En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 6 heures 18 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 7 heures 20 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 8 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 9 heures 2 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 10 heures 46 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 11 heures 54 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 13 heures 12 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 15 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 6 heures 42 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 7 heures 47 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 8 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 9 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 11 heures 22 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 12 heures 23 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 15 heures 25 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 7 heures
© DR / Instagram
© DR / Instagram
Mode de vie

Voilà pourquoi le frigo de Kim Kardashian a "traumatisé" tant de gens sur les réseaux sociaux

Publié le 15 janvier 2020
Après la publication d'une photographie de Kim Kardashian sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont été scandalisés et ont exprimé leurs inquiétudes sur le fait que le réfrigérateur de la star était désespérément vide, mis à part quelques boissons.
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la publication d'une photographie de Kim Kardashian sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont été scandalisés et ont exprimé leurs inquiétudes sur le fait que le réfrigérateur de la star était désespérément vide, mis à part quelques boissons.

Atlantico.fr : Cette semaine en guise de publicité pour sa marque de shapewear Skims, Kim Kardashian a posté sur Instagram une photo d'elle devant son réfrigérateur, ouvert. Et si personne n'a semblé s'intéresser à la tenue qu'elle portait, le contenu de son frigo a quand a lui fait scandale.

Sur la photographie postée sur Instagram, le réfrigérateur de Kim Kardashian apparaît plus ou moins vide et les internautes ont vivement réagi poussant la star à supprimer le cliché. Comment une simple photo d'un réfrigérateur vide peut-elle susciter tant de réactions outrées ?

Nathalie Nadaud-Albertini : Dans le cas de Kim Kardashian, ce n’est pas une simple photo de réfrigérateur. C’est d’abord une photo de Kim Kardashian, un personnage à la notoriété phare qui s’est construite via les images. Dès qu'elle apparaît, on en parle. À elle seule,  elle constitue une véritable caisse de résonance et rend tout plus visible. Un peu comme si elle pointait une loupe sur tel ou tel phénomène. C’est de cette façon qu’elle révèle, malgré elle, une tendance à réagir fortement face aux réfrigérateurs des autres. Comme souvent, par sa présence, elle met en évidence une tendance et ouvre un débat sur notre société.  

Ce n'est pas la première fois qu'un tel phénomène se produit. Chaque photo de frigo ou de nourriture postée sur Instagram suscite son lot de réactions vives. D'où vient ce rapport à la nourriture des autres ?

Ce rapport à la nourriture des autres provient du fait que ce que mange une personne parle d’elle, à la fois de son intimité et de son rapport au collectif. Si vous voyez un réfrigérateur vide, vous penserez que vous avez affaire à une personne célibataire peu soucieuse de son équilibre alimentaire. Vous l’imaginerez facilement rentrer du travail fatiguée, se faire livrer un repas et le manger seule devant la télé dans une tenue décontractée voire un peu négligée. Inversement, si vous voyez un réfrigérateur bien rangé, comportant des fruits, des légumes, des aliments variés et équilibrés, vous penserez que vous avez affaire à une personne soucieuse de sa santé et/ou qui a une famille, c’est-à-dire une personne qui, dès son espace privé, est impliquée dans un collectif par le soin d’elle-même et des autres. Dans le premier cas, vous vous direz que vous êtes en présence d’une personne plus individualiste, plus centrée sur elle-même que dans le second. Et vous aurez tendance à considérer la personne du second cas comme plus fiable, plus responsable.

Pourquoi nous sentons-nous concernés voir, parfois attaqués, par le choix de personnes que nous connaissons ou non en matière d'alimentation ?

Nous nous sentons concernés voire parfois attaqués par les choix alimentaires des autres à cause de toute la symbolique qu’implique un repas. En effet, un repas ne se limite pas à la seule satisfaction d’un besoin vital. Un repas, c’est aussi un partage de valeurs communes qui se fait autour d’une table, de sorte qu’il touche à tout ce qui fait lien en général, au vivre ensemble, à la socialisation. Un repas indique dans quelles valeurs une personne se reconnaît et dans quelles valeurs elle ne se reconnaît pas. Autrement dit, les choix alimentaires font figure de choix de société, surtout actuellement où ce que l’on accepte ou refuse de manger revêt une dimension fortement éthique, si ce n’est politique. Je pense notamment au rapport à tout ce qui est viande et produits d’origine animal. Dire que l’on en mange ou non indique une certaine vision du monde et un certain rapport à celui-ci. De fait, les discussions autour de l’alimentation des uns et des autres sont des façons de débattre de la « bonne façon » de se comporter en société, de dire ses propres préoccupations en termes de santé, d’environnement et de société. Parler d'alimentation, que ce soit la sienne ou celle des autres, c’est chercher l’acceptable et l’inacceptable. Autrement dit, c’est contribuer à forger les normes qui régissent notre vivre ensemble. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patafanari
- 15/01/2020 - 19:01
Il est vide parce qu'elle a tout bouffé.
D'où son gros Q.
Ganesha
- 15/01/2020 - 14:59
Chef Cuisinier
Désolé, mais l'auteur et les commentateurs de cet article semblent bien mal informés !
J'ai vu à la télé (probablement M6) un reportage qui donne la clef de l'énigme : chez les Kardashians, il y a cinq frigos où les aliments sont classés par catégorie, plus une chambre froide pour les fruits et légumes.
Et, certainement, un chef cuisinier à demeure !
Louna
- 15/01/2020 - 14:28
Assougoudrel
Entièrement d'accord avec vous . Cette jeune femme n'est pas anorexique, ses jolies formes arrondies en attestent. Si son frigo avait débordé de victuailles , les mêmes connards d'internautes auraient dits " pas étonnant qu'elle ait des "formes" ou "et il en a qui crèvent de faim". Ils passent leur temps à tout critiquer, leur vie doit être bien vide et triste pour qu'ils scrutent ainsi celle des autres.