En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

01.

La Panthère rose jaune

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 2 heures 19 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 3 heures 2 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 5 heures 31 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 6 heures 15 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 7 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 8 heures 22 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 8 heures 45 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 9 heures 20 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 9 heures 38 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 2 heures 44 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 4 heures 13 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 5 heures 46 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 6 heures 43 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 7 heures 41 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 8 heures 50 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 9 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 9 heures 42 min
L'ancien patron du FMI s'est exprimé sur la chaîne américaine CNN.
L'ancien patron du FMI s'est exprimé sur la chaîne américaine CNN.
Boule de cristal

Comment et où DSK pourrait revenir à un poste star

Publié le 11 juillet 2013
Depuis plusieurs semaines DSK revient doucement : montée des marches à Cannes, entrevue avec les sénateurs et dernièrement interview à CNN. L'ancien patron du FMI montre des signes de retour aux contours incertains.
Philippe Braud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Braud est un politologue français, spécialiste de sociologie politique. Il est Visiting Professor à l'Université de Princeton et professeur émérite à Sciences-Po Paris.Il est notamment l'auteur de Petit traité des émotions, sentiments...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis plusieurs semaines DSK revient doucement : montée des marches à Cannes, entrevue avec les sénateurs et dernièrement interview à CNN. L'ancien patron du FMI montre des signes de retour aux contours incertains.

L'ancien patron du FMI s'est exprimé sur la chaîne américaine CNN. Dans cet entretien, il met en avant sa position de victime, il dénonce la mise en scène de son arrestation dans l'affaire du Sofitel de New-York. L'affaire juridique du Sofitel s'est officiellement terminée le 10 décembre 2012 grâce à l'accord financier fixé avec Nafissatou Diallo. L'entretien à CNN est-il une façon pour DSK de clôturer définitivement l'affaire du Sofitel, médiatiquement parlant ?

Cet entretien fait partie d’un plan plus large en vue d’explorer les moyens de revenir dans le jeu politique. Mais il a aussi une dimension très personnelle : laver ce qu’il considère comme un affront, sauver la face. Dans ce type de situation, se présenter comme victime est comme toujours la meilleure stratégie possible. Un non-lieu, fondé non pas sur l’absence de matérialité des faits mais sur la difficulté d’obtenir l’unanimité d’un jury, est évidemment une aubaine pour tout prédateur peu soucieux de la souffrance infligée à autrui, encore moins s’il s’agit d’une "domestique".

Il y a quelques semaines, il était au Sénat pour donner des conseils sur la fiscalité aux sénateurs. DSK est-il en train de mettre en place son retour en politique?

L’ancien directeur du FMI n’a renoncé à rien ; aussi est-il prêt à exploiter toutes les opportunités qui lui sont offertes. Si elles se multiplient, cela se transformera après coup en une véritable stratégie de retour. Mais pour l’instant, sa marge d’initiative demeure encore réduite ; il a besoin d’un réseau d’amis et de relations demeurés ouvertement ou secrètement solidaires.

Peut-il réellement revenir sur le devant de la scène, sachant que l'affaire du Carlton de Lille n'est pas terminée, et au vu de son passif ?

Tout dépend de ce que l’on appelle revenir sur le devant de la scène. Dans un rôle politique majeur, cela me paraît exclu. Une campagne électorale serait ravageuse en raison des "rappels" qui seraient faits de sa conduite. Et dans un poste en vue au sein du gouvernement par exemple, il redeviendrait très vite un partenaire encombrant pour ses amis. Sans parler du fait qu’il a aussi des ennemis au sein de sa famille politique, et que certains de ses ex-lieutenants, devenus des rivaux, n’ont pas nécessairement envie de lui laisser beaucoup de place. En revanche, l’idée naïve selon laquelle on pourrait sortir de la crise grâce au concours d’un expert de qualité exceptionnelle (sous-entendu comme lui) peut l’aider à décrocher une forme de consultance en vue. Mais cette solution ne peut être que sans lendemain car les clés de sortie de crise sont d’une autre nature et ne dépendent pas de l’intelligence d’un magicien de l’économie.  

Quelles sont les étapes à franchir pour qu'il réussisse son retour sur la scène politique ?

Je ne crois pas à la possibilité de ce retour, du moins au niveau auquel il voudra prétendre (au minimum comme membre du gouvernement) même si, pour des raisons psychologiques évidentes, lui-même a besoin de s’accrocher à cette perspective. Certes, les retournements de l’opinion publique peuvent ménager bien des surprises mais il s’agit ici d’une réputation personnelle qui demeure largement ternie et cette tache ne peut que nuire à celle de l’équipe à laquelle il appartiendrait. En revanche, il n’est pas exclu qu’il puisse trouver un jour une circonscription qui l’élise à la députation.

Quelles formes pourraient prendre son retour : nomination à un poste (lesquels), élection, expertises, conférences... ?

Comme conseiller économique itinérant, délivrant les bons et surtout les mauvais points à ceux qui exercent le pouvoir, il dispose d’une réelle capacité de nuisance. Ce qui lui confère déjà, et lui confèrera encore davantage, un poids politique (négatif) non négligeable. Cette influence s’exercera surtout au détriment de son ex-famille politique. Non pas qu’il puisse apporter aux experts économiques qui conseillent les gouvernements européens quelque lumière que ce soit dont ils ignoreraient l’existence, mais aux yeux du public profane, ses capacités pédagogiques et sa liberté de ton due à sa mise à l’écart des responsabilité peuvent impressionner.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Gégé Foufou
- 12/07/2013 - 08:53
Volez, volez, volez moi, volez; volez; volez moi
Mais votez pour moi

Sur l'air de la chanson de Enrico" donnez donnez donnez moi"
la saucisse intello
- 12/07/2013 - 04:29
@ Qwantix.......
Sur Clémenceau je suis partagé. Il y eut la révolte des vignerons du midi en 1907 mais il y eut aussi l'effort de guerre en 14/18. Episode Léon Jouhaux qui voulait mettre en grève les usines d'armement alors que l'artillerie française tirait 3 MILLIONS d'obus certains jours sur le front de Verdun, Clémenceau le convoqua et lui laissa l'alternative suivante : Ou les obus pour le front ou le peleton d'exécution pour lui, et il l'aurait fait ! La grève n'eut pas lieu. Mais il faut admettre que côté citations, il avait la dent dure !
A propos de Briand : Le coeur d'un lapin dans la peau d'un tambour !
A propos du livre d' Herriot sur Mme Récamier : Un pavé sur une rose !
Durant la grande guerre, il fut ce que fut Churchill pour les anglais en 40/45 ! Malgré ses immenses défauts, il est entré dans l'Histoire comme l'un des rares hommes politiques dont on n'aurait pu se passer. Des hommes disparus !
la saucisse intello
- 12/07/2013 - 04:19
"l'intelligence....
d'un magicien de l'économie".....dis-donc, le pisse-copie, on te paye cher pour écrire des conneries pareilles ? Je ne savais pas que dans une bitte il y a des neurones !....Ah, bon, t'es payé à la ligne ! En fait comme les "auteurs" de romans porno dans les années 70 ! Allez, dégage, on a assez de sert-la-soupe comme ça ! Et comme maître à écrire des conneries, tu arrives trop tard, "la saucisse" a déja pris la place.
"et me les sers moi-même avec assez de verve
pour ne pas accepter qu'un autre me les serve"