En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

04.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 16 min 50 sec
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 3 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 4 heures 4 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 5 heures 11 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 6 heures 16 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 7 heures 8 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 7 heures 33 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 8 heures 12 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 8 heures 36 min
décryptage > Environnement
On tremble

Un nouveau délit va être créé : celui "d'écocide"

il y a 8 heures 45 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 4 heures 51 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 5 heures 26 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 6 heures 55 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 7 heures 22 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Economie
Espoir dans la lutte contre le virus

Vaccins contre Covid-19

il y a 8 heures 49 min
© YOAN VALAT / POOL / AFP
© YOAN VALAT / POOL / AFP
Les entrepreneurs parlent aux Français

A croissance molle, politique dure

Publié le 27 août 2019
Malgré tous les efforts d'Emmanuel Macron, la croissance française a de fortes chances de rester clouée au sol.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré tous les efforts d'Emmanuel Macron, la croissance française a de fortes chances de rester clouée au sol.

Malgré l’activisme remarquable du Président Macron, sur le terrain diplomatique, censé donner une image plus conciliante que celle de « Super Rambo Trump », qui reste à mon sens tout à fait défendable néanmoins, la croissance ne sera pas au RV. Les banques centrales, tremblantes à l’idée d’une récession, surtout pour des raisons politiques (déjà suffisamment de populistes nauséabonds pour ne pas leur donner un carburant supplémentaire), vont toutes lâcher du lest, et nous gratifier d’une réserve d’air destiné à notre survie à court terme. En espérant que d’ici là, la Chine reparte de l’avant, que l’Afrique s’empare de son potentiel, que l’Amérique du Sud assume le sien et que l’Europe trouve un peu de goût au numérique, pour s’offrir un avenir et une indépendance.

Cela fait beaucoup de si. Et comme sur une partition musicale, après le Si, vient le Do, et notre dos à nous, est bien au mur. Prévisions de croissance déjà revues à la baisse, bourses secouées, chacun agitant les paris, non sur la survenance de la récession, mais sur sa date exacte. Pourtant, malgré la détresse et le malheur qu’elle entraînera, est ce qu’une récession générale, seule capable de remettre les pendules d’un système déréglé à la nouvelle heure, pour un nouvel été, ne serait finalement pas la solution ? Triste à dire pour un entrepreneur, qui reste le bastion essentiel de l’optimisme, mais en même temps, souvent seul capable de voir l’opportunité en toute chose, même les pires.

A nouveau, il ne faut pas espérer de rebond politique du monde. Macron en a l’envie, l’envergure personnelle, mais n’a pas le pays qui va avec. Non par manque de talents des entrepreneurs et entreprises françaises, et des français eux-mêmes. Mais, comme en boxe, la taille et le poids, obligent à faire des catégories. Nous boxerons un peu plus chaque jour chez les poids plumes, n’ayant ni la taille de la Chine, ni son sens du travail, n’ayant pas l’envergure des USA, si son sens du risque (trop élevé, mais….), ni la démographie de l’Afrique. Et surtout, être conciliant, ce n’est pas une politique. La politique dans un univers de rareté et de disette naissante, c’est pour les forts, pas pour les conciliateurs. Sauf quand ils le font au profit de leur économie. Ce que nous ne savons pas faire. Au pire, on laisse la gloire de la négociation au brave qui a su rallier les points de vue, mais il n’en verra jamais les bénéfices économiques. Nous pourrons être le négociateur de l’Iran, mais tant que les acteurs Français, auront peur des représailles Américaines, nous n’en récolterons que les miettes. Toute cette agitation, fait intellectuellement plaisir. Mais la gloire diplomatique ne fait pas bouillir les marmites de la croissance.

