En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

ça vient d'être publié
décryptage > Défense
Silence des armes après le déluge de feu ?

Le Coronavirus, candidat au prix Nobel de la Paix ?

il y a 10 min 35 sec
décryptage > Education
Peut mieux faire

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

il y a 47 min 30 sec
décryptage > Economie
Nouvelle étape dans la guerre commerciale ?

Dé-mondialisation passagère ou profonde ? Les entreprises américaines ont commencé à se désengager de Chine

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 2 heures 28 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 12 heures 18 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 13 heures 16 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 15 heures 58 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 17 heures 23 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 19 heures 17 min
décryptage > Santé
Contrefaçon

La crise du Coronavirus fait flamber la circulation de faux médicaments

il y a 27 min 5 sec
décryptage > Economie
Or noir

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

il y a 59 min 22 sec
décryptage > France
Obstacles

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

il y a 2 heures 1 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 2 heures 51 min
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 12 heures 54 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 14 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 15 heures 36 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 16 heures 26 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 18 heures 34 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 19 heures 42 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Double problème

Contradictions des dirigeants politiques français, archaïsme des services publics : le cocktail explosif de la tempête des retraites

Publié le 21 décembre 2019
La France est le pays en Europe où les services publics marchent le moins bien et où les personnels ne réclament pas un meilleur fonctionnement, mais se battent pour protéger leurs avantages. Ça n’est pas supportable. 
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France est le pays en Europe où les services publics marchent le moins bien et où les personnels ne réclament pas un meilleur fonctionnement, mais se battent pour protéger leurs avantages. Ça n’est pas supportable. 

Ce conflit sur le système de retraite en France apparaît de plus en plus absurde, d’autant qu’il boucle près de deux ans de négociations pendant lesquelles on se demande vraiment ce qu'ont pu faire les partenaires pour en arriver à un tel blocage d’une partie de l’activité économique.  

Ce conflit révèle deux phénomènes qui sont très particuliers à la France et qui sont vraiment très inquiétants. 

Le premier phénomène, c’est que ce dossier a engendré une situation politique contradictoire et inextricable. Il y a un coté Brexit chez nous actuellement. Avec une volonté et une ambition mais l’impossibilité de trouver les outils ou les majorités pour réaliser la transformation. Pire, on a l’impression que réforme après réforme, la classe politique se fracasse et s’émiette. 

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté une réforme structurelle de notre système de retraite...  Un système universel,  fonctionnant par points avec pour objectif établir l’équité entre tous les Français avec une promesse d’amélioration pour tous.   Au passage, il ne touche pas au principe de solidarité lié à la répartition. Il se garde bien d’ouvrir la porte des fonds de capitalisation qui sont en France des pestiférés. 

C’est donc un projet de gauche. Un projet qui a été de tout temps, depuis Jean Jaurès porté par la gauche, repris par le Général de Gaulle et le parti communiste, la CGT, qui ont d’ailleurs été les architectes du régime Agirc-Arcco qui marche très bien. 

La seule concession qu’Edouard Philippe a faite à ses amis de la droite libérale, c’est de parler de l’équilibre financier avec l’âge pivot. Pas un mot sur la capitalisation ou la mise en route de retraites complémentaires individuelles. On ne pourra pas dire que le projet rende service aux riches.  

Et bien, ce projet de gauche est battu en brèche et refusé par la CGT, Fo et Sud au nom de la protection des régimes spéciaux. Ceux de la SNCF ou de la fonction publique en général. Il est même critiqué par l’ensemble de la gauche qui aurait pu défendre le principe des points, tellement ils sont nombreux à gauche à l’avoir dans le passé défendu. Quant aux écolos, n‘en parlons pas, ils sont pour la retraite par points, mais ils considèrent qu’il aurait été plus urgent de s’occuper du réchauffement climatique. C’est tellement ridicule que les radars médiatiques ont été très bienveillants de ne pas tendre les micros aux écolos. D’ailleurs, ils n’étaient pas demandeurs.

C’est donc politiquement le monde à l’envers. Avec une droite libérale qui se retrouve obligée de défendre un projet qu‘elle n’aurait jamais engendré.

