En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

06.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

07.

Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 33 min 38 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 5 heures 58 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 6 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 6 heures 50 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 7 heures 55 min
light > Santé
Santé
Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris
il y a 8 heures 31 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 57 min 50 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 3 heures 9 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 5 heures 31 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 6 heures 5 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 6 heures 39 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 7 heures 24 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 7 heures 33 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

il y a 8 heures 32 min
© Flickr / bookgrl
Dimanche soir sur TF1, François Hollande a présenté un effort de 30 milliards d'euros.
© Flickr / bookgrl
Dimanche soir sur TF1, François Hollande a présenté un effort de 30 milliards d'euros.
Des paroles...

Les trois mensonges économiques de l'agenda redressement de François Hollande

Publié le 11 septembre 2012
François Hollande a annoncé dimanche soir sur TF1 vouloir relancer la France en deux ans. Énonçant ses différents projets de lois, le président de la République souhaite un effort supplémentaire des ménages sans pour autant s'intéresser à la baisse des dépenses.
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a annoncé dimanche soir sur TF1 vouloir relancer la France en deux ans. Énonçant ses différents projets de lois, le président de la République souhaite un effort supplémentaire des ménages sans pour autant s'intéresser à la baisse des dépenses.

François Hollande sur TF1 a annoncé un « agenda du redressement », qu’il présente comme « le plus important depuis trente ans ». Le Président a présenté un effort de 30 milliards d’euros qui semble équitablement réparti : un tiers pour l’Etat, un tiers pour les entreprises, un tiers pour les ménages. Si la logique de communication est bien huilée, c’est un mensonge économique.

Le premier mensonge consiste à prétendre que l’effort supplémentaire des ménages ne sera « que » de 10 milliards d’euros. En réalité, en 2013, les Français subiront aussi la pression fiscale supplémentaire décidée dans la Loi de finances rectificative votée cet été, qui pesait déjà majoritairement sur eux.

Le deuxième mensonge, le plus grave, consiste à faire comme si une augmentation d’impôt ou une baisse de dépenses avait un effet économique équivalent. Or, c’est évidemment faux. Alberto Alesina a montré dans deux papiers (l’un de 2009, l’autre de 2012) que baisse des dépenses et augmentation de la fiscalité n’avaient absolument pas les mêmes conséquences sur la croissance.

Avec ses co-auteurs, l’économiste de Harvard a conclu que les ajustements fiscaux « qui reposent sur une baisse des dépenses et non sur une augmentation de la fiscalité sont plus susceptibles de réduire les déficits et la part de la dette dans le PIB que ceux qui reposent sur des augmentations d’impôts ». En outre, « ceux fondés sur la fiscalité favorisent de longues et durables récessions ». En clair, pour réduire la dette et favoriser la croissance : il faut baisser la dépense, pas augmenter les impôts.

Le troisième mensonge, c’est de laisser croire que les augmentations d’impôt suffiront à résoudre le problème de la dette. La fiscalité est déjà particulièrement élevée : en juillet, avant qu’il ne fasse ses nouvelles annonces, le Gouvernement prévoyait que les prélèvements obligatoires devraient représenter 46,5% du PIB. Ce qu’il faut désormais, c’est baisser les dépenses, comme la Cour des comptes l’a rappelé en début d’année.

L’excès de dette nuit à la croissance. Les travaux de Reinhart et Rogoff l’avaient montré. Au début de l’été, une étude de la BCE confirmait que les effets éventuellement positifs de la dette publique s’estompent au-delà de 67% du PIB pour devenir clairement négatifs vers 95% du PIB. En France, nous sommes proches de 90% du PIB.

Le problème c’est que le Gouvernement ne s’attaque toujours pas aux baisses de dépenses. La loi de finances estivale ne comportait pas un seul euro d’économie. Le Président vient d’annoncer que la prochaine proposerait seulement un gel des dépenses. C’est largement insuffisant. En outre, c’est nuisible à la croissance.

La politique économique française souffre trop d’être guidée par des impératifs politiciens qui donnent la priorité à des considérations bien éloignées de l’efficacité économique, qui seule peut faire que la France s’enrichisse, que chacun ait un emploi ou que le bien-être social s’accroisse. François Hollande a dit qu’il ferait de la croissance sa priorité. S’il est sincère, il doit s’intéresser à l’économie et non à sa communication personnelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kalixte
- 12/09/2012 - 18:16
Abracadaboum !
Très basiquement, comment un ménage assainit-il ses comptes ?
Il réduit les dépenses non ?
il cherche des recettes nouvelles certes, mais réduit avant tout ses dépenses.
Donc on va payer, mais pourquoi paye t'on ? Pour nos fonctionnaires encartés PS ? Pour tous nos assistés qui ne rendent jamais aucun compte ?
De plus , en quoi la clef de répartition "1/3 chacun" est-elle équitable ?
C'était où ce truc, dans le programme du PS ?
Quelle mascarade !
titine
- 12/09/2012 - 13:44
"Vous mentez...
Vous mentez, matin, midi et soir"...
Vinas Veritas
- 12/09/2012 - 08:58
1 euro
Personne n’a remarqué dans la méthode de François 2 l’assertion suivante :
Lorsque j’économiserais 1 €, je pourrais donner 1 € à l’éducation, 1 € à la recherche, 1 € aux entreprises, 1 € à ….
C’est formidable le pouvoir de multiplication que donne le statut de chef d’état ! je crois relire l’évangile mais moi quand j’économise 1 €, je ne peux hélas pas le dépenser dans plusieurs domaines.