Il nous faut donc un sursaut Européen. Avec ceux qui voudront s’en emparer. Tant pis pour les autres. Attendre que ce tissu sans cohérence qu’est l’Europe, se mette en mouvement de façon concertée mènera à notre perte. Il faut être dur. Qui souhaite réussir et y mettre les moyens ? Ceux qui lèveront le doigt et des moyens, seront au premier rang pour ramasser les fruits, les autres méditeront sur l’intérêt de se servir de l’Europe ou de la servir. Là où nous passons temps de temps à le perdre, pour briller à Biarritz et faire concurrence au soleil, prenons-en moins, mais pour en gagner, et vivre à l’ombre de notre croissance retrouvée. Laissons tomber cette taxe GAFA et toutes les politiques défensives et passons à l’attaque. De plus, rappelons-le, qui est je le rappelle une taxe sur le numérique qui ne rapportera rien à personne, et qu’il fallait aborder d’une toute autre manière. De façon agressive, d’une part, et constructive de l’autre. Agressive en passant par la case redressement fiscal, loi sur la concurrence et pratiques abusives. L’effet sur la France et l’Europe, de mettre Amazon au pas et Google à sa place, pour privilégier nos acteurs et stopper la politique de destruction que leurs méthodes entrainent, avec la complicité du consommateur, qui ose se plaindre de ses propres achats, serait bien plus fort. Constructive, en lançant un plan Marshal du digital, des technologies, assis sur des valeurs humaines et sociales fortes. Se démarquer du modèle Chinois (qui a ses vertus contrairement à ce que tout le monde se croit obligé de dire) et Américain (qui a ses vertus contrairement à ce que certains oublient de dire, politique de protection de Trump incluse).

En cette rentrée, j’aimerais que l’on fasse écrire à l’encre indélébile, par nos écoliers, de tout âge, politiques inclus, leur rêve d’avenir, leur vision, les valeurs qu’ils souhaitent défendre, non par une politique de conciliation ou de suiveur, mais comme gladiateur d’une économie qui réussit ailleurs, car on a partout compris que la compétition économique n’était pas un jeu pour les faibles et les béats. Mais être dur, ne signifie pas qu’il faille rogner sur ses valeurs. C’est d’ailleurs sur celles-ci, et sur le fait de centrer tout sur l’homme, qu’une politique agressive ne pourra qu’être louée. Dur pour le combat, bon avec l’humanité. C’est possible, cela s’appelle une sauce sucré-salé. Nos grands chefs connaissent, demandez-leur, cela leur rapporte des Etoiles.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 30/08/2019 - 10:38
Le dernier sursaut
"Macron en a l'envie, l'envergure personnelle, mais pas le pays" c'est, à mon sens, le drame du pays. Dans son livre " Le suicide français",Eric Zemmour écrit que le Général de Gaulle s'épanchant devant Georges Pompidou après son départ en 1944,lui disait:"La décadence française a débuté au milieu du XVIII° siècle. Depuis, il n'y a eu que des sursauts. Le dernier fut en 1914. Moi, j'ai bluffé, et en bluffant, j'ai pu écrire les dernières pages de l'Histoire de France". N'est-ce pas là la racine du "mal français"? Se croire toujours une grande Nation, prétendre tenir "son rang", mais refuser les efforts et consentir aux sacrifices que cela implique, empruntant à tout va au point d'être considéré comme un pays en quasi faillite. Nous sommes sortis de l'Histoire, mais nous voulons l'ignorer.
assougoudrel
- 27/08/2019 - 19:35
Plus Macron l'a molle,
plus sa politique se durcit, sauf pour les zadistes, les voyous des cités et les voyous qui l'entourent (Ferrand, Benalla et les autres).
evgueniesokolof
- 27/08/2019 - 17:04
aahhhh
Il nous manquait notre gârs Denis avec son humour qui colle au caleçon...
"Cela fait beaucoup de si. Et comme sur une partition musicale, après le Si, vient le Do, et notre dos à nous, est bien au mur. "
En voila une qui devrait mettre Bendidons en extase: vachement fastoche!!!
Plus compliquée.Après le DO vient la Raie , même celle de SISSI puisque y en a plusieurs ( c'est Denis qui le dit et si Denis le dit) et LA voila qu'elle géMI sur le SOL ...Ouais , Bendidons, faut mettre un Bémol ....Car si elle est molle c'est dur de s'en sortir, hein mon Denis!!!! Ah t'as raté ta vocation: t'aurais du nous raconter des histoires de cul mais c'est pas dans la gamme!