En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 6 min 45 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 1 heure 25 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 4 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 5 heures 59 sec
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 5 heures 31 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 6 heures 8 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 6 heures 24 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 7 heures 24 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 33 min 9 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 1 heure 46 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 3 heures 44 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 4 heures 8 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 4 heures 40 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 5 heures 11 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 6 heures 17 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 6 heures 25 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 7 heures 35 min
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Toujours plus loin

Quand le Labour et Jeremy Corbyn s’enfoncent toujours plus dans l’antisémitisme

Publié le 18 août 2018
Jeremy Corbyn, chef du parti travailliste au Royaume-Uni, accumule les accusations d'antisémitisme, notamment liées à sa participation en 2014 à un hommage aux terroristes palestiniens de Septembre noir. Mais il n'est pas le seul membre du parti à faire l'objet de tels soupçons. En avril 2018, ce n'est pas moins 2.000 messages à caractère antisémites provenant de groupes Facebook soutenant le chef du parti qui ont été recensés par le journal le Sunday Times (équivalent du journal du dimanche en Angleterre).
Jean-Yves Camus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeremy Corbyn, chef du parti travailliste au Royaume-Uni, accumule les accusations d'antisémitisme, notamment liées à sa participation en 2014 à un hommage aux terroristes palestiniens de Septembre noir. Mais il n'est pas le seul membre du parti à faire l'objet de tels soupçons. En avril 2018, ce n'est pas moins 2.000 messages à caractère antisémites provenant de groupes Facebook soutenant le chef du parti qui ont été recensés par le journal le Sunday Times (équivalent du journal du dimanche en Angleterre).

Atlantico : Jeremy Corbyn, chef du parti travailliste au Royaume-Uni, accumule les accusations d'antisémitisme. Mais il n'est pas le seul membre du parti à faire l'objet de tels soupçons.  En avril 2018, ce n'est pas moins 2.000 messages à caractère antisémites provenant de groupes Facebook soutenant le chef du parti qui ont été recensés par le journal le Sunday Times. Que révèlent ces accusations envers Jérémy Corbyn et des cadres de son parti ? Quelle est la réalité de l'antisémitisme au sein du Labour ?

Jean-Yves Camus : Le constat a été fait par Jérémy Corbyn lui-même qu’il existait au sein du Labour un problème d’antisémitisme.

Mais il faut donner une définition exacte de ce qui se passe à l’intérieur du parti et qui ne tient pas uniquement à Jérémy Corbyn lui-même. Même s'il est très largement une partie du problème.

Notamment avec l’hommage rendu aux terroristes palestiniens qui sont enterrés en Tunisie et dont l’un avait supervisé l’attentat de Munich. Mais il n’y a pas que ça. Il y a aussi la photo sortie sur les réseaux sociaux, il y a de cela quelques jours, où on le voit faire le signe de ralliement des frères musulmans.

N'oublions pas non plus le refus du Labour de ratifier certains points d’une définition internationalement reconnue de l’antisémitisme au motif que certains d'entre eux empêcheraient la critique légitime du gouvernement israélien dans certaines de ses actions. Or, je viens de relire le point qui concerne ce refus, il s’agit d’une définition de l’antisémitisme qui émane de l’alliance internationale pour le souvenir de l’holocauste. L’un de ces points considère comme antisémite le fait de contester la légitimité de la création de l’état d’Israël. Je dis bien de contester. Corbyn répond ceci : « Je m’inquiète du fait que cela pourrait conduire à empêcher de critiquer l’action du gouvernement israélien à Gaza». Corbyn est à côté de la plaque, car on peut considérer la création d’Israël comme un fait de droit international, c’est un état reconnu par l’ONU, et en même temps critiquer ce que l’on veut de l’action des gouvernements.

