En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 11 heures 54 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 14 heures 8 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 16 heures 28 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 16 heures 47 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 5 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 16 heures 11 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 17 heures 24 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 7 heures
A pic

Week-end de tous les dangers : l'euro est-il entré en phase terminale ?

Publié le 16 juin 2012
Flambée des taux d'intérêt, tensions en sein du couple franco-allemand, élections législatives chaotiques en Grèce... ce week-end est-il celui de la dernière chance pour l'eurozone ?
Frédéric Farah est diplômé de Sciences Po Paris, professeur en classes préparatoires, chargé d’enseignement à l’université de Paris V, ainsi que coauteur des deux derniers numéros de mars et d’avril de la revue Ecoflash relatifs aux dettes publiques en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Farah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Farah est diplômé de Sciences Po Paris, professeur en classes préparatoires, chargé d’enseignement à l’université de Paris V, ainsi que coauteur des deux derniers numéros de mars et d’avril de la revue Ecoflash relatifs aux dettes publiques en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Flambée des taux d'intérêt, tensions en sein du couple franco-allemand, élections législatives chaotiques en Grèce... ce week-end est-il celui de la dernière chance pour l'eurozone ?

Le ciel se couvre sur la zone euro de nuages aussi lourds et insistants que ceux qui défigurent notre été désespérément absent. Mais si le lyrisme n’est pas de mise, nous n’osons pas dire pour autant que la zone euro joue son avenir.

En effet, depuis 2009, début de la crise grecque nous l’avons entendu un nombre incalculable de fois. Les sommets de la dernière chance, et j’en passe, qui devaient éteindre l’incendie n’ont été que l’action de pompiers pyromanes résolus à préparer la prochaine crise. Les jours à venir peut-être seront un coup de butoir supplémentaire, voire le dernier, à l’édifice de l’euro si l’on encore on peut parler d’édifice, mais aussi peut être une chance pour l’Europe. La proposition peut paraître paradoxale et folle. Mais elle mérite un petit détour.

A première vue, rien ne peut aller dans le sens de cette proposition. Le couple franco-allemand est au bord du divorce. Madame Merkel fustige la médiocrité de certains propos en matière de stratégie économique. En somme, elle tance tout ce qui rejette la rigueur. M. Ayrault n’a pas de mots tendres pour la position allemande qu’il juge par bien des aspects contreproductive. M Hollande tente un rapprochement avec M. Monti pour promouvoir un plan de croissance. Le président du conseil italien voit les taux intérêt de la dette italienne prendre une direction inquiétante et se propose même de vendre des biens nationaux.

L’Espagne ne se porte guère mieux, plombée par ses banques et mise à genoux par son chômage de masse et emprunte autour de 6%. Chypre, le Portugal sont les prochains candidats au précipice. Et les grecs s’apprêtent peut être à donner la majorité à un gouvernement prêt à remettre sur la table les conditions d’octroi des plans dit d’aide à la Grèce. C’est donc un week end à zyudcoote pour paraphraser le livre de R. Merle qui fait récit de la bataille de Dunkerque, qui se prépare plus qu’une quelconque espérance. 

Pourtant nous nous refusons à souffler sur les braises sans pour autant ignorer la gravité de la situation. En économie, la confiance est clef et force est de constater que l’austérité à tous les étages, les plans de restructuration à répétition, les traités TSCG et autres, les fonds de solidarité financière ont peine à redonner espoir aux peuples ou confiance aux investisseurs.
L’appel au feu risque d’entraîner des surréactions dont les marchés sont les habitués, sans compter les prophéties autoréalisatrices. Lire A Orlean par les temps qui courent serait salutaire pour comprendre le fonctionnement des marchés érigés en juges de paix de nos politiques économiques.

Mais éclairons notre position. Le week end qui s’annonce va être politique et dans toute cette affaire il s’agit de politique, mais au sens noble du terme c’est à dire qui concerne la vie de la cité. Les peuples vont parler alors que tout se lie pour qu’ils se taisent. La France va probablement offrir à l’actuel président de la république une majorité pour gouverner, et les grecs vont s’exprimer. Mais l’Union économique et monétaire tremble car le parti de gauche de M Tzypras pourrait l’emporter. Ce dernier refuse les plans à l’œuvre et souhaite demeurer dans l’euro mais à d’autres conditions. Après tout, acceptons l’événement, le surgissement d’autre chose. Si le Pasok et Nouvelle Démocratie obtiennent la majorité des sièges, chacun criera l’euro est sauvé, en attendant la prochaine crise qui ne manquera pas d’arriver rapidement.