Le deuxième phénomène, c’est que la grève qui est légale, est de moins en moins légitime. Une fois de plus, le droit de grève s’exerce principalement dans les transports publics à la SNCF et à la RATP et prend en otage 5 à 6 millions de Français qui sont en galère depuis 12 jours maintenant.

La question est de savoir à qui appartient la SNCF. À la CGT, aux usagers clients ou aux actionnaires qui sont contribuables ?

Les chiffres sont redoutables. 

La SNCF, c’est 140 000 salariés. La grève est portée par 13 % des cheminots, principalement des conducteurs de trains et des aiguilleurs entre 60 et 70 % des conducteurs. Cette corporation a le pouvoir de bloquer plus de 5 millions de passagers par jour. C’est peut-être juridiquement légal, mais c’est franchement illégitime. 

Alors, on peut évidemment dire que la SNCF a le droit d’utiliser la grève comme moyen de pression sauf que ça n’est pas une entreprise comme les autres et c’est pour cette raison que la grève n’est plus légitime.

D’abord, la SNCF est en situation de monopole. L’usager, le banlieusard n’a pas le choix. Le parisien qui a les moyens s’en sort. Mais pour la plupart des clients, il n’y a pas de solutions alternatives. 

Ensuite, s’il ne peut pas utiliser le train, il continue de payer la Sncf. La Sncf a besoin de 15 milliards d’euros par an, elle a besoin qu’on équilibre son système de retraite, elle a besoin que l'Etat ou les collectivités locales prennent à leur charge 60% des investissements, elle a besoin qu'on étouffe une partie de ses dettes. 

Les seuls 15 milliards de subvention d’équilibre représentent 215 euros par Français, plus de 500 euros par foyer fiscal. 

Alors ça permet de payer les billets moins chers, mais faudrait-il que ça marche. La RATP souffre des mêmes mots. 

On marche sur la tête 

On est le pays qui paie le plus d’impôts en Europe ;

On est le pays où les dépenses publiques sont les plus lourdes ;

On devrait avoir les meilleurs services publics, ça n’est pas le cas. Le train, ça ne marche pas, la santé est asphyxiée et l’Education nationale ne donne pas de résultats. 
Voilà des  entreprises où les clients sont très mécontents. Mais voilà des entreprises aussi où les personnels sont mécontents. Le comble dans cette affaire est que les cheminots ne font pas grève pour améliorer la qualité du service. Non, ils font grève pour protéger leur statut et leurs retraites. Le grand public ne pourra pas les soutenir très longtemps dans ce cas-là. 

Les conflits sociaux qui ne se résolvent pas par la politique ou par le compromis social aboutissent toujours à des solutions contraires aux situations de départ. Le consommateur est intelligent. Il réussit toujours à trouver des solutions. 

Il est évident aujourd‘hui que la prolongation des blocages prépare et facilite la préparation de restrictions au droit de grève dans les entreprises monopolistiques.  

Des réformes de la SNCF par la concurrence ou la privatisation. On va inventer des alternatives.

Des réformes de retraites qui passeront par des systèmes privés de la capitalisation. 

Si le pouvoir se plante avec cette réforme, les projets de privatisation apparaissent la seule alternative privatisation des retraites et des monopoles publics.

Ajoutons, cerise sur le gâteau, que la situation actuelle fait la fortune de Uber, d’Amazon, des entreprises digitales américaines et des services hospitaliers, compte tenu de l’accroissement des accidents de trottinette et autres 2 roues. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 22/12/2019 - 09:41
Très bon résumé
Partagé de plus en plus par la France silencieuse mais pour combien de temps encore ??.
clo-ette
- 22/12/2019 - 07:47
le service public
Les trains marchent bien dans l'ensemble, la Santé aussi, quant à l'éducation Nat, elle est en difficulté car elle accueille toute une vaste population à problème , celle des" banlieues " ou des "quartiers", celle de familles où l'éducation des enfants est inexistante . D'autre part, le statut des retraites et des rémunérations est la clé de tout , c'est avec des revenus décents que l'individu travaille le mieux .