En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 8 heures 19 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 11 heures 21 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 12 heures 12 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 13 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 15 heures 29 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 18 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 18 heures 50 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 19 heures 24 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 8 heures 44 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 11 heures 46 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 13 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 15 heures 14 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 15 heures 47 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 17 heures 13 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 17 heures 49 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 18 heures 46 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 19 heures 42 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

Publié le 26 janvier 2020
Vincent Jauvert publie "Les Voraces, les élites et l’argent sous Macron" chez Robert Laffont. Jamais sous la Ve République les élites qui dirigent notre pays n'ont été aussi riches et obnubilées par l'argent. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la situation a-t-elle empiré sous Emmanuel Macron ? Extrait 2/2.
Vincent Jauvert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grand reporter à L'Obs, Vincent Jauvert est notamment l'auteur des Intouchables d'État (Robert Laffont, 2018).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Jauvert publie "Les Voraces, les élites et l’argent sous Macron" chez Robert Laffont. Jamais sous la Ve République les élites qui dirigent notre pays n'ont été aussi riches et obnubilées par l'argent. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la situation a-t-elle empiré sous Emmanuel Macron ? Extrait 2/2.

Merci, monsieur Cahuzac ! Sans lui, nous ne connaîtrions pas le montant du patrimoine des ministres, ni le détail de leurs revenus passés. Conséquence de la crise politique provoquée par les mensonges du secrétaire d’État au Budget, une loi relative à la transparence, adoptée en 2013, oblige les membres du gouvernement à fournir des déclarations d’intérêts et de patrimoine à la HATVP, qui doit les rendre publiques sur son site Internet. Une véritable révolution démocratique. 

En effet, que nous apprennent ces fiches ? D’abord que, sous François Hollande, les ministres étaient deux fois moins riches que sous Emmanuel Macron – 700 000 euros de patrimoine en moyenne, tout de même ! contre 1,4 million. Ensuite que les plus aisés d’entre eux n’étaient pas encore des rétropantoufleurs, une espèce rare à l’époque. 

De 2012 à 2017, le mieux nanti au gouvernement de la France est un éditeur de presse, Jean-Michel Baylet (8 millions d’euros), propriétaire de La Dépêche du Midi. Viennent ensuite Laurent Fabius (5,2 millions), patron du Quai d’Orsay, qui était bien énarque mais n’a jamais rejoint de groupe privé ; Michèle Delaunay (5,2 millions aussi), dermatologueoncologue ; Jean-Marie Le Guen (2,6 millions), médecin et consultant. 

L’énarque Michel Sapin (2,5 millions) n’a pas non plus pantouflé – jusqu’en septembre 2019, en tout cas. Son patrimoine a une origine tout autre : les terres et les biens immobiliers à Argenton-surCreuse dont il a hérité ont été acquis par l’un de ses ancêtres pendant la Révolution à la suite d’une adjudication des biens de l’Église… 

Quant au bon docteur Cahuzac, chacun sait qu’il a fait fortune grâce à sa clinique d’implants capillaires. Enfin, les autres ministres de Hollande, les Duflot, Moscovici, Peillon, Filippetti, Valls, Taubira, Montebourg ou Lebranchu, n’étaient pas millionnaires, parfois loin de là. Aucun, en tout cas, n’avait fait de passage juteux dans le privé après avoir été haut fonctionnaire…

Plusieurs ministres du gouvernement Philippe, si. Par exemple, la secrétaire d’État à la transition écologique, Emmanuelle Wargon, quarante-huit ans. Elle est la fille de Lionel Stoléru, un polytechnicien du corps des Mines, ministre de Giscard et de Mitterrand. Sa mère était énarque. Elle-même, après HEC, a fait l’ENA avec… Édouard Philippe, justement. Elle en sort auditrice à la Cour des Comptes. 

Sa carrière dans l’État va bon train, plutôt à gauche. Nommée en 2001 conseillère du ministre de la Santé, Bernard Kouchner, elle se retrouve douze ans plus tard déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle. L’un des plus gros postes de l’administration. Là, elle gagne très bien sa vie. Son salaire s’élève à 169 000 euros (Déclaration d’intérêts à la HATVP du 9 décembre 2018) net par an, soit 14 000 euros par mois. Plus que le président de la République, François Hollande, qui a réduit les émoluments du chef de l’État d’un tiers, à 12 696 euros net. Elle sait qu’elle ne peut pas espérer beaucoup plus dans la fonction publique. 

