En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
"La rapidité avec laquelle la figure médiatique s’est écroulée ou dissipée est à la mesure de celle avec laquelle Snowden a été élevé au rang de héros."
Désacralisation
Edward Snowden ou comment passer de héros national à ennemi public n°1 en une semaine
Publié le 18 juin 2013
Edward Snowden est l'ancien collaborateur de la CIA qui a révélé l'existence du programme de surveillance Prism. Il est depuis le 20 mai exilé à Hongkong et visé par une enquête du FBI. Il promet de nouvelles révélations sur la manière dont la NSA peut avoir un "accès direct" à des données privées sur Internet.
Jean-Sébastien Philippart est philosophe. Il est Conférencier à l'Ecole Supérieure des Arts de Bruxelles. Il est également auteur pour la revue MondesFrancophones.com.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Sébastien Philippart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Sébastien Philippart est philosophe. Il est Conférencier à l'Ecole Supérieure des Arts de Bruxelles. Il est également auteur pour la revue MondesFrancophones.com.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edward Snowden est l'ancien collaborateur de la CIA qui a révélé l'existence du programme de surveillance Prism. Il est depuis le 20 mai exilé à Hongkong et visé par une enquête du FBI. Il promet de nouvelles révélations sur la manière dont la NSA peut avoir un "accès direct" à des données privées sur Internet.

Atlantico : Edward Snowden, le désormais célèbre "lanceur d'alertes" et ancien de la CIA, a vu son statut passer en seulement quelques jours de "héros national" à celui de "traître" à la nation pour s'être réfugié en Chine. Comment expliquer cette évolution si soudaine, voire contradictoire ?

Jean-Sébastien Philippart : Premièrement, n’oublions pas que le « héros » est d’abord une figure littéraire : on rencontre davantage les héros dans les livres que dans la réalité. Par ailleurs, comme l’expose la tragédie, le héros est une figure ambivalente : c’est un homme qui par sa faute et de manière fatale devient malheureux, nous explique Racine. Classiquement, aveuglé par l’orgueil qui le pousse à se mesurer aux dieux, le destin héroïque se conclut par une chute (qui est en même temps l’instant de sa lucidité). Mais la tragédie constitue une « histoire » que nous n’avons pas ici. La rapidité avec laquelle la figure médiatique s’est écroulée ou dissipée est à la mesure de celle avec laquelle Snowden a été  élevé au rang de héros. C’est que la figure « héroïque » dans un contexte ultramoderne manque de fondement et disparaît aussi vite qu’elle n’apparaît. Si le héros tragique brûle de passion tout le long d’un combat, le cas Snowden ressemble plutôt à un feu de paille.     

Dans l'imaginaire américain, les "héros modernes" (Martin Luther King, Rosa Parks...) sont ceux qui ont su s'opposer à l'Etat lorsque celui défendait un système injuste pour le plus grand bénéfice des citoyens. En quoi la situation actuelle est-elle différente?

Comme dans la tragédie qui voit son héros écrasé par un destin monstrueux, la beauté de ces « héros » modernes réside dans leur combat face au gigantisme des institutions ou à la profondeur des mentalités. Snowden, lui (et il ne s’agit pas ici de juger mais de voir pourquoi il ne remplit pas les conditions du titre de héros), n’a pas fait face, il a fui. Par ailleurs, son « combat » paraît ambivalent : jouer la liberté contre la sécurité (en divulguant des informations classées secrètes) n’est pas plus noble que de jouer la sécurité contre la liberté.  

Doit-on en conclure qu'il est impossible de devenir un véritable héros à l'ère de la modernité ?

Dans une société ultramoderne, le héros n’a pas vraiment sa place pour plusieurs raisons. D’une part, classiquement, le héros provient de haute condition (ce qui donne de la profondeur à sa chute) ou est pourvu de qualités exceptionnelles qui en font un être à part. Or une société qui a soif d’égalitarisme comme la nôtre ne peut tolérer de telles inégalités. Ensuite, comment un demi-dieu pourrait-il être célébré dans une société toujours plus engagée dans la voie de la désacralisation ? Là où tout est affaire d’autonomie et d’accès à l’autonomie, quelle reconnaissance pour un homme providentiel ? Et dans une société pacifiée, quel combat mener ? Enfin, là où tout est connecté, là où la force est désormais une affaire de réseau et de relations, les exploits d’un héros solitaire ne peuvent être qu’un leurre. Dès lors refoulée, la figure du héros fait retour sur nos écrans sous la forme hypertrophiée du super-héros ou sous la forme de l’anti-héros dont se délectent les milieux branchés.

Propos recueillis par Théophile Sourdille 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
06.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
03.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
06.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
plume1520
- 18/06/2013 - 19:36
CERTAINEMENT PAS UN HEROS
ma liberte de voyager de me balader tranquillement est chaque jour mise a mal par les terroristes et criminels de tous poils. les seervices de renseignements se renseignent c'est leur job . alors il est normal qu'ils le fassent par tous les moyens ce jeune cretin allumé ne comprend rien et est tout sauf un hero .au contraire c'est bien le genre de gus a aller denoncer en d'autres temps
Glabre et Ingambe
- 18/06/2013 - 17:06
N'importe quoi..
Bavardage dans le corps de l'article. On ne retient pas de Snowden qu'il s'est réfugié à HONG-KONG 'et non pas "en Chine",la distinction n'est pas anodine) mais ce qu'il a révélé. Et s'il a fui, c'est parce qu'il a bien compris ce que la "justice" de son pays lui réserverait (cf le cas du soldat derrière les fuites du cas Wikileaks)
Mandos
- 18/06/2013 - 11:38
Quel bavardage inutile
Un philosophe qui vient conceptualiser l'évidence, il faut bien ça pour enfumer le chaland sur la façon surréaliste dont les médias, terrorisés à l'idée de déplaire aux PTB, se sont immédiatement aplatis pour jeter l'opprobre sur le traître.

Pourtant ça ne trompe personne, partout les commentaires des internautes le montrent. Mais le petit monde du journalisme est bien trop préoccupé par la préservation de son marchepied vers la fenêtre des puissants pour s'en préoccuper.

Il devrait, pourtant. Le vent tourne.