous sommes entrés dans une phase prohibitionniste à peine voilée.

Les Américains s’ébahissent de notre longévité, de ces centenaires qui ne crachent pas sur le canon, du faible taux de maladies cardiovasculaires dans les régions où le confit de canard se décline au madiran. Chez eux, l’admiration pour le mode d’alimentation méditerranéen se traduit par une hausse sans discontinuer depuis dix ans de l’achat et de la consommation de vin rouge. Il s’agit d’ailleurs d’une tendance mondiale. La Chine s’éveille, depuis quelques années déjà, au son du bouchon. Elle est devenue le premier client de Bordeaux quand elle ne se sert pas sur place en rachetant des châteaux. Son propre vignoble dépasse désormais en volume celui des Etats-Unis. Même au pays de la vodka, le vin gagne du terrain. Le président Medvedev, quand il assurait l’intérim Poutine, en août 2011 s’était déclaré chaud partisan du pied de vigne : « C’est un secteur important qui va contribuer à éradiquer l’alcoolisme. Les pays où la viticulture est développée n’ont pas ces problèmes. » Le Brésil, malgré ses taxes ahurissantes, est un des pays les plus ciblés par nos exportations de champagnes mais aussi de vins dits tranquilles, sans bulles. Depuis dix ans, on y dénombre 40 millions de nouveaux consommateurs et la France y dispose d’une image haut de gamme. En deux ans, de 2009 à 2011, nos exportations de vins de qualité ont progressé de 51% en valeur et 46 % en volume et ce mouvement s’est perpétué en 2012.

Grâce à cela, le vin de France représente aujourd’hui la seconde rentrée de devises, juste derrière l’aéronautique et devant l’ensemble du secteur agroalimentaire. Le bilan pour l’année 2012 des vins et spiritueux (surtout le Cognac) s’établit à plus de 11 milliards d’euros, 10% de plus qu’en 2011. Cela représenterait l’équivalent d’une bonne centaine de Rafale, si toutefois nous parvenions à vendre cet avion ailleurs qu’en France ! Et nous, pauvres de nous, que faisons-nous ? On maudit, on condamne, on montre du doigt, on interdit. Le vin de France, un domaine qui faisait l’unanimité, dont personne ne contestait la supériorité sur tous les autres dans tous les pays, fait figure de proscrit chez lui. Je ne force pas le trait.

Aujourd’hui, ce n’est pas de la fiction, nul, sous peine d’amende lourde payée par le diffuseur, ne peut évoquer le vin à la télévision autrement que sous un aspect général, patrimonial, collectif, désincarné, anonyme, inutile. Cela rappellera aux plus anciens ces magnifiques publicités en noir et blanc qui fleurissaient à l’époque de la RTF (Radio Télévision Française) sur les produits laitiers ou les légumineuses : « On a toujours besoin de petits pois chez soi ! »

Extrait de "Invignez-vous !", Jacques Dupont, (Editions Grasset), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 04/08/2013 - 00:55
Les OGM et les agronomes, les gaz de schiste, le nucléaire, etc
On pourrait être les meilleurs en développement d'OGM et aider les pays qui meurent de faim : non le conseiller de la Corrèze fait plaisir au Larzac, à Bové et au 2% des voix, obligeant nos chercheurs à aller à l'étranger;
On est leader en énergie nucléaire : pour plaire au 2% on saccage notre industrie au profit des fantasmes des Bové, Joly, etc, etc
On a peut être une fortune dans notre sous sol : au lieu de même l'évaluer on donne raison aux Larzac et autres régions qui ne vivent que par les apports financiers des l'état compte tenu de leur niveau de sous développement, volontaire de leur part, économique.
Mais NKM faisant la bise d'allégeance à Bové c'est guère plus brillant !
pemmore
- 03/08/2013 - 11:26
On a les élus qu'on mérite,
Exemple, la d90 motobécane, le meilleur cyclomoteur français jamais inventé , 90 kmh boîte 5, vs 50 kmh
La cx 2500 turbo ,250kmh (la fameuse pub Grace Jones), la meilleure berline Française jamais inventée ,vs 100kmh sur route 130 autoroute.
Une hystérie contre tout véhicule Français et leurs centaines de milliers d'emplois.