Alors, comme Muriel Pénicaud, elle part pantoufler chez Danone, dont elle devient la directrice des affaires publiques, autrement dit lobbyiste en chef. Un job moins prestigieux mais tellement mieux payé ! Ses émoluments grimpent très vite, nettement plus, en tout cas, que le point d’indice de la fonction publique… En trois ans, ils triplent : elle perçoit 245 000 euros en 2016, 327 000 en 2017 et 475 000 pour les dix premiers mois de 2018, juste avant qu’elle n’entre au gouvernement (Déclaration d’intérêts à la HATVP du 9 décembre 2018). 

Le patrimoine d’Emmanuelle Wargon, qui est toujours membre du corps de la Cour des Comptes, s’élève à 5,3 millions d’euros. Si l’ISF existait encore, elle devrait payer aux alentours de 34 000 euros par an d’impôt sur la fortune (calculs de l’auteur). Aujourd’hui, elle n’a rien à débourser. Comme sa maison de 150 mètres carrés, dans le Val-de-Marne, n’est estimée que 1,5 million, elle n’est, en effet, pas soumise à l’IFI (le plancher de l’IFI est de 1,3 million mais après un abattement forfaitaire de 30 % pour la résidence principale). Gain net, donc : trois Smic. 

On remarque que, dans ses avoirs mobiliers, donc échappant à l’IFI, on trouve une assurance-vie de 2,6 millions d’euros souscrite au… Luxembourg. Quand je l’ai interrogée sur cette troublante découverte, la ministre m’a répondu (E-mail du conseiller presse d’Emmanuelle Wargon à l’auteur, le 10 septembre 2019) qu’elle en a hérité « suite au décès de ses parents ». Que « ce compte a bien évidemment été déclaré au fisc français », et que, en 2017, elle a payé l’ISF sur cette assurance-vie, qui a fait l’objet « d’un mandat de gestion détenu par une banque française ». Elle a ajouté qu’elle n’a pas jugé nécessaire de rapatrier cette « assurance-vie inerte » quand elle est devenue ministre malgré le risque politique d’un tel avoir dans un pays considéré par le passé comme un paradis fiscal, « car il s’agit d’un héritage auquel elle n’a pas touché et qui a eu lieu avant sa prise de fonction au sein du gouvernement ». 

Notons que c’est à elle, et à Sébastien Lecornu, qu’a été confiée la charge d’organiser le grand débat national mis en place après la crise des Gilets Jaunes.

Extrait du livre de Vincent Jauvert, "Les Voraces, les élites et l’argent sous Macron", publié chez Robert Laffont 

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 30/01/2020 - 18:25
AJM
Ce qui est choquant, ce n'est pas combien ils sont mais POURQUOI ils l'ont. Chez ces gens la comme chantait Brel, on se refile les petits plats....tiens il parait que Voynet est directrice de l'ARH à Mayotte, pendant que le fils Bachelot qui n'a pas une tête à avoir inventé la poudre s'est vu confier lui aussi une sinécure , et et et....C'était comme cela sous l'ancien régime ....et d'ailleurs Ladret de Lacharrière qui voulait la légion d'horreur et qui embauche Penelope pour 90 000 euros alors qu'il lui suffisait de .....déterrer Papon
ajm
- 26/01/2020 - 17:16
Intérêt très relatif de ce genre d'informations.
Article sans grand intérêt. Si des hommes ou des femmes politiques sont plutôt riches avant de se lancer en politique, cela les préserve peut-être de certaines tentations auxquelles succombent des "pauvres " pour qui les mandats électoraux et le pouvoir qui va avec peuvent être un moyen d'enrichissement. En même temps , ces riches sont de tout petits riches, rien à voir avec les Kennedy, Trump, Berlusconi ....
assougoudrel
- 26/01/2020 - 16:20
Ce sont certainement des
Carlos Ghosn, ces ministres que le monde entier nous envie.