De toutes les manières, les plans proposés depuis trois ans pour sauver la zone n’aboutissent pas, mettent en place un fédéralisme autoritaire, une coordination négative, éloignent les peuples de l’Union, n’apportent pas la croissance et l’emploi. Et il faudrait les continuer , c’est quelque peu absurde.

La Grèce peut être dimanche soir le meilleur allié de l’union car si le vote du peuple grec intime le changement, ce vote n’échouera pas dans le vide. L’Italie, la France, l’Espagne avec leurs différences comprennent que le cocktail réformes structurelles et assainissement budgétaire ne sont pas les bonnes réponses du court et moyen terme. Il ne s’agit pas de croire que certaines réformes ne doivent pas être faites. Mais il convient de voir que leurs effets sont discutables et incertains.

L’OCDE dans une étude du mois de juin 2012 «  perspectives de l’OCDE sur les pensions 2012 » révèle que les réformes des retraites mise en œuvre dans 28 des 34 pays de l’OCDE se soldent par une baisse des 20 à 25 % des prestations. Les réformes structurelles qui ont affecté les marchés du travail italien, français, allemand , portugais ,espagnol ont eu pour conséquence d’accroître la dualisation de ces marchés sans apporter réponse au chômage. Une société de plein emploi quand bien même on y parviendrait n’aurait de sens que si l’emploi proposé est digne.

En l’état, la zone euro est dans l’impasse. Recréer le Merkozy, faire courber les grecs davantage alors qu’ils ont les yeux déjà près du sol, ligoter davantage la souveraineté des peuples ne changeront rien et ne donneront pas plus de vie à la zone euro, ce serait l’extension des moyens palliatifs et rien d’autre. Que ce week end illustre les vertus de la confrontation et non de l’affrontement. L’Europe est dans les pièges d’un conservatisme terrible il ne s’agit pas pour nous de dire qu’elle doit s’appuyer sur un endettement inconsidéré ou oublier les impératifs de compétitivité ou de productivité, mais la voie pour y parvenir n’est pas la bonne.

L’Allemagne doit accepter de rejoindre le débat car la crise va la gagner « Même si les commandes en provenance des pays hors zone euro restent dynamiques (3,6 % début 2012), le poids de la zone euro reste trop fort pour que les exportations vers les pays émergents puissent compenser le recul des commandes adressées par la zone euro à l’Allemagne, ce qui se répercutera inévitablement sur la croissance allemande. Le PIB devrait donc progresser moins rapidement en 2012 qu’en 2011 (0,9 % selon l’OFCE[3], après 3,1 %). L’Allemagne échapperait donc à la récession sauf si la contraction budgétaire devait s’amplifier dans l’ensemble de la zone euro. » Comme le souligne une stimulante note de l’OFCE le 13 juin.

La Grèce nous a offert il y a bien longtemps un legs : celui de la démocratie. Ce principe est celui d’un homme = une voix, dans sa version moderne. Sur les marchés, ce principe n’existe pas. Ce week-end soyons athéniens, retrouvons l’amour de l’agora, discutons d’Europe. Et place à la divergence et tant pis pour les consensus mortifères faits d’austérité impossible et de croissance différée, l’Europe vaut bien une saine querelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lepongiste
- 17/06/2012 - 09:54
C'est très simple le fauché veut toujours entraîner
les autres dans la dette !!! Il n'a rien à perdre !!
"Je n'ai rien à moi mais je suis prêt à partager vos avoirs" .....
Cette position de la France est intenable !
Croyez vous que Merkel soit débile au point de marcher dans la mauvaise combine de l'Internationale socialiste....
C'est la lutte finale ...
Lepongiste
- 17/06/2012 - 09:48
Il n'y a plus de couple Franco Allemand.....
Le coup de foudre s'est produit mais uniquement sur l'avion présidentiel !!!
Ganesha
- 17/06/2012 - 08:28
Anemone
L'argent de la dette, c'est avant tout de l'argent "sale", de l'argent fictif ! Gain de spéculation, produit par des ordinateurs qui achètent et revendent en quelques millisecondes. C'est aussi le résultat de toutes les niches fiscales et exonérations des grandes entreprises (amendement Copé)
Suprême astuce : plutôt que de payer des impôts, les riches prêtent de l'argent à l'Etat !
En provenance des paradis fiscaux, il cherche à acquérir une existence légale en dépouillant les honnêtes gens.
Il faut réviser vos arguments...