Dans la réponse de Corbyn, qui est postérieure à ses premières déclarations d’éradiquer l’antisémitisme au sein du parti, il s’enterre lui-même ! Il n’est pas capable de distinguer la reconnaissance de l’Etat de la critique de cet Etat. C’est absolument incroyable de la part de quelqu'un qui prétend diriger la Grande-Bretagne. IL a d’ailleurs de bonnes raisons de se réjouir des récents sondages, qui le mettent en bonne position.

Corbyn est connu pour être quelqu’un d’extrêmement butté sur ses positions. Il ne change pas quels que soient les sujets. Il répugne à faire son mea-culpa. Mais nous avons la une accumulation de signaux très négatifs et qui mettent en cause à la fois le dirigeant politique et sa capacité à évoluer.

Le parti travailliste a enregistré une progression fulgurante de ces effectifs militants (570 000 en 2018). Quelles sont les effets de ces accusations sur les électeurs ? Continuent-ils à soutenir le parti consciemment, doit-on en conclure que l'antisémitisme est en hausse dans le pays ?

Il y a un sondage datant d’avril 2018 qui donnait à Theresa May une cote de popularité de 36 % contre 24 % à Jérémy Corbyn. Le seul avantage de ce dernier était d’apparaître comme le plus proche du Britannique moyen, du citoyen ordinaire. +18 % par rapport à Thérésa May. Pour le reste, il était largement derrière.

Vint ensuite la chute de la cote de popularité de Theresa May -qui semble incapable de rallier la majorité de son cabinet-. Le résultat c’est que pour l’instant, Jérémy Corbyn enregistre une hausse de popularité. Mais c'est une hausse par défaut. Theresa May perd des voix, notamment chez ses électeurs les plus intransigeants sur la question du Brexit.

On a donc pour le moment 40 % d’opinions positives pour le Labour et 36 % pour les Conservateurs. Malgré tout ce qu’il lui arrive, Jérémy Corbyn semble ne pas souffrir de la controverse que nous évoquions.

Qu'en est-il des électeurs ? Nous avons des chiffres assez précis sur les orientations politiques des différentes minorités en Grande-Bretagne. Je précise, les statistiques ethniques et religieuses y sont autorisées, contrairement à la France. Il y a en Grande-Bretagne une population musulmane d'à peu près 3 millions de personnes, dont 45 % à 50 % âgés de moins de 25 ans et dont le taux d’inscriptions sur les listes électorales n’est pas si haut que cela. À l’intérieur de cela, nous avons des taux qui oscillent entre 72 % et 80 % (selon que l’on ait affaire à des Indiens ou des Pakistanais ou encore des originaires du Bangladesh) contre 90 % du taux d’inscriptions chez les personnes de religion chrétienne.

Cela veut dire qu’il faut relativiser l’hypothèse le vote musulman. Par contre, lorsque l'on regarde les intentions de vote, on constate que 58% des anglicans déclarent avoir voté pour les Conservateurs contre 28% pour le Labour. Chez les catholiques, le Labour a encore une petite avance avec 42% des voix contre 40% aux Conservateurs. Par contre, chez les musulmans, le chiffre est absolument incontestable, c’est 85 % des votes qui vont au Labour contre 11% pour les Conservateurs. Enfin, chez les Juifs, c’est un renversement historique car nous avons 63% des voix en faveur des Conservateurs contre 26%.

Nous avons donc un vote de la population musulmane qui est plutôt orienté à gauche, mais pour des raisons qui sont essentiellement sociales. Pas religieuses.

A-t-on pu observer des situations similaires avec d'autres partis européens ?

Il y a toujours eu dans une certaine tranche de la gauche, notamment dans les pays scandinaves, des hommes politiques qui étaient extrêmement opposés à Israël. Mais jamais me semble-t-il nous n’avons eu d’homme pouvant prétendre être au pouvoir dans un grand pays et qui soit aussi obstiné dans le refus d’agir contre des réalités comme Jérémy Corbyn. J'ajoute que dans son entourage, beaucoup sont extrêmement dures sur les questions d'antisionisme et n'ont aucun lien de culture ou d’origine avec l'Islam.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires